Mon AlloCiné
Call Me By Your Name
Note moyenne
4,2
35 titres de presse
  • aVoir-aLire.com
  • BIBA
  • CinemaTeaser
  • Critikat.com
  • Culturopoing.com
  • Ecran Large
  • Elle
  • Femme Actuelle
  • La Septième Obsession
  • LCI
  • Le Figaro
  • Rolling Stone
  • Télé Loisirs
  • Voici
  • VSD
  • Direct Matin
  • La Croix
  • La Voix du Nord
  • Le Dauphiné Libéré
  • Le Journal du Dimanche
  • Le Monde
  • Le Nouvel Observateur
  • Le Parisien
  • Les Inrockuptibles
  • L'Express
  • L'Humanité
  • Positif
  • Sud Ouest
  • Télé 7 Jours
  • Télérama
  • Les Fiches du Cinéma
  • Libération
  • Cahiers du Cinéma
  • Transfuge
  • L'Humanité

Attention, chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 0.5 à 5 étoiles.

35 critiques presse

aVoir-aLire.com

par Frédéric Mignard

L’éloge de la passion et de la nécessaire douleur qui s’ensuit, au cœur d’un film lumineux, magnifiquement interprété, qui bouscule les préjugés, pour s’immiscer in fine au panthéon des œuvres traitant du désir.

La critique complète est disponible sur le site aVoir-aLire.com

BIBA

par Lili Yubari

Derrière l'exquise carte postale italienne façon "Dolce Vita", un des films les plus bouleversants et les plus sexy sur la naissance du désir et le premier amour.

CinemaTeaser

par Renan Cros

Une sublime éducation sentimentale, sophistiquée et pourtant universelle, hyper sensuelle et littéraire qui colle des frissons et des larmes.

La critique complète est disponible sur le site CinemaTeaser

Critikat.com

par Fabien Reyre

Le film entier ressemble à ses fabuleux décors de la campagne italienne : porté par une indolence qui ne se laisse jamais écraser par la paresse, il irradie d'une beauté pure et sans efforts, dont la simplicité même est la source d'une multitude d'émotions.

La critique complète est disponible sur le site Critikat.com

Culturopoing.com

par Pierre Guiho

La subtilité de l’approche de Luca Guadagnino se développe sur la durée, l’habillage bourgeois cèdant peu à peu le pas à un flux bouillonnant qui évoque le sexe sans détours et capte les infimes manifestations du désir amoureux jusqu’à son point d’incandescence.

La critique complète est disponible sur le site Culturopoing.com

Ecran Large

par Geoffrey Crété

"Call Me by Your Name" n'est pas le petit mélodrame classique : c'est une parenthèse magnifique d'une finesse éblouissante, dont le sens et la beauté résonnent longtemps après.

La critique complète est disponible sur le site Ecran Large

Elle

par Françoise Delbecq

Plus qu’un ravissement, cette chronique passionnément déchirante nous enflamme.

La critique complète est disponible sur le site Elle

Femme Actuelle

par Sabrina Nadjar

Un film magnifique et sensuel sur le désir et l'éclosion du sentiment amoureux.

La Septième Obsession

par Jérôme D’Estais

La réussite du film est d’autant plus miraculeuse et les mérites de Guadagnino multiples, que le projet, sur le papier, avait toutes les caractéristiques pour mener celui- ci directement au naufrage flamboyant […] "Call Me By Your Name" a le goût âpre et doux de la solitude des petits héros bertolucciens ou comenciniens dans un monde protecteur mais étouffant, du deuil de ce qu’on a perdu à jamais.

LCI

par Romain Le Vern

De l'intensité de l'interprétation à la sensibilité de l'exécution, c'est un éblouissement.

La critique complète est disponible sur le site LCI

Le Figaro

par Constance Jamet

Un bijou de délicatesse et d'humanité.

La critique complète est disponible sur le site Le Figaro

Rolling Stone

par Sophie Rosemont

Une chronique mémorable et bouleversante.

La critique complète est disponible sur le site Rolling Stone

Télé Loisirs

par Jérémy Mingot

Une romance aussi belle que passionnée, aussi lumineuse que sensible. Coup de coeur !

Voici

par La Rédaction

Un mélodrame romantique, solaire et touché par la grâce.

VSD

par Bernard Achour

Constamment magnifique à regarder, à entendre et à ressentir, ce n’est cependant qu’à la toute fin de son ultime plan-séquence que « Call me by your name » libère la charge émotionnelle qui l’irriguait jusque-là avec une sorte de pudeur souterraine aussi admirable que légèrement insatisfaisante.

Direct Matin

par La rédaction

Tiré du roman d’André Aciman, "Call Me By Your Name" offre au public un récit initiatique sensible, qui met en lumière le talent prometteur de Timothée Chalamet, nommé à l’oscar du meilleur acteur.

