Notez des films
Mon AlloCiné
    Bacurau
    Note moyenne
    3,8
    32 titres de presse
    • Cahiers du Cinéma
    • Libération
    • Mad Movies
    • Marie Claire
    • Ouest France
    • Transfuge
    • 20 Minutes
    • Bande à part
    • CinemaTeaser
    • Culturebox - France Télévisions
    • Culturopoing.com
    • Ecran Large
    • La Septième Obsession
    • La Voix du Nord
    • L'Ecran Fantastique
    • Le Figaro
    • Le Journal du Dimanche
    • Le Nouvel Observateur
    • Les Fiches du Cinéma
    • Les Inrockuptibles
    • L'Humanité
    • Paris Match
    • Sud Ouest
    • Télérama
    • Voici
    • La Croix
    • Le Monde
    • L'Express
    • Positif
    • Première
    • aVoir-aLire.com
    • Critikat.com

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    32 critiques presse

    Cahiers du Cinéma

    par Camille Bui

    Kleber Mendonça Filho et Juliano Dornelles signent ainsi avec Bacurau une grande fiction politique, dont la vitalité à toute épreuve est une vertu nécessaire pour affronter la monstruosité bien réelle de l'extrême droite contemporaine.

    Libération

    par Marius Chapuis

    Une riposte excessive, hyperbolique et paillarde à la démesure des troubles et démons qui dévorent le corps social et politique brésilien.

    La critique complète est disponible sur le site Libération

    Mad Movies

    par Gilles Esposito

    Célébrant les noces barbares du cinéma d'auteur brésilien, du western italien et de John Carpenter, ce film hors normes jongle avec les tonalités et les espaces pour créer une partie de cache-cache aussi sarcastique que sanglante.

    Marie Claire

    par Vincent Cocquebert

    Quelque part entre "Mad Max", John Carpenter et le western à la Sam Peckinpah, "Bacurau" est une dystopie aussi réjouissante (le ton) qu'inquiétante (le fond) dotée d'un puissant sous-texte politique.

    Ouest France

    par Gilles Kerdreux

    Un film étrange, captivant, violent, qui mêle de multiples genres mais marque durablement.

    Transfuge

    par Damien Aubel

    Qui ne peut que s'avouer capturé, saisi par les ambiances luministes, pris aux tripes par les embardées gore. Efficacité indéniable d'une allégorie politique, à peine allégorique, sur l'Occident prédateur, s'accaparant, par la force les ressources les plus vives, en l'occurrence humaines, du reste du monde.

    20 Minutes

    par Caroline Vié

    Prix du jury au Festival de Cannes, le film de Kleber Mendonça Filho et Juliano Dornelles porte haut les couleurs du cinéma de genre.

    Bande à part

    par Isabelle Danel

    Le réalisateur des "Bruits de Recife" et "Aquarius" nous revient, accompagné d’un acolyte et coréalisateur, pour un film collectif, un western fantastique, une fable insurrectionnelle. Prix du jury pas volé au festival de Cannes 2019.

    La critique complète est disponible sur le site Bande à part

    CinemaTeaser

    par Aurélien Allin

    Enragé et sous influence carpenterienne.

    La critique complète est disponible sur le site CinemaTeaser

    Culturebox - France Télévisions

    par Jacky Bornet

    Cette filiation entre sujets politiques contemporains (climat, lutte des classes, corruption…) et cinéma de genre, inscrit "Bacurau" dans une actualité brûlante, avec une inventivité décoiffante.

    La critique complète est disponible sur le site Culturebox - France Télévisions

    Culturopoing.com

    par Jean-François Dickeli et Vincent Nicolet

    Pur plaisir de cinéma, de cinéastes et de cinéphiles, "Bacurau" se fait le pertinent témoin de l’évolution d’une société Brésilienne en plein bouleversement, pour ne pas dire au bord de l’implosion.

    La critique complète est disponible sur le site Culturopoing.com

    Ecran Large

    par Simon Riaux

    Kleber Mendonça Filho et Juliano Dornelles relisent "La Porte du paradis" pour en faire un western cartoon arrosé de LSD avec "Bacurau". Frénétique et schizophrène, le résultat est une des belles trouvailles du Festival de Cannes, aussi fou que stimulant.

    La critique complète est disponible sur le site Ecran Large

    La Septième Obsession

    par Alexandre Jourdain

    "Bacurau" se révèle une leçon sanglante, immorale et indispensable.

    La Voix du Nord

    par Christophe Caron

    Prix du jury au dernier Festival de Cannes, ce film baroque et allégorique vire au brûlot rageur, politique et violent. Impressionnant !

