Mon AlloCiné
    BlacKkKlansman - J'ai infiltré le Ku Klux Klan
    Note moyenne
    3,7
    35 titres de presse
    • Charlie Hebdo
    • Culturebox - France Télévisions
    • La Voix du Nord
    • L'Express
    • Rolling Stone
    • Studio Magazine
    • 20 Minutes
    • Cahiers du Cinéma
    • CinemaTeaser
    • Dernières Nouvelles d'Alsace
    • Elle
    • Femme Actuelle
    • Le Figaro
    • Le Journal du Dimanche
    • Le Monde
    • Le Parisien
    • Le Point
    • Les Fiches du Cinéma
    • L'Humanité
    • Libération
    • Télé Loisirs
    • Télérama
    • aVoir-aLire.com
    • Ecran Large
    • La Croix
    • La Septième Obsession
    • Le Journal du Geek
    • Le Nouvel Observateur
    • Les Inrockuptibles
    • Première
    • Transfuge
    • Marianne
    • Ouest France
    • Positif
    • Critikat.com

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    35 critiques presse

    Charlie Hebdo

    par R. McL. Wilson

    "BlacKkKlansman" est un drôle d'animal. Farceur, sérieux, basé sur une histoire vraie, mais d'une inventivité tordante.

    Culturebox - France Télévisions

    par Jean-François Lixon

    En s'appuyant comme toujours sur une bande musicale d'exception, Spike Lee ne sacrifie jamais l'intérêt du thriller à celui du pamphlet. Il réussit à proposer un vrai film d'action, parfois proche du buddy-movie, mais un film d'action qui suscite la réflexion.

    La critique complète est disponible sur le site Culturebox - France Télévisions

    La Voix du Nord

    par Lucie Vidal

    Le réalisateur américain renoue avec ses sujets fétiches et signe un pamphlet sans concession contre le racisme.

    La critique complète est disponible sur le site La Voix du Nord

    L'Express

    par Eric Libiot

    Le coup de poing de Lee est d'autant plus efficace qu'il utilise à fond l'imagerie des années 1970 (costards, musique...), mariée ici à une mise en scène moderne (récit rapidement emballé, références souriantes...).

    Rolling Stone

    par Sophie Rosemont

    Sans rogner sur son intégrité mais tout en se voulant accessible et entertainer, Blackkklansman s’impose comme l’un des points d’orgue de la filmographie de Spike Lee, aux côtés de son Miracle à Santa-Anna qui se déroule quant à lui en Italie fasciste.

    La critique complète est disponible sur le site Rolling Stone

    Studio Magazine

    par Sophie Benamon

    [...] Spike Lee réussit surtout un grand film où l'humour le dispute à l'horreur, où l'action vient emballer le discours. Comme si toutes les étapes de sa filmographie éclectique se trouvaient réunies.

    20 Minutes

    par Caroline Vié

    Le réalisateur a teinté ce polar militant d’une bonne dose d’humour en jonglant entre suspense (Stallworth et son collègue parviendront-ils à empêcher un attentat visant la communauté afro-américaine ?) et la description des membres du KKK.

    La critique complète est disponible sur le site 20 Minutes

    Cahiers du Cinéma

    par Nicholas Elliott

    En coulant une histoire rassurante dans une réalité terrifiante, Spike Lee nous rassemble pour rire de ce dont on ne peut plus rire, provoquant la bonne humeur et la disponibilité avant la douche froide qui nous renverra dans le monde non pas apaisé, mais traversé de questions et de révolte. Nous n’en attendions pas moins de lui.

    CinemaTeaser

    par Emmanuelle Spadacenta

    Aux grands maux, les grands remèdes : Spike Lee revient avec une charge anti-Trump très incisive.

    La critique complète est disponible sur le site CinemaTeaser

    Dernières Nouvelles d'Alsace

    par La Rédaction

    Spike Lee est de retour avec une farce politique féroce.

    La critique complète est disponible sur le site Dernières Nouvelles d'Alsace

    Elle

    par Françoise Delbecq

    Violent, vindicatif, politique, militant, sans concession, ironique... Le nouveau film de Spike Lee nous prouve que le réalisateur n'a rien perdu de sa pugnacité.

    La critique complète est disponible sur le site Elle

    Femme Actuelle

    par Amélie Cordonnier

    Surréaliste et jubilatoire, un film à charge contre l'oppression et le racisme servi par des dialogues savoureux.

    Le Figaro

    par Eric Neuhoff

    Le réalisateur américain Spike Lee signe son retour au premier plan.

    La critique complète est disponible sur le site Le Figaro

    Le Journal du Dimanche

    par Stéphanie Belpêche

    À l’écran, Spike Lee tempère sa colère par l’humour et n’hésite pas à être parfois un peu démonstratif. Mais tous les moyens sont bons pour dénoncer avec virulence le racisme, l’oppression, la violence et la corruption aux États-Unis [...].

    Le Monde

    par Clarisse Fabre

    Spike Lee fait plus qu’adapter cette histoire stupéfiante : il relie ces années de lutte des Noirs américains à l’actualité, à l’Amérique de Donald Trump et au mouvement Black Lives Matter qui se bat aujourd’hui contre les groupuscules néonazis, les suprémacistes blancs et autres klansmen.

    Le Parisien

    par La Rédaction

    Souvent très drôle, volontairement provocateur, le film n’en demeure pas moins plein de suspense, radical et militant.

    La critique complète est disponible sur le site Le Parisien

    Le Point

    par David Mikanowski

    Spike retrouve donc l'inspiration avec ce thriller à l'atmosphère tendue. Mais il réapparaît surtout là où on ne l'attendait pas : sur le terrain de l'humour.

