Mon AlloCiné
    Whitney
    note moyenne
    3,9
    325 notes dont 35 critiques
    20% (7 critiques)
    43% (15 critiques)
    31% (11 critiques)
    3% (1 critique)
    0% (0 critique)
    3% (1 critique)
    Votre avis sur Whitney ?

    35 critiques spectateurs

    L'Info Tout Court
    L'Info Tout Court

    Suivre son activité 251 abonnés Lire ses 26 critiques

    4,0
    Publiée le 5 septembre 2018
    Malgré une durée importante pour un documentaire – deux heures tout de même, ce n’est pas courant – le réalisateur Kevin Macdonald impose un bon rythme à son œuvre sans jamais se perdre dans les anecdotes. Avec finesse et énergie, il fait tout simplement un beau portrait de la chanteuse.
    dominique P.
    dominique P.

    Suivre son activité 479 abonnés Lire ses 433 critiques

    3,5
    Publiée le 10 septembre 2018
    J'ai tenu à voir ce documentaire car quand j'étais adolescente dans les années 80, quand elle a commencé à chanter, milieu des années 80 précisément, j'écoutais ses chansons et j'aimais bien son style. J'ai continué ensuite à écouter ses chansons dans les années 90. Mais je n'étais pas fan, j'appréciais sa musique sucrée c'est tout. Dans ce documentaire classique sur une star disparue, on savait déjà certaines choses mais on en apprend d'autres. Ce documentaire est très bien mais je suis sortie de la salle de cinéma triste et fatiguée.
    virnoni
    virnoni

    Suivre son activité 69 abonnés Lire ses 135 critiques

    4,0
    Publiée le 9 septembre 2018
    Je souhaitais découvrir la femme derrière la diva de mon enfance, bercée par ses hits, plus, malheureusement, en grandissant, par ses scandales. "Terrible" me vient en sortant de cet émouvant documentaire. Presque un hommage de la part du réalisateur qui semble s'être pris d'une véritable empathie pour son "sujet". Le montage laisse parfois sur sa faim avec des ellipses, des sujets moins (bien) amenés et traités spoiler: (sa fille notamment - on ne voit que 5 minutes la mère de la chanteuse au début) . L'association avec des images d'archives sur l'histoire américaine aurait pu être intéressante si elles prenaient davantage sens dans l'ensemble.Le découpage ne permet pas toujours d'en comprendre le lien ou au contraire, il manque de subtilité spoiler: (Reagan = pouvoir = fric = gloire de la star / Irak, bombe = chute de la star). Comme s'il y avait 2 axes au final : le deuxième axe sur la révélation de l'agression sexuelle subie enfant par Whitney prenant le dessus sur le premier axe (l'évolution de l'Amérique en marge de la gloire comme de la déchéance de cette femme, icône bien malgré elle, prise dans un star system destructeur - image du rêve afro-américain). Comme si le réalisateur avait lui-même était stupéfait des révélations. Pourquoi les mettre si tard alors ? Alors qu'elles éclairent complètement l'ensemble et révèlent bcp sur le comportement addictif et autodestructeur de la star ? Impression de les mettre sous le tapis comme c'est le cas pour bcp de révélations chocs. Plus que dommage... problématique! Car comment ne pas voir dans ce portrait une femme qui s'abîme sans avoir besoin de personne au final. On blâme ses frères (dont les ravages de la drogue ont laissé des traces physiques assez spectaculaires, et qui semblent parler avec authenticité et dignité de leur soeur adorée ) ou son ex-mari (figure pathétique de lui-même), mais au fond, elle glisserait presque seule dans la mort, la cherchant à chaque tournant.Comment ne pas voir dès le départ des enfants abusés et en détresse, utilisés par une adulte prédatrice (tante), pressés par leur mère (surtout la star), humiliée par un père omnipotent et destructeur qui partira avec la caisse, bafouée par un mari aussi perdu qu'elle... Ce qui frappe dès le départ, c'est donc le regard bien triste de cette femme, caché sous un sourire d'ange. Encore une femme violentée enfant qui en subit toutes les conséquences tout au long de sa vie. Combien de temps encore allons-nous taire ce type de violences que subissent nombre d'enfants et d'adultes ? Ce documentaire en est un exemple édifiant, à surement rapprocher de bcp de chutes de star, Michaël Jackson en tête (cité dans le doc). Le plus tragique est de constater que rien n'empêchera la reproduction du schéma familial : avec la mort de leur fille 3 ans après la mère. Les images de cet enfant pris dans une spirale de drogue et d'alcool sont juste terrifiantes. Cette utilisation visuelle de la maternité, que Whitney Houston ne pouvait être au fond, est pathétique, dramatique ( spoiler: comme le dit si amèrement le Directeur de son label indépendant, soit-disant ignorant de ses addictions...la salle a bien ricané ). Et que dire de l'entourage qui ne stoppera jamais tout ceci, pris dans le business et le pouvoir de faire de l'argent de cette chanteuse/actrice à la voix d'or, ou "seulement" dépassé par les événements, comme sidérés et incapables d'agir, pour la plupart eux-mêmes drogués. Mais ce documentaire n'empêche pas d'y voir aussi une femme lumineuse, joyeuse (ou très forte pour le laisser croire), d'une énergie et voix miraculeuse. Les images d'archives sont assez exceptionnelles (parfois elles passent trop vite - montage trop hachés et serrés). On en sort bouleversés, en larmes même. Encore un destin tragique et gâché dont on ne semble avoir pu et su mesurer tout le drame et les enjeux. Merci à cette star et femme pour sa lutte contre elle-même et d'avoir partager autant de belles choses par sa voix que personne n'a au fond pu égaler. Merci au réalisateur d'avoir osé révéler innommable à travers ce portrait bien loin des stars aseptisées actuelles. Il n'en écorne pas la star, bien au contraire.
    Steeven L
    Steeven L

