Notez des films
Mon AlloCiné
    L'Ombre d'un doute
    note moyenne
    3,9
    945 notes dont 110 critiques
    répartition des 110 critiques par note
    16 critiques
    58 critiques
    24 critiques
    9 critiques
    3 critiques
    0 critique
    Votre avis sur L'Ombre d'un doute ?

    110 critiques spectateurs

    titusdu59
    titusdu59

    Suivre son activité 44 abonnés Lire ses 696 critiques

    4,0
    Publiée le 9 mai 2011
    Hitchcock dans l'entretien qu'il avait consacré à François Truffaut déclarait qu'il pensait de "L'ombre d'un doute" qu'il était son meilleur film. Que l'on accorde de l'importance ou pas à cette affirmation, celui-ci n'en reste pas moins un très bon film. La mise en scène est époustouflante de sobriété et de subtilité, les personnages sont tous très potables, et le suspense, même s'il n'est ni véritablement oppressant, ni fascinant, mais il est plutôt bien amené, et va crescendo tout au long des trente dernière minutes. Un film qui n'est pas forcément captivant, mais très intéressant sur sa forme et son fond.
    Caine78
    Caine78

    Suivre son activité 2312 abonnés Lire ses 6 878 critiques

    4,0
    Publiée le 15 juin 2018
    Je l'avais vu il y a longtemps : le revoir au cinéma a été une belle expérience, et surtout le témoignage éclatant de l'immense maîtrise d'Alfred Hitchcock. Tout est pensé, réfléchi, chaque plan, cadre, angle étant calculés au millimètre par un cinéaste au sommet de son art dans ce domaine, sachant on ne peut plus habilement construire un récit à contretemps des méthodes habituelles, prenant son temps pour installer une atmosphère inquiétante, où le danger semble constant sans (presque) jamais apparaître de façon évidente. Je ferais toutefois un peu le même « reproche » que dans nombres d'œuvres de Hitch : le brio a une certaine tendance à étouffer l'émotion, la proximité que nous pourrions avoir avec les personnages, un léger détachement pouvant opérer quant aux différentes relations tissées dans le récit. À défaut d'être enthousiaste, la maestria n'en reste, donc, pas moins totale, à l'image d'un noir et blanc du plus bel effet et un montage pour le moins remarquable. Si vous aviez encore un doute (et malgré les légères réserves), n'en ayez plus : ce thriller (vraiment) pas comme les autres saura autant vous surprendre que vous troubler.
    fandecaoch
    fandecaoch

    Suivre son activité 562 abonnés Lire ses 2 233 critiques

    5,0
    Publiée le 15 mars 2013
    L'Ombre d'un doute : Une des pièces maitresse des films d’Alfred Hitchcock. Et c’est bien normale car ce film est vraiment excellent et tout les thèmes cher a Hitchcock son présent (ça doit être pour ça que c’était son film préféré de sa carrière). Le point fort de ce film, c’est son intrigue des plus plaisants et amusant à voir (façon de parlé) car on suit un homme (un tueur) qui va aller chez sa famille pour ce caché. Mais ça nièce (qui adore admire d’ailleurs cette oncle) va le soupçonné d’être ce qu’il est : un tueur. Donc nous spectateur, on va suivre avec « amusement » et intérêt ces personnages et surtout cet oncle qui va essayer de ce dépêtré de cette situation, car la fille va mettre son nez partout, alors il va tous faire pour... Vraiment les relations et les tensions sont très bien travaillé dans ce film, avec toujours beaucoup de suspense et de rebondissement (c’est du Alfred Hitchcock en même temps : le maitre du suspense). Et le final est toujours aussi surprenant, toujours avec un retournement de situation. Les réalisations est toujours de grand qualité, a l’époque, ils savaient film et puis c’est du Hitchcock, donc c’est toujours réalisé avec maitrisa. Et pour finir, les acteurs sont toujours aussi convaincants. Voila, un Hitchcock que je vous conseille aussi car l’histoire est particulièrement intéressant a suivre malgré deux, trois longueurs mais sans gravité pour cette excellent film.
    tixou0
    tixou0

