Mon AlloCiné
    Ad Astra
    Ad Astra
    Date de sortie 18 septembre 2019 (2h 04min)
    Avec Brad Pitt, Tommy Lee Jones, Ruth Negga plus
    Genres Science fiction, Drame
    Nationalité américain
    Bande-annonce Séances (432)
    Presse
    4,4 31 critiques
    Spectateurs
    3,2 727 notes dont 161 critiques
    noter :
    0.5
    1
    1.5
    2
    2.5
    3
    3.5
    4
    4.5
    5
    Envie de voir

    Synopsis et détails

    L’astronaute Roy McBride s’aventure jusqu’aux confins du système solaire à la recherche de son père disparu et pour résoudre un mystère qui menace la survie de notre planète. Lors de son voyage, il sera confronté à des révélations mettant en cause la nature même de l’existence humaine, et notre place dans l’univers.
    Distributeur Twentieth Century Fox France
    Voir les infos techniques
    Année de production 2019
    Date de sortie DVD -
    Date de sortie Blu-ray -
    Date de sortie VOD -
    Type de film Long-métrage
    Secrets de tournage 12 anecdotes
    Budget -
    Langues Anglais
    Format production -
    Couleur Couleur
    Format audio -
    Format de projection -
    N° de Visa 151420

    Séances

    Ad Astra Bande-annonce VF 2:14
    Ad Astra Bande-annonce VF
    351 233 vues
    Ad Astra Bande-annonce VO 2:14

    Interviews, making-of et extraits

    James Gray : "Ad Astra est mon film le plus difficile !"
    James Gray : "Ad Astra est mon film le plus difficile !"
    871 vues
    Ad Astra BONUS VO "Exploration spatiale" 2:22
    Ad Astra BONUS VO "Exploration spatiale"
    473 vues
    Ad Astra BONUS VO "Brad Pitt" 1:21
    Ad Astra BONUS VO "Brad Pitt"
    700 vues
    9 vidéos

    Acteurs et actrices

    Brad Pitt
    Rôle : Roy McBride
    Tommy Lee Jones
    Rôle : Clifford McBride
    Ruth Negga
    Rôle : Helen Lantos
    Liv Tyler
    Rôle : Eve
    Casting complet et équipe technique

    Critiques Presse

    • 20 Minutes
    • CinemaTeaser
    • Ecran Large
    • Elle
    • La Septième Obsession
    • La Voix du Nord
    • Le Dauphiné Libéré
    • Les Fiches du Cinéma
    • Les Inrockuptibles
    • Libération
    • Marianne
    • Ouest France
    • Sud Ouest
    • Voici
    • Bande à part
    • Closer
    • La Croix
    • Le Figaro
    • Le Journal du Dimanche
    • Le Journal du Geek
    • Le Nouvel Observateur
    • Le Parisien
    • Le Point
    • L'Humanité
    • Paris Match
    • Première
    • Rolling Stone
    • Télé Loisirs
    • Télérama
    • Le Monde
    • Critikat.com

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    31 articles de presse

    Critiques spectateurs

    Emmanuel R
    Critique positive la plus utile

    par Emmanuel R, le 18/09/2019

    5,0Chef-d'oeuvre
    Super moment passé en voyant ce film. Le film est dans la lignée de interstellar et blade runner 2. La photographie ...
    Lire la suite
    frederic M.
    Critique négative la plus utile

    par frederic M., le 19/09/2019

    0,5Nul
    Beaucoup de blablas insipides en plans serrés sur des visages de comédiens délustrés et peu inspirés.Quelques ...
    Lire la suite
    Toutes les critiques spectateurs
    11% (17 critiques)
    18% (29 critiques)
    14% (22 critiques)
    25% (40 critiques)
    21% (34 critiques)
    12% (19 critiques)
    Votre avis sur Ad Astra ?
    161 Critiques Spectateurs