    Suivre son activité 25 abonnés Lire ses 5 critiques

    5,0
    Publiée le 7 septembre 2018
    C’est bouleversant, sa mère apporte toute l’émotion de ce documentaire, magnifique documentaire, après c’est frustrant de savoir qu’elle n’est plus là. Elle nous manque énormément. Elle ne sera jamais égalée c’est sur.., quel gâchis -:(. Rip notre Whitney LOVÉ YOU
    Claudine G
    Claudine G

    Suivre son activité 65 abonnés Lire ses 166 critiques

    3,0
    Publiée le 8 septembre 2018
    Quand on admire une chanteuse, que l'on entend cette voix merveilleuse, que l'on regarde cette grâce naturelle, ce phénomène qui fait vibrer la scène, on ne peut s'imaginer l'enfer qu'elle traverse. On la voit dans la lumière, alors que sa vie est faite de chemins divers et de passages à vide. Il est vrai que la vie d'artiste (que ce soit chanteur ou acteur) ne doit pas être tous les jours un rêve. Mais la drogue, l'alcool, voire des médicaments, ne sont pas de bons ingrédients pour vivre dans la facilité. J'ai découvert avec émotion la jeunesse, puis le succès (tel que j'ai pu le connaître en voyant cette vedette), jusqu'à l'épuisement et la fin de quelqu'un qui restera quand même parmi nous.
    dejihem
    dejihem

    Suivre son activité 28 abonnés Lire ses 268 critiques

    5,0
    Publiée le 8 septembre 2018
    Comme pour le documentaire sur Amy Winehouse, en sortant, la gorge serrée et les yeux embués, je me suis dit : mon dieu quel gâchis ! Whitney Houston est le parfait produit de son propre pays : le gospel à l’église, la mère exigeante mais aimante, le père cupide, la drogue introduite par ses frères, et, ce qui est propre à tout artiste un peu connu : des entourages toxiques, peu de personnes de confiance pour dire la vérité. Le plus triste est le destin de sa fille, je voulais le découvrir...
    antony Z.
    antony Z.

    Suivre son activité 29 abonnés Lire ses 184 critiques

    3,0
    Publiée le 10 septembre 2018
    2,8 - Bien que le documentaire en lui même soit très réussi, c'est beaucoup plus adapté sur TV à la maison.. Celui-ci choisit de s'axer sur la névrose de cette immense artiste et sur son tragique destin plutôt qu'observer un regard plus neutre en confrontant ses réussites et comment elle y a accédé avec sa descente aux enfers... Comme bien souvent autour des artistes célèbres, on s'apperçoit que son entourage l'a tirée vers le bas, la drogue et son addiction qui n'ont fait qu'accentuer sa névrose, son mal être jusqu'à son point culminant qui l'a poussée vers un acte irréversible.. Un destin tragique pour une voix incroyable qui avait pourtant tous les éléments pour s'épanouir pleinement.. mais qui n'a jamais pu "traiter" la, les cause(s) de ses traumatismes de l'enfance.. Un parcours intéressant à découvrir à travers ce "film" sur l'un des mythes de la Chanson.. Elle, qui pourtant n'a fait réellement que 3 tubes... Mais quels tubes?!!.. Propulsée dans la "stratosphère" où peux y règnent... par son film "Bodygard" et une chanson plus que mythique... dont sa voix extraordinaire restera gravée dans l'histoire
    Caine78
    Caine78

