Notez des films
Mon AlloCiné
    BlacKkKlansman - J'ai infiltré le Ku Klux Klan
    note moyenne
    4,0
    7006 notes dont 516 critiques
    répartition des 516 critiques par note
    71 critiques
    205 critiques
    130 critiques
    67 critiques
    29 critiques
    14 critiques
    Votre avis sur BlacKkKlansman - J'ai infiltré le Ku Klux Klan ?

    516 critiques spectateurs

    benoitG80
    benoitG80

    Suivre son activité 2457 abonnés Lire ses 648 critiques

    5,0
    Publiée le 24 août 2018
    « BlacKkKlansman » nous glace les sangs du début à la fin ! C’est en effet une véritable bombe que Spike Lee fait exploser là avec à la fois la montée du Ku Klux Klan, doublé de cette histoire vraie sous forme d’un biopic/thriller qui nous met cet incroyable Ron Stallworth sous les feux de la rampe ! Et malgré le côté débonnaire ou même fanfaron de cet infiltré un peu particulier au sein du KKK, on ne peut qu’être interpellé et passionné par cette association que Ron Stallworth crée avec son collègue pour arriver à ses fins, et quelles fins ! Spike Lee est pour le moins cette fois sacrément inspiré car sa recette osée et teintée de tragédie sans nom, d’humour caustique, et de références pop et seventies fait vraiment mouche, en nous scotchant dans nos fauteuils comme pas deux ! On reste fasciné par le culot de cet homme, premier policier noir américain, interprété avec persuasion par John David Washington, qui embarque dans son sillage son double et collègue (juif !) en visuel, sous les traits d’un Adam Driver parfait, alors que lui assure toute la communication et toute l’organisation par téléphone interposé !... Et à partir de là, tout devient franchement excellent, lancé comme sur des roulettes ! Une tension extrême, un déroulement des faits limpide, un jeu d’acteurs au charisme impressionnant (Laura Harrier en particulier !), et on en passe... Ce film est d’une maîtrise totale et de plus toutes les références portées à l’écran complètent extrêmement bien ce qui nous est montré et démontré ! C’est un véritable jeu avec le diable dans lequel s’est lancé Ron Stallworth ! Dans cette mission d’infiltration, on suit sans perdre haleine toutes les imbrications, tous les dangers qu’une moindre fausse note peut faire basculer... Quel suspens de chaque instant à couper le souffle ! Sans compter que la haine n’a jamais autant transpiré qu’à travers ces visages effrayants dont rien que Félix/Jasper Pääkkönen est le représentant le plus marqué dans cette assemblée d’individus tristement inquiétants et dangereux ! Tout ce stratagème est donc pour le spectateur une occasion incroyable de se replonger dans le monstre du KKK, ainsi que de découvrir l’histoire unique de ce policier afro américain ! Des moments d’une puissance sans pareil sont également à noter, comme cette cérémonie du KKK alors qu’en même temps, se tient une réunion pour les droits civiques, organisée par une étudiante du Black Power. Le parallèle tel qu’il est mis en scène fait alors froid dans le dos, tant on ressent toute l’incommensurable démesure entre ce qui se passe dans deux endroits. Indescriptible ! Les images récentes des émeutes de Charlottesville, projetées à la fin, ne font qu’assener un nouveau coup de marteau, pour nous laisser totalement chancelant à l’issue de cette séance de choc ! Bravo sans hésitation pour cette réalisation indispensable et nécessaire, un véritable pamphlet qui nous laisse littéralement sans voix, pour nous inciter à rester vigilant toujours et toujours, face à une barbarie menaçante plus que jamais et toujours galopante !
    Olivier Barlet
    Olivier Barlet

    Suivre son activité 161 abonnés Lire ses 37 critiques

    3,5
    Publiée le 6 juin 2018
    Spile Lee situe délibérément cette histoire ancienne dans la continuité de la lutte des Noirs américains et dans le combat actuel contre les dérives de Trump.Un Juif et un Noir : voilà le Klan infiltré par tout ce qu’il honnit ! La petite amie militante de Ron démystifie ses illusions : cette supercherie n’ira pas bien loin. Elle permet cependant à Spike Lee de mettre l’accent sur le danger des groupes fascistes américains. Cette volonté démonstrative se superpose à la parodie et à l’énergie de la mise en scène, et finit par tempérer la portée de BlacKkKlansman. (lire l'intégralité sur les sites Afrimages et Africultures)
    Dg75
    Dg75

    Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 236 critiques

    4,5
    Publiée le 8 septembre 2018
    Excellent film. Bravo à Skipe Lee d'avoir traité un sujet aussi douloureux avec tant d'humour (parfois caustique) et d'avoir souligné l’extrême bêtise de ceux qui se prennent pour les "élus", notamment formidablement interprété (entre autres) par Jasper Pääkkönen et sa" tendre" épouse. La haine, le rejet de l'autre et la dénégation du génocide nazis sont "leurs tendres échanges" sur l'oreiller ; ils n'ont rien d'autre à se dire à part leur haine partagée. John David Washington est époustouflant et drôle à souhait, tout comme Adam Driver. Pas une seconde d'ennui... la fin du film a surpris la salle et chacun a retenu son souffle en visionnant les images de Charlotesville et le discours fuyant de ce demeuré de Trump avant d'applaudir à tout va. S U P E R B E.
    arsseptima
    arsseptima

    Suivre son activité Lire ses 2 critiques

    4,0
    Publiée le 8 septembre 2018
    on peut regretter que les personnages de ce thriller soient très caricaturaux et que Spike Lee ne "fasse pas dans la finesse" pour faire passer son message anti-trump. Mais le comique de situation, les dialogues, la personnalité des acteurs donnent à ce film une légèreté qui permet de supporter la tension inhérente au contexte politique, contexte que l'on perçoit bien cependant. Ce n'est pas une conférence ni un documentaire sur le ku klux klan, mais c'est une "histoire vraie" intéressante, qui donne lieu à un film globalement réussi.
    floflo2204
    floflo2204

    Suivre son activité 51 abonnés Lire ses 279 critiques

    4,5
    Publiée le 13 septembre 2018
    Spike Lee délivre sa propre ode anti-trump et anti-racisme avec un grand talent qui rappelle celui de ses plus grandes œuvres. BlacKkKklansman raconte l'histoire vraie d'un policier noir ayant réussi à infiltré le Ku Klux Klan. Dès le début, le film nous plonge dans son ambiance particulière, sombre et parfois terriblement humoristique. On accroche directement à l'histoire pour ne jamais la lâcher. Le scénario est écrit avec brio, prenant le soin de détailler chaque personnage, même si tous les choix faits ne sont pas forcément les meilleurs, mais surtout distillant par touches subtiles ou directes des parallèles inquiétants quant au racisme ambiant des Etats-Unis et dans le monde. Le long-métrage créé d'ailleurs une ambiance de fin étrange en présentant une scène très drôle pour ensuite faire une présentation de Charlotesville qui met toute la salle sous tension incapable de respirer. John David Washington et Adam Driver sont impeccables dans leurs partitions, un jeu tout en subtilité demandant de changer de nombreuses fois de personnalités. Cependant, il ne faut pas passer outre les seconds rôles incroyables que sont Topher Grace, Laura Harrier, Jasper Pääkkönen. Néanmoins, l'acteur le plus transcendant est surement Ryan Eggold absolument terrifiant, incarnant jusqu'au bout des ongles ce leader de la cellule du KKK. La reconstruction de l'Amérique des années 80 est vraiment faite avec attention, chaque détail nous replonge dans l'ambiance si caractéristique de cette période des Etats-Unis. La composition de Terence Blanchard est magnifique, nous emmenant toujours plus loin dans son histoire, nous faisant ressentir de nombreuses émotions à chaque instant sans jamais virer dans le pathos. La réalisation de Spike Lee est parfaite, jamais trop en douceur, cherchant toujours à faire vivre son spectateur. Le réalisateur nous fait revivre ses plus belles heures de cinéma et nous offre une belle leçon via ce nouveau film. Justement primé à Cannes, BlacKkKlansman s'intègre parfaitement dans l'ère du temps et nous offre une belle leçon d'histoire nous emmenant plus subtilement que Detroit explorer les rivalités raciales des Etats-Unis et du monde.
    masteryfred
    masteryfred

    Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 139 critiques

    4,5
    Publiée le 8 septembre 2018
    Un pamphlet réussi contre le racisme et l’extrémisme. A travers le récit de cette histoire incroyable, Spike Lee nous transmet un message de tolérance et nous explique que la réponse à l’extrémisme n’est pas la radicalisation. Une réussite.
    Stephane G
    Stephane G

    Suivre son activité

    4,0
    Publiée le 8 septembre 2018
    Super acteurs, la musique est top, le sujet inspiré de la réalité. Le film passe très vite. A voir absolument en VO si possible.
    Redzing
    Redzing

    Suivre son activité 119 abonnés Lire ses 2 085 critiques

    3,0
    Publiée le 7 septembre 2018
    "BlacKkKlansman" revient sur l'histoire vraie d'un policier noir qui a infiltré le Ku Klux Klan à la fin des 70's. Un pitch loufoque, pour un film pourtant assez sérieux. En effet, malgré les opportunités de jouer de la situation, ou de se moquer allègrement des adeptes du KKK, Spike Lee se limite à quelques petites touches d'humour. Le film n'en est pas moins engagé, dénonçant bien sûr les diverses facettes des suprémacistes blancs (fous de la gâchette, politiciens, "simples" racistes...) et leur implication possible dans les hautes sphères, mais proposant des parallèles intéressants avec les mouvements politiques noirs de l'époque. On note également une critique de la politique trumpiste, associée à ces suprématistes, mais critique un peu balourde par moment. Notamment dans le dernier quart d'heure, peu subtil. Néanmoins, "BlacKkKlansman" est bien mis en boîte (quelques scènes à tension sont très bien montées), et très bien joué (John David Washington est très en forme, bien soutenu par les seconds rôles).
    elbandito
    elbandito

    Suivre son activité 205 abonnés Lire ses 618 critiques

    4,0
    Publiée le 1 septembre 2018
    Depuis le fabuleux "Inside Man", le réalisateur Spike Lee a traversé une décennie sans réel succès public. Son adaptation d’un livre sur le premier homme noir qui a infiltré le Ku Klux Klan dans les années soixante-dix lui permet de retrouver ce succès indéniablement. Une fois n’est pas coutume, le réalisateur new-yorkais fait bon usage d’un humour féroce dans ce buddy-movie débordant d’énergie. Car il sait que le rire est la meilleure arme pour se moquer des pires ordures. De plus, son film est très chargé de clins d’œil cinéphiles et parfaitement porté par l’interprétation exemplaire de John David Washington et Adam Driver, tous deux excellents dans le double rôle de Ron Stallworth, l’homme noir qui infiltra le KKK. Enfin, la bande son de "BlackKklansman" est simplement exceptionnelle. Comme toujours son complice Terence Blanchard est aux commandes pour un thème lancinant et envoutant. Pour autant et malgré cet humour parfois excessif et souvent caricatural, Spike Lee sait faire surgir l’émotion puis faire naitre l’inquiétude chez le spectateur en nous ramenant à une actualité tragique. Une réussite incontestable donc.
    Cinemadourg
    Cinemadourg

    Suivre son activité 104 abonnés Lire ses 11 critiques

    3,5
    Publiée le 23 août 2018
    Dans les années 70, à Colorado Springs USA, nous allons suivre un jeune policier afro-américain culoté qui va proposer à ses supérieurs d'infiltrer le Ku Klux Klan, cette organisation raciste prônant la race blanche comme pure et dominante. Le casting est très bon avec le fils de Denzel Washington dans le rôle majeur (John David Washington) et également un excellent Adam Driver loin de Kylo Ren et de Star Wars ici. Politiquement très engagé, cette oeuvre montre très bien la fracture américaine de longue date liée à la couleur de la peau, problème toujours d'actualité en 2018 malheureusement. Bon, il faut tout de même reconnaître que tout n'est pas passionnant pendant 2h16, pas mal de longueurs bavardes plombent un peu l'ensemble qui ne décolle vraiment que dans les 30 dernières minutes. Un film coup de poing en forme de comédie policière engagée sur le mal profond de l'Amérique. --> Site CINEMADOURG
    Rachel L.
    Rachel L.