    La critique complète est disponible sur le site Le Point

    Les Fiches du Cinéma

    par Aude Jouanne

    Quintessence du cinéma de Spike Lee, le film jette, avec humour et irrévérence, des ponts entre Amérique passée et présente.

    La critique complète est disponible sur le site Les Fiches du Cinéma

    L'Humanité

    par Dominique Widemann

    Spike Lee signe une farce politique intelligente et jubilatoire.

    La critique complète est disponible sur le site L'Humanité

    Libération

    par Julien Gester

    Les ruptures de ton et le trait volontiers protéiforme, à défaut d’être fin, de Spike Lee siéent à ravir à ce scénario initialement destiné à Jordan Peele [...], dont les préoccupations pour les paradoxes identitaires et les travers de l’assimilation s’enrobent ici sans mal des signatures stylistiques de Lee et d’un joyeux décorum seventies.

    La critique complète est disponible sur le site Libération

    Télé Loisirs

    par H.S.P.

    Sur le ton de la comédie policière et malgré des failles scénaristiques, Spike Lee conte avec panache cette histoire vraie.

    Télérama

    par Guillemette Odicino

    Sublimes images d’une puissance qui vaut tous les manifestes. C’est à ces ­visages-là que l’on pense, à la fin du film, lorsque le réalisateur rappelle les manifestations d’extrême droite de Charlottesville, en 2017. Après avoir beaucoup ri face à la bêtise la plus crasse et la plus dangereuse, l’envie prend, soudain, de lever le poing.

    La critique complète est disponible sur le site Télérama

    aVoir-aLire.com

    par Julien Dugois

    Un pamphlet anti-Trump qui ne fait pas dans la demi-mesure, et qui s’avère même franchement lourdingue. Heureusement, l’aspect polar, aux relents kitsch et burlesques, fonctionne bien, porté par un casting de choc.

    La critique complète est disponible sur le site aVoir-aLire.com

    Ecran Large

    par Geoffrey Crété

    Avec "BlacKkKlansman", Spike Lee retrouve un peu de sa puissance d'antan, et rappelle son talent lorsqu'il va à fond dans l'humour et la violence. Dommage qu'il ne soit pas féroce sur la durée du film, et ne semble pas en pleine maîtrise de son récit et ses personnages.

    La critique complète est disponible sur le site Ecran Large

    La Croix

    par Céline Rouden

    Un manifeste drôle et jubilatoire contre l’Amérique de Trump, qui tourne rapidement au réquisitoire.

    La critique complète est disponible sur le site La Croix

    La Septième Obsession

    par Noémie Luciani

    En faisant coexister l’image et le son que l’Histoire séparait, le cinéma la réécrit sous une forme non seulement drôle - et l’humour, chez Spike Lee, est une arme, comme tout le reste -, mais intelligible, lisible dans la seule image : l’expression sur le visage de Stallworth, mêlant stupéfaction, colère froide, rire jaune coincé dans la gorge, montre au milieu de la déferlante verbale, comm un phare dans la brume, tout ce qu’il y a à comprendre du moment.

    Le Journal du Geek

    par Henri Lahera

    Si le long-métrage oscille parfois trop entre revendication et comédie, il fait souvent mouche grâce à un casting solide et des références inspirées. Féroce et sans ambages, sa dénonciation du racisme aux États-Unis nous parait malgré tout moins habile que celle des récents Get Out ou Detroit, tous deux sortis en 2017. On pouvait s’y attendre, même si on passe un bon moment devant la dernière colère de Mr. Lee.

    La critique complète est disponible sur le site Le Journal du Geek

    Le Nouvel Observateur

    par Nicolas Schaller

    S'il renoue avec la colère politique de ses débuts, le réalisateur de "Jungle Fever" n'a plus la même niaque. Il a toujours eu la main lourde, il l'a ici trop lâche pour hisser son film à la hauteur de sa démonstration.

    La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

    Les Inrockuptibles

    par Jean-Baptiste Morain

    Ce n’est pas un chef-d’œuvre, mais le comique est quand même ce qu’on a encore trouvé de mieux pour ridiculiser les imbéciles et les ordures.

    La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles

    Première

    par Frédéric Foubert

    D’une histoire 70’s à dormir debout, Spike Lee tire un thriller carburant (un peu trop) aux ruptures de ton.

    La critique complète est disponible sur le site Première

    Transfuge

    par Frédéric Mercier

    [...] la mise en scène, appuyée, solennelle, hésite entre hommage à la black culture des seventies et film à thèse au premier degré. Le film ne rend donc jamais justice à la vélocité, au sens du timing, que possède le script. Dommage tant ces dialogues si mal servis sont brillants.

    Marianne

    par Olivier de Bruyn

    Une comédie sans colère ni grâce. Rendez-nous le génie Lee !

    Ouest France

    par Gilles Kerdreux

    Un film drôle, enlevé et bien joué. Le problème, c'est qu'on passe du Starsky et Hutch rigolo à la démonstration politique avec un côté donneur de leçon.

    Positif

    par Olivier De Bruyn

    Spike Lee met en scène l'histoire de ces deux infiltrés avec une légèreté surprenante, un dilettantisme un rien inconséquent et n'évoque le contexte de l'époque que comme une toile de fond anodine.

    Critikat.com

    par Damien Bonelli

    Lee n’assume pas véritablement le sous-genre auquel il se frotte ici (le buddy-movie policier), perdant au passage de vue que la légèreté de ton l’emporte souvent sur le volontarisme le mieux intentionné.

    La critique complète est disponible sur le site Critikat.com
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top