Le Sixième Sens
  • Séances
  • Bandes-annonces
  • Casting
  • Critiques
    • Critiques Presse
    • Critiques Spectateurs
  • Photos
  • DVD, VOD
  • Musique
  • Le saviez-vous ?
Note moyenne :   3,9 pour 7 533 notes dont 187 critiques  | 
  • 39 critiques     21%
  • 66 critiques     36%
  • 38 critiques     21%
  • 24 critiques     13%
  • 11 critiques     6%
  • 7 critiques     4%

187 critiques spectateurs

Trier par 
Les plus récentes
  • Critiques les plus utiles
  • Les membres ayant fait le plus de critiques
  • Membres ayant le plus d'abonnés
rosebud61

1 abonné | Lire ses 56 critiques |

   3.5 - Bien

Ce film est le premier à mettre en scène le gourmet cannibale Hannibal Lecter ("Lektor" in the text). On retrouve le goût de Mann pour les ambiances froides, les architectures modernes design, les musiques synthétiques et les images ultra nettes (cette esthétique trouvera son apogée grâce à l'arrivée de la HD) - Au final un bon thriller, avec un William L. Petersen convaincant. Le gros défaut du film est Hannibal (peu inquiétant comparé à Anthony Hopkins qui saura en faire une géniale et historique composition). Le sérial-Killer "Dragon Rouge" est intéressant car ses failles sont montrées. Mais le traitement de son personnage et la scène criminelle finale sous exploitée sont plutôt kitsch. Bref, un film à voir pour qui s'intéresse à Hannibal. Décevant pour tout amateur de films de serial-killer. De plus, il faut dorénavant compter avec la formidable série TV "Hannibal" (diffusée aux États-Unis depuis Avril 2013 sur NBC et sur Citytv, et en France sur Canal+ à la rentrée) qui reprend avec un fil psychanalytique le même canevas du profiler à la quête du fameux docteur (Mads Mikkelsen remarquable de suavité froide manipulatrice avec une proposition différente de celle d'Hopkins, mais tout aussi marquante). Cette série développe avec une intelligence élégante diabolique le côté borderline de Will Graham en flic ultra sensible qui s'implique trop dans son identification aux meurtriers en négligeant sa santé mentale (passionnant Hugh Dancy qui exploite la sensibilité maladive de son personnage avec une profondeur plus forte que celle de William L. Petersen). Cette série- d'une qualité exemplaire - introduit des séances fantasmatiques d'une beauté morbide à couper le souffle (les mises en scènes très théâtrales des meurtres et Spoiler : le cerf qui obsède Will). En comparaison, ce "Manhunter" est de qualité (avec de belles scènes Spoiler : comme le tigre chez le véto), mais bien propret et sage.

Ancien utilisateur

   3.5 - Bien

Enormissime. Voilà un film dont on a pas intérêt à être spoilé ! Une expérience à tenter obligatoirement !


Louis Morel

12 abonnés | Lire ses 848 critiques |

   3.5 - Bien

Un thriller ultra efficace, enchaînant avec brio les scènes fascinantes et au frisson bien dosé.

Raw Moon Show

50 abonnés | Lire ses 640 critiques |

   3 - Pas mal

J'aime bien la critique de POSITIF de juin 87 "On oubliera vite ce petit psycho-thriller, ou, pour ne pas abuser des mots étrangers, ce psycho-frileur", z'étaient déjà très portés sur l'exception culturelle française en matière de vocabulaire... Plus sérieusement, ils avaient vu assez juste. De mémoire, Manhunter est un film assez quelconque qui a pris un gros coup de vieux en raison des tics professionnels de Michael Mann venu à l'époque de la série TV époque Miami Vice. Bon Mea Culpa Je viens de le revoir, et je dois bien avouer qu'en dehors de l'acteur principal complètement fadasse et sans le moindre charisme, il y a quand même beaucoup de bonne choses, une ambiance horrifique assez réussie, un coté malsain qui fonctionne plutôt bien sans pour autant racheter les nombreux petits défauts... Mais il restera surtout un moment inoubliable, je le confesse : L'immortel In a gadda da vida couvrant les hurlements de la jeune aveugle. Quand on passe du Iron Butterfly, personne ne vous entend crier. RESPECT !

http://lesfilmsderamuntxo.blogspot.fr/2013/05/l...

