Mon AlloCiné
Glory
Séances
Bandes-annonces
Casting
Critiques spectateurs
Critiques presse
Photos
VOD
Blu-Ray, DVD
Musique
Secrets de tournage
Box Office
Récompenses
Films similaires
News
Note moyenne
3,6
21 titres de presse
  • Transfuge
  • 20 Minutes
  • L'Humanité
  • Les Fiches du Cinéma
  • Télérama
  • Le Dauphiné Libéré
  • aVoir-aLire.com
  • Le Figaroscope
  • Le Nouvel Observateur
  • Le Journal du Dimanche
  • Le Monde
  • Libération
  • La Voix du Nord
  • Le Figaro
  • L'Express
  • Paris Match
  • La Croix
  • Première
  • Ouest France
  • Le Parisien
  • Critikat.com

Attention, chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 0.5 à 5 étoiles.

21 critiques presse

Transfuge

par Frédéric Mercier

"Glory" est un merveilleux film à l'ancienne, qui tire en douceur, sans effets de manche, sa force très puissante de son récit linéaire, de sa manière de semer sur le chemin de son héros des obstacles toujours plus extraordinaires qui révèlent les liens de compromission de l'état avec la mafia locale.

20 Minutes

par Caroline Vié

"Glory" (est) un film bourré d’humanité, et qui touche d’autant plus qu’on imagine bien que les pratiques politiques d’un pays méconnu ne sont pas forcément si éloignées des nôtres.

La critique complète est disponible sur le site 20 Minutes

L'Humanité

par Dominique Widemann

Les deux comédiens principaux, déjà présents dans The Lesson, excellent à jouer de ce nuancier. Des plans fixes bien ajustés leur en ménagent le champ. Tsanko, au péril de son intégrité sans faille. Julia, que ses failles intimes fissurent mais n’éclairent pas. Feux de détresse.

La critique complète est disponible sur le site L'Humanité

Les Fiches du Cinéma

par Alexis Duval

Après “The Lesson”, Kristina Grozeva et Petar Valchanov reviennent en force avec une nouvelle parabole à l’ironie mordante, qui prend des allures de manifeste anticorruption.

Télérama

par Pierre Murat

Les deux Bulgares ont l'humour rosse et le vitriol particulièrement efficace. Ils ont, visiblement, des comptes à régler avec leur pays, héritier d'une longue histoire de passivité (...). Mais leur propos dépasse la Bulgarie : c'est le récit logique et fatal d'un cave qui, soudain, se rebiffe. D'un mouton enragé.

La critique complète est disponible sur le site Télérama

Le Dauphiné Libéré

par Jean Serroy

Une fable tragicomique, satire cruelle d’un régime corrompu et porteuse d’une sorte de philosophie de l’absurde, aussi réjouissante que désespérante.

aVoir-aLire.com

par Claudine Levanneur

Un drame absurde et grave, tantôt drôle et effrayant, qui n'occulte rien de la corruption qui règne dans les démocraties d'Europe de l'Est.

La critique complète est disponible sur le site aVoir-aLire.com

Le Figaroscope

par Nathalie Simon

Dardenne bulgares, les réalisateurs Kristina Grozeva et Petar Valchanov s’étaient distingués avec un très bon premier film, The Lesson (2014). (...) Le duo part d’une réalité banale pour aboutir à une tragédie dont ni le protagoniste ni le public ne sortent indemnes. Il évite avec soin l’écueil de la commisération au profit d’un certain burlesque mêlé d’un sentiment de colère face à la bêtise d’un système.

La critique complète est disponible sur le site Le Figaroscope

Le Nouvel Observateur

par Nicolas Schaller

"Glory" dépeint une société bulgare au bord de l’implosion avec, d’un côté, une classe pauvre et une bureaucratie héritées de l’ère communiste, et de l’autre, un individualisme petit-bourgeois et un système politico-médiatique issus du libéralisme sauvage. Grinçante, la fable manque un peu de nerf, mais pas de mordant.

