Mon AlloCiné
Wajib - L'invitation au mariage
Note moyenne
3,4
14 titres de presse
  • Cahiers du Cinéma
  • Dernières Nouvelles d'Alsace
  • Le Parisien
  • Les Fiches du Cinéma
  • L'Humanité
  • Paris Match
  • Télérama
  • La Croix
  • Le Journal du Dimanche
  • Le Monde
  • Le Nouvel Observateur
  • Libération
  • Première
  • Les Inrockuptibles

Attention, chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 0.5 à 5 étoiles.

14 critiques presse

Cahiers du Cinéma

par Camille Bui

Passant organiquement d’une perspective à l’autre, la mise en scène évite de solidifier le dialogue père-fils en une opposition sociologique.

Dernières Nouvelles d'Alsace

par La Rédaction

Un film drôle et cruel.

La critique complète est disponible sur le site Dernières Nouvelles d'Alsace

Le Parisien

par La Rédaction

Ce road-movie urbain de la cinéaste palestinienne Annemarie Jacir suit avec justesse les états d’âme et la complicité de ses deux héros.

La critique complète est disponible sur le site Le Parisien

Les Fiches du Cinéma

par Simon Hoarau

Une flânerie portée par la tendresse de son récit et l’interprétation de ses deux comédiens.

La critique complète est disponible sur le site Les Fiches du Cinéma

L'Humanité

par Dominique Widemann

La cinéaste nous parle de la Palestine en brassant des atmosphères, fore en profondeur avec le talent de la simplicité. La variété des visites rendues évite l’écueil de l’échantillonnage. À chaque seuil, l’histoire ne cesse de faire son entrée. Elle révèle femmes et hommes de chair et de destinées singulières au prisme d’une identité, morcelée d’être déniée.

La critique complète est disponible sur le site L'Humanité

Paris Match

par Yannick Vely

Le cinéma permet parfois de comprendre des enjeux humains bien au-delà des considérations géopolitiques. «Wajib» est un de ses films, précieux et rares, qui nous éclaire sur le quotidien des habitants d'une ville et d'une région sans nous obliger à prendre partie sur des questions qui de toute façon nous dépassent.

La critique complète est disponible sur le site Paris Match

Télérama

par Pierre Murat

D’autres souvenirs, encore plus amers et douloureux, surgissent. C’est dire que la cigarette partagée par les deux hommes, tandis que le soir tombe sur Nazareth, ne résout rien. La réalisatrice semble offrir cet instant suspendu à ses héros (interprétés par deux comédiens formidables, père et fils dans la vie) comme une récréation. Une trêve inattendue. Un petit moment de paix illusoire, insensé et d’autant plus précieux.

La critique complète est disponible sur le site Télérama

La Croix

par Corinne Renou-Nativel

Si le film connaît quelques longueurs, il raconte la vie en Palestine et ses difficiles conditions de vie avec tendresse et un brin d’humour. Il touche surtout par son portrait délicat du lien entre le père et son fils, formidablement incarnés par Mohammad et Saleh Bakri, père et fils dans la vie.

La critique complète est disponible sur le site La Croix

Le Journal du Dimanche

par Stéphanie Belpêche

Interprétée par Mohammad et Saleh Bakri, réellement père et fils, cette tragi-comédie bouleverse par son humanité et sa simplicité.

Le Monde

par Jacques Mandelbaum

Les gens et la ville forment tout au plus un décor à cette joute filiale, pas assez creusés pour entrer de plain-pied dans la dramaturgie, mais suffisamment esquissés pour qu’on y devine l’arrière-plan du duel affectueux qui tient la vedette.

Le Nouvel Observateur

par Xavier Leherpeur

Un road-movie grinçant et émouvant, interprété par deux acteurs père et fils dans la vie, au scénario un rien systématique, mais ponctué de belles digressions.

La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

Libération

par Marcos Uzal

Au-delà de cette confrontation parfois un peu trop démonstrative, la part la plus forte du film est son hors-champ, sa manière de suggérer par petites touches des tensions plus profondes et vastes.

La critique complète est disponible sur le site Libération

Première

par Damien Leblanc

Père et fils associés pour la première fois à l’écran, Mohamad Bakri (qui a démarré il y a 35 ans dans Hanna K. de Costa-Gavras) et Saleh Bakri (déjà brillant chez Elia Suleiman ou Radu Mihaileanu) donnent ainsi tout son mordant à cette délicate chronique du déchirement des âmes palestiniennes d’aujourd’hui.

La critique complète est disponible sur le site Première

Les Inrockuptibles

par Serge Kaganski

Si le cinéma est l’art de l’altérité, la talentueuse Annemarie Jacir devrait fournir un petit effort pour devenir pleinement cinéaste.

La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top