Notez des films
Mon AlloCiné
    El Presidente
    note moyenne
    3,2
    367 notes dont 63 critiques
    répartition des 63 critiques par note
    5 critiques
    13 critiques
    28 critiques
    11 critiques
    4 critiques
    2 critiques
    Votre avis sur El Presidente ?

    63 critiques spectateurs

    dominique P.
    dominique P.

    Suivre son activité 493 abonnés Lire ses 2 027 critiques

    4,5
    Publiée le 9 janvier 2018
    Il s'agit d'un thriller à la fois politique et psychologique. Ce film est de grande qualité, très bien mené, très bien dialogué et réellement captivant. Il y a également un peu de fantastique. Aussi l'ambiance feutrée est troublante. Nous sommes bien tenus en haleine. Egalement le lieu (la cordillère des Andes) est très beau. J'ai beaucoup de mal à comprendre les quelques critiques négatives.
    Gérard Delteil
    Gérard Delteil

    Suivre son activité 70 abonnés Lire ses 1 466 critiques

    3,0
    Publiée le 3 janvier 2018
    Quand Santiago Mitre a tourné son film, il pensait que serait élu Scioli, l'un des deux candidats péronistes, donc populistes, et non Macri leader de l'aile droite ultra libérale. Autrement dit, le personnage de président interprété par Ricardo Darin ne ressemble pas du tout à l'actuel Président argentin. Cet aspect mis à part, on s'attendait un peu à voir mise en lumière l'incroyable corruption qui gangrène la classe politique de ce pays. Or celle-ci n'apparait pas vraiment et Darin donne même l'impression d'être un président intègre. Le doute plane sur sa décision finale comme sur son passé que risque de révéler l'hypnose de sa fille par un psychiatre. Santiago Mitre lance diverses pistes, mais ne les exploite pas et les laisse en plan, de sorte que nous restons sur notre faim, d'autant que le scénario n'est guère limpide et se conclut de façon abrupte. On a le sentiment que le réalisateur n'a pas su choisir entre le drame psychologique et le suspense politique qui se déroulent parallèlement et s'imbriquent assez mal. En dépit de sa beauté formelle et de l'excellence de son interprétation, El Présidente est donc un film décevant qui manque d'ampleur.
    vincentasc
    vincentasc

    Suivre son activité 26 abonnés Lire ses 146 critiques

    3,0
    Publiée le 3 janvier 2018
    Curieux film qui ne sait jamais dans quelle catégorie il joue. Le drame, la fable politique. Le film oscille même, sans vraiment trancher, vers thriller fantastique. Mais l’extraordinaire Ricardo Darín ballait toute critique tant son jeu nuancé lui permet de toucher au sublime et d’être un des plus grand comédien que compte le cinéma.
    janus72
    janus72

    Suivre son activité 27 abonnés Lire ses 220 critiques

    3,5
    Publiée le 3 janvier 2018
    Excellent film politico - financier qui tourne presqu'au thriller familial. C'est bien foutu, très bien joué et remarquablement filmé & monté. J'insisterais juste sur l’atmosphère - décors et paysages montagneux qui mettent en exergue ce côté nébuleux - secret (presque mafieux...) qui enveloppe le scénario. R. Darin peut vraiment Tout Jouer comme Gabin ou Depardieu : un vrai bonheur ! A voir sans modération ;-).
    Le film d'Ariane
    Le film d'Ariane

    Suivre son activité 55 abonnés Lire ses 177 critiques

    2,0
    Publiée le 3 janvier 2018
    Au cours d’un sommet réunissant les chefs d’État du continent sud-américain, le président argentin est mis en cause dans une affaire de corruption impliquant sa fille, une femme psychiquement instable. Il doit donc tout à la fois éviter un scandale qui serait catastrophique pour son image et négocier un accord primordial pour son pays… Le mélange des genres peut parfois produire des étincelles quand le film bénéficie d’un scénario ample et inspiré. Malheureusement, malgré de gros atouts (le casting avec l’impérial Ricardo Darin, le lieu - un hôtel extravagant dans la Cordillère des Andes et le beau travail du chef op’), les deux volets de l’intrigue ne s’articulent pas très bien. La partie réaliste du script (les enjeux politiques, la vie d’un président nouvellement élu) ne m’a pas captivée et le versant plus psychologique, voire étrange du récit n’est pas suffisamment exploité pour nourrir efficacement le portrait de cet homme de pouvoir à la personnalité trouble. S’en dégage donc un parfum diffus d’ennui et/ou d’indifférence. Dommage.
    this is my movies
    this is my movies

