Mon AlloCiné
    Le Sixième Sens
    note moyenne
    3,9
    8133 notes dont 184 critiques
    16% (30 critiques)
    34% (63 critiques)
    27% (50 critiques)
    13% (24 critiques)
    5% (9 critiques)
    4% (8 critiques)
    Votre avis sur Le Sixième Sens ?

    184 critiques spectateurs

    NomdeZeus
    NomdeZeus

    Suivre son activité 38 abonnés Lire ses 922 critiques

    3,0
    Publiée le 27 mars 2014
    Avant le phénomène Silence Des Agneaux, il y eu un premier roman de Thomas Harris nommé Dragon Rouge qui fut adapté sur grand écran par Michael Mann sous le titre Manhunter (Le Sixième Sens en français). Ce thriller relatant des évènements antérieurs aux aventures de Clarice Starling est un condensé de l’esthétique des années 80 (lumière teintée, musique électronique, art déco…) pour le meilleur et pour le pire. Michael Mann laisse libre cours à sa maestria technique mais tout cela semble terriblement daté aujourd’hui. Le film possède une ambiance unique, à mi-chemin entre le lugubre et la sensualité, mais l’intrigue est assez bateau et manque de rythme. De plus, on ne peut s’empêcher d’être déçu de retrouver un autre acteur qu’Anthony Hopkins jouant Hannibal Lecter tant ce rôle lui colle à la peau. En revanche, Tom Noonan livre une prestation incroyable dans le rôle du dragon rouge (même le grand Ralph Fiennes n’arrivera pas à égaler sa performance lors du remake).
    Kloden
    Kloden

    Suivre son activité 61 abonnés Lire ses 617 critiques

    2,5
    Publiée le 3 novembre 2014
    Si aujourd'hui, elle a été complètement éclipsée par The Silence of the lambs, il faut malgré tout noter que la première adaptation de Thomas Harris revient à un tout jeune Michael Mann, qui dirigeait ici lors de son troisième long-métrage une version filmique de Dragon Rouge (une deuxième fois transposée par Brett Ratner en 2002). Sans trop démériter, cette première version ne restera pas comme la meilleure sur un scénario de Harris, ni même comme un film majeur de la riche filmographie de son réalisateur (Collateral, Heat, Le Dernier des Mohicans...). La faute, surtout, à un vieillissement tant visuel (images aux teintes très marquées) que sonore (bande-son au synthé omniprésente) qui renvoie directement aux années 1980. Une période qui semblait détourner n'importe quel sujet en les retravaillant d'après des codes inchangés. Et cela dessert énormément toute recherche de personnalité, malgré les tentatives de Mann pour construire une ambiance synchrone avec l'état psychologique de ses personnages border-line. On peut également noter quelques défauts de placement dans le montage, ainsi que des choix de mise en scène pas forcément congrus. Bien sûr, rien d'impardonnable pour un troisième film. Mais en parallèle plane évidemment l'ombre des versions (presque) dédiées à Hopkins, que Brian Cox est à des années-lumières d'égaler dans la peau d'un Hannibal Lektor qu'il rend trop contenu, pas assez redoutable. On peut quand même se consoler avec l'intensité proposée par William L. Petersen, ou encore la justesse de Tom Noonan pour saisir les contradictions de son personnage. Et bien sûr, la richesse du bouquin fait toujours son petit effet. Il n'empêche que dans le doute, j'inclinerai plutôt à vous conseiller la version 2002, qui sans être géniale, permet sans doute aujourd'hui de mieux sonder les tréfonds du récit sans être parasité par des tendances formelles qui ne lui sont pas réellement compatibles.
    Alexarod
    Alexarod

