Mon AlloCiné
Moi, Tonya
Note moyenne
3,5
32 titres de presse
  • Femme Actuelle
  • 20 Minutes
  • aVoir-aLire.com
  • CinemaTeaser
  • CNews
  • Culturebox - France Télévisions
  • Ecran Large
  • Elle
  • La Croix
  • Le Dauphiné Libéré
  • Le Figaro
  • Le Parisien
  • Le Point
  • Les Fiches du Cinéma
  • L'Express
  • Marianne
  • Rolling Stone
  • Télé 7 Jours
  • Télérama
  • Voici
  • VSD
  • Critikat.com
  • Le Journal du Dimanche
  • Le Monde
  • Libération
  • Ouest France
  • Première
  • Télé Loisirs
  • Cahiers du Cinéma
  • Les Inrockuptibles
  • Positif
  • Le Nouvel Observateur

Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

32 critiques presse

Femme Actuelle

par La rédaction

On a adoré ce biopic explosif à la fois burlesque et tragique porté par Margot Robbie et son interprétation triple axel.

20 Minutes

par Caroline Vié

Le réalisateur de "The Finest Hours" n’a pas choisi un format classique, ce qui rend ce biopic passionnant.

aVoir-aLire.com

par Virginie Morisson

(...) un film cash, politiquement incorrect et qui a trouvé le parfait équilibre entre humour, émotion et mouvements bruts de caméras pour reproduire au mieux les incroyables figures réalisées par une Tonya Harding qui donnait tout (...).

La critique complète est disponible sur le site aVoir-aLire.com

CinemaTeaser

par Emmanuelle Spadacenta

Gillespie offre à ce conte de fées raté un écrin normcore, aussi immoral que sophistiqué : comme la survivante qu'elle est, Tonya Hardmg en sort presque grandie.

CNews

par La rédaction

Dans une mise en scène au montage impétueux et haché, "Moi, Tonya" fait usage d'un ton bourré d'ironie. L'écueil du mélodrame est ainsi évité pour livrer un récit agité, qui fait le portrait d'une femme meurtrie et belliqueuse.

Culturebox - France Télévisions

par Laurent Hakim

(...) "Moi Tonya" est presque un polar, et que le prisme du biopic, donne toute sa chair à une aventure que l’on avait perçue beaucoup plus froidement à travers l’actualité d’un fait divers.

La critique complète est disponible sur le site Culturebox - France Télévisions

Ecran Large

par Geoffrey Crété

Faux biopic mais vraie réussite, "Moi, Tonya" est une comédie grinçante, décapante et réjouissante, d'une énergie folle. Avec Margot Robbie et Allison Janney en armes de destruction massive.

La critique complète est disponible sur le site Ecran Large

Elle

par Françoise Delbecq

Mise en scène musclée, interviews reconstituées, un peu d'humour, beaucoup de flash-back, le portrait de cette héroïne incomprise et white trash est ultra convaincant.

La Croix

par Jean-Claude Raspiengeas

La virtuosité de ce film tragi-comique tient à sa mise en scène électrique, au découpage efficace d'un scénario inventif, à l'impression de vitesse de toutes les scènes spectaculaires de patinage (dont le fameux triple axel, exploit inédit de Tonya Harding, filmé dans son étourdissant mouvement), à la bande-son où le crissement des lames sur la glace se mêle à la musique pop qu'affectionnait la patineuse pour ses figures.

Le Dauphiné Libéré

par Jean Serroy

Et si la façon d'en fouiller les profondeurs s'allonge de manière parfois un peu redondante, l'acidité cruelle d'un humour noir qui désamorce tout apitoiement et toute empathie fait de la simple chronique d'un scandale sportif une réjouissante vision au scalpel du rêve américain.

Le Figaro

par Éric Neuhoff

Craig Gillespie filme la violence quotidienne, les illusions qui volent en éclats, l'injustice qui cause plus de dégâts que les paires de claque. Il montre la cruauté du sport professionnel, ponctue les témoignages de musiques d'époque (Chicago, Fleetwood Mac, Supertramp), suit à la trace cette icône déchue.

Le Parisien

par Renaud Baronian

« Moi, Tonya » offre un regard nouveau sur cette sale histoire en déroulant le fil de la vie de l’athlète.

