Mon AlloCiné
    Pig
    note moyenne
    3,0
    50 notes dont 10 critiques
    10% (1 critique)
    10% (1 critique)
    60% (6 critiques)
    10% (1 critique)
    10% (1 critique)
    0% (0 critique)
    Votre avis sur Pig ?

    10 critiques spectateurs

    Hugo.Mattias
    Hugo.Mattias

    Suivre son activité 45 abonnés Lire ses 15 critiques

    3,0
    Publiée le 29 juillet 2018
    En compétition à la Berlinale 2018. Comédie déjantée, qui démarre sur les chapeaux de roue et étonne par la tenue de sa mise en scène, captivante dès la première scène. L'humour noir et l'absurde sont omniprésents, mais ne masquent pas la critique dont fait l'objet l'Iran et les conditions dans lesquelles les réalisateurs sont obligés d'y travailler (ou d'arrêter d'y travailler). Passée la première moitié, le délire lasse un peu, excessif et surtout répétitif. Le propos s'enferme dans le petit milieu du cinéma sans parvenir à dépasser son stade initial. Dommage.
    Cinéphiles 44
    Cinéphiles 44

    Suivre son activité 192 abonnés Lire ses 89 critiques

    3,5
    Publiée le 2 décembre 2018
    « Pig » est une comédie noire iranienne où un mystérieux serial killer s’attaque aux cinéastes les plus adulés de Téhéran en leur gravant le mot « Pig », cochon sur leur tête avant de les couper. La peur s’installe donc chez chacun, mais Hasan Kasmai est étrangement épargné. Il en serait presque jaloux. Pourquoi pas lui ? Censuré et lâché par son actrice fétiche, il devient alors la risée des réseaux sociaux ? Mani Haghighi signe une œuvre osée en mêlant le thriller avec la bêtise des réseaux sociaux devenus juges de tout et rien. On rigole beaucoup malgré un comédien principal inexpressif. Le scénario et la mise en scène est pourtant mordante et audacieuse. D'autres critiques sur notre page Facebook : Cinéphiles 44 et notre site cinephiles44.com
    djams
    djams

    Suivre son activité 12 abonnés Lire ses 3 critiques

    3,5
    Publiée le 9 décembre 2018
    J'ai été tenue par ce film jusqu'à la fin. C'est à ce moment là que ça s'est gâté. Elle est franchement nulle et très peu réaliste. Dommage parce que je trouve l'histoire originale et elle résonne bien avec la réalité politique et sociale du pays. Il a manqué au scénariste un peu de génie pour bien la terminer.
    Dominique B
    Dominique B

    Suivre son activité

    4,0
    Publiée le 15 décembre 2018
    Très bon film Iranien complètement déjanté, avec une musique d'enfer (reprise de Deep Purple Highway Star).
    Loïck G.
    Loïck G.

    Suivre son activité 107 abonnés Lire ses 304 critiques

    3,5
    Publiée le 5 décembre 2018
    C’est l’histoire d’un réalisateur iranien qui se désespère de voir tous ses collègues décapités par un individu alors que lui demeure en vie, mais interdit de tourner quoi que ce soit par le pouvoir en place. Entre l’allusion et la métaphore, Mani Haghighi (mort trucidé dans son film) rappelle la situation désastreuse des créateurs iraniens qui ne respectent pas la loi suprême. Ce que Jafar Panahi raconte dans ses films, lui interdit de sortir d’Iran depuis une dizaine d’années, Mani Haghighi en fait un doigt d’honneur dynamité par le personnage principal que Hasan Ma’Juni campe à la perfection. Pour en savoir plus : lheuredelasortie.com
    anonyme
    Un visiteur
    3,5
    Publiée le 10 décembre 2018
    Le cinéma iranien réserve quelques surprises. Après l'ouvertement militant (et féministe) la Permission, voici un film d'un genre assez inhabituel pour un film iranien (du moins pour ceux arrivant chez nous) : une comédie gore à l'humour grinçant. Comme il a été dit plus haut, ça commence assez fort, avant de patiner un peu et de se reprendre vers la fin. Le film se distingue plus par l'audace de ce scénario que par sa mise en scène (réussie, mais pas particulièrement inventive). Le film a aussi tendance à un peu s'éparpiller (critique des milieux du cinéma et plus généralement branchés, influence des réseaux sociaux, etc...) et l'humour n'est pas toujours aussi percutant qu'on aurait pu le penser. Mais l'originalité du propos, quelques belles trouvailles (le personnage très savoureux de la mère, l'apparition de l'actrice à la fin -jolie trouvaille poétique) emportent l'adhésion.
    Yves G.
    Yves G.