    La critique complète est disponible sur le site La Voix du Nord

    L'Ecran Fantastique

    par Cédric Coppola

    Plus qu'un exercice de style, le long-métrage traite en toile de fond la lutte sociale. Il déborde aussi d'audace dans ses choix et bouscule constamment le spectateur via des scènes chocs, qui ne peuvent laisser indifférent.

    Le Figaro

    par Etienne Sorin

    Prix du Jury à Cannes, le film de Kleber Mendonça Filho et Juliano Dornelles est à la fois un western sauvage et une métaphore du Brésil actuel.

    La critique complète est disponible sur le site Le Figaro

    Le Journal du Dimanche

    par Stéphanie Belpêche

    Un réquisitoire sans pitié doublé d’un récit de vengeance jouissif.

    Le Nouvel Observateur

    par Nicolas Schaller

    Grâce à « Bacurau » (prix du jury à Cannes), c’est l’écran qui s’embrase et notre âme de révolutionnaire avec.

    La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

    Les Fiches du Cinéma

    par Thomas Fouet

    Kleber Mendonça Filho et Juliano Dornelles livrent un état des lieux politique cinglant et un hommage inspiré au cinéma de genre.

    La critique complète est disponible sur le site Les Fiches du Cinéma

    Les Inrockuptibles

    par Jean-Baptiste Morain

    Le film de Mendonça Filho (...) est un geste politique, un acte de rébellion, un cri de libération surprenant, attachant, parfois grotesque. Et très fort.

    La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles

    L'Humanité

    par Sophie Joubert

    Audacieux dans sa forme et son propos, le film résonne comme un appel à la révolte réjouissant et libérateur.

    La critique complète est disponible sur le site L'Humanité

    Paris Match

    par Yannick Vely

    Toute la première partie de "Bacurau" tient du miracle. Kleber Mendonça Filho parvient à créer une ambiance fantastique et une mythologie avec trois points de suspension [...]. Quand le mystère est éventé, commence un nouveau film, un western métaphorique qui ne déplairait pas à John Carpenter, une partie de "Fortnite" à l'efficacité totale.

    La critique complète est disponible sur le site Paris Match

    Sud Ouest

    par Sophie Avon

    Déconcertant, riche, captivant.

    La critique complète est disponible sur le site Sud Ouest

    Télérama

    par Jacques Morice

    Il n’est pas si fréquent de voir un film tracer un tel trait d’union entre ce qui a fait la grandeur du cinéma brésilien (Glauber Rocha, Rui Guerra) et l’action à la John Carpenter — réalisateur fétiche de Kleber Mendonça Filho.

    La critique complète est disponible sur le site Télérama

    Voici

    par Lola Sciamma

    Une fable politique, entre western sous acide et partie de Fortnite en chair et en os, donne une image cauchemardesque de ce que pourrait donner le Brésil de Bolsonaro.

    La Croix

    par Jean-Claude Raspiengeas

    Prix du jury au festival de Cannes, pot-pourri de différents genres, ce film inclassable, d’une grande beauté, bascule avec complaisance vers la violence.

    La critique complète est disponible sur le site La Croix

    Le Monde

    par Jacques Mandelbaum

    Ce film de Kleber Mendonça Filho est dans l’air du temps brésilien : violent, manichéen. Mais infiniment plus subtil et intelligent que le pouvoir de Jair Bolsonaro dénoncé en filigrane.

    La critique complète est disponible sur le site Le Monde

    L'Express

    par Christophe Carrière

    [...] le récit s'emmêle souvent les crayons et étouffe plus qu'il ne captive. Le film a du sens. Il lui manque juste une direction.

    Positif

    par Louise Dumas

    À force de mêler les genres et les registres, de multiplier les pistes et les enjeux, Bacurau finit par lasser.

    Première

    par Frédéric Foubert

    Après la sensation de perfection voluptueuse que procurait Aquarius, la déception est grande. Reste un évident appétit de cinéma qui, on l’espère, sera mieux canalisé dans le film suivant.

    La critique complète est disponible sur le site Première

    aVoir-aLire.com

    par La Rédaction

    Bacurau se construit d’abord sur une narration collective qui ne semble pas savoir où elle nous emmène, jusqu’à ce que l’explosion de violence ne débute et nous fasse réaliser la puérilité de son propos politique.

    La critique complète est disponible sur le site aVoir-aLire.com

    Critikat.com

    par Josué Morel

    Bacurau confirme un net infléchissement formel du cinéma de Kleber Mendonça Filho.

    La critique complète est disponible sur le site Critikat.com
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top