Mon AlloCiné
    Wonder Wheel
    Note moyenne
    3,4
    34 titres de presse
    • Positif
    • Studio Ciné Live
    • Transfuge
    • 20 Minutes
    • aVoir-aLire.com
    • aVoir-aLire.com
    • CinemaTeaser
    • Culturopoing.com
    • Elle
    • Femme Actuelle
    • La Septième Obsession
    • La Voix du Nord
    • Le Dauphiné Libéré
    • Le Point
    • Les Inrockuptibles
    • Marianne
    • Ouest France
    • Télérama
    • Voici
    • Bande à part
    • Culturebox - France Télévisions
    • Ecran Large
    • Le Journal du Dimanche
    • Le Monde
    • Le Nouvel Observateur
    • Les Fiches du Cinéma
    • Télé 7 Jours
    • Cahiers du Cinéma
    • Critikat.com
    • Le Figaro
    • Première
    • VSD
    • L'Express
    • L'Humanité

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    34 critiques presse

    Positif

    par Franck Garbarz

    Avec cette variation tragique à la théâtralité assumée qui évoque Tennessee Williams et Eugene O'Neill, Woody Allen prolonge les réflexions sur le hasard et le destin de ses récents opus (...) en plongeant quatre personnages dans un Coney Island sublimé par la lumière de l'incomparable Vittorio Storaro.

    Studio Ciné Live

    par Thomas Baurez

    Dans ce drame lumineux, Woody Allen n'a jamais été aussi proche de Tchekhov.

    Transfuge

    par Jean-Christophe Ferrari

    Conduit par une narration précise et virtuose, assumant magistralement sa facture théâtrale, éclairé des couleurs chaudes et éclatantes conçues par le grand Vittorio Storaro ("Apocalypse Now", "1900"), porté par l’interprétation incandescente d’une actrice d’exception, Wonder Wheel évoque aussi bien les grands mélodrames de Douglas Sirk que l’expressionisme lyrique de Bertolucci.

    20 Minutes

    par Caroline Vié

    Dans Wonder Wheel, Kate Winslet est vibrante d’émotions en femme vieillissante qui s’ennuie avec son mari avant de tomber sous le charme d’un maître-nageur (Justin Timberlake).

    aVoir-aLire.com

    par Frédéric Mignard

    Drame poignant d’une existence ratée, spectacle de cinéma total où la délicate photographie, les décors majestueux et les acteurs au diapason, sont célébrés avec maestria, Wonder Wheel est encore un grand film sur les femmes par le désormais pourtant très contesté Woody Allen.

    La critique complète est disponible sur le site aVoir-aLire.com

    aVoir-aLire.com

    par Frédéric Mignard

    Drame poignant d’une existence ratée, spectacle de cinéma total où la délicate photographie, les décors majestueux et les acteurs au diapason, sont célébrés avec maestria, Wonder Wheel est encore un grand film sur les femmes par le désormais pourtant très contesté Woody Allen (...).

    La critique complète est disponible sur le site aVoir-aLire.com

    CinemaTeaser

    par Aurélien Allin

    Woody Allen signe sa mise en scène la plus aboutie depuis longtemps.

    Culturopoing.com

    par Miriem Méghaïzerou

    Avec son titre enchanteur, "Wonder Wheel" laisse entrevoir une comédie à happy end. Mais qu’on se le dise la wonder wheel est plutôt l’image de l’éternel retour et de l’homme condamné, tel un hamster, à faire des petits tours sur sa roue de (la) fortune.

    La critique complète est disponible sur le site Culturopoing.com

    Elle

    par Françoise Delbecq

    Kate Winslet est magistrale.

    Femme Actuelle

    par Amélie Cordonnier

    Woody Allen nous revient avec une comédie désenchantée et nostalgique, servie par une lumière et une photographie magnifiques.

    La Septième Obsession

    par Séverine Danflous

    Woody Allen, depuis 50 ans, n’a eu de cesse de le répéter, l’illusion théâtrale ou cinématographique ne nous sauvera pas, l’amour est soumis à des lois sociales et pécuniaires qui font cuire la nostalgie d’un idéal amoureux toujours fuyant.

    La Voix du Nord

    par Christophe Caron

    N’espérez pas quitter ce nouveau Woody Allen le cœur enjoué. Dans ce film qui trouve directement son inspiration aussi bien dans les tragédies antiques que chez Tchekhov, l’espoir n’est qu’une chimère et chacun est condamné à subir son morne destin, malgré tant d’efforts, de trahisons, d’infidélités et de cynisme pour y échapper.

    La critique complète est disponible sur le site La Voix du Nord

    Le Dauphiné Libéré

    par Jean Serroy

    L’histoire croisée de personnages réunis autour de la grande roue du parc d’attractions, qui est aussi la grande roue de la vie qui va, avec ses doutes, ses trahisons, ses rêves, sa mélancolie tendre et ses couleurs changeantes de fête foraine.

    Le Point

    par La Rédaction

    Un très bon cru du réalisateur new-yorkais.

    Les Inrockuptibles

    par Jean-Baptiste Morain

    "Wonder Wheel" n'est sans doute pas le plus grand film de Woody Allen (...) mais il possède un atout extrêmement important : Kate Winslet, tout aussi géniale que l'était Cate Blanchett dans "Blue Jasmine".

