Mon AlloCiné
Dark River
Note moyenne
2,7
15 titres de presse
  • 20 Minutes
  • Positif
  • Rolling Stone
  • Télérama
  • CinemaTeaser
  • Le Nouvel Observateur
  • Le Parisien
  • Les Fiches du Cinéma
  • Première
  • Critikat.com
  • Le Dauphiné Libéré
  • Le Journal du Dimanche
  • Cahiers du Cinéma
  • Le Figaro
  • Les Inrockuptibles

Attention, chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 0.5 à 5 étoiles.

15 critiques presse

20 Minutes

par Caroline Vié

Cette chronique familiale et rurale réalisée par Clio Barnard est si puissante qu’elle pourrait donner envie de partir au grand air avec Ruth Wilson vue récemment dans la série The Affair et dans How to To Talk to Girls at Parties.

La critique complète est disponible sur le site 20 Minutes

Positif

par Jean-Dominique Nuttens

Ce troisième film de Clio Barnard vient confirmer l'immense talent de la réalisatrice anglaise, qui se renouvelle sans rien perdre de la force qui parcourait ses deux longs métrages précédents.

Rolling Stone

par Xavier Bonnet

Confrontation des sentiments sublimés par deux acteurs juste parfaits (Ruth Wilson et Mark Stanley en osmose complète), peinture sociale et politique agissant comme un écho des travers du libéralisme, anathème contre les violences sexuelles, Dark River ne laisse rien en chemin, traçant son sillon irrémédiablement, quitte à ce que les fruits qui en germeront laissent un goût amer.

La critique complète est disponible sur le site Rolling Stone

Télérama

par Jérémie Couston

Chiche en dialogues — à bon escient —, Dark River raconte avant tout le combat d’une sœur en quête de résilience et celui d’un frère torturé par la culpabilité. A l’image des toisons des moutons qui n’en finissent pas de repousser, les traumatismes des enfants sacrifiés ne cessent de ressurgir…

La critique complète est disponible sur le site Télérama

CinemaTeaser

par Aurélien Allin

Dans le dernier acte, la cinéaste délaisse son minimalisme et se laisse tenter par un excès de symbolisme un peu pataud.

Le Nouvel Observateur

par François Forestier

Le scénario est parfois lacunaire (qu’est devenue la mère d’Alice ?), mais l’actrice principale, Ruth Wilson (aperçue dans "Suite française", en 2015), fait tout passer. Au total : un drame BBC, dans la bonne – et solide – tradition british.

La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

Le Parisien

par La Rédaction

Sombre, mais sobre et très juste, ce beau film nous entraîne jusqu'au drame pour finir par une petite éclaircie.

La critique complète est disponible sur le site Le Parisien

Les Fiches du Cinéma

par Marine Quinchon

Après "Le Géant égoïste", Clio Barnard signe un drame social qui vaut moins pour son scénario, sans surprises et trop explicatif, que pour son atmopshère, celle des landes du Yorkshire qui avaient inspiré les sœurs Brontë et qui façonnent des personnages austères.

La critique complète est disponible sur le site Les Fiches du Cinéma

Première

par Anouk Féral

Clio Barnard (Le géant égoïste) s’empare sans sentimentalisme de ce marronnier des crispations familiales qu’elle situe dans le Yorkshire agricole. Une terre dont elle vient et qu’elle filme admirablement.

La critique complète est disponible sur le site Première

Critikat.com

par Thomas Choury

Il est donc d’autant plus dommageable que ce beau lyrisme ne serve, in fine, que de socle à un drame trop appuyé.

La critique complète est disponible sur le site Critikat.com

Le Dauphiné Libéré

par Jean Serroy

Un drame familial, qui met en scène les rapports conflictuels d'un frère et d'une soeur sur fond d'héritage. Avec la campagne anglaise du Yorkshire pour décor, et une atmosphère violente qui ne crée la tension dramatique.

Le Journal du Dimanche

par Baptiste Thion

Dommage que son intrigue soit si prévisible et que ses flash-back alourdissent le récit, désamorçant quelque peu la tension.

Cahiers du Cinéma

par Jean-Philippe Tessé

On croyait que le « sale petit secret » était l’apanage d’un certain cinéma français, mais c’est une manie internationale.

Le Figaro

par La Rédaction

Flash-back superflus, révélation prévisible, déjà oublié.

La critique complète est disponible sur le site Le Figaro

Les Inrockuptibles

par Emily Barnett

La réalisatrice britannique Clio Barnard a choisi les splendides pâturages du Yorkshire pour asseoir son drame dont tous les curseurs esthétiques de carte postale ont été, hélas, poussés à fond : travellings interminables sur les paysages, folk mouillée...

La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top