Mon AlloCiné
L'Ibis rouge
note moyenne
3,0
88 notes dont 13 critiques
0% (0 critique)
15% (2 critiques)
46% (6 critiques)
23% (3 critiques)
15% (2 critiques)
0% (0 critique)
Votre avis sur L'Ibis rouge ?

13 critiques spectateurs

chrischambers86

Suivre son activité 1033 abonnés Lire ses 10 061 critiques

3,0
Publiée le 16/03/2009
"C'est moi l'ètrangleur, vous entendez les poulets"...Quand Michel Simon rencontre Jean-Pierre Mocky ça donne "L'ibis rouge", vaudeville noir pathètique et grinçant à la Feydeau, une pochade à la sauce Mocky! D'après un roman policier de Fredric Brown, il y èvoque un univers de ringards pathètiques! En vedette, le monstre sacrè Michel Simon, dans son dernier rôle au cinèma, incarne un marchand de journaux acariâtre et raciste! Michel Galabru et Michel Serrault lui donnent la rèplique! Une farce pittoresque et joyeuse, couleur de nuit, fustigeant avec bonheur l'imbècillitè et la mèdiocritè en une truculente galerie de monstres...
Yannickcinéphile

Suivre son activité 189 abonnés Lire ses 4 005 critiques

4,0
Publiée le 26/05/2016
Un Mocky de belle facture que L’Ibis rouge. Avec certes les défauts du cinéaste, mais clairement des qualités bien dosées aussi ! Déjà on ne peut nier que les numéros d’acteurs sont mémorables. Michel Simon est au top, Evelyne Buyle est toujours aussi charmante et étincelante, Michel Galabru trouve un rôle cocasse comme il les aime, Michel Serrault un rôle de tueur raffiné qui est tout trouvé, et il y a plein de seconds rôles hauts en couleurs campés par des acteurs au diapason. Franchement la galerie d’acteurs est mémorables, et les personnages tous plus surprenants les uns que les autres (jusqu’au chauffeur de taxi vraiment énorme). Ils s’amusent comme des fous, et nous avec. Le scénario certes est brouillon, surtout dans sa première partie. Dégingandé, pas toujours porté par une narration très claire avec pas mal de raccourci, ce n’est pas d’une limpidité ou d’une clarté très significative, mais une chose est sûre : c’est rythmé. Rythmé et puis vraiment amusant, avec un humour grinçant, un comique de situation décapant, et une fraicheur revigorante. Mocky dénonce les travers de la société, mais il le fait avec beaucoup d’humour noir, et c’est tout à fait réjouissant. Pour le reste, je regrette quand même une prise de son vraiment pas géniale, qui ne met pas forcément les dialogues en valeur, tandis que la musique, originale et bien vue est tout de même un peu envahissante et pas toujours à propos. La mise en scène de Mocky est curieuse, un peu déstabilisante, avec des cadrages surprenants, notamment sur les visages. C’est une bonne idée, tandis que l’ambiance qui fait pas mal appel à la fête foraine, à l’ambiance nocturne, et exploite un étonnant cadre grec, est plutôt plaisante. Franchement L’Ibis rouge m’inquiétait un peu au début avec son histoire brouillonne, mais finalement c’est un bon petit film, qui, un peu plus long, un peu mieux narré, avec une histoire plus maitrisée aurait pu prétendre à une place de choix dans les comédies françaises des années 70. 4
Bertie Quincampoix

Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 916 critiques

3,5
Publiée le 25/07/2016
Farce tragicomique dans la plus pure veine de Jean-Pierre Mocky, L'ibis rouge est magnifiquement porté par des Michel Serrault, Michel Galabru et Michel Simon au sommet de leur art. C'est à la fois foutraque, subversif, très drôle et particulièrement rafraîchissant. En un mot, jouissif.
ManoCornuta

Suivre son activité 23 abonnés Lire ses 1 680 critiques

2,0
Publiée le 14/07/2016
On s'attend à un film centré sur un tueur en série et on se retrouve avec une succession de portraits de personnages tantôt gouailleurs, tantôt mutiques, et un enchevêtrement d'histoires et de possibilités que Mocky, hélas, ne rend pas très passionnant. Le casting seul ne peut justifier l'intérêt à porter à ce film qui ronronne assez vite et n'emballe pas. Les dialogues sont assez légers (comparés à d'autres plus acides auxquels Mocky nous avait habitués) et la mise en scène un peu trop simpliste et sans vraiment d'idées neuves.
ygor parizel

Suivre son activité 71 abonnés Lire ses 2 499 critiques

3,0
Publiée le 18/05/2011
Un film avec un style et un ton particulier, ça peut plaire ou déplaire. Parfois énervant et limite grotesque mais certaines idées sont brillantes. Beau casting avec les trois Michel (Simon, Serrault qui surjoue comme d'habitude et Galabru). Les dernières minutes avec une scénario débridé sont les meilleures.
calamarboiteux

Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 438 critiques

3,0
Publiée le 28/10/2010
Il y a près du canal St Martin un étrangleur (Michel Serrault), un tenancier de kiosque mythomane (Michel Simon), un paumé qui a une dette de jeu (Michel Galabru), sa femme qui ne sait si elle doit on non le quitter (Evelyne Buyle) un patron de restaurant grec (Jean le Poulain), et une bande de malfrat. Mélangez et secouez le tout. Mocky compose une comédie sans prétention, basée sur un comique de situation qui va crescendo, à la manière de « drôle de drame ». Il y a d’ailleurs du Carné de « l’hôtel du nord » dans l’esprit voire dans les décors de cette production, mais un Carné plus caustique et moins généreux. Les personnages sont bien croqués, leurs rapports bien vus. Un brin de cynisme, une portion d’humour noir et une pincée d’analyse sociale relèvent l’ensemble. Simon et Galabru sont parfaits, Le Poulain danse à merveille le Sirtaki, Buyle illumine cet huis clos un peu sordide façon gavroche, Serrault n’est pas au niveau qui sera le sien plus tard, mais son côté énigmatique convient bien à ce personnage qui se drape dans une écharpe frappée d’un ibis rouge. Une heure et demie qui détendent l’atmosphère (Atmosphère ! Atmosphère !).
litan

Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 59 critiques

4,0
Publiée le 29/01/2006
Sur un scénario assez bancal, Mocky nous livre une série de portraits savoureux et poétiques de personnages plus ou moins minables : vieil excentrique mythomane campé par le grand Michel Simon dans son dernier rôle ; représentant alcoolique (en alcool bien sûr !) interprété par l'excellent Michel Galabru ; et enfin l'étrangleur qui guérit, premier rôle complexe attribué à Michel Serrault présageant ses futurs grands rôles dans les années 1980 (Les Fantômes du Chapelier, Garde à Vue, Le Miraculé, En Toute Innocence...). A noter, d'excellents seconds rôles, comme celui de Jean le Poulain, Evelyne Buyle ou Jean Claude Rémoleux (le cuisinier chantant).
Plume231

Suivre son activité 533 abonnés Lire ses 4 610 critiques

3,0
Publiée le 12/03/2011
Comme une très grande partie des Mocky, "L'Ibis rouge" n'a pas un scénario d'une incroyable consistance et souffre d'approximations dans la réalisation de certaines scènes (l'étranglement dans la cellule de prison par exemple!). Mais comme une très grande partie des Mocky, ce film possède une certaine poésie anarchiste rendue assez prenante par la musique fantasmagoriquement lancinante d'Eric Demarsan, et par une interprétation haute en couleur. Les trois Michel bien sûr : Michel Serrault, qui annonce ses futurs rôles troubles dans la peau d'un étrangleur, Michel Galabru, excellent en représentant en alcools alcoolique, et Michel Simon dont c'est le dernier rôle en vendeur de journaux mythomane inégalable comme toujours. Mais le casting est aussi admirablement complété par Evelyne Buyle et Jean Le Poulain. Le final totalement inattendu est très bizarrement jouissif. Du bon Mocky.
sly-stallone88

Suivre son activité 42 abonnés Lire ses 2 223 critiques

2,5
Publiée le 07/06/2010
c'est toujours du scènario confus et tiré par les cheveux, vieillissant assez mal...ce genre de film dispose heureusement de beaucoup d'acteurs connus !!!
soulman

Suivre son activité 17 abonnés Lire ses 598 critiques

1,5
Publiée le 29/05/2016
Un petit Mocky, qui échoue à adapter le grand Frederic Brown, faute de donner à son récit le dynamisme nécessaire. Même si Galabru et Serrault sont remarquables, une certaine paresse dans la conduite du récit et des invraisemblances criantes, perdent le spectateur en cours de route, laissant place à un cabotinage éhonté du duo Le Poulain / Simon. Un décennie plus tard, Mocky adaptera, avec beaucoup plus de réussite, un autre sommet de la Série noire avec "La machine à découdre", un de ses meilleurs films des années 80.
Jonathan M

Suivre son activité 50 abonnés Lire ses 1 215 critiques

1,0
Publiée le 29/05/2016
Oeuvre bordélique de Monsieur Mocky. Caprice de caméra, elle bouge à toute berzingue on ne sait où. Ma foi. Il s'improvise cinéaste, d'une lignée colossale de films, L'ibis rouge étant le premier pour ma part. C'est une fable ni drôle ni dramatique. Un genre de thriller raté, qui se voudrait polar mais en faite n'a rien à voir. Enfin bref, inclassable et évitable.
willycopresto

Suivre son activité 34 abonnés Lire ses 1 389 critiques

3,0
Publiée le 26/05/2016
"L'ibis rouge" (1975) Arte le 25.05.2016 Une histoire à dormir debout et un scénario quasi-inexistant caractérisent ce film construit sans beaucoup d'imagination ! Comme son titre qui fait référence au cache-nez rouge brodé de la silhouette d'un ibis sur porte le meurtrier l Quand on veut passer inaperçu pour faire ses forfaits, difficile de faire pire ! Mocky était en avance sur son temps :aujourd'hui ce sont les bérets rouges. Ne cherchez pas non plus l'intrigue policière : il n'y en a pas ! Alors que reste-t-il ? Une vague étude de moeurs d'individus plus ou moins marginaux, en tout cas caricaturaux. Et puis aussi le plaisir de revoir vivants des acteurs quasiment tous disparus aujourd'hui, sauf Evelyne Buyle (l'ex de Louis la Brocante) qui avait déjà les mimiques qu'on lui connaît. Cet ibis fut aussi le chant du cygne de Michel Simon qui mourut l'année même à 80 ans. A le voir dans ce film, il n'affichait pourtant pas de signes annonciateurs. Enfin, le refrain musical qui intervient comme un leitmotiv est franchement agaçant : à la longue une véritable scie. Heureusement, Mocky qui est ici réalisateur-scénariste a fait bien mieux que ce film dans sa carrière ! willycopresto
AMCHI

Suivre son activité 188 abonnés Lire ses 5 572 critiques

2,5
Publiée le 19/08/2007
Un Mocky correct qui nous offre des scènes de meurtres avec une ambiance réussie ; dommage que L'Ibis rouge ne reste pas assez centré sur l'histoire du tueur en série et perd sont temps avec des personnages pittoresques. Le style Mocky est là avec son ton moqueur et sarcastique. La fin prend une tournure inattendue.
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top