    Suivre son activité 50 abonnés Lire ses 1 083 critiques

    0,5
    Publiée le 5 octobre 2010
    Hahaha, franchement j'ai ri devant ce film, emmerdant pour un thriller. Mann s'est bien troué la dessus. Pourquoi pensez-vous que le titre n'est pas celui du livre dont il est inspiré (de loin, heureusement pour Thomas Harris sinon jamais il aurait fait le Silence des Agneaux) ? Parce qu'il est trop nul, et qu'à part le nom des persos rien ne correspond au livre. Quand on a la chance d'avoir une bonne histoire, servie sur un plateau par un bouquin et un auteur génial, pourquoi tout changer ? Parce qu'on s'appelle Mann et qu'on pense mieux faire ? Ben loupé. Avec le vrai film : Dragon Rouge, le tueur m'impressionnait, rester seul chez soi ensuite te donnait des sueurs froides, là j'ai pu vaquer à mes occupations tranquille, 6è sens ou American Pie même combat au niveau des émotions. Alors à part un scénario du coup indigent, une intrigue inexistante, une fin minable (ouah ils passent à travers la fenêtre et c'est fini, ça vaut Bioman), on a Petersen au mieux de sa forme, si vous voulez voir un acteur sans expression c'est le meilleur exemple que j'ai vu, il fait juste pire que dans les experts, impressionnant. Si vous voyez un truc à garder la dedans dites le moi, j'ai pas vu pour ma part.
    Hunter Arrow
    Hunter Arrow

    Suivre son activité 85 abonnés Lire ses 406 critiques

    4,0
    Publiée le 5 mai 2013
    Manhunter, rebaptisé dans notre contrée "Le Sixième sens" ce qui est la cause d'une terrible méprise entre ce film et celui de M. Night Shyamalan, est le 3ème long métrage de Michael Mann après le Solitaire et La Forteresse Noire (qui fut un échec retentissant). Avant cela, le réalisateur américain s'était surtout fait connaitre pour la production de séries dont la cultissime "Miami Vice". Manhunter est sans conteste un film très intéressant car c'est celui dans lequel on peut apercevoir les prémices du style actuel de ce réalisateur qui a très fortement marqué le cinéma américain de son empreinte et plus particulièrement le genre de thriller. Il s'agit aussi de la toute première adaptation cinématographique de l'univers de Thomas Harris, à savoir son livre "Dragon Rouge". Malheureusement, il n'obtiendra pas le même succès public que son successeur officieux,"Le Silence des Agneaux", dont la réussite éclipsera totalement le long métrage de Mann. Et pourtant ce Manhunter n'est pas dénué de qualités, bien au contraire. Pour commencer, notons une ambiance vraiment réussie. L’atmosphère est aussi glaciale que prenante, sublimée par la photographie de Dante Spinoti. Certes le marquage très prononcé de ce film dans les années 80 lui a donné un petit coup de vieux (surtout au niveau de la BO) mais c'est aussi quelque chose qui contribue au charme de l'ensemble. On notera que bien avant la série "Les Experts", Mann n'hésitait pas à filmer une enquête sous un jour plus "scientifique", ce qui à l'époque était assez inédit. Le montage est lui aussi très bon, permettant un juste équilibre entre phases d'enquêtes et d'autres passages davantage orientés vers les motivations des protagonistes. Un autre point qui séduit est l'interprétation impeccable des personnage et en particulier celle de William Petersen incarnant un flic torturé et assez complexe. Brian Cox, quant à lui est très convainquant en Hannibal Lecter, même si amplement moins marquant que celui incarné par Hopkins. Il faut aussi noter le fait que Cox interprète le personnage avec beaucoup de sobriété le rendant ainsi plus "ordinaire" que sous les traits de Hopkins. Tom Noonan est lui aussi très bon en tueur dérangé et complexé, son physique atypique ne manquant pas de marquer la rétine. Après le film n'est pas dénué de défauts non plus. Mann, bien que sur la voie de la maestria technique, ne l'avait pas encore totalement atteinte et ainsi ce Manhunter souffre par moment d'un certain manque de rigueur dans la composition de certaines scènes où les faux raccords affluent. C'est particulièrement notable dans un final quelque peu confus et qui tranche totalement avec le reste du film tant il peut donner une sensation "d'amateurisme" dans sa réalisation. Ce n'est pas rédhibitoire, toutefois cela demeure un défaut suffisamment gênant pour être évoqué. Autre point qui ne fera pas l'unanimité : la BO. Qui dit ancrage prononcé d'un film dans les années 80, dit aussi synthé à gogo ainsi que "rock" 80's assez ringard. Alors si d'avance vous êtes allergiques à ça, votre appréciation du film risque d'en prendre un coup tant l'OST est omniprésente à travers ce long métrage. En conclusion on a un film assez méconnu d'un réalisateur pourtant devenu culte, que tout amateur de la filmographie de Michael Mann se doit de voir au moins une fois. Quant aux amateurs de l'oeuvre de l'écrivain Thomas Harris, je recommande aussi ce film car très différent du "Dragon Rouge" déféqué par Brett Ratner mais aussi du livre.
    DanielOceanAndCo
    DanielOceanAndCo

