Mon AlloCiné
    La Belle et la Belle
    note moyenne
    2,6
    697 notes dont 105 critiques
    17% (18 critiques)
    12% (13 critiques)
    30% (31 critiques)
    22% (23 critiques)
    14% (15 critiques)
    5% (5 critiques)
    Votre avis sur La Belle et la Belle ?

    105 critiques spectateurs

    Chris58640
    Chris58640

    Suivre son activité 67 abonnés Lire ses 229 critiques

    1,5
    Publiée le 18 mars 2018
    Il vient de se passer avec le film de Sophie Fillière quelque chose qui n’arrive presque jamais : je suis complètement passé à côté de « La Belle et la Belle », mais alors complètement ! J’ai même eu envie de quitter la salle en milieu de séance, ce que je ne fais jamais. Bon, je suis restée jusqu’au bout en espérant comprendre sur le fil quel était l’intérêt ou et but de ce film, mais sans succès. Pourtant, le point de départ du film, aussi improbable et surréaliste qu’il soit, aurait pu être prometteur et j’aurais pu faire fi de son côté étrange, sans problème. Mais à mes yeux le film ne fonctionne pas, j’ai perdu du temps à essayer de comprendre le « code couleur » des deux personnages : l’une s’habille en bleu, l’autre en rouge et plus le film avance, plus les deux prennent des touches de couleur de l’autre. J’ai focalisé là dessus en essayant de comprendre le sens de cette idée, pas forcément mauvais d’ailleurs, mais ça tombe un peu à plat. Sophie Fillière livre un film court, à peine plus de 90 minutes, mais qui ne trouve jamais son rythme et finit par paraitre interminable, surtout quand on n’a pas grand-chose à quoi se raccrocher ; la réalisation : conventionnelle, la musique : sans relief, le montage : linéaire, la photographie… Si là d’accord, les décors sont plutôt chouettes, la ville de Lyon est filmée avec une vraie tendresse (et elle parait très belle à l’écran !) et la dernière partie, dans les Alpes, laisse la place à des paysages de montagne magnifiques. Mais bon, c’est quand même un peu léger, les décors ! Le casting aussi est plutôt intéressant, et je ne me lasse jamais de voir Sandrine Kiberlain à l’écran, avec son jeu tout en subtilité et son humour un peu décalé. Melvil Poupaud a un rôle un peu bizarre, qu’on a du mal à cerner, qu’on a du mal à comprendre et surtout qui met un peu mal à l’aise : cet homme qui couche avec les deux Margaux, sans savoir mais en sachant quand même un peu qu’il s’agit de la même personne, c’est bizarre. Et puis, Agathe Bonitzer ne m’a pas convaincu dans le rôle de Margaux 20 ans, j’ai trouvé son jeu un peu atone, et la superficialité de son rôle n’aide pas. En fait, le personnage de Marc met mal à l’aise et celui de Margaux 20 ans à tendance à exaspérer. Mais les acteurs ne sont pas seuls en cause, c’est le scénario sui est le premier responsable de ce mini-naufrage qu’est « Le Belle et la Belle ». Ce n’est pas le tout d’avoir une bonne idée de départ, il faut l’amener quelque part, il faut qu’on puisse comprendre l’intérêt de cette histoire, son sens. C’est une femme qui se retrouve à 40 ans à un carrefour de sa vie et qui espère retrouver les illusions dont elle était pétrie à 20 ans, qui espère que cette Margaux de 20 ans lui rappellera l’essentiel. Et cette Margaux de 20 ans, commence –t-elle à prendre un peu de plomb dans la tête au contact de celle qu’elle est devenue. spoiler: Et si tout ça n’était que dans leur tête ? C’est une piste effleurée à un moment, jamais exploitée… Non vraiment, même avec le recul cette histoire, menée comme elle l’est, ne mène nulle part et ce n’est pas la fin du film qui va lui apporter ce sens que l’on cherche désespérément : elle est abrupte et ne dénoue rien. Et je passe pudiquement sur les dialogues, parfois carrément surréalistes « Tu peux boire dans mon verre je n’ai pas craché dedans… Tu boirais mes crachats ? Oui, et toi, tu boirais mes crachats ? ». Le film de Sophie Fillière est un condensé de ce que le cinéma peut faire pour tenir éloigner le public des salles. Je sais que c’est terriblement sévère de dire cela, c’est peut-être même un peu injuste, mais on dirait presque une caricature de film français dans certaines scènes, avec ses silences, ces dialogues improbables et ses personnages sans texture. Et puis il parait que c’est aussi une comédie ? Je cherche encore les traits d’humour qui étaient censés y être. Je l’ai dit, je suis complètement passé à côté de ce film qui, selon moi, passe à côté d’un sujet certes étrange mais audacieux. Il ne suffit pas de mettre face à face une femme à deux âges charnière de leur vie, il faut savoir quoi leur faire dire ou faire. Le film ne met jamais à l’aise, on a toujours une impression désagréable en le regardant, Margaux de retrouve devant elle-même et elle ne se pose aucune question, cela semble acceptable, normal, elles ne se posent ni l’une ni l’autre de question sur leur santé mentale respectives, d’ailleurs elles ne se posent pas vraiment de questions en fait, et c’est aussi cela qui rend le film bancal ! Kiberlain, malgré toute l’admiration que j’ai pour elle, ne peut pas à elle seule sauver « La Belle et la Belle » de l’ennui.
    ffred
    ffred