Hunter Arrow

49 abonnés | Lire ses 410 critiques |

   4 - Très bien

Manhunter, rebaptisé dans notre contrée "Le Sixième sens" ce qui est la cause d'une terrible méprise entre ce film et celui de M. Night Shyamalan, est le 3ème long métrage de Michael Mann après le Solitaire et La Forteresse Noire (qui fut un échec retentissant). Avant cela, le réalisateur américain s'était surtout fait connaitre pour la production de séries dont la cultissime "Miami Vice". Manhunter est sans conteste un film très intéressant car c'est celui dans lequel on peut apercevoir les prémices du style actuel de ce réalisateur qui a très fortement marqué le cinéma américain de son empreinte et plus particulièrement le genre de thriller. Il s'agit aussi de la toute première adaptation cinématographique de l'univers de Thomas Harris, à savoir son livre "Dragon Rouge". Malheureusement, il n'obtiendra pas le même succès public que son successeur officieux,"Le Silence des Agneaux", dont la réussite éclipsera totalement le long métrage de Mann. Et pourtant ce Manhunter n'est pas dénué de qualités, bien au contraire. Pour commencer, notons une ambiance vraiment réussie. L’atmosphère est aussi glaciale que prenante, sublimée par la photographie de Dante Spinoti. Certes le marquage très prononcé de ce film dans les années 80 lui a donné un petit coup de vieux (surtout au niveau de la BO) mais c'est aussi quelque chose qui contribue au charme de l'ensemble. On notera que bien avant la série "Les Experts", Mann n'hésitait pas à filmer une enquête sous un jour plus "scientifique", ce qui à l'époque était assez inédit. Le montage est lui aussi très bon, permettant un juste équilibre entre phases d'enquêtes et d'autres passages davantage orientés vers les motivations des protagonistes. Un autre point qui séduit est l'interprétation impeccable des personnage et en particulier celle de William Petersen incarnant un flic torturé et assez complexe. Brian Cox, quant à lui est très convainquant en Hannibal Lecter, même si amplement moins marquant que celui incarné par Hopkins. Il faut aussi noter le fait que Cox interprète le personnage avec beaucoup de sobriété le rendant ainsi plus "ordinaire" que sous les traits de Hopkins. Tom Noonan est lui aussi très bon en tueur dérangé et complexé, son physique atypique ne manquant pas de marquer la rétine. Après le film n'est pas dénué de défauts non plus. Mann, bien que sur la voie de la maestria technique, ne l'avait pas encore totalement atteinte et ainsi ce Manhunter souffre par moment d'un certain manque de rigueur dans la composition de certaines scènes où les faux raccords affluent. C'est particulièrement notable dans un final quelque peu confus et qui tranche totalement avec le reste du film tant il peut donner une sensation "d'amateurisme" dans sa réalisation. Ce n'est pas rédhibitoire, toutefois cela demeure un défaut suffisamment gênant pour être évoqué. Autre point qui ne fera pas l'unanimité : la BO. Qui dit ancrage prononcé d'un film dans les années 80, dit aussi synthé à gogo ainsi que "rock" 80's assez ringard. Alors si d'avance vous êtes allergiques à ça, votre appréciation du film risque d'en prendre un coup tant l'OST est omniprésente à travers ce long métrage. En conclusion on a un film assez méconnu d'un réalisateur pourtant devenu culte, que tout amateur de la filmographie de Michael Mann se doit de voir au moins une fois. Quant aux amateurs de l'oeuvre de l'écrivain Thomas Harris, je recommande aussi ce film car très différent du "Dragon Rouge" déféqué par Brett Ratner mais aussi du livre.

romano31

52 abonnés | Lire ses 975 critiques |

   4 - Très bien

Cette première adaptation, signée Michael Mann, du roman Dragon Rouge de Thomas Harris est assez réussie. Alors oui, le film a un peu vieilli mais il reste très intéressant. William Petersen campe un Will Graham convaincant, Tom Noonan est parfait dans le rôle du tueur et Brian Cox, bien que peu présent à l'écran, joue un Hannibal Lecter différent de celui d'Anthony Hopkins mais néanmoins efficace. L'histoire est prenante et l'on rentre vite dans le vif du sujet. J'ai également vu la deuxième version de Dragon Rouge réalisée par Brett Ratner et je l'apprécie aussi. 2 adaptations différentes mais aussi réussies l'une que l'autre. Michael Mann livre un bon petit thriller qui est, malheureusement, assez peu connu de sa filmographie et des fans de Hannibal Lecter. A découvrir donc.

