Notez des films
Mon AlloCiné
    Jojo Rabbit
    Note moyenne
    3,2
    36 titres de presse
    • Dernières Nouvelles d'Alsace
    • Filmsactu
    • 20 Minutes
    • aVoir-aLire.com
    • CinemaTeaser
    • CNews
    • Ecran Large
    • Elle
    • Femme Actuelle
    • La Voix du Nord
    • Le Dauphiné Libéré
    • Le Journal du Dimanche
    • Les Fiches du Cinéma
    • L'Express
    • L'Humanité
    • Rolling Stone
    • Télé Loisirs
    • Voici
    • Le Monde
    • Le Parisien
    • Le Point
    • Libération
    • Positif
    • Sud Ouest
    • Télé 7 Jours
    • Télérama
    • Bande à part
    • La Croix
    • Le Journal du Dimanche
    • Le Nouvel Observateur
    • Les Inrockuptibles
    • Ouest France
    • Cahiers du Cinéma
    • Critikat.com
    • Le Figaro
    • Première

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    36 critiques presse

    Dernières Nouvelles d'Alsace

    par Nathalie Chifflet

    Ni chef-d’œuvre ni film mineur, Jojo Rabbit ridiculise Hitler à hauteur d’enfant, dans la lignée burlesque de Le Dictateur (1940) de Charlie Chaplin, plus lointainement de Les Producteurs (1968) de Mel Brooks.

    Filmsactu

    par Pierre Champleboux

    Une œuvre à part, servie par un casting impeccable, une réalisation qui ose l’anachronisme sans mépriser son sujet, une histoire intemporelle en forme de doigt d’honneur géant à la haine, au racisme et à la bêtise. Pour nous, ce n’est pas juste un bon moment : c’est un grand film.

    La critique complète est disponible sur le site Filmsactu

    20 Minutes

    par Caroline Vié

    Une satire brillante.

    La critique complète est disponible sur le site 20 Minutes

    aVoir-aLire.com

    par Laurent Cambon

    C’est toujours un pari risqué que de mettre en scène la barbarie nazie dans un style autant burlesque que poétique. Taika Waititi y parvient avec brio.

    La critique complète est disponible sur le site aVoir-aLire.com

    CinemaTeaser

    par Aurélien Allin

    Quelques séquences mémorables – le long dialogue, sublime, de Jojo avec sa mère au bord de l’eau – et une scène finale splendide.

    CNews

    par La rédaction

    Taika Waititi [...] tourne en ridicule les grandes figures de la Gestapo pour les rendre plus humaines, et dénonce, avec brio, les ravages d’une guerre sur une jeunesse encore malléable.

    Ecran Large

    par Mathieu Jaborska

    Bien plus profond qu'il en a l'air, "Jojo Rabbit" n'élude jamais la complexité des sujets qu'il aborde et les traite grâce à un jeu jouissif sur les ruptures de ton. Ainsi, il traque avec sensibilité l'humanité qui réside, bien cachée, dans ses personnages et nous fait grandir en même temps que son jeune protagoniste.

    La critique complète est disponible sur le site Ecran Large

    Elle

    par Héléna Villovitch

    Terriblement originale et personnelle, l'histoire fonctionne à merveille. Bravo !

    Femme Actuelle

    par Sabrina Nadjar

    Tantôt drôle, touchant ou effroyable, ce film possède en tout cas un ton original.

    La Voix du Nord

    par Christophe Caron

    Politiquement incorrect mais pas trash, « Jojo Rabbit » se place à hauteur d’enfant pour interroger l’innocence, déconstruire les fantasmes et faire naître l’espoir. Une réussite.

    La critique complète est disponible sur le site La Voix du Nord

    Le Dauphiné Libéré

    par Jean Serroy

    Une satire féroce et désopilante (...). Un film pétri d'humour noir.

    Le Journal du Dimanche

    par Stéphanie Belpêche

    POUR : Taika Waititi parvient à un équilibre parfait entre satire et tragédie avec ce conte hautement poétique qui mise sur la rupture de ton permanente pour bousculer le spectateur.

    Les Fiches du Cinéma

    par Marine Quinchon

    Drôle et tendre, cette satire historique traite du contexte allemand à la fin de la Seconde Guerre mondiale à travers le récit initiatique d’un petit Aryen de 10 ans. En tournant en ridicule la barbarie nazie, Taika Waititi pourrait s’attirer les foudres de certains.

    La critique complète est disponible sur le site Les Fiches du Cinéma

    L'Express

    par Antoine Le Fur

    "Jojo Rabbit" ou le "feel good movie" de ce début d'année.

    L'Humanité

    par La Rédaction

    Souvent drôle, enlevée, cette comédie sur l'enfance exalte l'imaginaire et le rêve, seul exutoire de liberté dans un univers corseté et totalitaire.

    Rolling Stone

    par Xavier Bonnet

    Une franche réussite !