    Suivre son activité 341 abonnés Lire ses 364 critiques

    1,5
    Publiée le 13 décembre 2018
    À Téhéran, de nos jours, un mystérieux serial killer assassine les cinéastes les plus réputés, tranche leurs têtes et trace sur leur front au cutter les lettres du mot "cochon" ("khook"). Hassan Kasmai, la cinquantaine, est interdit de tournage par le régime. Il survit en tournant des spots publicitaires insipides. Il étouffe entre sa mère, atteinte de la maladie d'Alzheimer, sa femme et sa fille qui lui sert d'attachée de presse. Il vit très mal de n'avoir pas été pris pour cible par le serial killer et y voit le signe du déclin de sa célébrité au moment où son actrice fétiche menace de le quitter pour un réalisateur plus populaire. Le cinéma iranien est d'une étonnante richesse, au point de faire jeu égal, en qualité sinon en quantité avec celui des autres géants asiatiques : Chine, Inde, Japon... Pas un mois ou presque sans que nous arrive de Téhéran une curiosité. Rien qu'en 2018, on a vu notamment "La Permission" de Soheil Beiraghi, "Invasion" de Sharam Mokri, "Trois visages" de Rafar Panahi, "Un homme intègre" de Mohammad Rasoulof... "Pig" a toute sa place dans cette brillante galerie. Son sujet est audacieux et on se demande comment il a franchi la censure iranienne. Jugez-en par vous-même : un réalisateur bâillonné par le régime (poke Jafar Panahi), un meurtrier qui assassine impunément, un policier ridicule et impuissant, des soirées chic qui rassemble la haute société téhéranaise... Le héros narcissique, aux faux airs de Gustave Kervern iranien, est irrésistible. On l'imaginerait volontiers dans un film d'Almodovar intitulé "Réalisateur au bord de la crise de nerfs". "Pig" est une parodie de film de genre, un faux thriller, une farce entrecoupée de quelques scènes purement oniriques... Les thèmes qu'il traite sont ambitieux, trop peut-être : la célébrité, la tyrannie des réseaux sociaux, la maturité... Le problème est que la mayonnaise ne prend pas. Passée la première demie-heure et l'étonnement que le sujet suscite, on se lasse vite des rebondissements d'une intrigue cruellement dépourvue de crédibilité. On peine à s'attacher aux personnages pas plus qu'on n'adhère à un scénario qui se termine en queue de poisson. Dommage...
    traversay1
    traversay1

    Suivre son activité 544 abonnés Lire ses 1 391 critiques

    3,0
    Publiée le 27 décembre 2018
    Comme Valley of Stars, son surprenant film précédent, Pig, signé Mani Haghighi, se nourrit de genres très différents et le mélange, assez explosif a priori, n'est pas aussi détonant qu'attendu. Mais au moins, Haghighi tente et assume cette volonté rebelle et iconoclaste qui n'a pas grand chose à voir avec ce que l'on croit, à tort, constituer l'essence du cinéma iranien (néo-réaliste, contemplatif et psychologique). Avec ses tee-shirts dédiés aux groupes de Heavy Metal, le héros de cette pochade parfois adolescente qu'est Pig n'a rien de conventionnel. Interdit de tournage par les autorités, il assiste impuissant aux meurtres en série de ses amis réalisateurs, de plus en plus jaloux de ne pas figurer parmi les victimes. Sujet rock'n roll que Haghighi illustre avec une pincée de gore mais sans véritablement jouer à fond la carte du thriller. Il semble plus intéressé par la satire du petit monde du cinéma en Iran, avec ses metteurs en scène égocentriques, tout en s'attaquant à la censure de son pays, avec une certaine insolence d'ailleurs. Mais ce sont surtout les réseaux sociaux, aussi nuisibles en Iran qu'ailleurs, qui sont l'objet principal de son courroux. Il pousse le bouchon un peu loin dans la caricature mais c'est la signature du film tout entier qui est marquée par ce goût de l'excès, que ce soit dans le réalisme, l'onirisme ou l'absurde. Cochon qui s'en dédit semble marteler le cinéaste qui effectivement a réalisé un film bien imparfait, moins drôle qu'espéré mais suffisamment perché pour qu'on le regarde avec intérêt.
    velocio
    velocio

    Suivre son activité 346 abonnés Lire ses 1 161 critiques

    2,5
    Publiée le 18 mars 2019
    Certes, "Pig" est un film qui nous donne un éclairage nouveau sur le cinéma iranien, mais cette farce gore, plutôt réjouissante au début, devient vite assez lassante même si apparaît en filigrane une critique du régime.
    Brady20
    Brady20

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 90 critiques

    5,0
    Publiée le 29 juin 2019
    PIG est une oeuvre très originale, un thriller satirique sous forme politique qui attaque à la société iranienne ... on ds clichés du cinéma iranien traditionnel ! A voir absolument !
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top