    Suivre son activité 331 abonnés Lire ses 2 111 critiques

    3,5
    Publiée le 18 mars 2018
    De Sophie Fillières, j’avais beaucoup aimé Gentille et Un chat un chat, un peu moins Arrête ou je continue son dernier opus. Mais la bande-annonce de ce nouveau film était très alléchante. Et puis j’aime bien les actrices Sandrine Kiberlain et Agathe Bonitzer (fille de la réalisatrice et de Pascal Bonitzer) et j’ai une tendresse particulière pour Melvil Poupaud. Ils sont tous les trois très bien ici. De plus La belle et la belle a un côté fantastique très plaisant auquel on adhère, bizarrement, dès le départ sans se poser de question. L’ensemble est très sympathique. Léger, mélancolique, romantique et aussi vraiment très drôle. Une belle réflexion sur le temps qui passe, les rêves, les espoirs et les projets effacés par la réalité, aussi bien que le bilan de sa vie quand on regarde en arrière arrivé(e) à un âge charnière. On se fiche un peu de savoir si Margaux rencontre vraiment son double ou si elle a imaginé tout cela, on se laisse porter par le récit avec un certain plaisir, voir une certaine jubilation. Même si un léger flottement vient tempérer tout cela au milieu du film. Au final, une jolie comédie pleine de charme, bien écrite, mise en scène et interprétée, peut être plus légère que profonde, mais qui nous fait passer un bon moment. C’est mieux que rien.
    Marilou M.
    Marilou M.

    Suivre son activité 2 abonnés

    2,5
    Publiée le 28 mars 2018
    Drôle de rencontre. Si on comprend vite l'objectif de Margaux 1de changer les erreurs de sa vie passé, tout est assez incohérent : comment changer dans ta vie à 40 ans, ce qui se passe dans "ta vie" à 25 ans, mais dans le monde de tes 40 ans....? De bons acteurs qui font ce qu'ils peuvent pour porter un scénario qui ne remplit pas ses promesses.
    tixou0
    tixou0

    Suivre son activité 272 abonnés Lire ses 1 099 critiques

    2,0
    Publiée le 22 juillet 2018
    Ce "La Belle et la Belle" se situe dans l'univers du "conte", selon Sophie Fillères, l'auteur. Alors, du conte moral, et non du conte de fées... Si l'on avait le loisir de revivre sa vie, ou du moins certains moments, où l'on a, rétrospectivement, l'amère sensation d'avoir pris la mauvaise décision, et ainsi de monter dans un train du bonheur que l'on avait laissé filer, hier ou avant-hier.... "Margaux" (Sandrine Kiberlain), 45 ans, n'avait pas gardé l'enfant (peut-être) conçu avec Marc (Melvil Poupaud), ce qui avait fragilisé son union avec lui.... Se rendant à l'enterrement d'une ancienne meilleure amie, le soir venu, elle rencontre "Margaux" (Agathe Bonitzer), 25 ans..... Toutes deux reprennent le TGV pour Lyon le lendemain matin.... Margaux 25 ans, est-ce Margaux du passé, qui, par une malice (inexpliquée, bien sûr) du Destin, permet à Margaux 45 ans de dupliquer sa vie, en quelque sorte ? Mais les deux Margaux ne se ressemblent guère, la plus jeune ayant 15 cm de moins que son aînée (et un nez moins... étonnant).... Alors, fantasme ?.... Un procédé littéraire en tout cas, qui passe moyennement à l'écran (Margaux croise même une version d'elle en gamine frustrée par un tenancier de manège, et une version en femme mûre - sur un quai de gare ; toujours des affaires de trains...), fait du sur place, se tarit, ne surprend plus, rapidement, voire ennuie. Donc, au bilan : une idée séduisante, sur le papier, mais un film décevant, globalement. SK est heureusement excellente, comme toujours - ce qui compense, aussi, le jeu monocolore de son "double", assuré par une Agathe Bonitzer, égale aussi à elle-même, c'est-à-dire médiocre et renfrognée.
    dominique P.
    dominique P.

    Suivre son activité 479 abonnés Lire ses 433 critiques

    3,0
    Publiée le 16 mars 2018
    C'est une comédie très originale et relativement sympathique. Cette histoire se suit agréablement. Cela se focalise sur le temps qui passe, les générations, le quotidien. Certains dialogues et certaines situations sont amusantes. En même temps, cela reste assez plat et sans grandes surprises.
    Dandure
    Dandure

    Suivre son activité 106 abonnés Lire ses 50 critiques

    4,0
    Publiée le 23 mars 2018
    Attention, cet avis contient des spoilers tels que : spoiler: Margot, Margaud ou Margaux ? Les pitchs les plus courts font parfois les films les meilleurs : la vie Margaux rappelle étonnamment à Margaux la sienne 25 ans plus tôt. C'est l'occasion pour la réal. de broder une trame faussement anodine ourlée d'une joyeuse étrangeté. Entre les mailles se tend assez vite un fil existentiel plus douloureux qui rappelle à chacun ses choix passés. On remerciera les 3 commédien-ne-s d'endosser leurs personnages tragiques tout en élégance et en légèreté. Moralité : en France, on n'a pas de pétrole mais on a des idées.
    ANDRÉ T.
    ANDRÉ T.

