Notez des films
Mon AlloCiné
    Chanson Douce
    Note moyenne
    3,2
    32 titres de presse
    • Marie Claire
    • Télé Loisirs
    • Transfuge
    • 20 Minutes
    • Bande à part
    • BIBA
    • CNews
    • Femme Actuelle
    • Le Figaro
    • Le Nouvel Observateur
    • Le Parisien
    • Le Point
    • L'Express
    • Ouest France
    • Rolling Stone
    • Culturebox - France Télévisions
    • La Croix
    • Le Dauphiné Libéré
    • Le Journal du Dimanche
    • Les Inrockuptibles
    • Paris Match
    • Voici
    • aVoir-aLire.com
    • Cahiers du Cinéma
    • Critikat.com
    • La Voix du Nord
    • Les Fiches du Cinéma
    • Première
    • Sud Ouest
    • Le Monde
    • Libération
    • Télérama

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    32 critiques presse

    Marie Claire

    par Morgane Giuliani

    Chanson douce se regarde comme un thriller psychologique précis et anxiogène, inéluctablement tragique.

    Télé Loisirs

    par Gwénola Trouillard

    Bousculant la chronologie du roman de Leïla Slimani, la réalisatrice signe un thriller psychologique glaçant.

    Transfuge

    par Serge Kaganski

    Thriller hitchcocko-polanskien à la fois subtil et efficace, "Chanson douce" scanne certaines de nos angoisses contemporaines.

    20 Minutes

    par Caroline Vié

    Karin Viard livre une interprétation magistrale.

    Bande à part

    par Olivier Bombarda

    Angoissant, intelligent et incisif, "Chanson douce" de Lucie Borleteau est l’une des rares réussites françaises dans le registre du film de genre. En nounou dérangée, Karine Viard y est étincelante

    La critique complète est disponible sur le site Bande à part

    BIBA

    par Delphine Apiou

    Karin Viard joue la nounou et Leila Bekhti la mère de famille dans ce film qui devient un thriller avec une intensité d’autant plus hallucinante qu'on connaît la fin.

    CNews

    par La rédaction

    Un rôle glaçant qui casse l'image sympathique de Karin Viard et plonge le spectateur dans un drame oscillant entre thriller psychologique et chronique sociale.

    La critique complète est disponible sur le site CNews

    Femme Actuelle

    par Amélie Cordonnier

    Un grand moment dans la carrière de Karin Viard.

    Le Figaro

    par La Rédaction

    Karin Viard excelle dans ses habits de psychopathe tranquille.

    La critique complète est disponible sur le site Le Figaro

    Le Nouvel Observateur

    par Xavier Leherpeur

    La mise en scène enserre le récit autant que le spectateur d’un cadre inquiétant. Et le trio d’acteurs est impeccable, Karin Viard en particulier, inoubliable dans ce rôle d’ogresse.

    La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

    Le Parisien

    par La Rédaction

    Parfois construite sur des silences, d'inquiétantes attitudes, ou des échanges de regards entre Karin Viard qui incarne la nounou et Leïla Bekhti dans le rôle de la mère, cette chronique d'un drame annoncé est terriblement fascinante.

    La critique complète est disponible sur le site Le Parisien

    Le Point

    par Victoria Gairin

    Horrifique et brillant à la fois.

    L'Express

    par Antoine Le Fur

    En plus d'être maîtrisé, le long-métrage dispose surtout de l'actrice idéale pour incarner Louise, la fameuse nourrice psychotique : Karin Viard, à l'origine même du projet du film, époustouflante.

    Ouest France

    par Magali Grandet

    Karin Viard parvient idéalement à trahir la tension qui s'empare d'elle.

    Rolling Stone

    par Sophie Rosemont

    Si le scénario est intelligent et bien découpé, Chanson douce doit beaucoup à ses acteurs. D’abord, Karin Viard, très crédible dans le rôle de Louise, nounou parfaite, trop parfaite, au déséquilibre mental de plus en plus prégnant.

    La critique complète est disponible sur le site Rolling Stone

    Culturebox - France Télévisions

    par Jacky Bornet

    La tragédie finale est brutale et très maîtrisée dans sa mise en scène. Elle oblige le spectateur à s’interroger sur cette personnalité complexe qu’incarne une Karin Viard parfaite, sous le vernis de son apparente banalité. Perturbant.