    La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles

    Marianne

    par Olivier de Bruyn

    Au plus près de son héroïne ultrasensible, Woody Allen met en scène une histoire fiévreuse qui prouve combien le passage inexorable des années n'érode pas son inspiration.

    Ouest France

    par La Rédaction

    James Belushi, Juno Temple, Justin Timberlake et Kate Wmslet sont propulsés dans les années 1950 dans un marivaudage somptueux et délicieusement rétro.

    Télérama

    par Louis Guichard

    Dans Blue Jasmine, la solidité et l’ironie irréductibles de Cate Blanchett amortissaient la cruauté du cinéaste. Kate Winslet, actrice marquée par le romanesque de son film phare, Titanic, ne possède pas le même bouclier invisible. Elle impressionne autrement, par l’état limite de vulnérabilité où la fiction l’entraîne.

    La critique complète est disponible sur le site Télérama

    Voici

    par Daniel Bois

    Woody Allen offre à ses comédiens une partition de choix, dont Kate Winslet et Jim Belushi tirent remarquablement parti. Leur énergie désespérée contamine chaque scène et inscrit Wonder Wheel dans la droite lignée de Tennessee Williams et des mélodrames d'antan.

    Bande à part

    par Danièle Heymann

    Oui, on peut, on doit aimer le nouveau Woddy Allen, un lumineux mélodrame où crépitent les feux incongrus d'un petit garçon pyromane.

    La critique complète est disponible sur le site Bande à part

    Culturebox - France Télévisions

    par Jacky Bornet

    Demeurent les acteurs, bien sûr, tout comme la très belle photographie du grand Vittorio Storaro aux dominantes oranges et dorées pour coller à la mélancolie du film. Mais le cœur n’y est pas.

    La critique complète est disponible sur le site Culturebox - France Télévisions

    Ecran Large

    par Simon Riaux

    Pour qui n’en attend pas autre chose qu’un songe nostalgique, "Wonder Wheel" recèle assez de pépites cinéphiles pour s’y perdre plaisamment.

    La critique complète est disponible sur le site Ecran Large

    Le Journal du Dimanche

    par Stéphanie Belpêche

    L’actrice britannique est bouleversante en quadragénaire nostalgique de sa gloire passée, désespérée et prise au piège, prête à tout pour changer de vie. La photographie sublime adoucit la radicalité de la mise en scène, parfois trop théâtrale.

    Le Monde

    par Jacques Mandelbaum

    Le film s’accorde ainsi avec le regain de scandale qui entoure le cinéaste, lequel ne craint pas de souffler sur ses braises.

    Le Nouvel Observateur

    par François Forestier

    Le savoir-faire de Woody Allen n'est pas contestable, mais il manque l'étincelle qui ferait de ce drame de la condition humaine un film mémorable. Les images, signées Vittorio Storaro, sont sublimes, mais où est passé l'humour ? Woody, reviens !

    La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

    Les Fiches du Cinéma

    par Julie Loncin

    Malgré une photographie et une mise en scène inspirées, on a conny Woody Allen plus subtil.

    La critique complète est disponible sur le site Les Fiches du Cinéma

    Télé 7 Jours

    par Isabelle Magnier

    Même si l'on a vu le réalisateur de "Annie Hall" plus inspiré, celui-ci a encore des merveilles à offrir : la vision d'une Coney Island ensorcelante, "prison" pleine de vie et de bruit, dont les néons changent de couleur au gré des sentiments des personnages.

    Cahiers du Cinéma

    par Jean-Sébastien Chauvin

    La théâtralité maladroite du film, qui fait vivre un éternel coucher de soleil à ses personnages (on a connu Vittorio Storaro plus inspiré), n’est que le masque d’un cinéaste qui confond la vanité comme genre pictural et la position vaniteuse d’un artiste qui regarde les humains du haut de sa tour d’ivoire.

    Critikat.com

    par Damien Bonelli

    Un peu désormais à l’image de son Luna Park mitoyen – qui n’est plus que l’ombre de lui-même –, le cinéma de Woody Allen, dès le premier plan, se met en branle tel un vieux carrousel, à bord duquel prennent place les figures imposées d’un catalogue désormais inventorié de fond en comble.

    La critique complète est disponible sur le site Critikat.com

    Le Figaro

    par Etienne Sorin

    Le réalisateur mélange mélo et film noir et offre un beau rôle à Kate Winslet, sans retrouver le swing de son cinéma.

    La critique complète est disponible sur le site Le Figaro

    Première

    par Frédéric Foubert

    Dans une Coney Island irréelle, Woody Allen rend un hommage (trop) appuyé aux géants du théâtre américain.

    La critique complète est disponible sur le site Première

    VSD

    par Olivier Bousquet

    Hommage au théâtre dramatique américain (Williams, O’Neill), le film est engoncé dans un costume un peu étriqué. Reste la performance magistrale de Kate Winslet, injustement oubliée aux Oscars.

    L'Express

    par Christophe Carrière

    "Wonder Wheel" [...] pédale à vide et suscite au mieux l'embarras, au pire l'ennui.

    L'Humanité

    par Vincent Ostria

    Bref, ce méli-mélo tourne à vide.

    La critique complète est disponible sur le site L'Humanité
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top