    Suivre son activité 349 abonnés Lire ses 2 397 critiques

    4,0
    Publiée le 30 juin 2017
    Quel dommage d'avoir découvert "Le Sixième Sens" après sa seconde adaptation : le mauvais "Dragon Rouge" de Brett Ratner car vu que les deux partagent la même intrigue - à quelques différences près - le suspense n'a donc pas marché mais qu'à cela ne tienne, il n'y a pas photo pour savoir lequel des deux est meilleur : celui de Michael Mann. L'ambiance froide, la mise en scène, la photographie, tout montre la supériorité du metteur en scène de "Collateral", notamment dans la narration. A cela s'ajoute un excellent casting porté par William Petersen dans l'un de ses rares rôles principaux au cinéma et bien évidemment Brian Cox qui livre un Hannibal Lecter bien différent de celui d'Anthony Hopkins : tout aussi calme et manipulateur mais Cox fait beaucoup moins psychopathe, notamment dans le regard, mais bizarrement, ça met d'autant plus mal à l'aise. Bref, avant "Le Silence des Agneaux", une adaptation réussie du roman de Thomas Harris par un grand réalisateur alors encore au début de sa carrière!!
    J.Dredd59
    J.Dredd59

    Suivre son activité 18 abonnés Lire ses 136 critiques

    0,5
    Publiée le 1 mai 2016
    Depuis Miami Vice on commence à avouer que Michael Mann peut aussi se louper, bien. Il était d'ouvrir les yeux car avant Heat il nous a aussi pondu ce truc : le 6ème sens. on est loin du film avec Bruce Willis, pareil pour Dragon Rouge, tant le long métrage que le livre. Je comprendrai jamais pourquoi s'inspirer d'un bouquin si on ne le respecte pas un tant soit peu, surtout si l'histoire est bonne. Les adaptations de comics avaient ce problème, depuis qu'ils l'ont pigé c'est bizarre mais les succès s'enchainent. Là on a une super œuvre qui lança une bonne série et le mec s'en écarte, au point qu'on ne donne pas le bon titre non plus (autant faire autre chose alors). En plus il nous colle Petersen en héros, le mec qui n'a pas fait grand chose avant, pas grand chose ici, et encore moins après, et me dites pas "Les Experts", il n'y faisait pas grand chose du point de vue acting. Passé ce "héros" apathique on a parfois droit à Lecter, pardon "Lektor", enfin là aussi il est plus proche du Bisounours que du serial killer dangereux. On me parle d'ambiance, mais ou ça ? Vous parlez des scènes sombres où on voit rien, génial, quand je dors c'est donc une terrible scène d'ambiance, bravo. Le montage est naze car les ellipses passent par là et les coupes sont affreuses, la fin est d'une mollesse que ça doit être Petersen qui l'a écrite, les dialogues sont aussi lourds qu'un monologue de prof de sciences à la fac, la musique ben elle reste tellement pas dans les mémoires que je l'ai zappée, la trame est ultra devinable même sans lire Thomas Harris, et je ne parlerai pas du rythme car vous savez déjà ce que je pourrai en dire. Bref, visiblement le nom du réalisateur aveugle les pensées, c'est pas nouveau, mais au point d'adorer un machin fait de longueurs là je vois pas. Notez que je ne le qualifie même pas de film, ce serait trop demandé, faut un minimum qui n'est pas là, abusé ce truc...
    elbandito
    elbandito

    Suivre son activité 204 abonnés Lire ses 616 critiques

    5,0
    Publiée le 28 septembre 2012
    Chef d’œuvre trop méconnu réalisé par Michael Mann, imprégné de l’esthétique soignée de sa série Miami Vice pour son ambiance à la fois glaciale et bleutée, Manhunter mérite d’être redécouvert aujourd’hui pour ses nombreuses qualités : interprétation exceptionnelle des trop rares William Petersen et Tom Noonan, qui donnent une épaisseur psychologique incroyable à leurs personnages, un scénario terrifiant au possible très étonnant pour les thrillers des années 80, une musique de qualité qui colle à cette réalisation clippesque. En revanche, et même s’il y a mis tout son cœur, Brian Cox est un Hannibal Lecter nettement moins incisif et raffiné que ne le sera plus tard Anthony Hopkins, dans les suites de cette saga.
     Kurosawa
    Kurosawa