    La critique complète est disponible sur le site Rolling Stone

    Télé Loisirs

    par Gwénola Trouillard

    Une claque.

    Voici

    par Daniel Blois

    Dans le rire comme dans les larmes, le film s'avère toujours d'une grande justesse.

    Le Monde

    par Clarisse Fabre

    C’est dans ce jeu de dupes, dans le mouvement et le rythme, que Jojo Rabbit sauve finalement sa peau.

    Le Parisien

    par Renaud Baronian

    Un regret : que le cinéaste ait choisi d'interpréter lui-même son Hitler parodique, car à force de forcer le trait, il devient exaspérant. Mais les autres comédiens font merveille, en particulier Scarlett Johansson et la jeune Thomasin McKenzie, époustouflante dans le rôle de la jeune juive désabusée.

    La critique complète est disponible sur le site Le Parisien

    Le Point

    par Philippe Guedj

    Même si n'est pas Chaplin ou Wes Anderson qui veut, le récit est sporadiquement traversé d'éclairs de fantaisie assez drôles et mordants (...).

    Libération

    par Camille Nevers

    Le film est convaincant et accompli tant qu’il parvient à maintenir l’équilibre outrageux entre sa charge sentimentale et sa charge de caricature.

    La critique complète est disponible sur le site Libération

    Positif

    par Adrien Gombeaud

    Si Jojo Rabbit s’emberlificote dans son épilogue, il reste une anomalie hollywoodienne intéressante, une amorce farceuse glissée dans les engrenages d’une industrie standardisée.

    Sud Ouest

    par Sophie Avon

    C’est une sorte de Tarantino tendre, un hymne à l’enfance, une comédie émouvante et enluminée.

    La critique complète est disponible sur le site Sud Ouest

    Télé 7 Jours

    par Julien Barcilon

    Évoquer le IIIème Reich par la satire n'est pas inédit : Chaplin, Lubitsch et Mel Brooks l'ont fait avec brio. L'aborder à hauteur d'enfant est, en revanche, carrément gonflé.

    Télérama

    par Jacques Morice

    Familial, loufoque et humaniste.

    La critique complète est disponible sur le site Télérama

    Bande à part

    par Isabelle Danel

    Le Néo-Zélandais Taika Waititi s’essaie à la satire sur la vie quotidienne d’un garçon de dix ans enrôlé aux Jeunesses hitlériennes et dont l’ami imaginaire est Adolf en personne. Bien tenté, mais le résultat - malgré une pluie de nominations aux Oscars -, laisse perplexe.

    La critique complète est disponible sur le site Bande à part

    La Croix

    par Stéphane Dreyfus

    Satire émoussée du nazisme vu à travers les yeux d’un jeune garçon endoctriné, « Jojo Rabbit » manque de personnalité et de mordant pour réussir son audacieux pari.

    La critique complète est disponible sur le site La Croix

    Le Journal du Dimanche

    par Stéphane Joby

    CONTRE : Comme si Waititi était rattrapé par le poids de l’Histoire ou des responsabilités (on est dans une production du groupe Disney), la pochade bascule d’ailleurs assez vite vers une fable initiatique plus convenue: la guerre révèle les êtres, il y a des gentils des deux côtés, l’amour est plus fort que tout. Tout ça pour ça.

    Le Nouvel Observateur

    par Nicolas Schaller

    Le geste artistique, kamikaze, est appréciable, mais le mélange de fable pour enfants et de galéjade pour les grands est si improbable qu’on se demande à qui le film s’adresse.

    La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

    Les Inrockuptibles

    par Jacky Goldberg

    Taika Waititi a laissé toute ambition artistique et politique pour se contenter d’un minuscule feel good movie, nullement scandaleux ni même désagréable — tout juste oubliable.

    La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles

    Ouest France

    par Sylvestre Picard

    Une idée brillante, mais qui ne tient pas toutes ses promesses.

    Cahiers du Cinéma

    par Joachim Lepastier

    Écrit à la truelle, jamais drôle ni gracieux malgré son bombardement de signaux de séduction, persuadé que son discours inattaquable et ses références de bon goût suffisent à l’ériger en conte postmoderne, Jojo Rabbit ne suscite finalement que l’embarras.

    Critikat.com

    par Josué Morel

    Jojo Rabbit est un film très bête et laid, faussement méchant et faussement malin, dont le peu d’audace laisse perplexe.

    La critique complète est disponible sur le site Critikat.com

    Le Figaro

    par La Rédaction

    L’acteur et réalisateur néo-zélandais sort l’artillerie lourde pour un pétard mouillé.

    La critique complète est disponible sur le site Le Figaro

    Première

    par Sylvestre Picard

    Taika Waititi était plus inspiré avec son brillant Boy où il racontait son enfance fantasmée en Nouvelle-Zélande et où il incarnait, sur la même ligne tragicomique, son père fantasque et chaplinesque.

    La critique complète est disponible sur le site Première
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top