19fox64

3 abonnés | Lire ses 106 critiques |

   5 - Chef d'oeuvre

Si Michael Mann est bien connu pour une chose , c'est bien pour avoir pondu des chefs d’œuvres en matière de polars/thrillers , Le Sixième Sens rejoint les Heat , Collatéral et Public Enemies . Ce que peu de personnes sachent , c'est que Le Sixième Sens est la première adaptation cinématographique de la saga Hannibal Lecter (étrangement , il est appelé Lecktor dans le film) . On retrouve l'excellent William Petersen dans le rôle de Will Graham qui livre une prestation monstrueuse , Brian Cox incarne le Docteur Lecter même s'il fait office de second rôle (on ne le voit que le temps d'une scène) , Tom Noonan est le grand méchant de ce film , celui-ci fait particulièrement froid dans le dos (son physique était déjà impressionnant à la base) . Les musiques sont excellentes (le thème de Graham est magnifique) , le scénario est excellent (je ne sais pas vraiment s'il suit à la lettre le roman) , ayant déjà vu le remake Dragon Rouge , je savais à quoi m'attendre (malheureusement) mais j'ai été un peu surpris par la fin . Le Sixième Sens est un film peu connu aujourd'hui mais qui mérite d'être vu au moins une fois .

Shephard69

21 abonnés | Lire ses 1141 critiques |

   4.5 - Excellent

Encore une fois, Michael Mann nous séduit avec la qualité exceptionnelle de sa photographie notamment sur les plans nocturnes et la force narrative de son adaptation très réussie du roman de Thomas Harris, plus sombre et moins consensuel que "Dragon rouge" de Brett Ratner. William Petersen est en plus vraiment convaincant. Plaisant.

soniadidierkmurgia

90 abonnés | Lire ses 2185 critiques |

   4 - Très bien

Le premier film tiré des aventures d’Hannibal Lecter n’est pas comme beaucoup le croit « le silence des agneaux » de Jonathan Demme mais bien le « Sixième sens ». Le film n’a rien d’original dans son propos mais vaut surtout pour la forme très papier glacé que lui imprime Michael Mann. Le tout est renforcé par les musiques provenant essentiellement du rock progressif allemand. C’est un style très visuel directement emprunté aux frères Scott venus du clip et de la pub. Certains s’en agaceront prétextant que toute cette débauche d’effets visuels est destinée à masquer les manques scénaristiques ou la pauvreté des dialogues. Pour ma part je considère que le cinéma est avant tout un art visuel et que les mouvements de caméra et autres effets sur les couleurs peuvent donner une tonalité différente au propos du metteur en scène. Sur ce thème je ne rejoins pas Mankiewicz qui entend tout sacrifier à l’histoire qui selon lui se nourrit de la richesse des dialogues. En réalité rien n’est antinomique pourvu que l’on ait du talent et Michael Mann a prouvé depuis qu’il en avait à revendre même si ces derniers temps la critique formulée plus haut pourrait lui être appliquée. William Pestersen est parfait dans le rôle du flic traumatisé à force de devoir entrer dans le cerveau malade des serial killers pour tenter d’anticiper leurs crimes et leurs réactions.

rico2709

8 abonnés | Lire ses 180 critiques |

   2 - Pas terrible

Ca devait peut-être être bien dans les années 80...

Précédente Suivante

Donnez votre avis sur ce film

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Vidéos liées à ce film
Le Sixième Sens Bande-annonce VO
11 220 vues
Playlists
6 vidéos
LA SHORT PAUSE #21 - 5 courts métrages à déguster
5 vidéos
LA SHORT PAUSE #20 - 5 courts métrages à déguster
6 vidéos
LA SHORT PAUSE #19 - 5 courts métrages à déguster
Toutes les playlists
Tous les meilleurs films au ciné