    Suivre son activité 182 abonnés Lire ses 3 046 critiques

    3,0
    Publiée le 6 janvier 2018
    Bon, on va commencer par évacuer une question centrale : le présent film est une petite claque visuelle, contenant en son sein certains des plus beaux plans de cinéma que j'ai pu voir, avec des idées visuellement brillantes, des effets de style qui s'intègrent parfaitement au propos, des mouvements de caméra impeccables, une vraie capacité à installer une atmosphère pesante, bref, c'est vraiment un petit bijou de mise en scène. Autre évidence, c'est bien sûr le casting, dominé par un Ricardo Darin qui s'impose définitivement comme l'un des plus grands acteurs de notre ère. C'est bien simple, dans chacun des plans dans lesquels il apparaît (presque tous), il bouffe l'écran, impose son charisme, son regard hypnotique, sa démarche féline, son calme qui cache des tourments intérieurs parfaitement retranscrits, bref, il est exceptionnel dans ce rôle taillé sur mesure. Le reste est à l'avenant, avec de belles prestations des 2nds rôles, un peu moins connus à l'international comme Dolores Fonzi, Erica Rivas ou encore Gerardo Romano. On retrouve aussi ce bon vieux Christian Slater, sortit du purgatoire par la série «Mr Robot» et qui démontre que, bien dirigé et avec un rôle adéquat, il peut encore sortir des prestations de haut niveau. Et puis il y a Elena Anaya, certes brillante mais dans un rôle qui polarise un peu les défauts du film. Car oui, le film est loin d'être aussi génial promis que le promettait son pitch et encore moins une réputation assez flatteuse depuis son passage à Un Certain Regard à Cannes. Le principal problème vient de la narration, un écueil souligné par certains critiques qui ont beaucoup aimé le film. Il faut dire qu'on se retrouve parfois avec des scènes dont on se demande bien ce qu'elles font là. Le principe de base est pourtant palpitant, nous plongeant dans un jeu de pouvoirs, d'intrigues, de compromissions, de négociations en sous-main, d'histoires de corruption, bref, de ce qui gangrène une large partie de l'exercice du pouvoir par des hommes politiques soumis à différentes pressions. Et oui, sauf que cette partie du film n'occupe pas l'ensemble de l'intrigue, qui se dilue parfois de manière trop abstraite dans l'intrigue familiale, qui normalement devrait s'entremêler plus harmonieusement avec l'intrigue politique, afin d'illustrer le parcours chaotique de cet homme. Sauf qu'après la scène d'hypnose, le tout déraille complètement. On se demande où Santiago Mitre veut en venir, pourquoi on s'attarde là-dessus, quelle métaphore se cache au milieu de tout ça (d'autant que la finalité reste énigmatique). Bref, c'est brouillon, mal agencé, parfois maladroit, et ça n'aboutit pas sur grand chose. C'est d'autant plus dommage que toute l'intrigue politique est plutôt passionnante et incroyablement bien vue. C'est dans ces scènes que la mise en scène décolle, que l'atmosphère nous prend aux tripes, que notre œil guette chaque mouvement des protagonistes. Et on se demande ce que vient faire la brave journaliste campée par Elena Anaya, introduite comme un personnage central avant de devenir inutile et sans emprise sur les événements. C'est rageant aussi parce que le film dresse beaucoup de ponts avec une certaine politique dans laquelle nous pouvons nous reconnaître (le président argentin est surnommé L'Homme Invisible par certains éditorialistes et s'est présenté sous le visage d'un homme normal voire banal). Cette thématique de l'Homme normal qui devient président était pourtant intéressante, surtout quand on sait que l'Homme est faillible, sa normalité devenant alors synonyme de faiblesse dans ce monde rude, cruel et fourbe. C'est en effet un homme exceptionnel, inflexible et incorruptible qu'il faut, et non un homme comme les autres, qui suit le chemin tracé par l'argent. D'autres critiques sur thisismymovies.over-blog.com
    Carlos Stins
    Carlos Stins

