Mon AlloCiné
    En mille morceaux
    note moyenne
    3,8
    53 notes dont 29 critiques
    52% (15 critiques)
    31% (9 critiques)
    10% (3 critiques)
    3% (1 critique)
    3% (1 critique)
    0% (0 critique)
    Votre avis sur En mille morceaux ?

    29 critiques spectateurs

    Olivia M
    Olivia M

    Suivre son activité

    3,5
    Publiée le 4 octobre 2018
    Je conseille vraiment d'aller voir ce film qui parle de souffrances, de la souffrance d'une mère qui a perdu son fils, d'un assassinat qui souffre de son crime et de toute sa vie et de ses 25 ans de prison... Colère, responsabilité, manque d'aide apportée à la maman... La musique est dans les silences...
    Kalinka F.
    Kalinka F.

    Suivre son activité

    5,0
    Publiée le 6 août 2018
    Je suis allée à l'avant première de EN MILLE MORCEAUX un peu par hasard, pas forcément passionnée par la thématique, curieuse tout au plus. Et là quel choc, quel coup de poing au ventre, quelle émotion ! C'est une proposition si différente ! Quand ensuite l'équipe nous apprend que ce film s'est fait en dehors des circuits classiques du cinéma, je me dis mais quelle réussite, quelle maestria aussi bien dans le jeu exceptionnel des deux comédiens (Clémentine Célarié et Serge Riaboukine) qu'on ne connaît pas sous ce jour, que dans celui de la lumière et dans la mise en scène de cette réalisatrice dont je n'avais jamais entendu parler : Véronique MERIADEC. Quel audace ! EN MILLE MORCEAUX est film d'une puissance rare dont on sort chamboulés, sonnés. J'ai vu beaucoup de gens bouleversés et continuer d'en parler bien après la projection. Moi je dis chapeau bas les artistes surtout quand on voit toutes les nazeries qui sortent avec de gros moyens derrière !
    Mellionangelique
    Mellionangelique

    Suivre son activité

    5,0
    Publiée le 7 août 2018
    un nouveau registre pour clementine celarié et elle incarne a perfection ce rôle. Un huit clos qui met le spectateur au cœur de l histoire . une séance riches en émotions et prenante . En sortant de la projection vous ne pouvez en sortir sans des sentiments partagés et de remise en questions sur nos propres choix a la place des protagonistes . des petits clin d’œil sur d'autres film au sein de l histoire ( cela porte surement un nom mais je suis pas une pro dans le domaine lol). un jeu d'acteur pas simple mais d'un réalisme ...c'est le talent je pense . bravo a l’équipe, la réal et les autres ... J'ai eu la chance de voir l'avant première en aout et un conseil .. réservez votre place c'est a voir . c'est pas une comédie : les mouchoirs peuvent être d une grande utilité
    Camille M.
    Camille M.

    Suivre son activité

    5,0
    Publiée le 2 septembre 2018
    J’ai trouvé que c’était un très beau film, je le recommande grandement ! Les acteurs jouent très bien, l’histoire est émouvante et le message est finalement très beau : est-on capable de pardonner ? Presque 1h30 de film, un huit clos, et je ne me suis jamais ennuyée. A noter aussi un magnifique jeu de lumières, de couleurs et de matières.
    Sonia M.
    Sonia M.

    Suivre son activité

    5,0
    Publiée le 2 septembre 2018
    C’est un film qui traite de la justice restauratrice, de la résilience, du pardon... des sujets qui nous permettent de réfléchir sur nos réactions comme par exemple dans le film face à l'assassin de son enfant... Si tu as la possibilité d'y aller : n'hésite pas, les comédiens, le scénario, la lumière...sont extras !
    Dymax
    Dymax

    Suivre son activité Lire sa critique

    4,5
    Publiée le 2 septembre 2018
    Un excellent film français qui mérite on ne peut plus sa place dans les différents cinémas. Un huit clos très bien maitrisé avec une réalisation aux petits oignons. Un grand bravo à cette réalisatrice, à son équipe et aux acteurs qui ont fait un travail remarquable et avec peu de moyens. Dommage qu'il n'y ait pas plus de films de cette envergure dans le paysage cinématographique français.
    Cinéphiles 44
    Cinéphiles 44