La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

Le Journal du Dimanche

par Baptiste Thion

Le film, d’où se dégage une profonde misanthropie, ne s’applique pas seulement à dénoncer la corruption politique : il éreinte de son humour acerbe l’ensemble d’une société gangrénée par l’individualisme, l’hypocrisie et la malhonnêteté. Un drôle de drame qui assène une mémorable gifle.

Le Monde

par Jacques Mandelbaum

(...) une charge amèrement troussée contre l’impudence des gouvernants et le cynisme des communicants, laquelle présente le mérite supplémentaire d’être d’une épouvantable drô­lerie.

La critique complète est disponible sur le site Le Monde

Libération

par Gilles Renault

Quelle qu’en soit son indéniable singularité, il y aurait toutefois quelque chose d’injuste à réduire la pertinence de "Glory" à son particularisme géographique tant, au demeurant, la parabole sociale revêt intrinsèquement une dimension quasi universelle.

La critique complète est disponible sur le site Libération

La Voix du Nord

par Philippe Lagouche

S’appuyant sur une implacable mécanique scénaristique cultivant ce goût de l’absurde qu’on aime tant chez Kafka et Ionesco, "Glory" creuse son sujet et ses personnages, refuse de tomber dans la caricature, ne dédaigne pas jouer avec la métaphore et repose sur un style réaliste qui nous cloue au mur lors de la stupéfiante séquence finale.

Le Figaro

par La Rédaction

Tsanko Petrov, cheminot bègue en marge de la société, trouve sur une voie de chemin de fer des billets qu'il donne à la police. La presse s'empare de ce héros. Mais l'honnêteté ne paie pas. Le film a reçu trois prix à Valence.

La critique complète est disponible sur le site Le Figaro

L'Express

par Sandra Benedetti

Nul besoin d'esbroufe, tout est là. La dignité bafouée, la probité moquée. Dommage que la fin soit expédiée à la va vite, toute finesse oubliée.

Paris Match

par Yannick Vely

La fable noire glace le sang, surtout qu'elle est inspirée d'une histoire vraie datée de 2001. Dommage qu'au portrait de cet homme seul contre tous fait écho celui beaucoup moins nuancé d'une femme (...) prête à tout pour renforcer l'image de ses clients. (...) Reste le choc d'une fin sombre et nihiliste, sans espoir de rédemption.

La critique complète est disponible sur le site Paris Match

La Croix

par Stéphane Dreyfus

Cette fable sociale glaçante sur les ravages de la corruption est portée par l’interprétation de son personnage principal et par une mise en scène frappante de vérité.

La critique complète est disponible sur le site La Croix

Première

par Christophe Narbonne

En l’affublant d’un bégaiement qui accentue ses difficultés (ainsi qu’en s’intéressant aux problèmes d’insémination de la dircom), les réalisateurs ont malheureusement un peu tendance à forcer le trait. Reste une charge amusante dont le dénouement, déroutant, vous travaille longtemps après la projection.

Ouest France

par Gilles Kerdreux

Ça vire rapidement à la farce satirique, et finalement tragique, sur les ridicules communicants du ministère. Dommage que ce soit un peu lent et manichéen.

Le Parisien

par Catherine Balle

Farce politique amère, "Glory" brosse aussi le portrait d'une femme intraitable, qui tire les ficelles d'un système déliquescent. Souvent drôle, le film devient plus grave au fil de l'intrigue, jusqu'à un dénouement saisissant.

La critique complète est disponible sur le site Le Parisien

Critikat.com

par Benoît Smith

Grozeva et Valchanov arborent leur posture de satiristes de la société sur le dos des individus, au moins aussi détestable que ce qu'elle prétend tourner en dérision.

La critique complète est disponible sur le site Critikat.com
Les meilleurs films de tous les temps
Back to Top