Notez des films
Mon AlloCiné
    Amanda
    Note moyenne
    4,0
    40 titres de presse
    • 20 Minutes
    • aVoir-aLire.com
    • Closer
    • Dernières Nouvelles d'Alsace
    • Les Inrockuptibles
    • L'Humanité
    • Marianne
    • Marie Claire
    • Sud Ouest
    • Télérama
    • Bande à part
    • BIBA
    • Cahiers du Cinéma
    • CinemaTeaser
    • CNews
    • Elle
    • Femme Actuelle
    • La Septième Obsession
    • Le Dauphiné Libéré
    • Le Figaro
    • Le Journal du Dimanche
    • Le Monde
    • Le Parisien
    • Les Fiches du Cinéma
    • L'Express
    • Ouest France
    • Positif
    • Première
    • Télé 7 Jours
    • Télé Loisirs
    • Transfuge
    • Voici
    • Critikat.com
    • Ecran Large
    • La Croix
    • La Voix du Nord
    • Le Nouvel Observateur
    • Culturebox - France Télévisions
    • Culturopoing.com
    • Libération

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    40 critiques presse

    20 Minutes

    par Caroline Vié

    Vincent Lacoste livre une performance époustouflante.

    La critique complète est disponible sur le site 20 Minutes

    aVoir-aLire.com

    par Claudine Levanneur

    Il fallait bien toute la douceur du regard de Mikhaël Hers pour envelopper d’une telle grâce ce sujet poignant.

    La critique complète est disponible sur le site aVoir-aLire.com

    Closer

    par La Rédaction

    Sensible sans jamais verser dans la pathos.

    Dernières Nouvelles d'Alsace

    par Nathalie Chifflet

    Isaure Multrier est cette enfant bouleversante et Vincent Lacoste, dans son rôle le plus fort à ce jour, l’oncle bienveillant. Mikhaël Hers les magnifie avec délicatesse et force, dans un Paris post-attentats au temps suspendu, où la vie continue, mais pas comme avant.

    La critique complète est disponible sur le site Dernières Nouvelles d'Alsace

    Les Inrockuptibles

    par Gérard Lefort

    "Amanda" nous pique au cœur, comme nous cueille la jeune actrice Isaure Multrier, incarnation bouleversante, jusqu’à une épiphanie finale qui la cadre, radieuse, gorgée d’avenir.

    La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles

    L'Humanité

    par Emile Breton

    Le film, justement, parce qu'il ne dicte rien au spec tateur, laisse à celui-ci tout loisir de faire son chemin dans cet entrelacs de vies et d'événements qu'il met en scène. Mise en scène est le terme qui s'impose.

    Marianne

    par Olivier de Bruyn

    Toujours à bonne distance de ses protagonistes et en premier lieu de David, interprété magistralement par Vincent Lacoste, Mikhaël Hers met en scène un film qui étonne par sa justesse et son étrange douceur.

    Marie Claire

    par Emily Barnett

    Pour aborder ce sujet difficile, "Amanda" fait preuve d'une grâce et d'une précision formidables.

    Sud Ouest

    par Sophie Avon

    La sensibilité violente au service de situations jamais expédiées, aboutit à une oeuvre lumineuse et bouleversante.

    Télérama

    par Jérémie Couston

    Un mélodrame magnifique sur l’apprivoisement de deux êtres.

    La critique complète est disponible sur le site Télérama

    Bande à part

    par Anne-Claire Cieutat

    Autour du deuil et de la paternité, Mikhaël Hers tisse un récit ultrasensible et offre à Vincent Lacoste un de ses plus beaux rôles à ce jour.

    La critique complète est disponible sur le site Bande à part

    BIBA

    par Lili Yubari

    Minimaliste, sans psychologisation, bâti sur de toutes petites choses, le film, dont la puissance est à double détente, parle de ceux qui restent sans une once de haine, agissant comme le plus miraculeux des baumes réparateurs.

    Cahiers du Cinéma

    par Florence Maillard

    Le cinéma de Mikhaël Hers a souvent affaire au deuil et à la tristesse. Amanda rejoint cette inspiration d’une manière assez radicale, tout en y puisant sans doute un ressort de délicatesse – c’est de toute façon sa manière, rarement aussi limpide et véloce qu’ici.

    CinemaTeaser

    par Renan Cros

    Un film comme un pansement pour nous apprendre à guerrir, quand bien même.

    CNews

    par La rédaction

    [...] un drame familial poétique et délicat sur la difficulté du deuil.

    Elle

    par Françoise Delbecq

    Un drame fort et délicat.

    Femme Actuelle

    par Sabrina Nadjar

    Un film d'une élégance solaire, tout en retenue.

    La Septième Obsession

    par Claire Micallef

    S’il existait une filmo-thérapie, comme on parle actuellement de Biblio-thérapie, il faudrait à tout prix prescrire les films de Mikhaël Hers..

    Le Dauphiné Libéré

    par La Rédaction

    Un film sensible sur la reconstruction post-traumatique, où l'émotion évite tous les pièges du pathos.