    Suivre son activité 334 abonnés Lire ses 1 704 critiques

    3,5
    Publiée le 22 août 2017
    Un Hitchcock tourné et sorti en pleine guerre (1943) aux E-U, où le futur Sir Alfred s'était réfugié (il sortira fin 1945 en France), proposé en reprise ("version restaurée"). Que je n'avais jamais vu. Une aubaine, ce "Shadow of a Doubt" ! Cela a un peu vieilli (scories de ci, de là), mais la patte du maître résiste globalement.... AH savait créer (et entretenir délicieusement), sans l'"ombre d'un doute", l'ambiguïté à l'écran..... dont illustration dans cette affaire de fascination avunculaire, autant que de traque policière. Joseph Cotten ("Charles Oakley") est éblouissant - du niveau d'un Robert Mitchum, dans "La Nuit du Chasseur", même si le Mal est plus feutré ici que chez Laughton. Un (assez) gros bémol quand même : la musique façon crincrin, insupportable - je ne vise évidemment pas "l'Heure exquise, qui nous grise", en forme de leitmotiv spoiler: "signant" les fort peu recommandables activités de l'oncle Charlie"....
    Philippe C
    Philippe C

    Suivre son activité 17 abonnés Lire ses 608 critiques

    2,5
    Publiée le 26 février 2013
    ce film n'est pas parmi les meilelurs d'Hitchcock et n'a pas très bien vieilli. Le scénario est relativement prévisible, la mise en scène désuète et le jeu des acteurs un peu forcé. Seule la bande son, très illustrative tout en étant ringarde, donne un peu de charme au film. Mon jugement aurait sans doute été plus positif si je l'avais vu aux Etats Unis en 1943 !
    anonyme
    Un visiteur
    2,0
    Publiée le 13 août 2010
    Le titre peut s'apparenter à de la publicité mensongère puisque justement Hitchcock ne nous laisse aucun doute avec son scénario, du coup le film tourne en rond pendant un bon moment. Pour le reste on retrouve la qualité habituelle de la réalisation et un choix d'actrice principale judicieux.
    TTNOUGAT
    TTNOUGAT

    Suivre son activité 259 abonnés Lire ses 2 522 critiques

    4,0
    Publiée le 13 février 2011
    Heureusement que nous avons Hitchcock,c'est sans doute le cinéaste le mieux capable de faire comprendre la mise en scène aux personnes qui s'y intéressent. Jamais nous ne le dirons assez ,et merci aussi à François Truffaut d'avoir gravé dans le marbre les propos du maître assortis de nombreuses photos des ses films. Cela dit et après quelques milliers de films vus,il est permis de remettre certaines vérités en place. Ce film en est la bonne occasion car il édifiant à tous points de vues. La mise en scène finit par se voir trop et le coté démonstratif est souvent poussé trop loin. En vérité,ce qui fait le génie d'Hitchcock ,c'est avant tout la complicité qu'il créait entre ses scénarios extrêmement travaillés et le spectateur. Chacun de ses films peut se revoir plusieurs fois,il y a toujours des détails à découvrir comme ici la fumée du train qui emportera le méchant ou des trouvailles originales comme les déplacements solitaires de Teresa Wright dans les rues de Santa-Rosa. C'est aussi ses histoires d'Amour ,toujours fascinantes et dans ''l'ombre d'un doute'' ,il va jusqu'à faire tomber amoureux du Diable la plus confiante de ses héroïnes. Il va même jusqu'à nous laisser penser dans l'ultime séquence qu'elle ne cessera jamais d'aimer son oncle malgré tout ce qu'il lui a fait subir. Hitchcock est célèbre pour des raisons accessoires,son cinéma est à redécouvrir avec un oeil neuf en n'oubliant jamais toutes les pensées perverses qui ne devaient jamais arrêter de lui traverser la tête.
    anonyme
    Un visiteur
    3,5
    Publiée le 9 septembre 2018
    Un film d’une grande maîtrise, surtout dans l’écriture des personnages, avec cette famille à laquelle on s’attache en l’espace d’une seule scène. Hitchcock apporte une tension qui paraît moins forcée que dans d’autres films de l’époque, surtout grâce à ce qu’il fait de la relation entre les deux Charlie (l’idée de leur donner le même nom est déjà géniale en elle-même): il transforme cet affrontement entre la jeune fille et son oncle en une sorte de corps-à-corps où on devine la violence, voire l’érotisme, et lui donne une portée symbolique, comme si le bien et le mal se rencontraient sous le même toit. C’est ça qui donne au film une certaine avance sur son temps: on pressent déjà les films de Lynch et leur obsession pour l’innocence en danger dans les familles tranquilles de l’Amérique des banlieues. C’est aussi ce qui fait oublier certains défauts, comme un montage parfois maladroit ou un scénario qui ne récolte pas toujours ce qu’il sème (la trame policière est un peu inégale à mon avis).
    RENGER
    RENGER

