Mon AlloCiné
Candelaria
Note moyenne
3,6
16 titres de presse
  • aVoir-aLire.com
  • Critikat.com
  • La Croix
  • Le Figaro
  • Le Journal du Dimanche
  • Le Nouvel Observateur
  • Les Fiches du Cinéma
  • L'Express
  • Télérama
  • Transfuge
  • Le Monde
  • Les Inrockuptibles
  • Positif
  • Première
  • Sud Ouest
  • Libération

Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

16 critiques presse

aVoir-aLire.com

par Claudine Levanneur

Un bijou d’humour et de tendresse pour faire rempart à l’adversité.

La critique complète est disponible sur le site aVoir-aLire.com

Critikat.com

par Clément Graminiès

Jhonny Hendrix Hinestroza finit par faire de son film un humble manifeste où la nécessité financière ne doit jamais constituer un écran entre celui qui filme et celui qui regarde.

La critique complète est disponible sur le site Critikat.com

La Croix

par Corinne Renou-Nativel

Un film délicat qui célèbre la joie de vivre.

La critique complète est disponible sur le site La Croix

Le Figaro

par La Rédaction

Drôle et émouvant grâce à ses acteurs: Veronica Lynn et Alden Knight.

La critique complète est disponible sur le site Le Figaro

Le Journal du Dimanche

par Alexis Campion

(...) [une] romance nostalgique et gentiment scandaleuse, observant avec tendresse un amour ancien et plus fort que n’importe quel affront du destin (...).

Le Nouvel Observateur

par Xavier Leherpeur

Une finesse d'écriture qui se retrouve dans la peinture de caractères des deux héros et dans celle d'un receleur machiavélique régnant sur le marché noir local. Cela ajoute à la fable coquine un appréciable sous-texte politique.

La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

Les Fiches du Cinéma

par Valentine Verhague

Peignant une histoire d’amour du troisième âge, qui peut être une entreprise délicate, un film aussi poignant que lumineux.

La critique complète est disponible sur le site Les Fiches du Cinéma

L'Express

par Antoine Le Fur

La mise en scène est sans esbroufe et le scénario repose essentiellement sur la chronique des jours heureux de ces deux héros. Et pourtant, l'air de rien, le charme opère.

Télérama

par Guillemette Odicino

Quand Candelaria, avec un rire pudique, fait glisser la bretelle de son soutien-gorge, le temps se suspend. Et quelle image que ces poussins se promenant au bas du lit, au milieu des chaussures et des sous-vêtements…

La critique complète est disponible sur le site Télérama

Transfuge

par Damien Aubel

(...) le film, de chronique sociale misérabiliste, prend les chemins buissonniers de la fantaisie. Et c’est justement la force du nouveau long de Jhonny Hendrix Hinestroza.

Le Monde

par Thomas Sotinel

En insistant sur ces détails matériels, sur l’érosion de tous les désirs qu’entraîne la lutte quotidienne contre la pénurie, le cinéaste colombien trouve un rythme à la fois modeste et implacable, adouci par l’attention qu’il porte à ses personnages.

Les Inrockuptibles

par Jean-Baptiste Morain

Hinestroza filme la décrépitude des corps sans honte, sans voyeurisme ni fascination non plus. C'est grâce à ce regard qu'il sauve son film de son vouloir-dire un peu plombé.

Positif

par Guilain Chaussard

(...) malgré quelques fausses notes (parmi lesquelles de trop bons sentiments, un humour souvent sans finesse et un « méchant » caricatural), la fin est plutôt réussie.

Première

par Thierry Chèze

Il en résulte à l’écran un singulier portrait de Cuba à travers une histoire d’amour tout à la fois espiègle et bouleversante. Ces fameux volcans qu’on croyait trop vieux mais d’où soudain rejaillit le feu, si chers à Jacques Brel.

La critique complète est disponible sur le site Première

Sud Ouest

par Sophie Avon

Jhonny Hendrix Hinestroza, jeune cinéaste colombien, saisit non sans audace les amants usés, montrant surtout, en filigrane et comme métaphorisé par ses personnages, l’état d’un pays que rien ne détruit et que tout a abîmé.

La critique complète est disponible sur le site Sud Ouest

Libération

par Luc Chessel

(...) ces personnages méritaient mieux que l’écrin sans inspiration qui les scrute, ce film pas du tout désagréable et qui prétend s’adresser à tout le monde, se croyant universellement accessible et esthétiquement inventif.

La critique complète est disponible sur le site Libération
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top