Mon AlloCiné
La Fiancée de Dracula
Note moyenne
2,7
15 titres de presse
  • Chronic'art.com
  • Cahiers du Cinéma
  • Cine Libre
  • L'Ecran Fantastique
  • Le Monde
  • Libération
  • Mad Movies
  • Télérama
  • Zurban
  • Ciné Live
  • L'Express
  • MCinéma.com
  • Première
  • Studio Magazine
  • TéléCinéObs

Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

15 critiques presse

Chronic'art.com

par Vincent Malausa

Il reste d'un tel film un souvenir scintillant une persistance diffuse, comme la trace d'un songe lointain et jamais vraiment éteint.

La critique complète est disponible sur le site Chronic'art.com

Cahiers du Cinéma

par Vincent Malausa

Mélange de fumisme et de poésie du désastre, le cinéma de Rollin titube entre le vide et l'idéal.

Cine Libre

par Romain Le Vern

Mais, force est de constater que dans son registre, La Fiancée de Dracula est à classer parmi l'un de ses meilleurs films. De là à dire que c'est un chef-d'oeuvre, certainement pas car, pour les non-initiés, ce film ressemble bel et bien à une purge ou, au second degré, à un sketch des Inconnus sous Tranxène (ou sous acide, allez savoir). Mais le résultat est, pour un fan de Jean Rollin, tout à fait encourageant.

La critique complète est disponible sur le site Cine Libre

L'Ecran Fantastique

par Jérôme Partage

Passées les premières minutes de stupeur, on prend vite le parti d'en rire et l'on se rend compte que le film de Rollin est moins raté que "décalé".

Le Monde

par Jean-Michel Frodon

N'importe. Rollin cite Buñuel à plusieurs reprises tout autant que les maîtres du feuilleton d'aventures - Gaston Leroux comme Louis Feuillade. Nul abus dans ce parrainage, mais les retrouvailles, vives et sans prétention, avec un esprit de transgression où l'éclat de rire n'est jamais innocent.

La critique complète est disponible sur le site Le Monde

Libération

par Antoine de Baecque

Le film est un fil grossier qui, d'un coup, se rompt en un écart sanglant, un tunnel sombre brusquement éclairé par une image perdue, un chemin de croix déviant vers un golgotha de mauvais goût. Ce sont de brefs instants, mais de pure beauté. Mieux vaut cinq de ces éclairs que tous les pensums honorables.

La critique complète est disponible sur le site Libération

Mad Movies

par Cédric Delelée

A cet étalage de scènes improbables au rythme languissant, il faut ajouter des dialogues consternants dits par des acteurs dont la nullité laisse ébahi (si ce n'est la blonde gironde qui joue l'Ogresse). (...) Mais difficile de trouver film plus "autre" et underground.

Télérama

par Pierre Murat

Le scénario est bancal ? C'est exprès. Les acteurs plus exécrables les uns que les autres ? C'est fait pour.

La critique complète est disponible sur le site Télérama

Zurban

par Stéphane Brisset

Jean Rollin, réalisateur de séries Z et de films porno, continue de sévir. La Fiancée de Dracula, avec ses thématiques archirécurrentes, ses acteurs au jeu alternativement mauvais et baroque et sa mise en scène approximative, est certes un film déplorable. Mais Rollin, par instants, dévoile quelques fulgurances d'inspiration, comme le temps d'une séquence finale étonnamment magistrale.

Ciné Live

par Grégory Alexandre

Voir la critique sur www.cinelive.fr

L'Express

par Stéphane Brisset

Voir la critique sur www.lexpress.fr

La critique complète est disponible sur le site L'Express

MCinéma.com

par Guillaume Tion

Si l'idée de reprendre des phrases de Gaston Leroux est bonne, leur déclamation est pesante, à l'image des séquences au couvent. Malgré un bon nombre de péripéties, on est loin de ce à quoi LA FIANCÉE DE DRACULA prétend : le feuilleton début de siècle, dans la tradition des Le Rouge et autres Souvestre & Allain. Dommage, car ce genre, mêlant mystères et aventures, aurait bien besoin de ressortir des placards.

Première

par Christophe Carrière

Ou comment l'improbabilité cinématographique poussée à son extrême donne quelque chose d'assez incongru qui peut passer pour de la poésie. Rappelons quand même que, nous, jouranlistes, ne payons pas pour voir les films.

La critique complète est disponible sur le site Première

Studio Magazine

par Thierry Chèze

Voir la critique sur www.studiomag.com

TéléCinéObs

par Jean-Philippe Guerand

Difficile d'éprouver la moindre complaisance pour ce fatras gore plus grotesque que gothique.

La critique complète est disponible sur le site TéléCinéObs
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top