Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
Grâce à Dieu
Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Grâce à Dieu" et de son tournage !

Une sordide histoire vraie

Tourné dans le plus grand secret, afin de ne pas ébruiter son sujet, Grâce à Dieu s'intéresse au silence de l'Eglise face aux agressions sexuelles subies par des enfants, et s'inspire de l'affaire du père Preynat, mis en examen en 2016 et placé sous contrôle judiciaire pour des agressions sexuelles remontant jusqu'à 1986.

Polémique

Avant sa sortie en salles le 20 février 2019, Grâce à Dieu a suscité la polémique. En effet, le procès du père Preynat étant encore en cours, un référé a été déposé pour reporter sa sortie en France. François Ozon était-il inquiété par un possible report de la sortie de son film ? Nous lui avons posé la question :

"J'ai confiance dans la justice française, indique-t-il au micro d'AlloCiné. Ce film n'attaque pas la présomption d'innocence, il est très équilibré. Il est basé sur des verbatims qui ont été déjà publiés. Je pense que les gens qui attaquent le film aujourd'hui ne l'ont toujours pas vu, donc ils l'attaquent par principe, plus que par rapport à la réalité de ce qu'il y a dans le filmCertaines personnes n'ont pas envie que ce film sorte. Elles sont dans la continuité de cette omerta du silence. C’est vrai que le film essaye de s'attaquer à un fléau et à un silence qui est retentissant, donc forcément il y a des résistances. Mais disons que ce que l'on vit, nous, aujourd'hui autour du film, ce n'est rien par rapport à ce qu'ont vécu les victimes, aussi bien dans l'institution que dans leur propre famille."

Libération de la parole

Un autre film français dénonçant la pédophilie et prônant la libération de la parole a marqué les esprits cette année. Il s'agit des Chatouilles, d'Andréa Bescond et Eric Métayer. Le long-métrage a reçu plusieurs nominations aux César 2019.

Rencontrer les victimes

François Ozon souhaitait prendre le point de vue des victimes et se placer du côté humain dans son film, non du côté judiciaire ou religieux. "J’ai d’abord rencontré Alexandre Dussot-Herez, qui, le premier a porté plainte, puis d’autres victimes. Il m’a donné accès à beaucoup d’informations, m’a tout raconté, j’ai été très touché. Ces hommes sont héroïques et parviennent à faire bouger les lignes. Ma première idée était de réaliser un documentaire. Eux avaient déjà beaucoup témoigné, ils en avaient un peu marre de montrer leur tête… J’ai choisi la fiction", confie le cinéaste au micro de Ouest France.

Lyon en Belgique

Grâce à Dieu est censé se dérouler à Lyon. François Ozon ne connaissait pas cette ville et a dû se faire discret pour parvenir à le tourner sans pressions. "Des contacts sur place m’ont fait comprendre que l’Église possède de nombreux réseaux et un pouvoir énorme dans cette ville. Si j’arrivais à découvert, ça n’allait pas bien se passer. J’ai décidé de tourner les scènes d’églises en Belgique et au Luxembourg, beaucoup en région parisienne et en quatre jours au printemps 2018, les scènes d’extérieur à Lyon, sous un nom de code. Le film s’appelait Alexandre et non Grâce à Dieu… Il a, par ailleurs, été plus difficile à financer que mes précédents", révèle le metteur en scène.

*Source : Ouest France
Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
  • After - Chapitre 1 (2019)
  • Avengers: Endgame (2019)
  • La Malédiction de la Dame blanche (2019)
  • Les Crevettes pailletées (2019)
  • Just a gigolo (2018)
  • Simetierre (2019)
  • Raoul Taburin (2018)
  • Monsieur Link (2019)
  • Mon Inconnue (2019)
  • Dumbo (2019)
  • El Reino (2018)
  • Tanguy, le retour (2018)
  • Shazam! (2019)
  • Nous finirons ensemble (2018)
  • Chamboultout (2019)
  • Le Parc des merveilles (2019)
  • Le Vent de la liberté (2018)
  • Working Woman (2018)
  • Royal Corgi (2018)
  • La Lutte des classes (2018)
Back to Top