    Suivre son activité 23 abonnés Lire ses 128 critiques

    3,5
    Publiée le 28 mars 2018
    Je l'avoue, je ne suis pas souvent "bon public" pour les comédies à la française; peu trouvent grâce à mes yeux. Mais voilà, je fais exception pour deux cinéastes qui parviennent à imposer leur signature. On reconnaît un film de Sophie Fillières comme on reconnaît le marivaudage moderne de Emmanuel Mouret. Chez Sophie Fillières, avec Emmanuelle Devos, Chiara Mastroiani, Sandrine Kiberlain et une fois encore Agathe Bonitzer, on retrouve la fantaisie, le petit grain de folie, qui rendent le film attachant. Un souffle de liberté, non ?
    hiroshi69
    hiroshi69

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 13 critiques

    4,0
    Publiée le 14 mars 2018
    Trés bon film avec d’excellents acteurs. Sandrine kiberlain magnifique. Sujet fantastique intéressant et bien traité. Parfois drôle une belle réussite
    vmdl
    vmdl

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 7 critiques

    1,0
    Publiée le 7 avril 2018
    J'ai trouvé ce film d'un rare ennui Pas de scénario, pas de rythme, pas de magie Juste terriblement mauvais malgré Sandrine Kiberlain et Melville Poupeaud tous les 2 justes et bons comme d'habitude
    VILLE.G
    VILLE.G

    Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 106 critiques

    4,0
    Publiée le 23 mars 2018
    Un joli conte plein de charme et très joliment interprété. Un petit moment de douceur, de plaisir et d’humour. À voir tranquille.
    ouadou
    ouadou

    Suivre son activité 23 abonnés Lire ses 162 critiques

    1,5
    Publiée le 30 mars 2018
    Avec une actrice pareille et une idée pareille, c'est encore pire de rater à ce point son film. On ne croit à rien, c'est paresseux dans l'écriture. La mise en scène est d'une platitude abyssale, l'image est terne et Agathe Bonitzer est vraiment fade et ennuyeuse tout le long du film. Heureusement que Kiberlain reste une actrice exceptionnelle.
    HGW XX/7
    HGW XX/7

    Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 37 critiques

    4,5
    Publiée le 20 mars 2018
    Gracieux, drôle, mélancolique. Sandrine Kiberlain lumineuse, Melvil Poupaud à dorloter. C'était beau à en pleurer.
    titicaca120
    titicaca120

    Suivre son activité 172 abonnés Lire ses 1 213 critiques

    3,5
    Publiée le 19 mars 2018
    Agathe Bonitzer est charmante et assez troublante et sa rencontre cinématographique avec Sandrine Kiberlain est belle. le film a l'intrigue simple mais ça se laisse déguster et apprécier.
    traversay1
    traversay1

    Suivre son activité 524 abonnés Lire ses 1 387 critiques

    2,5
    Publiée le 17 mars 2018
    De deux choses l'une dans La belle et la belle. Ou bien, à partir d'un postulat farfelu, le film joue la carte de la crédibilité et il y a beaucoup d'éléments qui ne sont pas logiques à de nombreuses reprises ; ou bien on s'en fiche et c'est la fantaisie qui doit dominer mais là la réalisatrice Sophie Fillières ne débride pas suffisamment son scénario et il y a finalement peu de scènes franchement amusantes à se mettre sous la dent. La vérité est sans doute un peu entre les deux, bancale, dans le double portrait de la même femme entre deux âges (pour une fois que l'expression a une vraie signification) et sur la question des destinées et des erreurs nécessaires pour apprendre ou au contraire à éviter. L'augure en était acceptable à condition de donner davantage de rythme et de ne pas tomber dans une sorte de ronronnement à partir de la moitié du film. On regrette d'ailleurs qu'il n'y ait pas encore plus de scènes de dialogues entre les deux héroïnes, l'espace étant partiellement occupé par le personnage de Melvil Poupaud, certes toujours impeccable, mais dont le rôle attire La belle et la belle vers une sorte de marivaudage, ce qui n'est pas ce qu'on attendait a priori. Reste la comparaison entre les talents respectifs d'Agathe Bonitzer et de Sandrine Kiberlain. Etant entendu que la première est un peu meilleure que d'habitude (ce qui n'est pas difficile) et que la seconde est moins brillante que d'accoutumée, cela ne les ramène toutefois pas sur un pied d'égalité, pour autant.
    Denis M
    Denis M

    Suivre son activité

    1,0
    Publiée le 18 mars 2018
    Malgré un début prometteur le film devient vite ennuyeux. Les dialogues sont d'une rare vacuité. Dommage.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top