Mon AlloCiné
    Ad Astra
    Note moyenne
    4,4
    38 titres de presse
    • 20 Minutes
    • aVoir-aLire.com
    • Cahiers du Cinéma
    • CinemaTeaser
    • Culturopoing.com
    • Ecran Large
    • Elle
    • La Septième Obsession
    • La Voix du Nord
    • L'Ecran Fantastique
    • Le Dauphiné Libéré
    • Les Fiches du Cinéma
    • Les Inrockuptibles
    • L'Express
    • Libération
    • Marianne
    • Ouest France
    • Sud Ouest
    • Transfuge
    • Voici
    • Bande à part
    • Closer
    • La Croix
    • Le Figaro
    • Le Journal du Dimanche
    • Le Journal du Geek
    • Le Nouvel Observateur
    • Le Parisien
    • Le Point
    • L'Humanité
    • Mad Movies
    • Paris Match
    • Première
    • Rolling Stone
    • Télé Loisirs
    • Télérama
    • Le Monde
    • Critikat.com

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    38 critiques presse

    20 Minutes

    par Caroline Vié

    Aidé par la performance de Brad Pitt, le réalisateur marche sur les traces de Stanley Kubrick avec son conte spatial, Ad Astra.

    aVoir-aLire.com

    par Laurent Cambon

    Ad Astra est bien plus qu’un film de science-fiction. Il retrace l’incroyable destinée d’une relation entre un enfant et son père absent. Ce film sidérant comptera assurément dans l’histoire du cinéma américain.

    La critique complète est disponible sur le site aVoir-aLire.com

    Cahiers du Cinéma

    par Vincent Malausa

    En un geste d’une grande pureté, Ad Astra semble avant tout dresser la carte astronomique de ce lyrisme abyssal qui doit si peu, chez Gray, au romantisme affolé et flamboyant des cinéastes saturniens évaporés sous de grands soleils noirs (Herzog, Coppola encore).

    CinemaTeaser

    par Aurélien Allin

    Sublime et unique.

    La critique complète est disponible sur le site CinemaTeaser

    Culturopoing.com

    par Enrique Seknadje

    James Gray réussit le défi de mêler aventure spatiale dans l’immensité intersidérale et plongée dans l’intimité psychique d’un astronaute de la NASA (...) une œuvre épurée où fond intellectuel et psychologique, représenté et forme filmique s’harmonisent suprêmement.

    La critique complète est disponible sur le site Culturopoing.com

    Ecran Large

    par Alexandre Janowiak

    Malgré de menues imperfections et un tournant expérimental qui divisera, James Gray livre avec "Ad Astra" une aventure spatiale d'une ambition folle doublée d'une sublime réflexion existentielle sur la solitude et l'Humanité.

    La critique complète est disponible sur le site Ecran Large

    Elle

    par Françoise Delbecq

    Un très grand film.

    La Septième Obsession

    par Loris Hantzis

    "Ad Astra" conte avant tout l’histoire d’un homme forcé de s’exiler aux tréfonds de la galaxie pour ressentir de nouveau.

    La Voix du Nord

    par Christophe Caron

    James Gray s’empare des codes de la science-fiction et signe une magistrale odyssée intérieure.

    La critique complète est disponible sur le site La Voix du Nord

    L'Ecran Fantastique

    par Cédric Coppola

    [...] "Ad Astra" plonge un stupéfiant Brad Pitt dans un formidable voyage intérieur aussi beau que sensoriel.

    Le Dauphiné Libéré

    par Jean Serroy

    Il y a du beau spectacle, dans l’aventure sidérale sidérante de Ad Astra, et la vérité touchante d’un homme qui part en mission spatiale à la recherche de son père, perdu aux confins du système solaire.

    La critique complète est disponible sur le site Le Dauphiné Libéré

    Les Fiches du Cinéma

    par Michaël Ghennam

    Une épopée de l’intime, radicale, poétique et unique, où un homme apprend à renouer avec ses émotions.

    Les Inrockuptibles

    par Jean-Marc Lalanne

    Cette mise en espace dilate, agrandit, amplifie le nœud œdipien ; et en même temps, elle le dépouille, l’épure. Sur fond de grand monochrome noir constellé de faibles lueurs d’argent, le scénario grayen n’a jamais été aussi nu, linéaire, limpide, à l’os.

    La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles

    L'Express

    par Antoine Le Fur

    Métaphysique, "Ad Astra" est influencé par le "2001..." de Kubrick. Il s'agit surtout d'une grande oeuvre sur l'amour filial, dont le dénouement atteint des sommets d'émotion.

    Libération

    par Elisabeth Franck-Dumas

    Sans se défaire de l’élégance et de la mélancolie qui teintent ses précédents films, James Gray poursuit son exploration des relations familiales dans une quête sidérale sidérante.

    La critique complète est disponible sur le site Libération

    Marianne

    par Olivier de Bruyn

    Gray maîtrise en orfèvre l'art du scénario et de la mise en scène.

    Ouest France

    par Christophe Narbonne

    Brad Pitt est sublime de douleur rentrée.

    Sud Ouest

    par Sophie Avon

    Le film imagine une lune colonisée, une poursuite dans un désert blanc sous les ténèbres, un voyage comme un long vertige et un héros placide que se verrait soudain percuté par la conscience d’un amour qu’il doit rattraper. Stimulant et superbe.

    La critique complète est disponible sur le site Sud Ouest

    Transfuge

    par Jean-Christophe Ferrari

    D'une splendeur et d'une tristesse diamantines, "Ad Astra" réalise l'aphorisme de René Char : « c'est quand tu es ivre de chagrin que tu n'as plus du chagrin que le cristal ».

