Notez des films
Mon AlloCiné
    Le Roi Lion
    note moyenne
    4,1
    15935 notes dont 1358 critiques
    répartition des 1358 critiques par note
    390 critiques
    327 critiques
    246 critiques
    205 critiques
    120 critiques
    70 critiques
    Votre avis sur Le Roi Lion ?

    1358 critiques spectateurs

    Danasor
    Danasor

    Suivre son activité Lire ses 2 critiques

    1,0
    Publiée le 25 juillet 2019
    C'est réellement ça que vous voulez comme films maintenant ? Un copier coller de ceux de votre enfance, mais réaliste ? Le film est très beau, ok. Mais passer les 5 premières minutes vous aimez quoi ensuite ? Le film en lui même, ou l'écho déformé du dessin animé ? Vous ressortez de la salle content d'avoir vu ce film ou juste content d'avoir revu votre nostalgie version réaliste ? Ça dérange vraiment personne que tout le sens du film et ses messages aient disparus ? Que la majorité des choix réfléchis ou artistiques soient supprimer ? J'ai l'impression que le public a absolument aucune exigence avec ces Disney. N'importe quel film refait sera acclamé tant qu'il y a de la nostalgie, du fan service et qu'il y a écrit "Disney" dessus. Tout le reste n'a AUCUNE importance. Disney pourrait bien détruire tout ce qui a fait le succès et le charme d'un de ses classiques et prendre volontairement les pires décisions que le public serait ravi. Je comprendrais qu'ils aient aucune envie de faire le moindre effort pour leurs futurs films ; c'est tellement facile de se faire de l'argent sur son public qui court vous voir tant que vous écrivez votre nom sur vos productions ...
    Nathan P
    Nathan P

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 10 critiques

    4,0
    Publiée le 18 juillet 2019
    Le film a tenu ses promesses grand spectacle visuellement parfait rien à redire, le film nous replonge dans l'enfance grâce aux chansons qui nous ont bercés étant petits. Le seul bémol une réadaptation trop copié collé de celle du dessin animé il y a eu aucune novation appart quelques scènes en plus de la version originale.
    Laura M.
    Laura M.

    Suivre son activité Lire sa critique

    0,5
    Publiée le 19 juillet 2019
    Grande déception Le film était trop sombre par rapport à l’univers’ Disney qui fait normalement rêvé. Le rythme des musiques n’était pas respecté. Chanson de Scar coupé. Un manque d’emotion dans l’ensemble du film. Les dialogues cultes ont ete modifiés ou changés. Le roi lion étant mon dessin animé préféré je suis vraiment déçu de la prestation du film
    Thomas G.
    Thomas G.

    Suivre son activité Lire sa critique

    0,5
    Publiée le 20 juillet 2019
    Aucun son dans la salle classique serait ce une manœuvré pour nous pousser dans la salle Imax? Dialogue catastrophique, doublage de voix très mauvais sauf pour le personnage de Mufasa. Les images restent belles et des petites scènes, en plus apporte un réalisme à cette belle histoire.
    PENN-🅰️R-BED
    PENN-🅰️R-BED

    Suivre son activité 19 abonnés Lire ses 360 critiques

    3,0
    Publiée le 16 mai 2020
    Un énième remake d'un classique de Disney mais cette fois-ci avec un photoréalisme saisissant. C'est réellement une prouesse extraordinaire, on croit être en pleine savane alors que tout a été tourné en studio. L'ayant revu en 4K UHD, l'image est de toute beauté, nous pouvons voir les cailloux du rocher, les poils de Simba et les herbes hautes sans devoir forcer les yeux. Nous ne regrettons pas l'achat du matériel nécessaire a ça. Quant a l'histoire, c'est exactement la même que le dessin animée des années 90. Je la trouvais mauvaise en animé, c'est encore plus flagrant en film d'animation, surtout avec cette morale douteuse : tu dois devenir ce que tout le monde attend que tu sois, tu n'a pas le droit de t'écarter du chemin.
    Silvy Valeira
    Silvy Valeira

    Suivre son activité 15 abonnés Lire ses 36 critiques

    3,0
    Publiée le 31 juillet 2019
    Cette nouvelle adaptation Disney m'a terriblement déçue : le film manque de sensibilité et de dynamisme. J'avais plutôt l'impression de regarder un documentaire animalier...3/5 tout de même pour les effets qui rendent les animaux très réalistes, ainsi que Timon et Pumba qui nous font toujours sourire !
    pauleta12
    pauleta12

    Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 53 critiques

    5,0
    Publiée le 17 juillet 2019
    Un chef-d'œuvre comme l'animé, les images sont juste sublime, tout est bien respecté, franchement ils pouvaient pas faire mieux !!! Vivement le Roi lion 2 et 3 car on sait tous que Disney vont pas se privé d'adapter les suivants si sa peut leur rapporter des centaines de millions !!!
    Jessy B.
    Jessy B.