    Suivre son activité 1675 abonnés Lire ses 5 470 critiques

    4,0
    Publiée le 24 décembre 2008
    C’est l’exemple même du polar Hitchcockien avec L'Ombre d'un doute (1943), un titre qui colle parfaitement au film puisque Teresa Wright nous met dans le doute pendant une bonne partie du film, idem avec Joseph Cotton qui interprète son personnage à la perfection et ne nous facilite pas la tâche pour deviner ce qu’il est réellement ! Suspens, tension, mensonges et manigances, l’excellent mélange opère sous nos yeux, l’alchimie nous tient en haleine jusqu’à la toute fin et notamment lors de la séquence du train ! ! Mise en scène parfaite et noir & blanc superbe, un thriller splendide et ce, grâce aux interprétations des acteurs !
    Alexarod
    Alexarod

    Suivre son activité 68 abonnés Lire ses 1 492 critiques

    3,5
    Publiée le 8 avril 2012
    Pas mal dans le genre meurtre parfait, un peu de jamais vu avec la piste policière menant à 2 suspects et ce pendant tout le film. Hitchcock mène là un film policier de main de maître, suspens au rendez-vous, les acteurs jouant comme il faut, la psychologie des personnages est bien amenée, la musique (bien que trop forte par moments) convient tout à fait, même s'il en manque par moments à mon sens et le dénouement est plaisant. Seulement, si l'histoire est originale elle n'est pas toujours bien montée, des ellipses rendent la lecture difficile, voire incompréhensible par moments, notamment au début, qui suit-on ? Ou avec les 2 policiers, ou encore la scène du garage, et pourquoi l’héroïne adore-t-elle tant son oncle ? Un homme qu'elle a peu de vu, depuis longtemps sans donner de nouvelles, pas des plus sympathiques au final, et visiblement il n'a pas couru l'aventure avec elle pour lui donner envie de se rapprocher autant. Hormis la mise en scène et quelques longueurs rien à redire, l'intrigue est trop bonne, et le message sur les apparences (le danger plus proche de soi qu'on ne le croit) bien délivré, à ne pas louper.
     Kurosawa
    Kurosawa

    Suivre son activité 286 abonnés Lire ses 1 359 critiques

    3,5
    Publiée le 24 septembre 2016
    Des films qu'il a réalisés, "L'ombre d'un doute" serait le préféré du maître du suspense. Sans être inintéressant, loin de là, il ne fait pourtant pas partie de ses créations les plus inspirées. Le film parvient à capter l'attention sur la durée en distillant un charme pervers propre au cinéaste, qui tourne autour de la relation entre les deux Charlie et dont l'entente sera menacée à la fois par les soupçons qui pèsent sur cet oncle attachant, qui permet à la famille d'être réunie, et sur l'intrusion d'un inspecteur qui séduit la jeune fille, cette dernière ne sachant plus si elle doit dénoncer le dangereux assassin. Brillant en terme de mise en scène dans la mesure où le ton léger est progressivement délaissé afin de mieux accentuer la tension du rapport entre l'oncle et sa nièce, qui aboutit à une scène finale dans le train assez décevante en ce qu'elle n'ose pas franchir les barrières morales - même si elle n'est pas si surprenante que cela quand on connaît les résolutions chez Hitchcock - le film est un savoureux divertissement qui manque de vraies surprises pour pouvoir atteindre le statut des plus grandes œuvres du cinéaste.
    TCovert
    TCovert

    Suivre son activité 50 abonnés Lire ses 383 critiques

    4,0
    Publiée le 1 mars 2010
    Il est curieux de se dire que Shadow Of A Doubt était le film préféré d’Hitchcock, personnellement il me semble bien loin d’égaler un bon paquet d’œuvres du maître du suspense. Evidemment le film n’est pas mauvais, au contraire, mais il n’a pas une énorme intensité et ne procure pas le plaisir des meilleurs œuvres du maîtres. En tout cas la distribution est excellente et la mise en scène aussi, cet ensemble est un peu gâché par Dimitri Tiomkin qui en fait des tonnes à la musique. Bref, un film agréable mais pas assez fort.
    AlexTorrance
    AlexTorrance

