Mon AlloCiné
Champions
Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Champions" et de son tournage !

Une histoire vraie inspirante

En 2000, lors des Jeux paralympiques de Sydney, l’équipe de basket espagnole de sport adapté (pratiqué par les personnes atteintes de déficience intellectuelle) a été condamnée pour avoir fait jouer des faux déficients intellectuels. Une histoire qui a beaucoup marqué le metteur en scène Javier Fesser : "C’est d’ailleurs sûrement une des raisons qui m’a poussé à tourner ce film. J'y ai tout de suite pensé quand j’ai reçu le scénario de Champions. Cela a renforcé ma décision de ne faire le film que s’il était authentique, donc tourné intégralement avec des acteurs réellement handicapés, et non avec des acteurs qui jouent le handicap."

Une équipe de novices

Javier Fesser a travaillé avec une équipe composée en majorité par des personnes qui effectuaient leur première expérience en tant qu’acteur avec Champions. Le réalisateur raconte : "C’était en fait un des aspects les plus imprévisibles du projet : pouvoir compter sur des personnes avec des handicaps mentaux qui, en plus de cela, n’avaient jamais mis les pieds sur un tournage. Compter sur des acteurs novices pour jouer ses personnages principaux, ce n’est jamais facile. D’autant qu’ils sont tous réunis dans la plupart des scènes. Mais en aucun cas cela n’a été plus compliqué en raison de leur handicap. Au contraire. Cela a été un avantage de voir leur enthousiasme à sentir que c’était « leur film »."

Dans le rôle de l'entraîneur

Javier Gutiérrez, qui a récemment joué un inspecteur de police au passé trouble dans le thriller La Isla Minima, incarne le personnage de l'entraîneur. "J’avais travaillé avec lui deux ans auparavant pour un court métrage. Je lui avais déjà parlé du projet. Et j’avais dû être convaincant, car il est tombé amoureux de Champions et il m’a dit qu’en aucun cas il n’abandonnerait le projet. Sa collaboration a été fondamentale, d’un point de vue professionnel comme d’un point de vue personnel", rappelle Javier Fesser.

Bio express du réalisateur

Né à Madrid en 1964, Javier Fesser est un réalisateur, écrivain et publicitaire espagnol. Après avoir étudié la communication, il fonde Línea Films en 1986, une maison de production spécialisée dans la publicité. Il est connu pour ses films Camino (2008) – qui a remporté 6 Goya dont ceux du Meilleur Film, Meilleur Réalisateur et Meilleur Scénario Original, Agents Super Zero (2014) et son court métrage Bienvenidos (2015).

La sélection du casting

Javier Fesser a reçu le soutien de nombreuses associations qui l'ont aidé à présélectionner 500 candidats, avec qui il a ensuite fait des auditions. Il était compliqué de sélectionner des personnes qui puissent quitter leur domicile pendant 4 mois de tournage, en raison de leurs handicaps respectifs. Sur 500 personnes ayant participé au casting, le cinéaste en a rappelé quelques-unes afin d’apprendre à les connaître en premier lieu, mais aussi dans le but d’affiner les dialogues grâce à des conversations avec eux. "Cette méthode nous a donné une approche unique qui a enrichi l’histoire", précise-t-il.
Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
  • Ant-Man et la Guêpe (2018)
  • Break (2018)
  • Ma Reum (2017)
  • Fleuve noir (2016)
  • The Guilty (2018)
  • Les Indestructibles 2 (2018)
  • Paranoïa (2018)
  • Come as you are (2018)
  • Skyscraper (2018)
  • Paul Sanchez Est Revenu ! (2018)
  • Mission: Impossible - Fallout (2018)
  • American Nightmare 4 : Les Origines (2018)
  • Mon tissu préféré (2018)
  • Tully (2018)
  • Dogman (2018)
  • Au Poste ! (2018)
  • Maya l'abeille 2 - Les jeux du miel (2018)
  • Mother! (2017)
  • Christ(off) (2017)
  • Tamara Vol.2 (2017)
Back to Top