Mon AlloCiné
Le Monde est à toi
Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Le Monde est à toi" et de son tournage !

Loin des clichés

Romain Gavras a toujours eu envie de faire un film de gangsters. Il a donc cherché un angle pour "jouer" avec le genre. En revanche, il ne souhaitait pas faire un film en respectant certaines constantes propre à cette catégorie générique, comme les malfrats mystérieux avec des regards qui en disent long ou encore la classe et le code de l’honneur. "C’est très loin de la réalité et c’est une mythologie que le cinéma a créée selon moi de toutes pièces", précise le metteur en scène.

Travail de recherche

En compagnie de ses co-auteurs Karim Boukercha et Noé DebréRomain Gavras a compilé plusieurs histoires provenant de conversations avec des amis connaissant le sujet du film, dont un avocat et un journaliste spécialiste du milieu. Ils ont par ailleurs aussi passé beaucoup de temps au tribunal et assisté à des comparutions immédiates. Le cinéaste explique :

"Des histoires d’amis qui ont mal tournées etc. C’est au travers de ces histoires qu’un univers beaucoup moins mystérieux et glamour que le cinéma de genre a l’habitude de le peindre a vu le jour. L'univers de la petite voyoucratie appelle davantage à la comédie qu’au film noir, des petites frappes sensibles, des situations absurdes, mais finalement très humaines et incarnées. Alors que la plupart de ces délinquants veulent devenir les maîtres du monde sinon rien, j’ai choisi de suivre un personnage radicalement différent : François, veut juste accéder à un petit confort de vie, rien de plus. En fait, François est un mec normal dans un monde qui ne l’est pas du tout."

L'idée du scénario

Lors d’une audience au tribunal, Romain Gavras a vu arriver une femme venue défendre son fils aux côtés des avocats : "Une mère Versace, une mère juive, débordante d’un amour étouffant, submergeant, à la fois très singulier et relativement « normal »", se rappelle le réalisateur, qui poursuit : "Ça a provoqué un écho personnel. J’ai pensé alors qu’il y avait là une ligne à tirer quelque chose qui me touchait : dans le film, il y a surtout des mecs fragiles, entourés femmes fortes, comme François, coincé entre sa mère et sa petite amie."

Entre thriller et comédie

L’ambition principale qu'avait Romain Gavras avec Le Monde est à toi était de trouver une tonalité nouvelle et d’assumer pleinement le fait de faire un film pop. Cette tonalité qu'il recherchait était un peu celle de certains grands films italiens comme Le Pigeon ou encore Affreux, Sales et Méchants par exemple - qui établissaient une sorte de cartographie de leur époque par petites touches et sans jamais appuyer. Le metteur en scène précise :

"Dans Le monde est à toi, il est question ainsi des migrants ou du narco-terrorisme, mais sans que rien de tout cela ne se trouve projeté au premier plan. Nous avons beaucoup travaillé avec les acteurs pour trouver le ton juste, il fallait que ça joue vraiment, que les personnages demeurent crédibles dans tout ce qu’ils font, mais juste un ton ou un demi-ton au-dessus. De même pour les costumes et pour les décors, qui frôlent l’hyper-réalisme mais sans faire basculer le film dans la pantalonnade. Et au montage, je pouvais pousser le curseur vers la noirceur ou, au contraire, vers la légèreté, mais avec toujours l’obsession de maintenir un équilibre entre thriller et comédie."

Le choix Karim Leklou selon Gavras

"Karim Leklou donne à François une épaisseur insensée, qui était absolument nécessaire au personnage qui sinon n’aurait jamais servi qu’à passer les plats. C’est par lui, qui est à peu près « normal », que le spectateur entre dans ce monde de fous ; c’est par ses yeux qu’il découvre ces personnages déjantés, probablement très éloignés de lui. Sans un acteur de la trempe de Karim, le personnage aurait pu être insipide : dans le film on est toujours en empathie avec lui, il amène une épaisseur mélancolique et poétique qui me fascine."

Un Cassel en grande forme

Huit ans après l'hilarant et déjanté Notre jour viendraRomain Gavras refait appel à Vincent Cassel pour jouer un personnage marquant. Le cinéaste confie : "On a l’habitude de voir Vincent Cassel toujours super cool et beau gosse, je trouvais marrant de lui faire tenir la même note tout du long. Il a trouvé le rythme de la comédie pure, il joue génialement son personnage, le cerveau embrumé par tout ce que déverse Internet, passant sans voir la différence d’un documentaire débile sur les Illuminati à des analyses d'un grand philosophe comme castoriadis. Il est l’incarnation de ce brouillard mental ambiant. Alors, forcément, quand il prend la parole, c’est si gênant que ça peut devenir de la poésie, de l’art contemporain !"

Le choix de la ville

Le Monde est à toi a été tourné à Benidorm, une commune touristique située à l'est de l'Espagne, réputée pour ses plages et pour sa vie nocturne animée. Romain Gavras s'y est rendu avec des amis au sortir de l’adolescence et a été sidéré par cet endroit qui évoque à la fois Miami, Las Vegas ou encore Glasgow. "C’est une ville complètement folle, une ville qui rend fou, traversée de groupes de touristes britanniques qui se baladent torse nu, tout rouges, en braillant, toujours en quête d’une bagarre", raconte-t-il.

Un invité de prestige

John Landis, l'acteur fétiche de Costa-Gavras, apparaît dans Le Monde est à toi, le temps d'un plan. Romain Gavras explique à ce sujet : "Enfant, j’étais dingue des Blues Brothers, et je le suis toujours. C’est un génial réalisateur de clips. Thriller, de Michael Jackson, c’est lui, et c’est un chef-d’oeuvre absolu ! Il a réussi à mettre en lumière une pop culture intelligente. Enfin, je me réclame entièrement de lui ! Par ailleurs, John et son épouse, Deborah, géniale créatrice de costumes (Thriller, Indiana Jones…) qui apparaît dans le film avec lui, sont des amis intimes de mes parents depuis très longtemps. Alors quand j’ai su que John était à Paris pendant le tournage, je lui ai dit qu’il n’y couperait pas !"

Un anti-Scarface

Via le titre du film, Romain Gavras a voulu expliciter le fait que le personnage principal est à l'opposé du Tony Montana de Scarface. François ne veux pas se placer au-dessus de tout le monde mais au contraire ne pense qu'à pouvoir s’acheter un petit pavillon pour mener une vie tranquille. Le monde est à toi est ainsi l'histoire d'un homme qui cherche à s'échapper avant d'être un film de voyous.
Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
  • Les Frères Sisters (2018)
  • La Nonne (2018)
  • Première année (2018)
  • L'Amour est une fête (2018)
  • Non-Stop (2014)
  • BlacKkKlansman - J'ai infiltré le Ku Klux Klan (2018)
  • Photo De Famille (2018)
  • Mademoiselle de Joncquières (2017)
  • Un Peuple et son roi (2017)
  • Le Poulain (2017)
  • La Prophétie de l'horloge (2018)
  • En eaux troubles (2018)
  • Les Déguns (2018)
  • Climax (2018)
  • I Feel Good (2017)
  • L'Ombre d'Emily (2018)
  • L'Amour c'est mieux à deux (2009)
  • The Little Stranger (2018)
  • Galveston (2018)
  • Peppermint (2018)
Back to Top