    La critique complète est disponible sur le site Culturebox - France Télévisions

    La Croix

    par Corinne Renou-Nativel

    Après le beau Fidelio, l’odyssée d’Alice, Lucie Borleteau s’empare du roman de Leïla Slimani dans une honnête adaptation qui laisse néanmoins de côté une partie de ses subtilités.

    La critique complète est disponible sur le site La Croix

    Le Dauphiné Libéré

    par Jean Serroy

    Karin Viard est un ogre parfait. Flippant.

    La critique complète est disponible sur le site Le Dauphiné Libéré

    Le Journal du Dimanche

    par Barbara Théate

    Karin Viard porte cette adaptation du prix Goncourt 2016, qui tient plus de la chronique sociale que du thriller, en incarnant avec un mélange de candeur et de folie cette femme insaisissable.

    Les Inrockuptibles

    par Théo Ribeton

    Pas certain que cette approche satisfasse les fans hardcore du roman de Slimani, dont Borleteau sacrifie quelque peu la précision sociologique et psychologique, délaissant l'idée percutante du transfert de maternité au profit d'un traitement frôlant le thriller. Le film d'emprise, de paranoïa diabolique qui en résulte a d'autres modèles que l'étude de mœurs slimanienne : Servant de Losey ou [les films] de Jordan Peele.

    La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles

    Paris Match

    par Fabrice Leclerc

    Forcément déstabilisante, cette radiographie du microcosme familial moderne et de ses mangues n’évite pas toujours l’exercice de style. Mais Karin Viard, dans une partition difficile, donne une redoutable chair à ce monstre.

    Voici

    par A.V.

    Karin Viard fait monter la tension. Mais il manque au film la richesse et la complexité du roman.

    aVoir-aLire.com

    par Laurent Cambon

    Si Karin Viard habite avec talent cette nounou vulnérable et dangereuse, le film souffre d’une écriture et une mise en scène qui se traînent en longueur, se perdent dans les académismes et se terminent en queue de poisson.

    La critique complète est disponible sur le site aVoir-aLire.com

    Cahiers du Cinéma

    par Florence Maillard

    Le film a bien une forme d’efficacité, mais si mécanique qu’elle n’empêche pas l’ennui.

    Critikat.com

    par Josué Morel

    L'écriture semble réduite à une seule fonction imposée par le récit : celle de doser les différents éléments qui permettront, à défaut d’expliquer l’inexplicable, de se tenir devant l’abîme de l’horreur, de sonder, peut-être, une partie du gouffre qui se creuse sans mot à dire à l’intérieur d’un petit foyer ordinaire.

    La critique complète est disponible sur le site Critikat.com

    La Voix du Nord

    par Catherine Painset

    Malgré l’engagement de Karin Viard, le film peine émouvoir, horrifier, ou édifier.

    La critique complète est disponible sur le site La Voix du Nord

    Les Fiches du Cinéma

    par Nicolas Marcadé

    Lucie Borleteau adapte sans se l’approprier le best-seller de Leïla Slimani, dans un film qui joue sur le malaise sans travailler sur le trouble.

    La critique complète est disponible sur le site Les Fiches du Cinéma

    Première

    par Thierry Chèze

    Et pourtant, quelque chose ne fonctionne jamais tout à fait. Comme un vice originel de fabrication : un contresens sur celle qui incarne (pourtant impeccablement) cette nounou.

    La critique complète est disponible sur le site Première

    Sud Ouest

    par Sophie Avon

    L’interprétation fine des acteurs ne parvient pas à compenser la déception d’une adaptation très en deça de son modèle.

    La critique complète est disponible sur le site Sud Ouest

    Le Monde

    par Véronique Cauhapé

    La réalisatrice Lucie Borleteau livre une adaptation trop lisse du roman à succès de Leïla Slimani.

    Libération

    par Sandra Onana

    Convaincu de sonder la détresse d’une femme chez qui la raison largue peu à peu les amarres, le film donne plutôt l’impression de tracer le portrait sans équivoque d’une nourrice sociopathe, et tend souvent la joue au ridicule.

    La critique complète est disponible sur le site Libération

    Télérama

    par Louis Guichard

    Une adaptation sans nuances du Goncourt 2016.

    La critique complète est disponible sur le site Télérama
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top