    Suivre son activité 27 abonnés Lire sa critique

    1,0
    Publiée le 18 juillet 2019
    Film décevant mais alors vraiment décevant à tous les points de vue !Rien ne va dans se film ...une catastrophe
    Adrien M.
    Adrien M.

    Suivre son activité 17 abonnés Lire ses 3 critiques

    5,0
    Publiée le 18 juillet 2019
    Une merveille à revoir ! Toujours autant d'émotion, image magnifique, bande son mise à jour ! Le roi lion reste de loin le meilleur Disney de tout les temps, son remake lui fait honneur.
    THE-CHECKER
    THE-CHECKER

    Suivre son activité 62 abonnés Lire ses 701 critiques

    0,5
    Publiée le 6 septembre 2019
    25 ans après la version animée, voici venu le Roi lion nouvelle mouture (tout en images de synthèse hyper réalistes) destinée à transmettre aux nouvelles générations la fameuse histoire de la vie du genre "fidélisation de la clientèle sur plusieurs générations!". Si la réalisation de Jon Favreau est au poil (sans mauvais jeu de mots) force est de constater à quel point le propos abjecte de l'original a été scrupuleusement respecté. Ainsi donc, nous voici de nouveau confrontés à l'épopée hautement biaisée du monarque Simba, spoiler: renouant courageusement avec son destin de noble roi (comment pourrait-il en être autrement?) et du nécessaire retour à l'équilibre des choses pour que triomphent la prospérité et l'harmonie entre les espèces (au premier abord) . Si pour l'enfant moyen la scène d'ouverture lui indique clairement quelques notions de hiérarchie sociale (en gros, à partir du moment où tu n'appartiens pas à la classe dirigeante, c'est que tu appartiens à celle des dirigés!) en mode "tout le monde il est beau tout le monde il est gentil" spoiler: (y compris le jeune lionceau jouant avec la progéniture des autres espèces évacuant l'air de rien le fait qu'ils soient des futurs repas en puissance!) le film n'a de cesse de jouer avec les émotions fragiles des plus jeunes pour mieux occulter la morale foncièrement douteuse sous tendue par les enjeux présentés. Ainsi, nous nous faisons expliquer gentiment le cycle de la vie par spoiler: un Lion au sommet de la chaine alimentaire, jouissant du droit de vie et de mort sur les créatures d'un royaume dont il prétend n'être que le protecteur (la consolation pour les autres n'étant que de pouvoir se payer symboliquement les défunts rois dont les dépouilles ont fertilisé l'herbe consommée par les premiers, maigre compensation pour la bestiole dont les proches ont été bouffés par sa majesté!). Confondant sournoisement force et légitimité (rappelons que le frère ainé Scar n'est pas Roi uniquement parce qu'il s'est fait dérouillé par Mufassa) tout semble concourir à entériner la vision naïve promue par le monarque à son fils si ce n'est le problème des hyènes dont la nature semble en faire des êtres vils aux motivations malsaines (les hyènes ne font-elles pas partie du monde animal elles-aussi après tout?), refusant la soumission au Roi et à ses règles (avec toute la rhétorique propre aux Disney pour accentuer le fait que ce soit mal...). Quid donc d'une "harmonie" qui discrimine les uns pour ce qu'ils sont (initiation à la hiérarchie des "espèces") sans qu'il ne soit jamais expliqué le pourquoi du comment mais toujours avec le souci de bien ancrer dans la tête des plus petits que tout ce qui n'est pas comme nous est forcément contre nous (avec la nécessité sous-jacente d'aller un jour ou l'autre leur régler leurs comptes... pour se défendre bien entendu). Le coup d'état passé, le propos prend dès lors une tournure un peu plus étrange dans cette volonté d'accoler au jeune Simba des atours de figures messianique (la traversée du désert à la Moïse, l'échange avec le "père" céleste à la Jésus) tout en nous servant un discours malhonnête sur le droit à la différence (Timon et Pumba) du genre Hippie Vegan Bullshit (le Lion contraignant sa nature de carnassier pour plus de tolérance) consommant des vers et autres asticots étrangement anonymisés (tu sais, ceux qu'on t'as présenté dans 1001 pattes luttant en mode démocratie contre la dictature Sauterelle) réduisant la considération de l'autre à du psychologisme grotesque (en gros tout ce à quoi on ne peut pas s'identifier n'est pas digne d'intérêt, soit le plus bas degré de la chaine alimentaire). Puis le final politiquement suspect (c'est pour ce petit bout de terre que tu te bats?) et le retour à la "normale" Stalinienne messianique (la végétation qui repousse) en attendant la troisième version en Hologramme (qui sait?) histoire que se perpétue aux futures générations ce récit sur mesure pour les masses lobotomisées inconscientes de n'être que les larves amorphes de ce monde...
    Maxime F
    Maxime F