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 2 critiques

    4,5
    Publiée le 8 septembre 2018
    Je suis d'accord, Il fallait oser! Un homme afro-américain en infiltration dans le KKK, c'est de la bombe humaine! La question que je me pose après coup, c'est " Dans la vraie vie, est-ce que l'homme qui est derrière l'acteur aurait pu dire ces choses " Je hais les noirs etc..." sans le penser, si il avait vraiment vécu cette histoire. Jusqu'où serait-il aller pour cette mission? j'ai l'impression que sur ce point, cela manque un peu de crédibilité, mais sur le plan cinématographique, l'idée ne manque pas de piquant! on se laisse prendre au jeu, on est impressionné. Maintenant le thème : combattre le KKK, s'il n'est pas nouveau, est toujours d'actualité en plus moderne : Créer une race " parfaite" ca existe toujours, les attentats le prouvent. On ne peut donc qu'être d'accord avec l'auteur et même se réjouir de cette initiative. Ingénieux aussi le tandem blanc/noir avec les deux collègues. L'auteur a pensé à tout. Quand à la scène finale, elle rappelle ce qui s'est vraiment passé, tout simplement, même si elle ne me parait pas vraiment utile, le film étant suffisamment clair pour qu'on y adhère. Un bon moment de cinéma et de " cascadeurs mentaux" à revoir avec plaisir.
    SebLefr3nch
    SebLefr3nch

    Suivre son activité 90 abonnés Lire ses 97 critiques

    4,0
    Publiée le 2 septembre 2018
    Une histoire complètement dingue. Surtout quand on sait qu’elle est inspirée de faits réels. Un policier noir arrive à infiltrer le Ku Klux Klan et à obtenir les faveurs du leader de l’organisation. Complètement fou ! Et Spike Lee, en cinéaste aguerri nous emmène dans cette aventure. Le scénario est très bien ficelé, ne nous perd jamais et évite la mécanique du biopic, les longues scènes d’explications, en se focalisant sur les faits, ainsi que la surenchère de personnages. Le cinéaste ajoute son savoir-faire en utilisant des effets de style comme la répétition des images sur une action ou le split-screen et fait des hommages aux films des années 70 mettant en des personnages noirs en vedette. La direction artistique, très Seventies, n’apporte rien d’original, c’est dommage. La bande son, très Seventies aussi, est toujours aussi entraînante. Le casting est excellent, les acteurs sont parfaits, on sent la direction d’acteur de Spike Lee. Un très bon film qui ramène le cinéaste au haut niveau.
    baldou136
    baldou136

    Suivre son activité 91 abonnés Lire ses 234 critiques

    5,0
    Publiée le 23 août 2018
    Spike Lee signe ici son meilleur film jusqu’à présent, ce qui en dit long sur la qualité de ce dernier. Choquant, drôle et important, le long métrage dresse un portrait au vitriol d’une Amérique qui ne s’est pas débarrassée de son passé ségrégationniste. John David Washington vient sans doute de lancer une grande carrière en montrant que le talent de son père est héréditaire.
    Jérémie Deuzé
    Jérémie Deuzé

    Suivre son activité 66 abonnés Lire ses 109 critiques

    3,5
    Publiée le 15 janvier 2019
    Un film assez lent, avec un faux rythme, mais qui maintient éveillé par la justesse des acteurs, des dialogues intenses et l’histoire joliment scénarisée. On me l’avait vendu comme une claque à voir, je suis quelque peu déçu et m’attendais à voir plus d’impact. Malgré tout, c’est un très bon film qu’il faut voir.
    Mathilde C.
    Mathilde C.

    Suivre son activité 23 abonnés

    4,0
    Publiée le 7 septembre 2018
    Tres bon film, les dernières minutes sont particulièrement poignantes ! L’historique derrière cette histoire est à connaître de tout le monde
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top