Mon AlloCiné
Taxi Sofia
Note moyenne
3,1
13 titres de presse
  • La Voix du Nord
  • Le Journal du Dimanche
  • Libération
  • Positif
  • Télérama
  • Le Figaro
  • L'Express
  • Studio Ciné Live
  • Transfuge
  • Critikat.com
  • Le Dauphiné Libéré
  • Le Monde
  • Le Nouvel Observateur

Attention, chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 0.5 à 5 étoiles.

13 critiques presse

La Voix du Nord

par Philippe Lagouche

Avec des films de cette tenue, le cinéma, lui, se porte comme un charme !

Le Journal du Dimanche

par B.T.

Mieux qu’un long pamphlet politique, ces tranches de vie sans fioritures, cruelles, cyniques, parfois brutales, en disent long sur une population qui ne trouve pas la route de l’espoir.

La critique complète est disponible sur le site Le Journal du Dimanche

Libération

par Jérémy Piette

La cadence furieuse du récit, son habileté à passer le relais de passager en passager, à livrer généreusement des émotions disparates, permet de tenir debout sous les coups.

La critique complète est disponible sur le site Libération

Positif

par Yannick Lemarié

Au-delà des choix formels parfaitement maîtrisés (...), il convient de saluer la justesse des comédiens (...). On insistera également sur la qualité d'un scénario qui mêle les moments de violence et les élans de solidarité sans jamais perdre de vue son fil conducteur.

Télérama

par Pierre Murat

Malgré quelques outrances (la femme vengeresse), le film reflète brillamment une société sans foi ni loi, dont les membres se demandent, éperdus, quand a débuté l’indifférence qui, aujourd’hui, les submerge.

La critique complète est disponible sur le site Télérama

Le Figaro

par La Rédaction

Edifiant mais un peu répétitif.

La critique complète est disponible sur le site Le Figaro

L'Express

par Eric Libiot

"Taxi Sofia" n'est pas toujours passionnant -principe du récit éclaté - mais la sincérité du propos convainc.

Studio Ciné Live

par Véronique Trouillet

Si le réalisme sans concession est présent à chaque instant, l'empathie et l'intérêt varient selon les protagonistes et leurs récits - construits en plans séquences avec une caméra trop remuante (...).

Transfuge

par Nathalie Dassa

Si certaines histoires s'avèrent plus crédibles que d'autres, la mise en scène de Komandarev dans l'espace exigu des véhicules, le réalisme qu'il insuffle à travers sa caméra portée, les plans-séquences successifs et le Sofia nocturne quasi désert dépeignent les tourments et les désillusions d'une Europe de l'Est.

Critikat.com

par Benoît Smith

Prisonnier de son souci de réalisme au détriment d'une pensée de son propre point de vue, le cinéaste fait de sa peinture sociale le terrain d'exercice d'une série de piètres tours de force.

La critique complète est disponible sur le site Critikat.com

Le Dauphiné Libéré

par Jean Serroy

Une série de séquences qui se croisent et se répondent, pour tracer le portrait d’une ville et d’un pays exsangue, rongés par la corruption, la prostitution, la misère sociale et morale : la couleur est sombre, et la nuit est noire, un peu trop même, jusqu’à friser le trop plein.

Le Monde

par Isabelle Regnier

Plus on s’enfonce dans la nuit, moins les situations sont réductibles à un principe de démonstration, plus elles surprennent et finissent par émouvoir. A partir d’un dispositif si minimaliste, ce n’est pas là le moindre des exploits.

Le Nouvel Observateur

par Xavier Leherpeur

Venu du documentaire, le cinéaste filme avec une indéniable force cette ronde du désespoir. Dommage que son scénario démonstratif ramène ses protagonistes et le spectateur dans l'impasse d'une vision nihiliste un peu forcée.

La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top