    Suivre son activité 20 abonnés Lire ses 586 critiques

    3,0
    Publiée le 18 juillet 2019
    Alors la claque visuelle est bien là, mais c'est a peu près tout. Le problème de ces remakes qui se veulent fidèles aux matériaux d'origines est que , outre le fait de ne rien proposer de neuf, ils sont condamnés à être comparer aux films initiaux. Et paradoxalement, plus le film va imiter le premier, plus chaque écart va paraître énorme, créant une dissonance dans la nostalgie du spectateur. Et c'est la problème de ce film. Il suit très bien la trame narrative du premier volet, mais le réalisme très travaillé sur les animaux pose deux problèmes: d'une part une disparition des expressions faciales ce qui induit que le seul moyens pour les protagonistes d'exprimer quelque chose est de le dire, ce qui est beaucoup moins subtile, et d'autre part tout les grains de folies du premier film ( spoiler: la marche militaire des hyènes, la montagne des animaux dans " je voudrais déjà être roi" etc... ) sont ici passer sous silence et remplacer par des éléments plus plat ou gênant ( a l'exception de spoiler: la vahiné , qui est remplacé par une très bonne blagues je trouve). Mon deuxième problème vient du doublage ( vf pour le coup). Si Jean Reno revient et se tient a peu près ( même si on sent un coup de vieux), assez peu des voix sont convaincantes ( étrangement celui que je redoutait le plus, Jamel, sen sort bien). C'est en particulier vrai sur les chanson qui tombent à plat quasi tout le temps, a l'exception de la version " le lion est mort se soir" de timon et pumba. Bref tout est passer dans le visuel, qui est effectivement magnifique, mais le réalisme tue en même temps le charme du premier.
    PowerKing - Les Chroniques du Cinéphile
    PowerKing - Les Chroniques du Cinéphile

    Suivre son activité 212 abonnés Lire ses 1 372 critiques

    5,0
    Publiée le 28 juillet 2019
    Si la jeunesse de 1994 fut bercée par les hymnes endiablés du Roi Lion premier du nom, celle de 2019 aura elle aussi son lot d’émotion pure. Ce grand classique des studios Disney est une référence, un indispensable à tout bon cinéphile qui se respecte. Il est intergénérationnelle. Et je dois dire qu'il est assez dur pour un dessin animé, d'un point de vue enfantin je veux dire. Ce que la première version véhiculait en intensité, la dernière en date le fait en puissance, au paroxysme du plaisir. C'est un remake en bonne et due forme signé de la main de Jon Favreau et son équipe de scénaristes. Un incroyable hommage à l'original, fidèle point pour point. Car il ne se contente pas de retranscrire au mot près chaque réplique, il agrémente ce que l'on connait par cœur avec une touche d'humour nouveau, un réalisme épatant, et des graphismes à couper le souffle. Au premier abord on se croirait devant un documentaire de chez Arté. Mais non, c'est authentique, et la voix de Jean Reno est là pour nous le rappeler. Avec le Roi Lion, nous passons du rire aux larmes sans transition, toujours avec cet attachement aux valeurs familiales, l'esprit du clan, et le passage obligé vers l'age de raison. Le monde des adultes. C'est en cela que cette œuvre se démarque, par la gravité de son message et tout ce que cela implique. Je tiens à rassurer tout ceux qui ne jurent qu'en l'original. Vous découvrirez votre chef d’œuvre d'un œil nouveau et raffiné, sans dénature ni artifice. C'est l'apogée du monde moderne, et les vieux classiques ont la peau dure. L'age des remakes est loin d'être révolu, qu'on se le dise. Bienvenue dans mon top 50. La perfection absolue. 5/5
    Stev7833 ..
    Stev7833 ..