La critique complète est disponible sur le site Le Parisien

Le Point

par Philippe Guedj

Curieusement glauque et enjoué à la fois, "Moi, Tonya" orchestre surtout un magnifique duo entre Robbie et l'actrice Allison Janney.

Les Fiches du Cinéma

par Michael Ghennam

La mise en scène de Gillespie manque d'ampleur et de subtilité, maîs se rattrape par un montage dynamique, et en refusant d'atténuer la méchanceté du scénario Une méchanceté qui vole dans les plumes de la bien-pensance américaine, et dont le climax évoque, en matière d'absurde et de macabre, le "Fargo" des frères Coen...

L'Express

par Christophe Carrière

La narration et la mise en scène de ce singulier biopic sont épatantes. Du début à la fin, ça glisse tout seul.

Marianne

par La rédaction

Dans "Moi, Tonya", aux antipodes de tout académisme, Craig Gillespie dresse le portrait d'une antihéroïne américaine, marquée au fer rouge par le déterminisme social et une relation terrible avec sa mère.

Rolling Stone

par La rédaction

On s’amuse, on s’indigne, on s’apitoie (le racisme social dont était victime Harding est clairement démontré) et on rit.

La critique complète est disponible sur le site Rolling Stone

Télé 7 Jours

par Julien Barcilon

Passionnant biopic (...).

Télérama

par Samuel Douhaire

Grâce à Margot Robbie, la comé­­die féroce de "Moi, Tonya" se ­révèle, ­aussi, un émouvant portrait de femme.

La critique complète est disponible sur le site Télérama

Voici

par Lola Sciamma

Cette comédie noire rock'n'roll parle moins de la guerre entre les deux patineuses que du parcours de Tonya (...).

VSD

par Bernard Achour

Dans la peau de la patineuse artistique Tonya Harding, Margot Robbie déploie une symphonie d’énergie, de vulgarité et de fêlures à couper le souffle.

Critikat.com

par Corentin Lê

Via ce cynisme détonnant, Craig Gillespie adapte le ton de son film (hardi, impoli voire insolent) à la personnalité de Tonya Harding (provocatrice, impertinente et bourrée d’orgueil) (...).

La critique complète est disponible sur le site Critikat.com

Le Journal du Dimanche

par Stéphanie Belpêche

Tourné à la manière d’un documentaire avec interviews face caméra, ce biopic atypique vaut pour son humour caustique, son rythme soutenu ainsi que son approche réaliste d’un sport impitoyable.

Le Monde

par Thomas Sotinel

Le réalisateur Craig Gillespie et le scénariste Steven Rogers ont préféré la comédie, le second degré, zigzaguant entre faux documentaire et farce, ne trouvant un semblant d’humanité que par la grâce de l’interprète du rôle-titre, Margot Robbie.

La critique complète est disponible sur le site Le Monde

Libération

par Jérémy Piette

Un peu plus de subtilité et un choix précis de mise en scène auraient pu nous permettre de slalomer vraiment à ses côtés.

La critique complète est disponible sur le site Libération

Ouest France

par Gilles Kerdreux

C'est incorrect, drôle, vif et Margot Robbie est impressionnante mais, malheureusement, le procédé s'essoufle avant la fin.

Première

par Sylvestre Picard

Plus qu'un film à Oscars « d'après une histoire vraie » où brille Margot Robbie, "Moi, Tonya" est surtout une comédie trash très, très drôle avec une galerie de personnages déments menés par une Allison Janney en mode "Full Metal Jacket".

Télé Loisirs

par Emilie Meunier

Une reconstitution convaincante, même si la violence éclate parfois avec une légèreté déconcertante.

Cahiers du Cinéma

par Joachim Lepastier

On dira qu’il s’agit là de satire, mais à quoi bon une satire qui enfonce des portes ouvertes et se trompe de cible.

Les Inrockuptibles

par Jacky Goldberg

Pastichant David O. Russell dans ce qu’il peut avoir de plus agaçant (les tics, l’enflure, le cynisme), Gillespie se fourvoie pour quelques rires faciles sur le dos de pauvres gens.

La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles

Positif

par Adrien Gombeaud

"Moi, Tonya" préfère ridiculiser ses personnages et transformer une tragédie en comédie grinçante.

Le Nouvel Observateur

par François Forestier

Bref, c'est une histoire sans le moindre intérêt, sinon de présenter la mère de Tonya Harding, LaVona, comme une salope atteinte de démence couvant une méchanceté baveuse.

La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top