Mon AlloCiné
Overlord
Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Overlord" et de son tournage !

Cloverfield ?

Un temps annoncé comme le 4e opus de la saga Cloverfield, Overlord n'a finalement aucun lien avec la franchise de SF composée de Cloverfield10 Cloverfield Lane et The Cloverfield Paradox.

Expérience familiale

Julius Avery a été particulièrement interpelé par le scénario en raison de son contexte historique. Son grand-père, vétéran australien de la campagne d’Afrique du Nord des Alliés pendant la Seconde Guerre mondiale, lui racontait ses souvenirs et son expérience quand il était enfant : "Il me faisait assoir sur ses genoux et me montrait ces photos sidérantes. Depuis cette époque, je rêvais de faire un film se déroulant pendant la Seconde Guerre mondiale".

Trahir la réalité

Parmi la bande de parachutistes d'Overlord, on trouve un soldat noir interprété par Jovan Adepo. Le producteur J.J. Abrams se souvient : "Pendant les auditions, on m’a rappelé que si on avait respecté scrupuleusement la vérité historique, les parachutistes auraient tous été blancs car la ségrégation frappait aussi l’armée". Il se défend : "Mais s’il n’y avait effectivement pas de soldats noirs dans une unité comme celle du film dans la vraie vie, il n’y avait pas non plus de monstres qui se cachaient sous les églises ! Du coup, on a décidé d’ouvrir le casting à tous et on a réuni des comédiens magnifiques. Et même si ce n’est pas d’une parfaite exactitude historique, c’est follement divertissant !"

Comme un cheveu sur la soupe

Wyatt Russell a failli ne pas tourner dans Overlord en raison... de sa coiffure ! Engagé sur la série d'AMC Lodge 49, dans lequel il joue un ancien surfeur négligé, l'acteur ne pouvait pas changer de coiffure ni se raser. L'équipe d'Overlord a dû négocier pendant des mois avant d'avoir l'autorisation de lui couper les cheveux. Des extensions lui ont été ensuite ajoutées pour qu'il soit crédible dans la série. La productrice Lindsey Weber se souvient : "On l’a raccompagné aux studio AMC en personne afin que les producteurs puissent inspecter sa chevelure de près".

Une Française au casting

Mathilde Ollivier incarne le seul personnage féminin du film. Inconnue du grand public, cette Française qui débute a séduit d'emblée le réalisateur : "Elle a été formidable, dans sa manière de s’approprier le scénario et dans ses prouesses physiques. À mon avis, elle pourrait devenir une héroïne de films d’action géniale si elle le souhaitait. Dans Overlord, elle combat les ennemis en se servant d’un véritable lance-flammes !"

À la dure

Joe Farnsworth, ancien Marine qui a participé aux opérations Bouclier du désert et Tempête du désert et qui a été instructeur spécialisé dans le maniement des armes et les tactiques opérationnelles à Camp Pendleton, a été consultant sur le tournage : "Au départ, j’ai été contacté par la chef-cascadeuse Jo McLaren qui m’a demandé si elle pouvait me confier l’entraînement d’acteurs pour un film situé pendant la Seconde Guerre mondiale, mettant en scène des parachutistes. Il fallait qu’on ait le sentiment que les acteurs soient des militaires professionnels, si bien que j’ai aussitôt eu l’idée d’un camp d’entraînement". 
Celui-ci a été assez éprouvant pour les acteurs, qui n'avaient accès ni au téléphone, ni à la télévision, ni à quelque confort moderne que ce soit. "Quand on a débarqué sur place, personne ne savait à quoi s’attendre. Le programme que le sergent Farnsworth nous a annoncé n’était guère réjouissant ! Pour être honnête, il a même été assez déprimant, et je crois que la plupart d’entre nous étions terrorisés. En fin de compte, c’était difficile et déroutant. Et stressant", se souvient Jovan Adepo.
Farnsworth est un habitué des plateaux de tournage puisqu'il est consultant technique et doublure cascades depuis plus de vingt ans. Il a notamment travaillé sur les séries Band of Brothers et The Pacific.

Haut en couleur

Deux chefs-opérateurs se sont succédés sur OverlordFabian Wagner, contraint de quitter le tournage pour s'occuper d'un proche malade, et Laurie Rose. Ils ont privilégié un style visuel flamboyant, aux antipodes des films de guerre filmés dans des tons sépia et désaturés. La production a choisi de filmer avec des objectifs anamorphiques, plus anciens que les objectifs modernes et plus chargés d'histoire : "on ne voulait pas de la netteté et de la précision des nouvelles lentilles" explique Julius Avery.

Une source d'inspiration étonnante

Le prothésiste Tristan Versluis a travaillé en étroite collaboration avec Julius Avery pour mettre au point l'esthétique des monstres du film. Pour l'un d'entre eux à la peau couverte de cloques, le réalisateur a débarqué sur le plateau avec... un champignon ! Versluis se souvient : " Il était noir mat, boursouflé et répugnant. Il me l’a donné en me disant : ‘Je veux que ça ressemble à ça !’ Du coup, on s’est servi de ce champignon pour la peau couverte de cloques, et on a fait quelques tests pour voir comment la lumière s’y reflétait".
Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
  • Alita : Battle Angel (2019)
  • Ralph 2.0 (2018)
  • La Grande Aventure Lego 2 (2018)
  • Grâce à Dieu (2019)
  • Qu'est-ce qu'on a encore fait au Bon Dieu ? (2018)
  • All Inclusive (2018)
  • Nicky Larson et le parfum de Cupidon (2018)
  • Green Book : Sur les routes du sud (2018)
  • Dragons 3 : Le monde caché (2019)
  • Le Chant du loup (2018)
  • Vice (2018)
  • La Favorite (2018)
  • La Mule (2018)
  • Happy Birthdead 2 You (2019)
  • Une intime conviction (2017)
  • Black Snake, la légende du serpent noir (2017)
  • Paradise Beach (2018)
  • Jusqu'ici tout va bien (2018)
  • Minuscule 2 - Les Mandibules du Bout du Monde (2019)
  • Glass (2019)
Back to Top