Notez des films
Mon AlloCiné
    Day of the Woman
    note moyenne
    3,0
    171 notes dont 44 critiques
    répartition des 44 critiques par note
    3 critiques
    11 critiques
    12 critiques
    13 critiques
    5 critiques
    0 critique
    Votre avis sur Day of the Woman ?

    44 critiques spectateurs

    chrischambers86
    chrischambers86

    Suivre son activité 2552 abonnés Lire ses 10 394 critiques

    2,0
    Publiée le 27 avril 2013
    il y a bel et bien un climat pènible dans "Day of the Woman" où seul le visage de la très jolie Camille Keaton (petite-fille de Buster Keaton qui, heureusement, ne verra jamais le film) illumine cette histoire ultra-violente qui manque cruellement de rythme! Le film de Meir Zarchi a vieilli mais sait cependant montrer le travail d'une actrice courageuse qui n'a pas hèsitè à tourner nue dans des scènes dures avec toute absence de tact et de pudeur nècessaire à l'atrocitè du spectacle! Très ancrès dans leur èpoque, les violeurs jouent comme des cochons et ternissent quelque peu cette histoire particulièrement malsaine! En revanche, le remake de "I Spit On Your Grave" de Steven R. Monroe est un film brut de dècoffrage où il est difficile en effet d'aller plus loin dans les scènes de tortures! L'impression dure, encore longtemps après! Tout comme "Day of the Woman" même si cette version de 78 se limite à refaire ce que Wes Craven avait fait dans "The Last House on the Left"...
    stebbins
    stebbins

    Suivre son activité 333 abonnés Lire ses 1 747 critiques

    5,0
    Publiée le 18 juillet 2011
    Profondément choquant puis étonnament jubilatoire, I Spit on Your Grave est certainement le rape and revenge le plus efficace et le plus intelligent qu'il m'ait été donné de voir depuis longtemps. Un film culte dans lequel la victime ne se contente pas de tuer froidement ses agresseurs, préférant savourer sa vengeance avec un soin imperturbable et fortement imaginatif. Après une première partie d'une rare violence visuelle et sonore dans laquelle le réalisateur privilégie le réalisme des cris et des meurtrissures I Spit on Your Grave s'impose de façon surprenante en grand film féministe, retournant la barbarie des criminels contre elle-même. La dernière demi-heure, complètement jouissive dans ce qu'elle a de grand-guignolesque et de revancharde, donne au film une toute autre portée que celle d'un simple produit d'horreur à sensations : il est évident que Meir Zarchi expose les faits de manière frontale et neutre pour nous choquer de prime abord, puis nous place du côté de Jennifer pour nous faire prendre partie, ensuite. L'absence quasi-totale de musique, les personnages ancrés dans leur époque, le scénario rudimentaire mais percutant et la mise en scène à la fois naturaliste et documentaire font de ce rape and revenge une oeuvre extrême et audacieuse, à mettre loin devant La Dernière Maison sur la Gauche de Craven. J'ai adoré ce film.
    Carne
    Carne

    Suivre son activité 47 abonnés Lire ses 1 117 critiques

    4,0
    Publiée le 29 septembre 2006
    Day Of The Woman de Meir Zarchi est un bon film sur la vengeance où son approche très frontal de la violence en déroutera plus d'un car, en effet, Zarchi n'utilise pas d'élipse pour en parler et fait subir aux spectateurs ce que l'héroïne ou les agresseurs subissent. Grâce à une mise en scène réaliste (Aucune musique durant les scènes barbares), Meir Zarchi choque en nous démontrant à sa manière la bestialité de l'Homme que ce soit dans le cas des violeurs (Les scènes de viol sont nombreuses, longues et dérangeantes) ou de l'héroïne (Sa vengeance est parfois très crue). Camille Keaton est d'ailleurs très convaincante en femme traumatisée et submergée par un désir de mort. Mais dans Day Of The Woman, j'ai trouvé que la vengeance était trop rapide (Le dernier tiers du film) alors que la montée de la violence et l'acte irréparable durent facilement deux tiers du film... Un film intéressant et extrème dans tous les sens du terme !!!
    soniadidierkmurgia
    soniadidierkmurgia