    Suivre son activité Lire sa critique

    1,5
    Publiée le 18 juillet 2019
    Oui pour la prouesse technique, non pour le reste. Si on se rapproche d'un Avatar au niveau des effets spéciaux et décors (car oui, tout est fait en synthèse mais cela ne gâche pas les émotions qui peuvent en ressortir et l'immersion possible), c'est bien le reste qui m'a fait sursauter de mon siège à plusieurs reprises. Malgré quelques clins d'œil sympathiques, le film reste un pâle copié collé avec des scènes en moins que le dessin animé culte (certaines par soucis de réalisme j'imagine, d'autres comme le coup de griffe par Simba à une hyène manque cruellement au film...). Les lionceaux qui chantent sans ouvrir la gueule, le manque de puissance dans les discours de Scar et Mufasa ("n'oublie pas qui tu es" sur le ton d'un "n'oublie pas d'acheter du papier toilette"), l'ignoble assassinat du Cercle de la vie (trop de tentatives d'appropriation maladroite d'un hymne) et le pire, les voix d'adolescents qui muent pour Simba et Nala qui m'ont empêché de profiter de la fin du film (j'en ai encore la nausée). J'avais peur de Pumba et Timon et c'est finalement le point fort du film avec certains passages de Mufasa grâce à Monsieur Reno (sauf la scène de combat de Pumba qui charge des hyènes et qui nous fait un discours à la Obélix). Belles reprises du chant culte du dessin animéet du chant du roi de la jungle. Bref, cela aurait pû être mieux, avec plus d'audace quant à l'histoire (comme dans l'adaptation du livre de la jungle en film) et moins de maladresses (les voix, les chants et discours mous).
    Dj Prime
    Dj Prime