    Suivre son activité 224 abonnés Lire ses 359 critiques

    4,5
    Publiée le 7 janvier 2014
    Avec "Manhunter", M. Mann signe un thriller de très grande qualité. De l'interprétation globale impeccable, jusqu'à un scénario bien ficelé, en passant par une atmosphère angoissante au possible, peu de défauts sont à noter. Mais la grande force du film, c'est de savoir ménager ses effets. Il délaisse donc le spectaculaire au profit du psychologique. Ainsi, le face-à-face Graham-Lektor est passionnant, tout comme l'approche du tueur en série est aussi lente et détaillé que fascinante. Stylisé et efficace, un film qui surpasse l'honorable remake de B. Ratner.
    Carne
    Carne

    Suivre son activité 46 abonnés Lire ses 1 117 critiques

    4,0
    Publiée le 29 septembre 2006
    Manhunter de Michael Mann est un polar froid et glaciale beaucoup plus intéressant que le récent Dragon Rouge de Brett Ratner. Ce film méconnu tourné dans les années 80 est en fait le premier mettant en scène Hannibal Lecter sous les traits de Brian Cox qui offrait déjà une prestation intéressante et tout aussi réussie que celle d'Anthony Hopkins dans les suivants. William Petersen et Tom Noonan sont convaincants et le scénario carrément prenant et loin d'être commercial comme l'était celui de Brett Ratner (La fin est différente mais largement mieux). Si on peut lui reprocher une musique rétro, Manhunter reste un très bon film à découvrir absolument.
    Raptor Bonaparte
    Raptor Bonaparte

    Suivre son activité 82 abonnés Lire ses 215 critiques

    3,5
    Publiée le 22 mars 2014
    Un très bon début. Il faut bien commencer par le commencement, ce film là est le tout premier film de la saga Hannibal Lecter. Souvent oublié ou trop effacé par son remake Dragon Rouge, ce film propose toutefois une autre approche des simples slasher de l'époque. On veut de l'originalité et bien vous en aurez sans problème dans ce film. Un film qui prend tout d'abord les airs d'un thriller policier banal et sans intérêt, mais en réalité l'histoire est bien plus complexe que ça voire très difficile à saisir du premier coup. On a donc deux intrigues qui sont très distinctes au début avant de se resserrer et de former une seule et même intrigue. Soyons clair sur ce sujet là : ce n'est pas de genre d'histoire qui va vous faire tourner en bourrique. Au contraire on cherche à vous faire comprendre un maximum par le biais de multiple explications et des liens logiques qui font qu'on n'est pas perdu et qu'on suis avec attention ce qui se déroule durant le film. On assiste donc aux méthodes qu'utilise un criminel pour piéger et tuer ses victimes, mais aussi aux différents interrogatoires de l'inspecteur Graham venu chercher de l'aide auprès du docteur Hannibal Lecter. Ce film est donc très utile pour quiconque souhaite comprendre les motifs qui ont poussés Hannibal à devenir ce qu'il est, c'est à dire un monstre dépossédé de toute humanité. Du côté des acteurs il n'y a rien à signaler il s'en sortent tous très bien dans leurs rôles respectifs. On regrettera juste que ce ne soit pas Anthony Hopskins qui occupe le rôle du docteur Hannibal Lecter qui lui va si bien dans tout les autre opus de la saga. Les différentes bandes sons utilisés durant le film sont elles aussi très bien dosées et surtout adapté à ce qu'on voit à l'écran. Pour faire simple : elles se marient à merveille avec les péripéties du film. Ajoutez à ça une enquête policière passionnante et vous obtenez un thriller policier excellent qui délaisse le côté horrifique de la chose pour se centrer plus sur le devenir de notre cher Hannibal Lecter. ______________________________________________________________ Note : 15 / 20 Début très prometteur pour cette saga horrifique qui va marquer les esprits pendant longtemps. Une histoire atypique bourrée de qualités et de surprises. J'adhère !
    lhomme-grenouille
    lhomme-grenouille