    Suivre son activité 287 abonnés Lire ses 3 258 critiques

    4,0
    Publiée le 5 octobre 2019
    Film que l’on peut qualifier d’underground qui provoqua un scandale en son temps aux States et qui de ce fait ne franchit que très tardivement les frontières. Il s’agit pourtant d’un excellent film qui mérite d’être vu ou revu quelques trente années après sa sortie pour nous rappeler que déjà en 1978 Meir Zarchi savait filmer caméra au poing sans fioriture et de manière très réaliste. Outre le thème de la vengeance très bien traité, le film nous explique par le menu comment de pauvres ploucs peuvent devenir par phénomène d’autostimulation des violeurs en puissance. L’enchaînement de la violence prend ici ses racines dans l’incompréhension entre les gens des villes et ceux de la campagne. La scène entre le meneur et la victime dans la deuxième partie du film nous montre comment des gestes anodins peuvent être interprétés comme des invitations au viol. La victime sans doute une féministe convaincue qui passe ses vacances seule et se baigne nue dans un lac, oublie trop vite le décalage de transport des idées entre New York et la campagne profonde du Connecticut. Elle en paiera le prix fort. Le rôle de la victime est interprété par la toute fragile Camille Keaton nièce du célèbre Buster du même nom ; ce qui lui apporte tout de suite une certaine crédibilité. Elle se transforme de façon incroyable entre les deux parties du film, passant de la jeune fille un peu guindée et hautaine à la vengeresse hiératique et évaporée qui sera sans pitié pour ses bourreaux. Elle ira même jusqu’à tuer en premier l’attardé mentale qui lui a sauvé la vie tout en la violant forcé par ses camarades de mauvais génie. Film très prenant et soulevant de vraies questions, prouvant que déjà à l'époque quelques bonshommes se posaient des questions sur le rapport plutôt frustre de certains de leurs congénères avec la sexualité Le commentaire du critique de cinéma en bonus du DVD nous renseigne bien sur l’accueil du film à l’époque et sur la querelle déclenchée par les féministes qui reprochèrent à Zarchi de faire l’apologie du viol. La vision du film et les explications du critique démontrent bien sûr tout le contraire.
    Davidhem
    Davidhem

    Suivre son activité 63 abonnés Lire ses 336 critiques

    5,0
    Publiée le 29 juillet 2012
    Violent, choquant, grandiose, le film de Meir Zarchi ne laisse personne de marbre. L'humiliation, le viol d'une femme par quatre hommes et la vengeance cruelle et machiavélique de cette dernière. Ce scénario ne vous rappelle-t-il pas un film de Quentin Tarantino? Bingo, le réalisateur contemporain américain est un fan absolu des films des années 1970 et nul doute que ce film lui a certainement plu et l'a grandement inspiré pour le tournage du diptyque "Kill Bill". Le réalisateur Meir Zarchi qui a élaboré ce film en 1978, a décidé de choisir des acteurs inconnus du grand public, toujours est-il que l'actrice principale a été bien choisie pour le rôle. Camille Keaton possède une beauté physique extraordinaire, c'est bien simple, dès qu'on la voit, on croirait voir passer un ange. Face à elle, quatre acteurs qui savent formidablement bien jouer les sadiques et les lâches. Ce qui est grandement intéressant dans ce long-métrage, c'est la profondeur des dialogues qui cerne à merveille la psychologie de ces cinq personnages tous très différents. Le scénario est riche, efficace, profond, la réalisation est tout simplement géniale. Les bruits des oiseaux qui chantent à la campagne, l'écoulement de l'eau de la rivière, la transformation mentale de la jeune femme est impressionnante. Elle qui, avant cet acte de barbarie immonde, semblait ne pouvoir effectuer de mal à personne et qui au contraire semblait très ouverte à la communication avec les autres et avec bonhomie, devient, après avoir survécu par miracle aux coups de ses assaillants, des ses violeurs, de ces lâches, une femme sans scrupules, sans remords, sans compassion et sans pitié. Pour se venger, il ne lui suffisait pas de les tuer ou de les dénoncer à la police, il fallait absolument qu'ils souffrent un martyre aussi violent, aussi sévère voire plus que celui qu'ils lui avaient infligé. Et franchement, quand l'on assiste à ces actes de vengeance très brutaux, très bien pensés, comme une méduse dans la mythologie grecque qui attire sa proie avant de la tuer, on ne peut qu'apprécier ce spectacle. Pourquoi? Parce que ces hommes méritent le châtiment qu'elle leur a choisi et peu importe si l'on est pour l'auto-défense, la vengeance ou au contraire contre la peine de mort et la décision d'un tribunal les concernant, l'important c'est de se mettre à la place de cette fille et de comprendre ce qu'elle éprouve. Oui, elle devient une meurtrière mais elle s'attelle tellement bien à cette tâche que ses crimes resteront impunis. Question de la justice brutale par soi-même posée, ce long-métrage évoque toutes les pulsions humaines au niveau de la violence. Au final, Meir Zarchi réalise et signe un immense film d'horreur!
    WindBug
    WindBug