    Voici

    par Daniel Blois

    Un très grand film, à la fois intime et universel.

    Bande à part

    par Pierre Charpilloz

    Entre odyssée spatiale à grand spectacle et drame intime, James Gray réussit un film ambitieux mais toujours humble, à la manière d'un grand roman américain.

    Closer

    par La Rédaction

    Un film spatial dans lequel la science-fiction sert presque de prétexte à l'exploration des liens de filiation.

    La Croix

    par Céline Rouden

    James Gray, avec son perfectionnisme visuel, nous offre ainsi une odyssée spatiale somptueuse de beauté et d’étrangeté.

    La critique complète est disponible sur le site La Croix

    Le Figaro

    par Etienne Sorin

    Un film spectaculaire qui donne une nouvelle dimension à la filmographie du cinéaste.

    La critique complète est disponible sur le site Le Figaro

    Le Journal du Dimanche

    par Alexis Campion

    Au plaisir de se laisser surprendre par des images grandioses et des scènes vertigineuses dans une ambiance planante (musique de Max Richter), s’ajoute celui de suivre le parcours psychique tendu d’un héros affrontant son destin. Même lesté d’un scaphandre, Brad Pitt assure.

    La critique complète est disponible sur le site Le Journal du Dimanche

    Le Journal du Geek

    par Jason Mathurin

    James Gray fait le pari d'utiliser la SF pour aborder la quête de soi, la masculinité et le rapport au père. Un pari réussi notamment grâce à l'excellent jeu d’acteur de Brad Pitt et à l’esthétique des décors.

    La critique complète est disponible sur le site Le Journal du Geek

    Le Nouvel Observateur

    par François Forestier

    Ce film est le double inversé de « 2001 », avec la même puissance et un Brad Pitt réellement inspiré. Il faut se laisser aller à cette contemplation planante, à cet opéra des cieux, à cette quête spirituelle d’une humanité illusoire. C’est beau à voir.

    La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

    Le Parisien

    par La Rédaction

    Le film impressionne par sa façon de plonger le spectateur dans l'espace et par ses scènes d'action spectaculaires. On n'a jamais filmé aussi bien l'intérieur des vaisseaux spatiaux, la beauté des planètes et de la galaxie…

    La critique complète est disponible sur le site Le Parisien

    Le Point

    par Jean-Luc Wachthausen

    Pour cette escapade dans la science-fiction, James Gray n'a pas oublié l'élégance ni le classicisme de ses précédents films.

    L'Humanité

    par Sophie Joubert

    Alternant des moments intimes et d’époustouflantes scènes d’action, que souligne la musique aux accents épiques de Max Richter, le cinéaste américain s’approprie les codes du film de genre sans perdre de vue ses thèmes de prédilection : la transmission, la figure du héros, la complexité des relations humaines.

    La critique complète est disponible sur le site L'Humanité

    Mad Movies

    par Laurent Duroche

    Ainsi est "Ad Astra", film majeur dans l'absolu, réussite imparfaite de James Gray dans les faits, victime potentielle de bouleversements industriels qui ont peut-être - ou pas - façonné sa structure parfois frustrante.

    Paris Match

    par Yannick Vely

    James Gray signe un grand film de science-fiction intimiste et dépressif, comme une Face B de «Lost City of Z» vue par le prisme du fils.

    La critique complète est disponible sur le site Paris Match

    Première

    par ​Frédéric Foubert

    C’est un film superbe et funambule, triste et flamboyant, une prise de risques magnifique. Et si, plutôt qu’une nouvelle variation sur Apocalypse Now, James Gray venait de signer son Coup de coeur ? Dans notre bouche, c’est un compliment.

    La critique complète est disponible sur le site Première

    Rolling Stone

    par Xavier Bonnet

    Ad Astra n’est pas sans aller un peu vite en besogne parfois pour “décorer” ou accélérer son intrigue, quand il fusille les éventuels vols commerciaux pour la Lune à venir ou quand son héros peut s’infiltrer à sa guise dans un vaisseau spatial en phase de pré-décollage en passant sous les réacteurs. Peu importe. Voire tant mieux.

    La critique complète est disponible sur le site Rolling Stone

    Télé Loisirs

    par Emilie Leoni

    Un thriller hypnotique, doublé d'un mélo familial crépusculaire.

    Télérama

    par Jacques Morice

    Par son refus du spectaculaire, par sa réflexion sur le legs paternel parfois trop explicite, le film prend le risque de décevoir. Il n’empêche que l’odyssée, visuellement inspirée et servie par un Brad Pitt fascinant, témoigne d’une singularité poétique dans sa manière d’illustrer le long chemin menant de la fusion à la séparation.

    La critique complète est disponible sur le site Télérama

    Le Monde

    par Jacques Mandelbaum

    C’est donc d’une émotion plus conceptuelle, plus cérébrale, que le film saisira le spectateur. Le sentiment d’intelligence formelle, par exemple, entre la ouate sensorielle qui enveloppe son long voyage et l’engourdissement mental d’un héros qui s’est fermé au monde et est devenu comme étranger à lui-même.

    La critique complète est disponible sur le site Le Monde

    Critikat.com

    par Josué Morel

    L’étrangeté d’Ad Astra se joue sûrement là : si James Gray tend ici vers une ampleur inédite, c’est pour finalement livrer son œuvre la plus anémiée.

    La critique complète est disponible sur le site Critikat.com
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top