    Suivre son activité 771 abonnés Lire ses 4 985 critiques

    3,0
    Publiée le 14 septembre 2018
    Pour moi comme pour beaucoup de gens, Whitney Houston, c'est avant tout une voix, quelques morceaux inoubliables, un film et une disparition prématurée. Ce documentaire, bien qu'un peu inégal (certains aspects sont nettement plus intéressants que d'autres) permet de revivre toutes ces « années Whitney » avec beaucoup d'authenticité. Sur la forme, les choses sont claires d'emblée : alternance de témoignages et d'images d'archives, mélangeant scènes, coulisses, événements et vidéos personnelles. Mais Kevin Macdonald sait créer une vraie dramaturgie autour de cette vie hors-normes, comme si nous étions dans un doc tout en étant en même temps dans un film de « fiction ». Sans doute un peu trop linéaire, paradoxalement on s'y perd parfois un peu, notamment lors de l'évocation des drogues, nous ramenant de nombreuses années en arrière alors que nous les avions déjà passées depuis un moment. Cela écrit, les témoignages sont forts, pour ne pas dire souvent poignants. Il y a à la fois beaucoup de dignité, de pudeur et d'émotions dans les propos de quasiment chacun d'entre eux, leur langage corporel en disant parfois plus long que leurs paroles : entre ceux pleurant carrément et ceux ayant les larmes aux yeux, il est dire l'impact que cette dernière a pu avoir sur leur vie. Si le portrait est plutôt positif (on le comprend), il n'est pas béat non plus, que ce soit sur les (graves) errements connus par la star à la fin de sa vie, n'étant quasiment plus que l'ombre d'elle-même (vocale comprise). Le but n'est pas de tout nous dire ou de tout nous expliquer sur Whitney Houston : on peut même trouver que nous restons un peu trop à la surface des choses. Mais d'en savoir plus sur sa personnalité, son rapport passionné à la musique, l'importance démesurée (pour le pire et le meilleur) de sa famille dans son entourage, son mariage ne lui ayant nullement apporté le bien-être auquel elle aspirait... On ne tombe jamais pour autant dans l'anecdote « people » : le réalisateur sait donner du sens à son parcours, à sa vie. Mine de rien, et de façon un peu étrange, c'était une personnalité assez secrète sur des choses essentielles : impossible de savoir si un « traumatisme enfantin » (évoqué de façon totalement explicite) a vraiment eu une influence sur sa vie de femme, par exemple. Ce qui fait toutefois clairement la différence, ce sont les images d'archives. Manifestement choisies avec beaucoup de soin et de rigueur, elles montrent une Whitney à toutes les étapes de sa vie et de sa prestigieuse carrière, passant un peu par toutes les émotions sans réellement se livrer plus que ça, si ce n'est à de rares exceptions (et souvent à l'aide de substances illicites). L'occasion également de redécouvrir, si besoin était, sa voix prodigieuse, exceptionnelle, notamment lors d'extraits de concerts parfois enivrants (j'étais au bord des larmes durant son « I Will Always Love You » en Afrique du Sud). Sans oublier un court, mais décisif, passage sur « Bodyguard », montrant en seulement quelques minutes à point le film a pu être décisif pour son statut d'icône mondial. Après, comme écrit précédemment, je ne me suis pas passionné pour le côté « femme noire » ou l'enfance chaotique de sa fille Bobbi Kristina, même s'il était difficile de ne pas l'évoquer, je suis d'accord. Quoi qu'il en soit, lorsqu'il s'agit de dresser un bilan de cette « Whitney », il est positif. Un peu larmoyant, certes (pas bien grave), mais surtout instructif, touchant et même vraiment fort par moments. Bel hommage, sans glorification mal placée : aucun doute, la Diva le méritait.
    Ufuk K
    Ufuk K

    Suivre son activité 186 abonnés Lire ses 36 critiques

    5,0
    Publiée le 14 novembre 2018
    " Whitney " est un film documentaire poignant. En effet pendant 2h à travers de témoignages, anecdotes et chanson de la célèbre diva, j'ai mieux compris le destin fabuleux et tragique d'une grande chanteuse dans une oeuvre profondément touchante et bouleversante. A voir
    mateo-57
    mateo-57

    Suivre son activité 2 abonnés Lire sa critique

    3,5
    Publiée le 14 septembre 2018
    La destinée de cette personne est extraordinaire, mais la réalisation fait davantage penser à un documentaire TV qu’à un film de cinéma
    J.Dredd59
    J.Dredd59

    Suivre son activité 16 abonnés Lire ses 135 critiques

    0,5
    Publiée le 3 février 2019
    Et voilà, comme filmer la répétition d'un chanteur (this is it) ça marche, que voir la vie d'une chanteuse plus connue pour ses frasques que pour son talent ça ne peut être que bien, que les scénaristes n'ont pas d'idées et que les stars ont forcément une histoire extraordinaire ben voilà, on en fait des films ça amènera toujours du pez, donc on se tape Whitney maintenant, des succès et des frasques : tout ce qui plait. peut-être mais ça fait pas un contenu, le marketing détrône l'intellect.
    Gfa Cro
    Gfa Cro