    Photos

    18 Photos

    Secrets de tournage

    Naissance du projet

    James Gray a été inspiré par le lauréat du Prix Nobel de Physique Enrico Fermi, dont les recherches ont servi de socle à l'exploitation de l'énergie nucléaire, et qui pensait que le quart sud-ouest des Etats-Unis avait 90% de chances d'être détruit lors de la première fission nucléaire. Le metteur en scène se rappelle : "Personne ne savait si la réaction en chaîne prendrait fin. J'ai trouvé cela très alarmant et je me suis demandé : que... Lire plus

    1ère incursion dans la SF

    Si James Gray est davantage connu pour ses films de gangsters (Little Odessa, The Yards, La Nuit nous appartient) et ses drames (Two Lovers, The Immigrant), Ad Astra marque les premiers pas du metteur en scène dans l'univers de la science-fiction. Il explique : "Je suis terrifié par la SF. C'est un genre tellement délicat car il y a des éléments de fantastique impliqués. Ce que j'essaie de faire est de représenter de la manière la plus réali... Lire plus

    Signification du titre

    Le titre du film signifie "vers les étoiles" en latin et constitue un raccourcis de la formule "Ad Astra per Aspera" ("vers les étoiles, à travers la difficulté").
    12 Secrets de tournage

    Dernières news

    Sorties cinéma : Brad Pitt en orbite avec Ad Astra
    NEWS - Box Office
    mercredi 18 septembre 2019
    Ce sont les aventures spatiales de Brad Pitt qui ont attiré le plus de spectateurs aux premières séances parisiennes, avec...
    Ad Astra : un lien étonnant avec... un film de Clint Eastwood
    NEWS - Tournages
    mercredi 18 septembre 2019
    A l'occasion de la sortie de "Ad Astra", space opera plébiscité par la critique emmené par Brad Pitt, focus sur le lien entre...
    25 news sur ce film
    Films recommandés
    Angel Heart
    Angel Heart
    Gemini Man
    Gemini Man
    Lucy in the Sky
    Lucy in the Sky
    Interview avec Dieu
    Interview avec Dieu

    Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

    Voir plus de films similaires

    Commentaires

    • movieheaven
      Peut-être que c'est là que réside la beauté et la grandeur, dans le fait de paraître totalement insignifiant, une immense leçon d'humilité. Peut-être que tout ce qui existe est seulement là pour nous enseigner quelque chose, sur nous-même... une sorte de gigantesque miroir magique en 4D.Le but n'est peut-être pas de conquérir les étoiles, mais de se conquérir soi-même.
    • sparrow22
      mouais mouais...de jolies images mais c'est a peu pres tout...
    • L'Otaku Sensei
      Bon ben encore une fois....j'accroche...mais pas complètement.J'ai préféré Ad Astra à First Man & Gravity mais après....j'ai pas trouvé le film si renversant dans le fond.Malgré ça, James Gray réussi plutôt bien son exercice de style en se frottant à la SF.L'ambiance et l'esthétique introspective sont bonnes mais il a manqué quelque chose au film, peut être une touche de mélancolie.Un des défauts que je lui trouve, c'est que le film me paraît vouloir faire tout le temps dans l'émotion...mais à force d'être excessive, celle ci ne prend plus trop et lorgne vers le pathos gratos.6/10
    • Louison P.
      Je suis un ado. Et j'avais raison. J'ai adoré.
    • nikos182
      film d'auteur en soi oui mais également film a grand spectacle pour moi, les 2 ne sont pas antinomiques
    • nikos182
      Tu as rasison mais le terme en soi est beaucoup utiliser pour qualifier les films qui sortent de l'ordinaire et ne sont pas accessible a tous et sont plus confidentiels,il faut en prendre compte. je n'ai pas trouver d'autres terme pour dire ce que je voulais dire mais l'idée est la
    • Naughty Dog
      oui mais les 2 sont liéssi tu as toi aussi connu une rupture douloureuse, ou la perte de quelqu'un qui t'était cher, tu sais que le deuil passe aussi par le meurtre du père et donc l'acceptation avant de pouvoir s'ouvrir à nouveau
    • Ashen One (The AO)
      Plutôt la cause (de sa solitude), sinon ça ne veut pas dire grand-chose : je ne vois pas comment le film pourrait dire que la solitude du héros trouve ses réponses dans sa relation avec sa femme, plutôt que dans l'absence du père.
    • Alexandre G
      Bonjour the Dude, il s'agit beaucoup plus d'un film contemplatif, avec ses propres codes esthétiques. Certains voient en Ad astra une sorte d'Apocalypse now dans l'espace et c'est à peu près le cas :). Le film est une expérience.
    • the dude
      Alors pardon, je déteste faire des comparaisons d'habitude, mais là j'en ai besoin parce que j'hésite beaucoup à le voir. Est-ce qu'il s'agit d'un cinéma plutôt contemplatif et dans la symbolique comme Gravity et 2001, ou est-ce que c'est un film intellectuel, avec un aspect pédagogique et une approche scientifique comme Interstellar ? Je suis très fan du premier style et beaucoup moins du second, donc quand je vois d'un côté les critiques de la presse et que je lis de l'autre les commentaires du public qui dit que c'est creux, sans scénario, lent, où il ne se passe rien, ça me donne direct envie de le voir. ^^ Mais j'ai peur de tomber sur quelque chose de très explicatif et rationaliste/documentariste.
    • Bagheera
      Oui... Bah on est d'accord.
    • SpiderGogo
      Très bon film, probablement l’un de mes préférés de James Gray. Pour moi ça se rapproche beaucoup plus de First Man de Damien Chazelle dans sa construction que de Gravity, Interstellar, Seul sur Mars, Premier Contact ou encore 2001...Une belle histoire (avec des thématiques intéressantes) avec une mise en scène très soignée (y’a un sacré travail au niveau des couleurs et des ombres, un petit côté Blade Runner 2049 de temps en temps). J’ai aussi trouvé Brad Pitt très touchant et juste dans son jeu, 2019 restera comme l’une des meilleures années de sa carrière. J’ai pas eu de soucis avec le rythme perso mais je pense que la majorité du grand public risque de s’ennuyer. C’est un film souvent « calme » mais jamais inintéressant à mon sens. J’ai juste un problème avec la narration en voix-off de Roy qui est trop présente je trouve, ça enlève de la subtilité à certaines scènes et c’est dommage. Autres petits défauts, quelques facilités de scénario à signaler (rien de méchant) et une fin qui aurait pu être plus forte dans son impact émotionnel.Mais ça reste un très bon crû, à voir absolument en salles pour « vivre » le film au maximum. Il finira sûrement dans mon top 5 de l’année.
    • PACINO/DE NIRO
      Pour moi The Immigrant est son film le moins bon après je suis d’accord.
    • Anthony P
      Comparons ce qui est comparable. Interstellar est clairement au dessus de ce film, mais peut être que vous ne l'avez pas assez bien compris pour en tirer une question philosophique? Je vous renvoie vers un article très bien détaillé sur le paradoxe des jumeaux, et Interstellar: https://sciencetonnante.wor...
    • Ner0d3
      Résumer sa pensée est un exercice difficile mais néanmoins très intéressant. A plus forte raison sur un espace commentaires comme celui-ci.
