Notez des films
Mon AlloCiné
    Amanda
    Bande-annonce Amanda
    21 novembre 2018 / 1h 47min / Drame
    De Mikhaël Hers
    Avec Vincent Lacoste, Isaure Multrier, Stacy Martin
    Nationalité français
    Bande-annonce Ce film en VOD
    Presse
    4,0 40 critiques
    Spectateurs
    3,9 1836 notes dont 202 critiques
    noter :
    0.5
    1
    1.5
    2
    2.5
    3
    3.5
    4
    4.5
    5
    Envie de voir

    Synopsis et détails

    Paris, de nos jours. David, 24 ans, vit au présent. Il jongle entre différents petits boulots et recule, pour un temps encore, l’heure des choix plus engageants. Le cours tranquille des choses vole en éclats quand sa sœur aînée meurt brutalement. Il se retrouve alors en charge de sa nièce de 7 ans, Amanda.
    Distributeur Pyramide Distribution
    Récompenses 4 nominations
    Voir les infos techniques
    Année de production 2018
    Date de sortie DVD 02/04/2019
    Date de sortie Blu-ray -
    Date de sortie VOD 21/03/2019
    Type de film Long-métrage
    Secrets de tournage 9 anecdotes
    Budget -
    Langues Français
    Format production -
    Couleur Couleur
    Format audio -
    Format de projection -
    N° de Visa 147101

    Regarder ce film

    En VOD
    À découvrir sur
    Acheter ou louer sur CANAL VOD
    Location à partir de (2.99 €)
    Location à partir de (3.99 €)
    Location à partir de (3.99 €)
    Location à partir de (4.99 €)
    Voir toutes les offres VOD
    Service proposé par
    En DVD BLU-RAY
    neuf à partir de 20.49 €
    Amanda
    Amanda (DVD)
    neuf à partir de 19.99 €
    Voir toutes les offres DVD BLU-RAY

    Bande-annonce

    Amanda Bande-annonce VF 1:40
    Amanda Bande-annonce VF
    349 121 vues

    Interview, making-of et extrait

    Amanda : "Une tragédie intime qui reste résolument lumineuse" 1:56
    Amanda : "Une tragédie intime qui reste résolument lumineuse"
    2 279 vues

    Acteurs et actrices

    Vincent Lacoste
    Rôle : David
    Isaure Multrier
    Rôle : Amanda
    Stacy Martin
    Rôle : Léna
    Ophelia Kolb
    Rôle : Sandrine Sorel
    Casting complet et équipe technique

    Critiques Presse

    • 20 Minutes
    • aVoir-aLire.com
    • Closer
    • Dernières Nouvelles d'Alsace
    • Les Inrockuptibles
    • L'Humanité
    • Marianne
    • Marie Claire
    • Sud Ouest
    • Télérama
    • Bande à part
    • BIBA
    • Cahiers du Cinéma
    • CinemaTeaser
    • CNews
    • Elle
    • Femme Actuelle
    • La Septième Obsession
    • Le Dauphiné Libéré
    • Le Figaro
    • Le Journal du Dimanche
    • Le Monde
    • Le Parisien
    • Les Fiches du Cinéma
    • L'Express
    • Ouest France
    • Positif
    • Première
    • Télé 7 Jours
    • Télé Loisirs
    • Transfuge
    • Voici
    • Critikat.com
    • Ecran Large
    • La Croix
    • La Voix du Nord
    • Le Nouvel Observateur
    • Culturebox - France Télévisions
    • Culturopoing.com
    • Libération

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    40 articles de presse

    Critiques Spectateurs

    L'AlsacienParisien
    L'AlsacienParisien

    Suivre son activité 415 abonnés Lire ses 1 236 critiques

    3,5
    Publiée le 25 novembre 2018
    Troisième long-métrage, "Amanda" sera sans doute le film qui fera connaitre Mikhaël Hers du grand public car il aborde un sujet très sensible sous un point de vue très quotidien : la mort brutale et le deuil des proches face à l'inattendu de la situation. L'émotion est palpable et Vincent Lacoste perce à vif ! David est une jeune adulte qui vit de petits boulots, de magouilles. Très proche de Sandrine, sa soeur ainée, mère célibataire ...
    Lire plus
    AZZZO
    AZZZO

    Suivre son activité 87 abonnés Lire ses 316 critiques

    2,5
    Publiée le 24 novembre 2018
    Un attentat, une victime innocente, un frère malheureux et une petite orpheline... vas-y, va critiquer le film maintenant ! Alors, bien-sûr, ce n'est pas du pathos gratos, c'est un film sur la résilience, mais pour peu qu'on ne soit pas happé par les larmes en croco de Vincent Lacoste, on finit par trouver que ça ressemble plus à un téléfilm du lundi sur TF1 qu'à du Eric Rohmer. Pas convaincu.
    frederic T.
    frederic T.

    Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 50 critiques

    4,0
    Publiée le 25 novembre 2018
    « Elvis has left the building ! dit Amanda à David puis elle se met à pleurer.. « Mais faut pas pleurer, tout n’est pas fini mon lardon ! » lui rétorque David, alors ses larmes se transforment bientôt en sourire.... Le film de Mikhaël Hers se termine par ce drôle de dialogue, simple, tendre et symbolique entre ces deux là, obligés de partager leur espoir et leur avenir pour oublier la douleur qui les ronge... Amanda c’est la nièce ...
    Lire plus
    traversay1
    traversay1

    Suivre son activité 867 abonnés Lire ses 3 182 critiques

    4,0
    Publiée le 21 novembre 2018
    Ce sentiment du deuil. Le sujet avait déjà été traité par Mikhaël Hers mais dans Amanda, il l'aborde de façon plus frontale, émotionnellement parlant. Tout en gardant cette délicatesse et cette subtilité qui en font un cinéaste rare qui ne va jamais au plus "facile". Ainsi, il ne filme pas la violence en action dans Amanda pas plus qu'une scène aussi évidente que celle de l'enterrement. Ce qui l'intéresse c'est la vie qui se ...
    Lire plus
    202 Critiques Spectateurs

    Photos

    15 Photos

    Secrets de tournage

    Qui est Mikhaël Hers ?

    Mikhaël Hers est né le 6 février 1975 à Paris. Il étudie en département production à La fémis, dont il sort diplômé en 2004. Il réalise ensuite trois courts métrages remarqués : Charell (présenté à la Semaine de la Critique, festival de Cannes 2006), Primrose Hill (également présenté à la Semaine de la Critique, festival de Cannes 2007, et primé à Clermont Ferrand) et Montparnasse (présenté à la Quinzaine des réalisateurs, fes... Lire plus

    Le thème du deuil

    Le thème du deuil, déjà présent dans Ce sentiment de l’été de Mikhaël Hers, est abordé de manière plus concrète dans Amanda, avec cette nièce que David doit prendre en charge après le décès de sa mère. "Dans mes précédents films, l’inspiration venait plutôt par un biais rétrospectif et mélancolique, qui me permettait de réinvestir une époque ou des lieux. Pour Amanda, le point de départ était l’envie de parler du Paris d’aujourd’hui et de capture... Lire plus

    Mise en scène

    Etre plus frontal dans les événements et les émotions a-t-il modifié le rapport à la mise en scène pour Mikhaël Hers ? Le cinéaste répond : "Je pense qu’on est du coup un peu plus proche des personnages, notamment à travers le découpage. Il y a davantage de plans rapprochés sur les visages et peut-être moins de travellings sur les lieux. Formellement, je voulais que le film soit le plus pur et le plus simple possible."
    9 Secrets de tournage

    Dernières news

    Best-of 2018 - Bohemian Rhapsody, Call Me By Your Name, Climax... Les meilleures chansons entendues au ciné cette année
    NEWS - Culture ciné
    dimanche 30 décembre 2018
    AlloCiné a compilé 100 chansons entendues au cinéma en 2018... L'occasion de revisiter une année de films en musique. "Call...
    Les Animaux Fantastiques 2, Millenium, Les Chatouilles... La Rédac' débat sur les sorties du mois de novembre [PODCAST]
    NEWS - Sorties Ciné
    jeudi 29 novembre 2018
    Quels sont les films qu'il ne fallait pas manquer en ce mois d'octobre qui vient de s'achever ? La Rédac' fait le débrief'...
    14 news sur ce film

    Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

    Voir plus de films similaires

    Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 2018, Les meilleurs films Drame, Meilleurs films Drame en 2018.

