Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
Le Jeune Ahmed
Note moyenne
3,7
24 titres de presse
  • Positif
  • CNews
  • Ecran Large
  • La Croix
  • La Voix du Nord
  • Le Figaro
  • Le Monde
  • Le Nouvel Observateur
  • Le Parisien
  • Les Inrockuptibles
  • Marianne
  • Ouest France
  • Paris Match
  • Première
  • Sud Ouest
  • Télé Loisirs
  • Télérama
  • Transfuge
  • Bande à part
  • CinemaTeaser
  • Critikat.com
  • Libération
  • Cahiers du Cinéma
  • L'Humanité

Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

24 critiques presse

Positif

par Nicolas Bauche

Le cinéma des Dardenne investit les marges et le monde de la délinquance [...] pour y découvrir les leviers de la rédemption humzine. Avec leur dernier long métrage, les deux réalisateurs ajoutent ainsi un nouvel instantané à la comédie humaine du médiocre qu'ils dépeignent depuis leurs débuts.

CNews

par La Rédaction

Un drame poignant ancré dans la réalité sociale.

Ecran Large

par Simon Riaux

Après "La Fille Inconnue", les Dardenne reviennent à leurs fondamentaux et prouvent que malgré un scénario trop mécanique, la délicatesse et l'acuité de leur mise en scène peuvent faire des miracles, y compris avec le sujet compliqué de la radicalisation.

La critique complète est disponible sur le site Ecran Large

La Croix

par Jean-Claude Raspiengeas

Le duo filme au plus près les visages et les corps dans des cadres étroits pour mieux coller aux personnages. Leur caméra mouvante suit en plans-séquences, comme happée, les mouvements de cette force obscure du mal.

La critique complète est disponible sur le site La Croix

La Voix du Nord

par Christophe Caron

Les Dardenne, fidèles à leur style brut, épuré, tendu, se placent avant tout à la hauteur d’un gosse immature et perdu qui devrait plutôt être travaillé par ses hormones que par ses ablutions.

La critique complète est disponible sur le site La Voix du Nord

Le Figaro

par La Rédaction

Le dénouement, terrible, glace le sang.

La critique complète est disponible sur le site Le Figaro

Le Monde

par Véronique Cauhapé

Cette empathie éprouvée à l’égard du personnage d’Ahmed, on la doit bien sûr au talent des frères Dardenne à trouver puis à faire travailler des débutants, tout en leur demandant ce qu’on exige des grands acteurs. Idir Ben Addi en est la démonstration dont la présence, dense, compacte, accapare tout le film.

Le Nouvel Observateur

par François Forestier

Un film d’une force rare.

La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

Le Parisien

par Renaud Baronian

Cette balance très délicate, entre jeunesse, haine, amour des autres intégration et intégrisme, est au cœur du scénario. Et comme ce sont les Dardenne qui filment, et qu’ils sont passés maîtres dans l’art de traiter un fait de société sous la forme d’un thriller au suspense enlevé, on tremble à chaque instant (...).

La critique complète est disponible sur le site Le Parisien

Les Inrockuptibles

par Emily Barnett

Un film magnifique où l'ampleur du propos s’appuie sur une observation aiguë des micro-événements, des gestes.

La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles

Marianne

par Olivier de Bruyn

Le Jeune Ahmed décrit avec sobriété le parcours d'un jeune guerrier de 13 ans.

Ouest France

par Gilles Kerdreux

Les frères Dardennes font une nouvelle fois mouche.

Paris Match

par La Rédaction

D’une simplicité et d’une force à glacer le sang.

Première

par Christophe Narbonne

En ne cherchant pas à psychologiser les radicalisés, les Dardenne réussissent en définitive là où Téchiné a échoué avec L’Adieu à la nuit.

La critique complète est disponible sur le site Première

Sud Ouest

par Sophie Avon

Luc et Jean-Pierre Dardenne ont mis longtemps à trouver comment la fiction pouvait faire éclater la coquille de ce gamin enfermé dans l’endoctrinement. Du rachat qui s’opère à la fin, ils tirent une ligne magnifique, un portrait en quelques traits où tient toute la complexité d’une question qui mine notre époque.

La critique complète est disponible sur le site Sud Ouest

Télé Loisirs

par La Rédaction

Un film d’une intensité et d’une humanité bouleversantes, qui avance vers la lumière.

La critique complète est disponible sur le site Télé Loisirs

Télérama

par Louis Guichard

Les frères Dardenne signent un portrait percutant, empreint d’une grande humanité.

La critique complète est disponible sur le site Télérama

Transfuge

par Jean-Christophe Ferrari

C'est avec une telle intensité en effet que [les frères Dardenne] scrutent les gestes et les sons que ceux-ci finissent par acquérir une sorte de densité spirituelle.

Bande à part

par Isabelle Danel

Ce que scrutent Jean-Pierre et Luc Dardenne, avec cette façon bien à eux de documenter la fiction, c’est le mal à l’œuvre chez un enfant, l’impossible retour en arrière, un mystère jamais élucidé. C’est également ce qui rend le film aussi désagréable qu’essentiel.

La critique complète est disponible sur le site Bande à part

CinemaTeaser

par Aurélien Allin

Reste qu’en dépit de ces scories, Le Jeune Ahmed captive, notamment parce qu’il ne traite jamais son sujet comme un fait divers de société, aussi tragique et réel soit-il, mais comme un véritable drame humain.

La critique complète est disponible sur le site CinemaTeaser

Critikat.com

par Sylvain Blandy

L’évidement du plan, caractéristique de la mise en scène des Dardenne, tend à circonscrire le mouvement de chaque séquence à la stricte décomposition d’une action.

La critique complète est disponible sur le site Critikat.com

Libération

par Didier Péron

Dans Le Jeune Ahmed, histoire d’un ado radicalisé rétif à la réinsertion, les frères belges touchent aux limites de leur méthode.

La critique complète est disponible sur le site Libération

Cahiers du Cinéma

par Ariel Schweitzer

Les Dardenne semblent plus que jamais piégés par leur impuissance à se renouveler et le formatage de plus en plus flagrant de leur cinéma. Tout est prévisible, et dès qu’Ahmed escalade un mur, on sait comment cela va finir : par cette même chute et cette même chrétienne rédemption que les cinéastes ont filmée cent fois.

L'Humanité

par Dominique Widemann

Les frères Dardenne renouent avec l’épure, mais leur personnage est trop monolithique.

La critique complète est disponible sur le site L'Humanité
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top