    • Bagheera
      Oui je sais, c'est là que j'ai posté en premier. Pour info on est dans la section commentaire et ce que j'ai rédigé, ça reste un commentaire :)
    • L'Otaku Sensei
      Oui oui, j'ai bien l'intention de voir ses autres films. Je ne suis jamais du genre à enterré un réal tant que je n'ai pas une vision globale de sa filmo'
    • Ner0d3
      Pour info, il y a une section rédiger ma critique juste sous l'endroit où est indiqué la moyenne des notes spectateurs.
    • Bagheera
      ATTENTION SPOILER:Je suis allé voir ce film par simple curiosité, car oui avant celui-ci je n'avais jamais vu de James Gray. J'y suis allé donc dans l'envie de rentrer dans son univers, tout en sachant que ce film n'est pas un blockbuster malgré les BA et la présence de Brad Pitt. Résultat, j'ai bien aimé mais ça ne m'a pas autant marqué que certains, disons que ma joue va très bien.Pour commencer, comme dit plus haut, il y a Brad Pitt et il est bien présent. Plus la peine de le dire, ce sera le cas dans tous les films dans lesquels il apparaîtra, il est très très bon et enchaîne donc deux rôles potentiels pour les Oscars et ça... c'est très fort. Il arrive à nous transmettre ses émotions avec une telle facilité, il a une intensité dans son regard... Il porte vraiment le film sur ses épaules. Mais il n'est pas seul, Tommy Lee Jones est aussi de la partie, même si brièvement, encore une fois, tout se joue sur son regard, quand il revoit son fils, on ressent toute sa tristesse et sa peur, celle de ne pas être à la hauteur. Rien à redire sur les autres.La deuxième grande qualité de ce film, c'est ses visuels, sa mise en scène. Il y a vraiment une recherche dans les décors, les lumières colorés, chaque plan sur une planète est un régal pour les yeux, à la manière d'Interstellar. Une scène en particulier, celle de la poursuite, qui joue sur la gravité et filmée la plupart du temps en vue subjective, elle est vraiment sublime. La vue subjective, aussi présente lors de la chute (qu'elle soit physique ou morale) donne vraiment un côté intime, proche de son personnage principal, on nous fait passer ce qu'il voit (c'est le cas lors du premier plan mettant Neptune en avant, on la voit à travers une fenêtre, comme Roy). C'est renforcé par la multitude de gros plans sur le visage de Brad Pitt.Niveau sonore, c'est du bon, la musique totalement en accord avec ce qu'il se passe à l'écran et les bruitages sont très travaillés, un bon point pour nous immerger encore plus dans cette odyssée même si dans l'espace normalement, il n'y a aucun bruit mais bon, là c'est du chipotage.Et oui Ad Astra s'apparente à une quête (oui, je fais comme tout le monde), celle de Roy à la recherche de son père. En ressort donc une thématique, présente sur presque tout le long du film, concernant la relation père-fils où on prend au pied de la lettre, j'irai jusqu'au bout du monde pour te retrouver sauf que là, c'est au bout du système solaire. Et oui le père, une figure importante qui peut agir sur notre vie, en effet c'est rien que pour lui que Roy va faire tout ça, même si il a fait des choses horribles. La prise d'exemple sur cette figure est aussi abordée car qu'il le veuille ou non, Roy va refaire à quelques détails près, le même parcours que son père. On a aussi le droit à une réflexion du type: si les hommes s'installent sur la Lune, ils reproduiraient les mêmes erreurs. La solitude est aussi évoquée mais trop rapidement, à mon sens. La remise en question et le changement radical suite à un évènement se fait via le parallèle entre la première et la dernière réplique. J'ai aussi remarqué un autre parallèle, celui entre le singe et Roy, ce dernier est manipulé par SpaceCom, on se sert de lui tout comme ce singe, modifié en laboratoire.Et donc maintenant il faut un peu de négatif, le rythme. Au début ça ne m'a pas gêné, au contraire il installe une ambiance (posée dès la première minutes par ailleurs) mais après la mort du père, je trouve que le film n'a plus aucun intérêt (bon ça va c'est que 15 minutes) hormis ses visuels et son ambiance sonore.Ceci dit, on pourrait penser que je vais mettre 4,5 mais non car malgré ses nombreuses qualités le genre spatial n'est pas le genre que j'affectionne le plus, pour ça que pour moi Interstellar, c'est seulement un 3,5.En bref, un film qui fait quand même du bien, un film posé avec pas trop d'actions, un film qui fait réfléchir ça ne fait pas de mal entre un Marvel et un F&F. 4/5.
    • ScaarAlexanderTrox
      Si vous n'avez vu ni Little Odessa, ni The Yards, et surtout ni We own the night, difficile de vous faire une opinion fiable sur le cinéaste. Z est son moins bon film, et Two Lovers, bien que je l'ai trouvé magnifique en ce qui me concerne, a quelque chose d'assez mineur. Donnez donc leur chance aux films que j'ai cités... et même The Immigrant, casse-gueule mais assez somptueux. Au moins toujours dans la zone de confort du cinéaste : NY.
    Voir les commentaires
    Back to Top