Mon AlloCiné
Nicky Larson et le parfum de Cupidon
Note moyenne
2,8
25 titres de presse
  • 20 Minutes
  • Closer
  • LCI
  • Le Journal du Geek
  • Le Parisien
  • Public
  • aVoir-aLire.com
  • CNews
  • Ecran Large
  • IGN France
  • La Voix du Nord
  • Le Figaro
  • Le Point
  • Les Fiches du Cinéma
  • L'Express
  • Télé Loisirs
  • Télérama
  • Le Dauphiné Libéré
  • Le Nouvel Observateur
  • Mad Movies
  • Ouest France
  • Première
  • Télé 7 Jours
  • Le Journal du Dimanche
  • Le Monde

Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

25 critiques presse

20 Minutes

par Caroline Vié

Les scènes d’action de Nicky Larson et le parfum de Cupidon sont impressionnantes. On retiendra notamment une poursuite dans les rues de Monaco avec des voitures et un lit king size.

La critique complète est disponible sur le site 20 Minutes

Closer

par La Rédaction

Une comédie d'action réussie.

LCI

par La Rédaction

Un film à la fois drôle et stylé que le réalisateur a voulu mettre à l'image du dessin animé.

La critique complète est disponible sur le site LCI

Le Journal du Geek

par Allan Blanvillain

Nicky Larson et le parfum de Cupidon est un film drôle et sincère, réalisé par un passionné.

La critique complète est disponible sur le site Le Journal du Geek

Le Parisien

par La Rédaction

Très librement inspirée d’un manga diffusé à partir de la fin des années 1980, cette comédie joue à démarrer lentement pour mieux faire rugir le turbo auquel sont habitués les fans de l’univers de Lacheau et sa bande.

La critique complète est disponible sur le site Le Parisien

Public

par Florence Roman

Le réalisateur s’est coulé avec aisance dans l’univers de Nicky Larson dont il restitue l’humour potache, les scènes d’action et les gags très visuels.

aVoir-aLire.com

par Frédéric Mignard

Une production AB dans la forme et le ton monocorde des acteurs, mais toujours drôle et impertinente comme il faut.

La critique complète est disponible sur le site aVoir-aLire.com

CNews

par La rédaction

Cette comédie française qui réunit des "guests" comme Audrey Lamy et Pamela Anderson, multiplie les références à l’animation japonaise et les gags visuels, mais souffre de faibles dialogues et d’un traitement de l’homosexualité digne des bancs du collège.

Ecran Large

par Simon Riaux

Si Lacheau réussit une belle adaptation de Nicky Larson, traversée de purs moments de grâce comique, l'homophobie ordinaire qui colorait déjà les précédents travaux de sa bande est encore de la partie...

La critique complète est disponible sur le site Ecran Large

IGN France

par Erwan Lafleuriel

Ôtez la composante City Hunter de l'alchimie du film de Philippe Lacheau et vous avez probablement le top de ce qu'on fait en comédie action française actuellement. Autant dire que ça vole pas haut, mais c'est rythmé et maîtrisé, avec des combats réussis.

La critique complète est disponible sur le site IGN France

La Voix du Nord

par Christophe Caron

À la fois vrai film de fan décomplexé et farce survitaminée visant sous la ceinture. Lourdingue... mais drôle.

La critique complète est disponible sur le site La Voix du Nord

Le Figaro

par La Rédaction

L'équipe de Babysitting adapte le manga du «Club Dorothée». Une parodie de film d'action de mauvais goût. Très bête et très drôle.

La critique complète est disponible sur le site Le Figaro

Le Point

par Mathilde Cesbron

On s'attendait au film le plus nul de l'année. Le pitch, la bande-annonce, les affiches…, tout laissait présager au pire. Mais non, pas d'accident industriel. Nicky Larson : Le Parfum de Cupidon (inspiré du célèbre dessin animé du Club Dorothée et du tout aussi célèbre manga japonais City Hunter) est un délire adulescent complètement assumé, une aventure pétaradante qui vire à l'absurde.

La critique complète est disponible sur le site Le Point

Les Fiches du Cinéma

par Michaël Ghennam

Cette adaptation passéiste et quasi littérale de la série d’animation “francisée” s’assume comme une récréation cartoonesque, malgré des fautes de goûts.

La critique complète est disponible sur le site Les Fiches du Cinéma

L'Express

par Christophe Carrière

Point positif et non négligeable : la montée en puissance du metteur en scène Lacheau, capable de mettre en boîte des scènes d'action survitaminées qui font de ce long-métrage un divertissement finalement très consommable.

Télé Loisirs

par Thomas Colpaert

Le scénario est léger [...] mais l'acteur-réalisateur fait preuve, comme d'habitude, d'une sacrée énergie et envoie de nombreux clins d'oeil à la génération Dorothée.

Télérama

par Nicolas Didier

Si les gags “osés” sont plus ou moins réussis, le cinéaste se rattrape sur ses habituels points forts : qualité des scènes d’action et pureté des histoires d’amour.

La critique complète est disponible sur le site Télérama

Le Dauphiné Libéré

par Jean Serroy

Si, en matière de nullité, le cahier des charges paraît à peu près rempli, il y manque néanmoins un peu de ce mauvais esprit qui aurait pu donner quelques notes poivrées à ce qui reste, notamment du côté de l’interprétation, une fantaisie souvent fade, et quelques grains de vraie folie qui eussent été utiles à une comédie un peu trop sage pour déclencher les gros fous rires espérés.

Le Nouvel Observateur

par Xavier Leherpeur

Hormis quelques scènes qui ressuscitent la folie absurde de la série animée, le film s'épuise dans une mollesse d'exécution que rien ne réanime : ni la scène seins nus de Chantal Ladesou ni la participation en bimbo insipide de Pamela Anderson.

La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

Mad Movies

par François Cau

[...] s'en dégage une forme de sincérité, une volonté de bien faire, voire une petite envie de cinoche dans une baston pas trop dégueu en vue suggestive à la "Hardcore Henry" de bac à sable. Une fois ce constat effectué pour l'amour de l'honnêteté absolue, le film épuise à force de gags éculés depuis 40 ans, de clins d'oeil forcés jusqu'au malaise [...].

Ouest France

par Pierre Lunn

Inégal, souvent plombé par des gags vulgaires et des références obscures pour ceux qui n'ont pas grandi devant le Club Dorothée, le film trouve pourtant l'équilibre entre l'esprit trash du dessin animé et 'humour de boulevard propre à la Bande à Fifi. Mais est-ce bien suffisant ?

Première

par François Léger

Bien qu’inégal dans sa mise en scène (on est parfois proche du téléfilm... de TF1) et plombé par la lourdeur de certains gags, ce Nicky Larson trouve dans sa deuxième partie une forme d’équilibre entre l’esprit de l’anime et l’humour de la Bande à Fifi, fusion improbable de deux univers aux antipodes. En soi, c’est déjà un tour de magie.

La critique complète est disponible sur le site Première

Télé 7 Jours

par Julien Barcilon

C’est énorme, pas toujours carré dans l’interprétation, mais leur humour « potrash » de sales gosses sympas est toujours hilarant.

Le Journal du Dimanche

par E.M.

[...] une comédie d’action efficace dans ses cascades et ses effets spéciaux, mais d’un vide abyssal dans son intrigue, limitée à une succession de gags prévisibles à l’humour lourdingue et vulgaire façon Max Pecas.

Le Monde

par Jacques Mandelbaum

Le film, comédie d'action poussive et laide tournée en prises de vues réelles, fait ainsi subir les outrages à la belle bande dessinée originelle, City Hunter.

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top