    Suivre son activité 20 abonnés Lire ses 421 critiques

    3,0
    Publiée le 21 juin 2010
    Un excellent "rape & revenge" mais qui n'atteint pas les sommets du "Last House…" de Wes Craven. Un film cash, sans fioritures, implacable et méthodique. Camille Keaton est parfaite en vengeresse belle et glaciale. Glauque et convainquant.
    Plume231
    Plume231

    Suivre son activité 859 abonnés Lire ses 4 640 critiques

    3,0
    Publiée le 4 juin 2014
    Un rape and revenge qui a eu le droit à plusieurs honneurs : celui d'être censuré pendant longtemps dans plusieurs pays, celui d'être qualifié par Roger Ebert comme étant un des pires films de tous les temps et encore récemment d'être dans le Top 10 des films les plus ridiculement violents du "Time" (à noter dans ce classement figurent aussi "La Horde sauvage", "Kill Bill" et "Orange mécanique", ce qui montre très bien la grande crédibilité de celui-ci... je suis ironique bien sûr !!!)... Et bien sûr d'être accusé de faire l'apologie du viol par plusieurs féministes, qui ne sont pas les dernières quant il s'agit d'être à côté de la plaque, parce que le réalisateur Meir Zarchi n'a pas pensé au confort du spectateur en se refusant à juste montrer le début de l'acte, faire reculer doucement la caméra avant de faire un fondu sur la scène suivante. Non, en fait il filme de manière réaliste un viol, ou plutôt une succession de viols, en temps réel, avec une caméra distante, qui n'intervient pas, montre des agresseurs sans pitié violer et battre leur victime... Franchement il faudrait vraiment être un psychopathe pour éprouver du plaisir à voir ça... Le fait aussi d'entendre des dialogues du genre "c'est de ta faute tu n'avais pas qu'à montrer tes jambes" ou " tu n'avais pas qu'à te mettre en maillot de bain" prouve aussi qu'en près de quarante ans les mentalités n'ont guère évolué, et rend crédible la facilité avec laquelle la victime piège ses agresseurs, sûrs de leur "bon droit", dans la seconde moitié. Bon le film n'est pas sans défaut loin de là... Il y a des incohérences aussi grosses qu'un 38 tonnes dans l'intrigue, ça pique pas mal à des films comme "Délivrance" ou "La Dernière Maison sur la gauche", les acteurs masculins ne sont pas franchement des monstres de talent, et leurs personnages se résument, excepté un peu pour deux d'entre eux et encore un des deux semblent avoir plus sa place dans un "American Pie" que dans un rape and revenge, à des caricatures. Mais le film ne peut pas laisser indifférent. D'autant plus que la très belle Camille Keaton, petite-nièce de l'immense Buster, se donne corps et âme à son rôle et sait parfaitement jouer entre le décalage d'une physique qui apparaît délicat et la férocité froide de son attitude lorsqu'elle se venge dans une seconde partie imparfaite mais qui vaut le détour rien que pour cela. Pour la manière dont est filmé un viol tel qu'il est et pas comme on aurait pas voulu le voir ou plutôt ne pas le voir et pour la performance de Camille Keaton, ce film mérite une réévaluation de toute urgence.
    tomPSGcinema
    tomPSGcinema

    Suivre son activité 197 abonnés Lire ses 3 252 critiques

    3,5
    Publiée le 14 décembre 2010
    Jennifer, une journaliste, décide de s'installer dans une maison isolée pour l'écriture de son premier roman. Sur place, elle attire l'attention des autochtones, notamment du garagiste et de ses potes qui la violent et la laisse pour morte... Day of the Woman ( que l'on connait aussi sous le nom de " I Spit on your grave ") est un rape and revenge aussi dérangeant que " La dernière maison sur la gauche " de Wes Craven. La mise en scène de Meir Zarchi est bien réussi et certaines séquences sont filmées de manière bien efficace, ce qui fait qu'ils provoqueront un certain malaise chez le spectateur. La casting est en plus particulièrement brillant, notamment en ce qui concerne la performance de Camille Keaton qui est bien surprenante dans le rôle de la femme avide de vengeance. Le tout est filmée dans des décors naturels, ce qui fait qu'il est d'un réalisme assez effrayant. Une oeuvre donc à ne pas mettre devant tous les yeux, mais pour ceux qui sont habitués à visionner ce genre de long métrage, il comprendront pourquoi ce film marquant à été interdit pendant des années dans de nombreux pays.
    WinslowLeach666
    WinslowLeach666

    Suivre son activité 18 abonnés Lire ses 359 critiques

    4,0
    Publiée le 7 septembre 2010
    Rape and Revenge, Day of the Woman aussi connu sous le titre I spit on your Grave est un petit bijou où d'après le schéma classique du Rape and revenge, on suit la vengeance de cette femme qui violée par des individus pas très recommandables va se venger. On retiendra surtout le passage de la baignoire qui pour tout mâle normalement constitué fait froid dans le dos (et mal à la teub).
    moonboots
    moonboots