    Suivre son activité 18 abonnés Lire ses 486 critiques

    2,5
    Publiée le 14 avril 2011
    Je n'ai pas aimé, je n'ai pas détesté, mais Alfred Hitchcock m'a habitué à mieux. Beaucoup mieux.
    scoubi2004
    scoubi2004

    Suivre son activité 10 abonnés Lire ses 351 critiques

    3,0
    Publiée le 4 février 2013
    Encore un film moyen de la part d'hitchcock. Vous me jugerez peut être sévère mais il faut avouer que le film a très mal vieilli. Une seule inconnue subsistait réellement sur l’innocence ou pas de l'oncle. La relation oncle/nièce m'a également dérangée, on aurait presque cru qu'ils étaient amants au début du film. Bref, aucun suspens, ou tout du moins mal retranscrite dans le scénario.
    Mike G.
    Mike G.

    Suivre son activité 32 abonnés Lire ses 264 critiques

    1,5
    Publiée le 16 septembre 2012
    Hitchcock fait avec Mon oncle Charlie (euh, L'Ombre d'un doute) tout ce qu'il ne fait jamais : Il n'amuse pas, il ne surprend pas, il n'éblouit pas. Quand l'idolâtré oncle Charlie annonce son arrivée hâtive à Los Angeles, pour retrouver sa sœur, son mari et ses trois enfants, c'est un miracle qui semble redonner vie à cette famille. Cette famille américaine « traditionnelle », enlisée dans sa cité pavillonnaire des plus communes et barbantes, s'apprête à retrouver la joie de vivre et tout cela grâce à l'arrivée du seul homme capable de transformer les grimaces en sourire : Charlie ; mais appelons le Charles, pour mieux nous y retrouver. L'autre Charlie – sa nièce –, jeune fille qui emprunte à la niaiserie et à la pertinence avec des doses équitables (ce qui en fait quelqu'un de très attachant – en plus de son joli minois –) voue une véritable admiration pour cet oncle qu'elle regarde avec des yeux émerveillés, comme une gamine qui regarderait un de ses héros d'enfance. Mais, après des retrouvailles chaleureuses ce sont de tous autres sentiments qui commencent à faire leur apparition. À travers divers évènements étranges, Charlie commence à suspecter son oncle d'être mêlé à une affaire sordide qui anime la presse : celle d'un meurtrier au visage inconnu en cavale. Elle a quelques raisons de penser qu'il puisse être l'homme recherché par la police, mais elle en a surtout beaucoup qui lui empêche d'envisager une telle chose : On parle ici de son oncle adoré, du frère idéal, du parent rêvé, bref, du dieu vivant. C'est donc un conflit moral qui commence à la ronger, et peu à peu, toute cette innocence qui la définissait en début de film se perd au profit d'un réalisme plus froid, plus sombre. Le film est en quelque sorte la transition d'une fille en femme, celle qui découvre que le monde n'est pas un conte, que la vie n'est pas toujours toute rose, et qu'il faut faire avec. C'est la perte d'une virginité pure. Le film traite donc de la fascination d'autrui et de tout ce que ça implique : admiration naïve, dénie d'évidence, combat moral... ; et il le fait plutôt bien, l'incertitude de Charlie étant montré avec beaucoup d'intelligence. C'est cependant les seuls points qui sont traités avec finesse. Tout le reste, de l'intrigue policière en passant par le personnage de Charles, est non seulement trop prévisible mais surtout fade et en manque d'inspiration. Hitchcock oublie de divertir son public, l'humour ne repose que sur quelques brèves séquences mettant en scène les deux jeunots du casting (enfin surtout le garçon, la fillette étant parfois insupportable) ou Herbert. En fin de compte, malgré quelques bonnes idées (la valse notamment) le film rate une marche importante : celle du motif. On nous parle de meurtres, de haine de la société, d'un homme qui voit le monde en noir (à l'opposé de Charlie) mais on nous glisse ces conséquences sans les causes qui puissent aboutirent à un tel état. Comme si on nous présentait un malade sans diagnostic : ça manque d'intérêt, ni plus ni moins. Quand on rajoute à cela un dernier tiers qui devient très vite inintéressant voir grotesque par moment (le passage dans le train) et un personnage de flic mal exploité, il ne reste pas grand chose à se mettre sous la dent. Quelques dialogues sympa, quelques petites tensions ici ou là (mais très mineures) ; pas de quoi compenser un film qui semble bien trop lisse, léger et anecdotique. L'Ombre d'un doute c'est comme une toile vierge : elle est là mais on ne voit pas à quoi elle sert.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top