La Croix

par Corinne Renou-Nativel

Une histoire d’amour émouvante et sensible.

La critique complète est disponible sur le site La Croix

La Voix du Nord

par Christophe Caron

On a rarement vu romance estivale aussi émouvante, à la lumière de cette incandescente séquence finale, un long plan fixe sur le visage de Thimotée Chalamet balayant finalement tous les registres du mélo.

Le Dauphiné Libéré

par Jean Serroy

Sur le thème de l'apprentissage de l'amour, un film révélation, où l'intimité, portée par la finesse, l'émotion et la sensualité, s'éclaire de la lumière radieuse de l'Italie.

Le Journal du Dimanche

par Stéphanie Belpêche

S’appuyant sur l’écriture subtile et lucide de James Ivory, au scénario, Luca Guadagnino fait preuve d’une sensibilité et d’une douceur inouïes en mettant en scène des cœurs qui battent à l’unisson, des corps qui succombent à la tentation, incapables de résister à la déflagration des sentiments.

Le Monde

par Isabelle Regnier

Adapté du roman d’André Aciman, le film de Guadagnino sublime la rencontre entre un adolescent et un jeune chercheur en archéologie.

Le Nouvel Observateur

par Nicolas Schaller

Tout, dans ce film, dont le dernier tiers aurait gagné à plus de concision, est sensualité, quête de beauté dans une campagne italienne où l'on passerait volontiers le restant de nos jours.

La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

Le Parisien

par Catherine Balle

Le long-métrage est brillamment mis en scène et interprété par des acteurs solaires et naturels (Chalamet, Armie Hammer, Esther Garrel…). Délicat, érotique, bouleversant, il fait partie de ces films qui laissent un souvenir brûlant.

La critique complète est disponible sur le site Le Parisien

Les Inrockuptibles

par Jacky Goldberg

Conçu comme un havre où le temps semble suspendu, le film (...) est tout entier dévolu à l’éclosion du sentiment amoureux. Et à la brûlure du désir.

La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles

L'Express

par Antoine Le Fur

Il y a longtemps que le désir n'avait pas été si bien montré au cinéma, avec un raffinement et une élégance très viscontiens.

L'Humanité

par Dominique Widemann

Mélancolique et vibrant.

La critique complète est disponible sur le site L'Humanité

Positif

par Adrien Gombeaud

"Call Me By Your Name" offre à la fois le spectacle d'une séduction et d'une lutte entre deux personnages et deux comédiens stupéfiants.

Sud Ouest

par Sophie Avon

Leur histoire, son déploiement au long des chemins de terre où les deux garçons vont à vélo à travers les champs, fait tout le prix de ce récit d’initiation adapté d’un roman d’André Aciman et tourné par Luca Guadagnino.

La critique complète est disponible sur le site Sud Ouest

Télé 7 Jours

par Philippe Ross

Loin de tout manifeste, cette belle histoire, magnifiquement interprétée par Armie Hammer et le jeune Timothée Chalamet, est une bouleversante ode à l'amour.

Télérama

par Louis Guichard

Luca Guadagnino trace une voie singulière, entre une fidélité italienne au néoréalisme (vérité des décors et des corps, durée des plans) et un tropisme hollywoodien — tout concourt à séduire. Call me by your name, tourné dans la région où il vit, est à ce jour son film le plus accompli, fascinant (...).

La critique complète est disponible sur le site Télérama

Les Fiches du Cinéma

par Corentin Lê

Luca Guadagnino s’empare ici des codes du film d’initiation pour mieux affirmer sa romance gay comme étant, avant tout, une histoire comme les autres.

La critique complète est disponible sur le site Les Fiches du Cinéma

Libération

par Luc Chessel

"Call Me by Your Name" se donne comme un grand film d’amour - cette prétention n’est pas un problème, au contraire : seules sa grandiloquence et sa recherche obstinée, souvent victorieuse, de la beauté, de l’émotion et de l’empathie le sauvent de la mièvrerie.

La critique complète est disponible sur le site Libération

Cahiers du Cinéma

par Jean-Philippe Tessé

Un déploiement de précautions, de corrections, de bon goût tient lieu d’âme à ce film de premier de la classe qui ressemble à une table bien mise.

Transfuge

par Frédéric Mercier

Le film se veut si chic (citations grecques, allusions à Bunuel, style singeant le Rohmer des années 80) qu’il en paraît d’abord factice puis finalement kitsch.

L'Humanité

par Vincent Ostria

Ces jeunes gens sont beaux mais pédants et superficiels. Quelle mouche a donc piqué la critique mondiale qui a adoré cette bluette dorée ?

La critique complète est disponible sur le site L'Humanité
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top