    Suivre son activité 1140 abonnés Lire ses 2 463 critiques

    4,0
    Publiée le 3 janvier 2014
    Adapté de la saga de romans qui donna naissance le mythique Hannibal Lecter, ce « Man Hunter » en est peut-être l’épisode au cinéma le moins connu, peut-être parce que justement Anthony Hopkins ne prêtait pas encore ses traits au divin cannibale. Pourtant, ce serait bien triste de passer à côté de cet épisode et cela pour de multiples raisons. La plus importante à mes yeux, c’est ce que « Man Hunter » est réalisé par le divin Michael Mann et que, rien que pour ça, on a déjà la garantie d’un film propre sur toute ses coutures. Mais surtout, ce qui me séduit par-dessus tout dans ce film, c’est qu’il sait se faire tendancieux dans sa façon d’aborder la frontière qu’il existe entre le malade mental et le « gardien du temple », ce policier sensé maintenir l’ordre et la morale… Sur ce point, Michael Mann excelle et produit un film que je remarquable en tout point. Pour moi, encore aujourd’hui, c’est un de mes classiques indémodables…
    Shephard69
    Shephard69

    Suivre son activité 81 abonnés Lire ses 1 071 critiques

    4,5
    Publiée le 27 mars 2013
    Encore une fois, Michael Mann nous séduit avec la qualité exceptionnelle de sa photographie notamment sur les plans nocturnes et la force narrative de son adaptation très réussie du roman de Thomas Harris, plus sombre et moins consensuel que "Dragon rouge" de Brett Ratner. William Petersen est en plus vraiment convaincant. Plaisant.
    EricDebarnot
    EricDebarnot

    Suivre son activité 127 abonnés Lire ses 910 critiques

    2,5
    Publiée le 8 novembre 2007
    Rebaptisé "Manhunter" depuis le succès planétaire du "6ème Sens", ce film de Michael Mann souffre d'un triple handicap en 2007 : d'abord, ce qui est désormais un décalage par rapport à la trilogie Hannibal Lecter (ici, c'est Brian Cox, par ailleurs excellent, qui a encore la place de Hopkins). Ensuite, le fait que le personnage de Will Graham, l'expert légiste tellement infaillible qu'il en devient surnaturel, est (et c'est une surprise, mais c'est flagrant) le modèle sur lequel a été construit le personnage de Gil Grissom et tout le succès des "Experts". Enfin, Michael Mann est devenu l'auteur incontournable que l'on sait, qui aligne aujourd'hui des chefs d'oeuvre dans un style (formalisme distancié, intelligence narrative, subtilité de la psychologie des personnages, loin des clichés du genre) que "Manhunter" ne faisait encore qu'esquisser. On regarde donc ce film avec un triple recul, qui induit un plaisir analytique du cinéphile plutôt qu'un premier degré plus pertinent à ce type de divertissement.
    David B.
    David B.

    Suivre son activité 21 abonnés Lire ses 74 critiques

    3,5
    Publiée le 23 juillet 2014
    Enquête pour débusquer un serial killer dans l'ambiance des années 80. Une variante moins mythique du "silence des agneaux" : moins violente, moins oppressante, à l'image plutôt zen de l'envoutante bande son. Le criminel n'en est pas moins perturbé et inquiétant. L'immersion du policier dans la psychologie du tueur est intéressante et bien rendue. Le thriller démarre fort mais j'ai trouvé qu'il perdait en intensité policière dès lors qu'on découvre les véritables traits du psychopathe. La fin est des plus classiques.
    Sid Nitrik
    Sid Nitrik

    Suivre son activité 25 abonnés Lire ses 313 critiques

    3,5
    Publiée le 18 mars 2014
    Troisième film pour Michael Mann et première adaptation d'un roman de Thomas Harris au cinéma 5 ans avant « Le silence des agneaux ». Il faut tout de suite couper court à une idée reçue : non ce n'est pas le premier volet de la saga Hannibal au cinéma, le Docteur Lecter (d'ailleurs nommé « Lektor ») est ici un personnage très secondaire que le réalisateur Brett Ratner essaiera tant bien que mal de remettre au centre de l'intrigue dans le remake « Dragon Rouge » sorti en 2002. « Manhunter » est un bon thriller sombre où l'on retrouve le style Mann à travers une psychologie travaillée des personnages et surtout du profiler Will Graham, littéralement obnubilé par son enquête. Ce dernier est parfaitement campé par un William L Petersen faisant bien ressortir toute la névrose obsessionnelle du personnage. Malgré quelques longueurs, l'enquête que l'on suit prend un intérêt croissant avant de se conclure par un final explosif, différent de celui du remake de Ratner. Pas le meilleur de Mann, mais un thriller bien fichu qui vaut assurément le coup d'oeil.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top