    Le Figaro

    par Nathalie Simon

    Mikhael Hers signe un long-métrage très émouvant. Vincent Lacoste est toujours au sommet.

    La critique complète est disponible sur le site Le Figaro

    Le Journal du Dimanche

    par Baptiste Thion

    Sa mise en scène est aussi sobre qu'élégante, ses personnages sont parfaitement dessinés, et les comédiens qui les incarnent, d'une troublante sincérité.

    Le Monde

    par Véronique Cauhapé

    De ce climat de violence et de fragilité, le cinéaste tire une élégance qui lui est propre. Une pudeur qui se manifeste à travers un art de l’ellipse et de la respiration dont on ne peut que lui savoir gré.

    Le Parisien

    par La Rédaction

    Un film profondément émouvant.

    La critique complète est disponible sur le site Le Parisien

    Les Fiches du Cinéma

    par Clément Deleschaud

    Mikhaël Mers poursuit son exploration délicate de la persistance du deuil et du chagrin nécessaire à le voir s'évanouir peu à peu dans ce film dense et complexe, parfois un peu bavard, mais fondu en un alliage éminemment touchant d'irréalité et de trivialité.

    L'Express

    par Antoine Le Fur

    En somme, le long-métrage a de grandes chances de bouleverser son monde.

    Ouest France

    par Gilles Kerdreux

    L'ensemble forme un film d'une infinie tendresse.

    Positif

    par Louise Dumas

    Si le souvenir des récents traumatismes collectifs habite les images d'"Amanda", ce sont bien les relations intimes d'une petite constellation de personnages à l'épreuve du deuil qui intéressent Hers et qu'il explore avec pudeur et délicatesse.

    Première

    par Anouk Féral

    Hers retravaille magistralement ses thèmes de prédilection. Ils sont pris en charge par un Vincent Lacoste ému et émouvant comme jamais, qui poursuit son exploration d’un registre plus adulte.

    La critique complète est disponible sur le site Première

    Télé 7 Jours

    par Isabelle Magnier

    On est absolument conquis.

    Télé Loisirs

    par Claire Picard

    Un film pudique, lumineux et émouvant, avec des acteurs au naturel confondant.

    Transfuge

    par Léocadie Handke

    Il semble que la délicatesse première du réalisateur l'aide à aborder la tragédie et l'émotion des personnages de façon franche, sans hésiter à s'approcher du mélodrame, ce qui ouvre le film, lui donne toute sa respiration.

    Voici

    par Lola Sciamma

    Un drame incroyablement apaisé et absolument déchirant.

    Critikat.com

    par Alain Zind

    Si "Amanda" n’évite pas certaines maladresses, le film est toutefois porté par une vivacité d’écriture et d’exécution au service de ses personnages, mettant partiellement en retrait son arrière-plan politique.

    La critique complète est disponible sur le site Critikat.com

    Ecran Large

    par Geoffrey Crété

    Vincent Lacoste mène avec talent ce drame, qui aborde avec pudeur le Paris brisé par les attentats. Et c'est bien le talent des acteurs qui permet de donner de la vie à ce drame qui manque souvent de force en terme d'écriture et mise en scène.

    La critique complète est disponible sur le site Ecran Large

    La Croix

    par Céline Rouden

    Toujours sur le fil de l’émotion, interprété avec brio par un Vincent Lacoste qui élargit ainsi son registre et une jeune actrice étonnante de maturité, le film revendique sa force mélodramatique tout en évitant de tomber dans le pathos. Sauf dans une dernière partie inutilement signifiante autour d’un match de tennis à Wimbledon faisant office de leçon de vie.

    La critique complète est disponible sur le site La Croix

    La Voix du Nord

    par Christophe Caron

    Amanda se révèle un objet tendre, fragile et hésitant, qui refuse délibérément l’envergure attendue sur un tel sujet. C’est à la fois sa force et sa faiblesse.

    La critique complète est disponible sur le site La Voix du Nord

    Le Nouvel Observateur

    par Jérôme Garcin

    Un film fragile, mais dans le bon sens du terme.

    La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

    Culturebox - France Télévisions

    par Pierre-Yves Grenu

    Certes il reste ce charme léger, ce parfum de vie quotidienne "pour de vrai", mais rien de transcendant.

    La critique complète est disponible sur le site Culturebox - France Télévisions

    Culturopoing.com

    par Sophie Yavari

    Le versant de la catastrophe intime, peine à toucher le spectateur autant qu’il le devrait. Alors que "Ce sentiment de l’été" fournissait l’occasion au réalisateur de filmer avec brio le vide et la latence, le traitement du deuil et de l’absence, autour desquels se déploie "Amanda" est moins systématiquement probant.

    La critique complète est disponible sur le site Culturopoing.com

    Libération

    par Marcos Uzal

    Le cinéaste force l’émotion en surjouant la simplicité, la sincérité, la maladresse, jusqu’à gommer toute aspérité.

    La critique complète est disponible sur le site Libération
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top