    Commentaires

    • defleppard
      Un drame qui est en même temps une carte postale de Paris en été.....puis Londres....2 étoiles et demie.....!!!!!
    • I'm A Rocket Man
      Ce film est juste extraordinaire ! Tout y est parfait ! Le scénario qui est bouleversant et réaliste, les acteurs qui sont justes et émouvants et franchement j'ai passé mon temps à pleurer et j'aurais pu suivre ces personnages pendant des heures et des heures tant je m'y suis attaché. Un petit bijou ! Un vrai de vrai ! Le genre qui vous remue en dedans et qui vous travaille des jours après ! Rien à dire...
    • elriad
      un joli film sur la difficulté de la reconstruction après qu'un être cher meurt brusquement. Ici, l'attentat terroriste est un élément mineur car il ne sert qu'à la disparition brusque de la maman d'Amanda. Mais c'est bel et bien l'enfance volée, l'innocence interdite dont il est question. Amanda, 7 ans, devra grandir vite, trop vite, et le monde qui gravite autour d'elle en sera transformé. Son Oncle en premier. Une petite musique de vie quelque peu linéaire par le choix du scénario mais jamais avec ennui...
    • funkyjee
      Vincent Lacoste au top. Sans jamais trop en faire. Film très émouvant et réaliste dans son déroulement. Une belle réussite
    • Sebastien M
      Juste une chose, je ne voulais pas que le film s'arrête 😘
    • Cyphre14
      J’ai rattrapé Amanda, malgré un a priori négatif qui aurait dû m’en détourner. Le film correspond à l’idée que je m’en faisais, c’est à dire un banal récit de deuil, soit à peu près rien. J’ai arrêté de croire au film au moment où j’ai vu Lacoste faire des travaux d’élagage, suivi d’une balade avec sa copine, une canette de 1664 à la main, où il lui dit qu’il « a fait un chantier de peinture » que c’est à cette occasion qu’il a rencontré son actuel patron. Bref, du grand n’importe quoi. Lacoste n’est évidemment pas en cause, il fait ce qu’il peut avec ce qu’on lui a écrit, donc pas grand-chose. J’ai été quand même impressionné par le niveau de néant produit par cette oeuvre. Ca m’a frappé avec la musique. Tout d’abord parce qu’elle est une béquille à la mise en scène, tant cette dernière est incapable de susciter un émotion sans elle. Elle est donc très présente. Mais il se trouve aussi qu’il s’agit d’une composition originale d’un compositeur américain. ça plus Vincent Lacoste, Jonathan Cohen (que j’ai trouvé très bien), pas mal de scènes en extérieur, dont quelques unes à Londres, le film bénéficie assurément de moyens pour un film d’auteur. C’est pas fauché, tourné à l’arrache. Ca sent l’avance sur recettes tout ça. Mais qu’ont pu voir dans ce projet les financeurs, le CNC? Alors oui, c’est une question naïve : on sait que les scénarios de deuil sont les plus goûtés en ces temps troublés. Ce sont en effet des fictions paradigmatiques pour toutes les humeurs de l’époque : vous avez la tragédie personnelle à laquelle tout le monde s’identifie par delà les classes sociales, la mort étant un bon niveleur ; tragédie qui génère un chemin de résilience et de guérison parcouru un individu, vous avez là la fiction individualistatrice et psychanalytique permettant toujours plus d’identification ; chemin qui se caractérisera par un pétage de plombs, des larmes produisant de l’intensité dramatique à peu de frais (le héros fait semblant de tenir, fait la vaisselle et puis sans crier gare se met à pleurer) ; tout ça baigné dans la plus douce mélancolie état affectif préféré du XXIème siècle. Si on ajoute ça le Mal contemporain à l’état pur, le terrorisme, le financement d’une oeuvre aussi creuse ne fait plus de mystère. Alors même que rien ne sera dit sur le terrorisme (ce n’est même pas un fil narratif du film, on ne sait pas ce que deviennent les terroristes). Et qu’aucune complexité dans la « reconstruction » des personnages ne verra le jour. J’admets avoir un peu espéré sur ce versant-ci quand je constatais que la petite Amanda tenait quand même bien le coup pour une gamine de 7 ans qui vient de perdre sa mère. Je me suis dit qu’on allait peut-être creusé dans cette direction. Que nenni. C’est « résilience » sera simplement commentée, sur un mode admiratif, par Lacoste qui dira qu' »elle est très forte », plus que lui. Ce n’était qu’une énième preuve de paresse scénaristique. Donc non, raté aussi ce coup-là. Il s’agit donc ni plus ni moins que d’une fiction doudou qu’on pourrait regarder les dimanches après-midi propices au vague à l’âme, bien au chaud sous la couette, un peu comme certaines qui vivant difficilement leur célibat ou leur rupture visionnent des comédies romantiques jusqu’à l’overdose en mangeant des pizzas.Bref, j’ai pas aimé.
    • Maitre Kurosawa
      Un partage des peines mis en scène avec une précision et une pudeur formidables. A la limite du tire-larmes, le film s'en sort grâce à une grande justesse dans l'exploration des sentiments.
    • nicolas t.
      Magnifique.Pudique et universel.Lacoste au top.
    • titicaca120
      c'est vrai qu'il manque de l'émotion malgré la tragédiemais j'ai trouvé la petite très à l'aise Vincent Lacoste très bonet Stacy Martin très convaincante et très jolie.
    • Newstrum
      Dans ce très beau film, où un jeune homme et sa nièce font face à un deuil, on retrouve le talent de Mikhaël Hers pour filmer la ville et ses parcs. Il parvient grâce à sa mise en scène précise à rendre compte de la vie de tous les jours des personnages. Il s'attache en particulier à filmer leurs déambulations dans la ville, ce qui donne au film un caractère musical accentué par une belle bande son. Les acteurs sont très naturels et la fin très belle. Une leçon d'optimisme et de résilience. Voir ma critique complète sur mon blog : https://newstrum.wordpress....
    • Newstrum
      Vous êtes passés à côté du film. Les acteurs y sont très bien dirigés.
    • titicaca120
      est ce un remake de Mary sorti récemment ???
    • Alexis Cathala
      Critique film Amanda : Un gros problème de direction d’acteurs http://bullesdeculture.com/...
    • LBDC
      Mikhaël Hers poursuit son exploration du deuil avec AMANDA, une histoire de rescapés et d’amour recomposé dans un Paris blessé.Notre critique : https://www.leblogducinema....
    • HodoOR
      Lacoste qui joue autre chose qu'un ado/étudiant mal fini ?
    Voir les commentaires
    Back to Top