    Suivre son activité 51 abonnés Lire ses 657 critiques

    3,0
    Publiée le 21 janvier 2018
    On ne le répétera jamais assez, le thriller politique est un genre très difficile à aborder au cinéma et "El presidente" en apporte une nouvelle fois la preuve. Mis en scène avec beaucoup de maîtrise, ce film s'avère passionnant dès qu’il aborde des éléments purement politiques mais se perd un peu dans une intrigue trop alambiquée et alourdie par des sous-intrigues personnelles sans grand intérêt. Tous les passages centrés sur les tractations et manœuvres politiques sont traités avec beaucoup de réalisme et s'avèrent aussi riche que les meilleurs épisodes d'"Housse of cards". De plus, le charismatique Ricardo Darin est très convaincant dans le rôle de ce président argentin retors et compliqué à cerner. Tout cela aurait pu permettre au film d'être véritablement brillant mais j'ai malheureusement été gêné par des sous-intrigues inutiles qui polluent d'avantage le récit qu'elles ne le font avancer. Le long-métrage nous entraîne sur des fausses pistes qui n'apportent rien à l'intrigue, apparaissant d’avantage comme du remplissage pour que le film tienne la longueur. J'ai au l'impression que Ricardo Darin n'avait pas confiance en son oeuvre et qu'il a cherché à en faire trop pour rendre le film plus attractif en générant d'avantage de mystère. Cela m'a donné l'impression que le cinéaste argentin se savait pas où amener son long-métrage, à l'image d'un final qui ne m'a pas vraiment convaincu. "El presidente" regorge de qualités et me laisse un souvenir positif même si j'en suis ressorti un peu frustré.
    traversay1
    traversay1

    Suivre son activité 649 abonnés Lire ses 3 177 critiques

    4,0
    Publiée le 5 janvier 2018
    La question de la morale est le thème majeur des films de l'argentin Santiago Mitre, qui figure parmi les cinéastes latino-américains les plus talentueux du moment (et il a moins de 40 ans). Après El estudiante et le magnifique Paulina, El presidente nous transporte sur les sommets, dans la Cordillère des Andes, auprès de chefs d'états d'Amérique latine. Un film politique ? Oui, entre autres, avec le jeu des alliances entre pays et l'ombre portée des Etats-Unis. Mais le film est aussi le portrait d'un homme en proie à des soucis familiaux et dont la réputation d'individu "ordinaire" pourrait cacher une personnalité bien plus complexe. Le long-métrage de Mitre ne répond pas à toutes les questions et ce n'est pas plus mal, laissant planer de nombreux doutes dans l'air raréfié à haute altitude. Il y a même un soupçon de fantastique dans deux ou trois scènes marquantes dont celle d'une hypnose. Toutes les relations sont ambigües dans ce microcosme (le président argentin et sa conseillère, jouée par la remarquable Erica Rivas, à mille lieues de ses rôles dans Les nouveaux sauvages et Un homme charmant). Quant à la musique d'Alberto Iglesia (un fidèle d'Almodovar et compositeur du prochain Farhadi), elle contribue à donner un aspect hitchcockien à ce thriller superbement réalisé. Enfin, Ricardo Darin (le meilleur acteur du monde ?) est encore et toujours plus que parfait.
    islander29
    islander29

    Suivre son activité 300 abonnés Lire ses 1 848 critiques

    3,5
    Publiée le 5 janvier 2018
    Bon c'est vrai que c'est un film un peu compliqué, car il suit deux routes différentes et emmêlées, réunion politique et thriller psychologique.....les deux routes se chevauchent par intermittence, mais le discours n'est pas très clair, et l'on se demande parfois malgré la profondeur des dialogues de quoi veut parler le film....mais cela suit avec plaisir car il y a une noirceur inhérente et de beaux personnages dont Ricardo Darin et sa fille dans le film, qu'il y a des menaces qui pèsent tout au long du scénario, et que le film propose de visiter les complexes sud américains vis à vis des pays du Nord du continent, ainsi qu'en parallèle ne histoire mystérieuse concernant le président de l'Argentine, sus nommé Ricardo Darin..........C'est un film abscons par certains côtés mais qui beaucoup à raconter sur le politiquement correct et l'ambivalence des dirigeants;......Je conseille sans insister outre mesure.
    Anne M.
    Anne M.

    Suivre son activité 44 abonnés Lire ses 594 critiques

    4,0
    Publiée le 6 janvier 2018
    Le président argentin, alors qu’un scandale financier se dessine, se rend à un sommet sur l’exploitation de l’énergie d’Amérique du Sud, avec d’autres présidents latino-américains, dont le puissant président brésilien. Sa fille, fragile psychologiquement, le rejoint. Il tente de la faire soigner. Je recommande ce film cynique à triple suspense (suspense psychanalytique, suspense géopolitique, suspense politique) pour plusieurs raisons : – Le cadre : à 3000 mètres, au coeur de montagnes chiliennes sublimes : ses routes à lacets, son hôtel à la déco des années 50 qui rappelle Hitchcock, une luminosité glaciale de haute montagne. – l’acteur principal, Ricardo Darin : énigmatique à souhait, homme manipulé ou alors lui-même maestro de la manipulation, tant politique que familiale, avec son regard clair impénétrable. – la mise en scène, avec une musique de circonstance, lesquelles mettent en place un suspense d’excellente facture. On peut reprocher au scénario d’être inabouti, de laisser plusieurs questions en suspens, mais c’est peut-être l’effet escompté : laisser planer le mystère autour de « el presidente ».
    Padami N.
    Padami N.