    Suivre son activité 185 abonnés Lire ses 89 critiques

    2,0
    Publiée le 13 octobre 2018
    On a plutôt l’habitude de croiser Clémentine Célarié dans les téléfilms. Dans « En mille morceaux » elle joue une mère meurtrie par l’assassinat de son enfant en 1977. Impossible de s’en remettre. Vingt-cinq ans plus tard, elle donne rendez-vous au violeur et tueur de son fils qui vient de sortir de prison. Quel en est le but ? Se venger, comprendre, parler, faire face, pardonner ? « En mille morceaux » est un huis-clos de bonne intention mais qui se perd dans une démarche contreproductive. Alors que la justice restauratrice est un procédé qui vise à éviter toute tentative de récidive pour le coupable et qui doit permettre un apaisement aux proches de la victime, le choix de la réalisatrice d’en faire un thriller psychologique fait alors perdre le spectateur dans des énigmes exagérées. Le choix de prendre des comédiens connus fait également perdre tout intérêt documentaire à l’histoire. De plus, ces derniers ont un jeu trop théâtral et donnent alors l’impression d’interpréter une pièce écrite en amont. Dommage. D'autres critiques sur notre page Facebook : Cinéphiles 44 et notre site cinephiles44.com
    Ugo
    Ugo

    Suivre son activité

    5,0
    Publiée le 7 août 2018
    Un de ces rares films qui vous resteront pour toujours dans le cœur et dans les tripes. Bravo à la talentueuse réalisatrice et à l'interprétation magistrale des comédiens. Ugo
    Auralilirose
    Auralilirose

    Suivre son activité

    5,0
    Publiée le 9 août 2018
    Un film magnifique qui vous emmène dans un questionnement personnel sur le pardon de l'impardonnable. Un huit clos d'autant plus efficace qu'il est interprété par deux acteurs remarquables (Clémentine Célarié et Serge Riaboukine). Pour ma part il y a un avant En mille morceaux et un après.
    Yves G.
    Yves G.

    Suivre son activité 323 abonnés Lire ses 364 critiques

    1,5
    Publiée le 5 octobre 2018
    Nicole Parmentier (Clémentine Célarié) est une mère brisée. Il y a vingt-cinq ans, son fils Nicolas, âgé de dix ans à peine, a été tué en colonie de vacances par Olivier (Serge Riaboukine). Condamné à trente ans de prison, il est libéré grâce à une réduction de peine. Nicole le convainc de la rencontrer pour solder les comptes du passé. Voici un film déroutant et pour tout dire décevant. Quand il commence brutalement, mettant face à face une mère hystérique et l'assassin de son fils dans une cave encombrée de mille et un objets disparates, on en imagine immédiatement les deux rebondissements possibles. Premièrement, la mère va se montrer violente, harceler l'assassin de son fils pour obtenir les aveux qu'il n'a jamais livrés, le torturer peut-être voire l'assassiner. Deuxièmement, l'assassin va faire d'étonnantes révélations pour s'innocenter qui jetteront le trouble dans l'esprit de la mère vengeresse et la conduiront à revivre le drame d'il y a vingt-cinq ans et à lui donner un autre sens. Rien de tout cela dans ce huis clos minimaliste, dans cet interminable face à face auquel Véronique Mériadec et son chef opérateur essaient tant bien que mal de donner un peu de nerf en dopant le montage. Premièrement, Olivier, enfant abusé puis adolescent à la dérive, est sans doute possible l'auteur du meurtre de Nicolas. Il l'a avoué aux policiers et l'a répété devant la cour d'assises. Ce drame a brisé sa vie et il le regrette amèrement. Deuxièmement, Nicole cherche moins la vengeance que le pardon. Tout s'éclairera avec le générique de fin qui explique les principes de la justice restaurative ou réparatrice qui prône le dialogue entre les criminels, les victimes et leurs familles. Elle ferait chuter les taux de récidive et permettrait aux victimes de trouver la paix. La tension du film est désamorcée par ces cartons pachydermiques. On se croyait dans un huis clos à tiroirs façon "Garde à vue" ou "Le Limier" ; on se retrouve dans une pub du ministère de la justice.
    Michèle V
    Michèle V