    Suivre son activité 24 abonnés Lire ses 15 critiques

    3,5
    Publiée le 5 septembre 2018
    Vu et avis le 20170805 Documentaire classique dans sa façon d étudier son sujet. Je n ai pas apprécié son montage. Sur 2 heures de films, il n y a que deux plans qui durent plus de 30s. Celui où elle cite Janet Jackson et le plan vers le début du passage sur la drogue. Énormément de plans de moins de 2 s. Beaucoup de caméra a l épaule. Le réalisateur a voulu faire jeune et dynamique, de l effet et des effets. Il obtient l effet opposé - le montage est lourd et pesant et est contre productif. Bien souvent, on n a pas le temps de bien voir les images, alors le temps de lire sous-titre ou notes a l écran, ... A mon avis, le réalisateur n a pas eu confiance dans son sujet, il n a pas cru profondément que le sujet pouvait intéresser aussi tout au long du film, il en ajoute, il essaie de regonfler artificiellement l intérêt pour son film. De plus, le film manque en général de respirations telles que les plans sur sa maison. C est bien dommage je trouve.
    Sébastien D
    Sébastien D

    Suivre son activité 40 abonnés Lire ses 208 critiques

    5,0
    Publiée le 11 septembre 2018
    J’ai 27 ans, donc je n’ai pas connu les années de gloire de Whitney, mais juste son retour manqué et sa fin tragique. Mais j’ai toujours aimé ses chansons, sa beauté, sa voix, et j’ai découvert ici en réels détails, sa vie et son parcours. Et j’ai énormément aimé, car j’avais mes idées sur cette chute aux enfers et son décès, et ici, j’ai complètement changé mes théories car le réalisateur laisse parler les archives et son entourage, sans jamais nous dire quoi penser, ni sans épargner Whitney Houston elle même. Mais surtout, on voit son ascension vers la gloire, la réussite, le succès, et tout cela a été mérité car c’est une icône et un monstre de talent pur. Des archives passionnantes, des chansons indémodables, une artiste qu’on oubliera pas.
    Cinéphiles 44
    Cinéphiles 44

    Suivre son activité 186 abonnés Lire ses 89 critiques

    3,0
    Publiée le 17 mai 2018
    Présenté en séance de minuit au Festival de Cannes 2018, « Whitney » est un documentaire retraçant l’ensemble de la vie de la chanteuse aux 200 millions d’albums vendus et qui détient notamment le nombre record de sept numéros 1 consécutifs devant les Beatles. C’est au travers d’images d’archives, de photographies, de clips musicaux, d’interviews des proches et bien entendu de ses mélodies que le réalisateur de « Marley » ou « Le Dernier Roi d’Ecosse » présente cette révélation à l’éducation stricte mais saine qui descend d’une famille de chanteuses qui ont plus ou moins fait carrière. Cette première grande chanteuse à s’être produite dans l’Afrique du Sud post apartheid a même inspiré Sadam Hussein qui a repris sa chanson en arabe pour sa campagne électorale. D’autres faits amusants sont exploités comme ce procès entre voisins car une femme écoutait Whitney en boucle toute la journée. On y apprend ses différentes liaisons avec Eddie Murphy, Brad Johnson ou encore sa meilleure amie opportuniste Robyn Crawford. C’est plein d’humour que le sujet est traité jusqu’à l’arrivée de la cocaïne à cause de son frère qui lui fera ensuite perdre beaucoup de poids et nuira fortement à sa carrière. Celle qui a joué dans le film « Bodyguard » ou qui a chanté au Superbowl est tombée bien bas et c’est surtout l’interview avec Diane Sawyer où elle avouera se droguer qui fragilisera totalement son futur artistique. Le cinéaste crée aussi le scandale en nous apprenant que celle qu’on surnommait Nippy aurait été violée par sa cousine. Bref avec « Whitney » vous saurez tout sur celle qui a chanté « I Will Always Love You », mais la mise en scène est tellement quelconque qu’une lecture sur Youtube aurait tout autant été appréciée. D'autres critiques sur notre page Facebook : Cinéphiles 44 et notre site cinephiles44.com
    Sam L.
    Sam L.

    Suivre son activité 11 abonnés

    4,0
    Publiée le 6 septembre 2018
    Bel hommage. Quel gâchis !! J’aurais aimé entendre néanmoins plus de chansons de la diva. Le reportage est bien fait, on apprend pas mal de choses. A voir absolument
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top