    Suivre son activité 38 abonnés Lire ses 481 critiques

    3,5
    Publiée le 20 janvier 2018
    filmé un peu comme un policier ou thriller sur fond de technique politicienne ,de promesses et trahisons, le film garde notre attention avec la relation père/fille qui révèle l'ambiguïté d"el présidente" .les relations humaines et leur partie sombre sont intéressants dans le film que les rouages politique
    Maryanto D.
    Maryanto D.

    Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 66 critiques

    4,0
    Publiée le 24 janvier 2018
    Quel dommage que le cinéma d'Amérique Latine soit si souvent absent des écrans car il est très souvent d'une grande qualité. Riccardo Darin, Président de l'Argentine, excellent comme toujours, nous emmène dans une histoire complexe de situation politique compliquée et prenante dans laquelle se mêle un scandale qui pourrait l'atteindre personnellement et l'amour qu'il porte à sa fille malade, perturbée psychologiquement, et ayant certains problèmes à régler avec lui. Nous sommes entraînés dans une succession de situations indépendantes et pourtant liées, tenus en haleine et nous interrogeant pour savoir si nous sommes manipulés ou pas !!! Mené comme un thriller, ce film nous fascine ! tourné dans les paysages grandioses de la Cordillère des Andes, ces montagnes nous écrasent de leur majesté et participent à l'ambiance quelque fois plombée de cette histoire. Un grand film à voir et même à revoir pour en décortiquer toutes les intrigues !
    Rod C.
    Rod C.

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 49 critiques

    3,5
    Publiée le 18 janvier 2018
    Un film subtil entre le pouvoir et la psychanalyse. Du non dit et suggéré l exercisse du pouvoir, le passé, la famille, les influences, le poids de certains pays...
    Hervé L
    Hervé L

    Suivre son activité 13 abonnés Lire ses 305 critiques

    3,0
    Publiée le 6 janvier 2018
    Un film qui aurait pu être très bon mais qui reste en deçà de ses espérances le scénario est intéressant mais les pistes soulevées restent inexploitées le cinéma argentin m avait habitué à aller plus loin plus loin dans l immense corruption du système qui est effleurée et plus loin dans la profondeur des mécanismes psychologiques le passé du président sûrement très trouble est à peine entrevu Malgré un magnifique Ricardo Darin impérial on reste sur sa faim
    cylon86
    cylon86

    Suivre son activité 560 abonnés Lire ses 4 430 critiques

    3,0
    Publiée le 5 janvier 2018
    Un sommet politique perché sur les hauteurs du Chili, plusieurs pays sud-américains prêts à passer un accord majeur pour du pétrole et le président argentin au milieu de tout ça, attendu au tournant par ses pairs. Lui, l'homme normal, élu président alors qu'il n'était qu'un simple maire avant, est observé d'un œil attentif. Rattrapé par une histoire racontée par son ex-gendre, devant gérer les troubles de sa fille et le sommet politique, le président doit se montrer ferme et habile s'il veut que son pays tire le meilleur de la situation et si cela implique de rencontrer les américains en privé, pourquoi pas... Avec ce thriller politique baignant dans une atmosphère à la lisière du fantastique (les décors et la musique aidant), Santiago Mitre nous montre les coulisses du pouvoir avec un réalisme saisissant, mêlant à la fois l'intrigue politique (où l'on croise de façon étonnante Christian Slater en envoyé américain !) et l'intrigue personnelle où l'on devine les parts d'ombre de ''l'homme normal'' qu'est le président argentin, le tout contrebalancé par les propos de sa fille, difficilement cohérents mais recelant visiblement une part de vérité. A force de semer le trouble, Mitre perd son spectateur et son président, superbement interprété par Ricardo Darin, se cerne difficilement, coincé entre deux nœuds narratifs. Quand celui concernant la politique reprend le dessus, à travers une longue scène expliquant les enjeux et le nid de vipères qu'ils représentent, "El Presidente" dévoile une belle force et une belle analyse politique, pertinente et vraisemblable.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top