    Suivre son activité 10 abonnés Lire ses 868 critiques

    4,5
    Publiée le 30 juillet 2019
    Il était une fois, 25 ans après, la nouvelle version d'un lever de soleil mythique. LE lever le plus connu de la galaxie devrais-je dire, couronnée d'une chanson tous bonnement culte, la scène d'ouverture nous ramène avec exactitude à l'époque d'une sortie révolutionnaire pour l'animation, celle ou "Le roi lion" faisait 10 millions d'entrées sur notre sol. Une scène d'ouverture ou l'on peut d'un seul trait, constaté avec étonnement, stupéfaction et émerveillement, la suprême qualité visuelle du "photo-réalisme". Un mot qui m'étais complètement inconnu jusqu'à ce que j'en entende parler par la presse et son cinéaste John Favreau. John qui à la demande de Disney, mettra sur pied son second live de la maison de Mickey, suite au "Livre de la jungle" pas totalement complet à mon goût mais qui niveau visuel état déjà une perle, il en remet une couche mais bien plus massive avec de remake 100% numérique ou pas un seul humain n'est de mise. Un réalisateur ayant la particularité d'être aussi acteur puisque tous les fans mondiaux du MCU l'auront reconnu en tant qu'Happy, meilleur amis et majordome en chef de Mr Stark. 100% digital, un procédé ingénieux et qui doit peser quelques millions une fois posé sur la table, car diriger du non réel est toujours une prouesse technique et complexe, nous faire revivre un tel monument avec de l'effet spécial pour toujours plus nous émerveiller. Le photo-réalisme aura sans aucun problème réussi ce pari complètement dingue de faire renaître la savane en tout irréel. Qu'il s'agisse des couleurs, des végétaux, des poils ou peaux animales, des visages, CHAPEAU BAS ou plutôt CHAPEAU HAUT, TRES HAUT. Une beauté visuelle qui nous plonge instantanément dans un film animalier, mais qui parle. Un documentaire animalier qui à une profonde résonance écologique du fait que ce film soit sortie en pleine période de réchauffement climatique. Un réchauffement qui bouleverse la vie quotidienne en ce moment même avec un été dont les températures environnantes sont les plus élevées jamais enregistrées. Un remake pour nous sensibiliser à la sauvegarde d'un milieu en perdition totale, ou ses habitants sont destiner soit à mourir, soit à survivre, mais ça ne sera très certainement pas grâce à nous. Un aspect environnemental démentiel. Il serait dommage de ne plus pouvoir admirer Simba en vrai, ou Timon réel avec Puma également. Mais passons au reste, après cette critique visuelle, le son maintenant. Les mélodie par Hans Zimmer fut une pure merveille pour faire une nouvelle B.O. toujours plus émouvante et dynamique par toutes les scènes. La musique de "L'histoire de la vie" en sera le premier exemple, spectaculaire et touchante. Puis en milieu et fin de film, cet artiste aura gérer en tous point. Puis Mufasa, une énorme peluche avec son petit tout aussi pelucheux, dont les jeux auront été très bon. Jean Reno retrouve son personnage d’antan et livre une très bonne prestation, idem pour Simba et Nala enfants. L'interprétation ne baissera réellement qu'à partir de l'instant ou tous seront, soit âgés d'un côté, et adulte de l'autre. Car le récital sera trop scolaire et robotique Pour Ryan dans la peau du lion, Nala sera bonne mais pas excellente pour autant. Scar à présent ou cet ennemi, traître de 1994 au visuel bien plus agressif (il m'aura librement fait rappeler Sherkan dans le remake du "Livre de la jungle") et qui n'à rien perdu de sa mauvaise grandeur. spoiler: Son premier duel verbal avec son frère fut bien mieux exploité que l'original et sa scène musicale fut certes bien plus courte qu'avant, mais son talent de chanteur aura été presque meilleur, plus officiel et impérial. Une scène ayant lieu dans un cimetière d'éléphants totalement plus sombre et beaucoup plus impressionnant que l'original. Avec cette fois-ci, toutes les hyènes au garde à vous. Elle aussi d'une qualité visuelle sans nom, plus sérieuse avec celle étant la plus bette toujours si mordante. Puis l'impressionnante scène culte du canyon, plus puissante musicalement, plus intense visuellement mais bien moins émouvante sur le passage à la mort du Roi Lion. Un avant et un pendant intense avec notre petite boule de poil s'essayant au rugissement. spoiler: Et particularité, on ne voit pas cette fois le départ des gnous, on à donc pas cette vue de centaines d'animaux en furie pour ensuite se dire qu'ils sont bien plus. On les à directement en fanfare, bien plus crédible pour moi. L'instant émotion spoiler: fut gâcher par l'arrivée trop rapide de Scar. Puis l'autre grande rencontre, spoiler: nos deux serviteur qui sont tous simplement la plus grande réussite du remake, drôle, speed et complémentent farfelus. Leur première scène musicale aura été moins longue mais géniale niveau visuel, "Le lion est mort ce soir" à été par contre, une perle sans nom puisque l'humour, le jeu et la complicité de touts les animaux environnant aura participé à cette partie musicale démente. Démente et interrompue en 3 dixièmes par l'arrivée fracassante de Nala transformant la fun partie en stresse monumental. Un instant 4 étoiles. Puis les retrouvailles rapides par contre entre nos deux anciens enfants devenu très grands, un retour aux sources ou l' "Amour brille sous les étoiles" aura connu là aussi quelques petits changements avec un gros bémol sur sa fin (comparez l'animé au remake). Puis les retrouvailles avec Rafiki, spoiler: le sage par excellence qui n'aura pas eu l'importance du premier film, moins exploiter, moins montrer dans sa parole mais qui est beau numériquement il faut le dire. Des retrouvailles drôles et sympathiques à voir. Le vrai retour sur la Terre des lions fut spoiler: intense, plus violent qu'à l'origine, plus sauvage (tous comme le "Livre de la Jungle") ou les lionnes se rallieront sans aucun problème à leur vrai roi. Un combat bien mener pour atteindre l'objectif final. L'ultime partie musicale sera aussi attendue que magistrale avec cette mélodie entendue en Bande-Annonce tous simplement impériale, et cette dernière "Histoire de la vie" reprise pour accueillir le dors et déjà futur roi Africain. Un remake intense, à la qualité visuelle et audio sans précédente, aux sonorités musicales géniales et à l'interprétation parfois moyenne mais qui finissent par vite s'oublier. 25 ans après, John Favreau réussi haut la main à faire renaître ce mythe de Disney dans une toute nouvelle haute en couleur, haute en... Tous ce qu'il faut. Sauf le jeu par moment, mais énormément de scènes ont été aussi bien, superbement refaites (Timon et Pumba en premier) que très bien raccourcies, afin de bien mieux nous faire revivre ce que nous avions déjà bien vécu il y à quasiment 25 ans. Un très bon anniversaire, et plus que jamais, Longues Vies Au Roi.
    Damien G
    Damien G

    Suivre son activité 10 abonnés Lire ses 4 critiques

    0,5
    Publiée le 27 juillet 2019
    Les images sont prodigieuses, mais à quoi bon quand l'émotion n'y est plus. Il me semble que les infographes non pas su retranscrire le frisson originel, ou bien est ce le Disney du XXI trop doux trop correcte qui filtre les sentiments. Dans la version 1994 Mufasa est mis à terre par scar. Mais dans cette version, il s'agit bien de Disney, dans une retenu qui est en passe de devenir légendaire.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top