    Suivre son activité

    5,0
    Publiée le 29 janvier 2019
    je viens de voir ce film ,je suis sortie du cinéma bouleversée , à la fois par l histoire de ces deux personnes, le désespoir de cette mère meurtrie sa rage de vouloir découvrir le ressenti de cet homme qui a tué ce petit garçon, le pourquoi de son geste , et cet homme qui raconte la violence qu'il a subie dans son enfance, la violence en prison,et ce vide qu'il porte en lui qui nous fait peur , recommencera t il? ce film nous questionne que peut faire notre société face à toutes ces violences , la prison est elle la solution,car après la prison,il reste qui? comment faire pour éviter ces récidives, comment aider ces familles meurtries,? ce films est vraiment bien fait ,les acteurs supers on vie réellement ce moment , a voir mériterait une discussion en salle avec des psychologues psychiatres et représentants de la justice . félicitations à tous pour ce film! note 5/5
    Marie D
    Marie D

    Suivre son activité 1 abonné

    5,0
    Publiée le 7 août 2018
    Un film magnifique avec des acteurs magnifiques..... On s'identifie.....on se questionne...... Un sujet tabou traité merveilleusement......
    denise01
    denise01

    Suivre son activité

    5,0
    Publiée le 10 août 2018
    Un film éprouvant, émouvant qui ne peut vous laisser de marbre. Grâce au jeu exceptionnel des acteurs, du décors, du montage , je me suis totalement laissée "embarquer" et n'ai pas vu le temps passé. Même après la fin du film, j'étais encore "dedans", bouleversée. C'est un film qui demande une certaine ouverture d'esprit et chacun pourra réfléchir par rapport au thème abordé; Je pensais pleurer du début à la fin mais c'est seulement quand le film s'est arrêté que les larmes sont venues mais doucement. Allez voir ce film et vous pourrez ainsi découvrir l'exceptionnel travail réalisé par Véronique Mériadec, Gérald Masset, Diane Logan et bien sûr le talent des 2 acteurs!!
    Olivier B
    Olivier B

    Suivre son activité 1 abonné Lire sa critique

    4,0
    Publiée le 19 octobre 2018
    Enfin un film qui ose aborder la question de la justice restaurative en France. Le rôle des deux acteurs est émouvant, touchant, juste et sublime. Si certains parlent dans leurs critiques de pardon, c’est probablement à tort. Il s’agit avant tout de résilience et surtout de permettre à l’auteur et à la victime d’obtenir des réponses que le procès pénal n’a pas permis d’avoir. Le film aborde donc avec vérité sur le fond la justice restaurative mais sur la forme, le concept est scénarisé. Ce type de rencontre a toujours lieu avec des professionnels spécialement formés à cette question : l’auteur et la victime sont toujours mis en sécurité sur un plan physique et psychologique un tant soit peu. Un professionnel spécialement formé est toujours présent pendant cette rencontre et le travail de préparation en amont de la rencontre est intense. Il s’agit avant tout de s’assurer que les attentes de l’auteur et celles de la victime pourront se rencontrer… Une chose est sure au travers de ce film et dans les rencontres restauratives : l’auteur apparaît comme un homme et non plus simplement comme un monstre aux yeux de la victime ou ses proches ! Au delà, on y voit une mère qui veut obtenir des réponses, arrêter de penser à la place de celui qui a tué son fils et essayer de comprendre le passage à l’acte à travers son auteur... riche, poignant, authentique ! Vous sortez secoué par tant de souffrances d’un côté comme de l’autre. Des mots pour apaiser, des mots pour comprendre, des mots pour réparer.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top