    Suivre son activité 16 abonnés Lire ses 1 315 critiques

    2,5
    Publiée le 14 décembre 2010
    un petit film de vengeance, connu pour sa violence, mais qui n'inaugure pas grand chose finalement quelques années après Orange Mécanique, Délivrance, etc... il vaut surtout pour son actrice principale.
    pietro bucca
    pietro bucca

    Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 977 critiques

    3,5
    Publiée le 5 juin 2013
    Bon .... Un film classique de vengeance,un peu deja réchauffé,mais ca se laisse regarder....C'est pas mal du tout.
    Rémi B
    Rémi B

    Suivre son activité 5 abonnés Lire sa critique

    2,5
    Publiée le 20 janvier 2011
    Classique du genre certes, mais quelque peu décevant au final. Une bonne première partie malgré quelques longueurs et des acteurs assez moyens manquant un peu de crédibilité ( en VO bien sûr mais j'ai peur que la VF ait été bâclée, donc médiocre au mieux). J'ai surtout été déçu par la 2° partie, disons même plutôt le dernier tiers. En effet même si Camille Keaton tiens son rôle de tueuse glaciale, elle semble le faire non sans une certaine indifférence finalement et on comprend vite pourquoi. [ATTENTION SPOILER] Tout semble bâclé dans cette vengeance, mis à part peut-être le second meurtre où disons que vis-à-vis de ce qu'elle a subit précédemment elle fat le minimum syndical, les trois autres et spécialement les deux derniers sont paraissent pour le moins ennuyeux mais tout s'explique quand on s'aperçoit que sa vengeance est expédiée en à peine plus de 25 minutes sur 1h40 de film environ dont 40 bonnes minutes uniquement sur le quadruple viol. Et c'est là tout le problème du film, on sait que la scène de viol est longue avant de voir le film et l'on s'attend à une vengeance en conséquence. Au lieu de ça on se retrouve avec une petite vengeance en fin de film qui me fait un peu penser à la dinde de noël, on a pas envie de la découper alors on torche ça rapido au dernier moment parce que il faut bien le faire quand même. Bref une vengeance qui manque de saveur et/ou de péloche au moment du tournage mais cela reste un film qui se regarde, je le conseille comme un film de lendemain de cuite à voir entre potes vautrés dans le canapé!
    Arachnid-from-mars
    Arachnid-from-mars

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 96 critiques

    1,0
    Publiée le 9 octobre 2006
    Décevant. Ca a très mal vieilli, ça joue pas super bien, c'est pas gore d'un brin et ça fait du boucan pour que dalle ! Seul le fait de montrer 3 viols sur la même fille effraie un peu mais ils sont pas tellement violents et coté vengeance, on a vu mieux. Bref, c'est pas le top. Un mauvais raped and revenge ki
    LexZorb
    LexZorb

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 57 critiques

    1,5
    Publiée le 1 février 2012
    Très déçu, c'est mou, la violence est bien moins excessive que les commentaires vendant le film, il ne se passe presque rien. Peut-être que ce film a trop vieilli ou que les spectateurs ne peuvent plus se sustenter de deux parties de touche-pipi et de trois coups de canif.
    Malevolent Reviews
    Malevolent Reviews

    Suivre son activité 374 abonnés Lire ses 3 205 critiques

    2,0
    Publiée le 8 mai 2013
    Film culte des années 70, qui proposaient alors une multitude de films ultra-violents principalement basés sur des viols (Un justicier dans la ville, Les chiens de paille, L'ange de la vengeance et j'en passe), Œil pour œil est pourtant assez décevant. En effet, le film de Meir Zarchi a très mal vieilli. Aussi constatons-nous une interprétation peu mirobolante, une réalisation très sobre voire anodine, des dialogues niais autour de séquences très longues et surtout peu passionnantes. Le long-métrage, à défaut d'être original, est censé instaurer une ambiance glauque voire malsaine mais échoue lamentablement à cause d'un freinage de l'horreur, les comédiens n'insufflant suffisamment pas de crédibilité à leurs personnages pour qu'on y croit. Ainsi, on regarde avec somnolence trois viols successifs sur la pauvre Camille Keaton qui se débat avec une énergie digne d'un paresseux, puis on assiste à une vengeance plate, dénuée de toute violence, sur les agresseurs. Des meurtres mal fagotés, parfois ridicules dans leurs situations, qui enlèvent au film tout son aspect réaliste et par conséquent horrifique. Soit-disant précurseur du genre raped and revenge, Œil pour œil n'a son aura culte que par son côté désuet et inédit qui faisait scandale à l'époque mais n'a absolument aucun impact aujourd'hui.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top