Notez des films
Mon AlloCiné
    Les Éblouis
    Note moyenne
    3,7
    22 titres de presse
    • Le Dauphiné Libéré
    • Le Figaro
    • Marianne
    • Ouest France
    • aVoir-aLire.com
    • BIBA
    • Dernières Nouvelles d'Alsace
    • Femme Actuelle
    • Le Nouvel Observateur
    • Le Parisien
    • Télé 7 Jours
    • Télérama
    • Voici
    • La Croix
    • La Voix du Nord
    • Le Journal du Dimanche
    • Le Monde
    • Les Fiches du Cinéma
    • Marie Claire
    • Première
    • Télé Loisirs
    • Sud Ouest

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    22 critiques presse

    Le Dauphiné Libéré

    par Jean Serroy

    Une analyse minutieuse, sans jugement ni manichéisme, de la stratégie d’emprise sur les cerveaux, les cœurs et les corps qu’exerce toute secte, par une réalisatrice qui en fut elle-même victime dans son enfance.

    Le Figaro

    par La Rédaction

    Ce premier film frappe par sa force tranquille et son absence de manichéisme.

    La critique complète est disponible sur le site Le Figaro

    Marianne

    par Olivier de Bruyn

    Ce film bouleversant est aussi d’utilité publique.

    La critique complète est disponible sur le site Marianne

    Ouest France

    par Gilles Kerdreux

    Un film brillant.

    aVoir-aLire.com

    par Benjamin Oppert

    Un drame saisissant porté par un casting lumineux.

    La critique complète est disponible sur le site aVoir-aLire.com

    BIBA

    par Lili Yubari

    Dans le rôle de la mère de famille catho psychologiquement fragile qui livre ses enfants en pâture en toute inconscience, Camille Cottin endosse un contre-emploi saisissant.

    Dernières Nouvelles d'Alsace

    par Nathalie Chifflet

    Sarah Suco montre parfaitement les rouages de ce sectarisme à la violence induite, qui annihile tout esprit de critique et toute conscience.

    Femme Actuelle

    par Sabrina Nadjar

    Un premier film au climat oppressant.

    Le Nouvel Observateur

    par François Forestier

    Servie par des acteurs dirigés de main de maître (notamment Camille Cottin, transportée), la cinéaste suscite des émotions puissantes chez le spectateur : haine, compassion, dégoût, horreur, révolte. Cinéma de combat, mais aussi des passions humaines.

    La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

    Le Parisien

    par Pierre Vavasseur

    Le film puise incontestablement son efficacité dans son casting. Mention spéciale à la jeune Céleste Brunnquell, vraiment… éblouissante dans sa capacité à s'approprier toute une palette complexe de réactions et d'émotions.

    La critique complète est disponible sur le site Le Parisien

    Télé 7 Jours

    par Isabelle Magnier

    Prenant de bout en bout, le film révèle aussi le talent de la jeune Céleste Brunnquell.

    Télérama

    par Guillemette Odicino

    Un premier film d’inspiration autobiographique, profond et lumineux.

    La critique complète est disponible sur le site Télérama

    Voici

    par Lola Sciamma

    En mère de famille psychologiquement instable, Camille Cottin révèle une nouvelle facette de son talent.

    La Croix

    par Céline Rouden

    Un film sensible et juste qui convainc par la qualité de ses interprètes, de Camille Cottin, surprenante dans ce rôle de mère à la dérive à Éric Caravaca en père aimant et naïf, en passant par Jean-Pierre Darroussin dans le rôle faussement bienveillant du Berger.

    La critique complète est disponible sur le site La Croix

    La Voix du Nord

    par Christophe Caron

    Premier film de la comédienne Sarah Suco et récit autobiographique poignant : ou comment une ado tente de sauver sa famille qui s’isole dans une communauté chrismatique aux relents sectaires.

    La critique complète est disponible sur le site La Voix du Nord

    Le Journal du Dimanche

    par Barbara Théate

    Édifiant et émouvant.

    Le Monde

    par Clarisse Fabre

    L’autre réussite réside dans le jeu tout en finesse des comédiens, qui évite aux Eblouis de sombrer dans le glauque ou la caricature.

    Les Fiches du Cinéma

    par Valentine Verhague

    D’inspiration autobiographique, "Les Éblouis" explore les dérives sectaires d’une communauté charismatique mais, de même qu’il délaisse certains personnages, il se détourne de ses réflexions les plus prometteuses en s’égarant dans des péripéties impromptues.

    La critique complète est disponible sur le site Les Fiches du Cinéma

    Marie Claire

    par Vincent Cocquebert

    [...] cette immersion n'échappe pas à une mise en scène classique et un déroulé un peu programmé. Malgré tout, la justesse du propos et la force de son interprétation nous poussent à rester les yeux grands ouverts.

    Première

    par Thierry Chèze

    Un film tout en nuances sur le phénomène des dérives sectaires. L’actrice Sarah Suco réussit des débuts de réalisatrice plus que convaincants.

    Télé Loisirs

    par Claire Picard

    Touchant, [le] film aborde avec distance et pudeur les effets dévastateurs de l'emprise psychologique.

    Sud Ouest

    par Sophie Avon

    Malgré les qualités d’un récit qui fait en sorte d’avancer dans la nuance, la trame s’effiloche, perd en tension au fil d’enjeux complexes qui brassent à la fois l’adolescence, les sectes, la dislocation de l’enfance et l’aveuglement des adultes.

    La critique complète est disponible sur le site Sud Ouest
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top