Notez des films
Mon AlloCiné
    Mes jours de gloire
    Note moyenne
    2,9
    29 titres de presse
    • 20 Minutes
    • BIBA
    • Elle
    • Le Figaro
    • Le Parisien
    • Les Fiches du Cinéma
    • Marianne
    • Positif
    • Voici
    • aVoir-aLire.com
    • Bande à part
    • Dernières Nouvelles d'Alsace
    • Le Dauphiné Libéré
    • Les Inrockuptibles
    • Libération
    • Première
    • Sud Ouest
    • Télé 2 semaines
    • Cahiers du Cinéma
    • Critikat.com
    • La Croix
    • La Voix du Nord
    • Le Journal du Dimanche
    • Le Monde
    • Le Nouvel Observateur
    • Ouest France
    • Paris Match
    • Télérama
    • L'Humanité

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    29 critiques presse

    20 Minutes

    par Caroline Vié

    Vincent Lacoste incarne un jeune comédien paumé dans « Mes jours de gloire ». Toutes ses qualités d'acteurs sont mises à contribution.

    La critique complète est disponible sur le site 20 Minutes

    BIBA

    par M.K.

    [...] drôlissime premier long-métrage d’Antoine de Bary [...].

    Elle

    par Françoise Delbecq

    Drôle et émouvant !

    Le Figaro

    par Nathalie Simon

    Pour son premier film, Antoine de Bary dessine le portrait d’un perdant nonchalant, l’excellent Vincent Lacoste.

    La critique complète est disponible sur le site Le Figaro

    Le Parisien

    par Catherine Balle

    Léger, gonflé, plein de fantaisie, cette comédie brosse le portrait d'un loser attachant.

    La critique complète est disponible sur le site Le Parisien

    Les Fiches du Cinéma

    par Clément Deleschaud

    "Mes jours de gloire", dans sa savante balance entre la mélancolie et le potache, fait graviter autour de Vincent Lacoste une idée très belle car applicable au film et à son acteur : l’important, dans une vie de cache-cache, c’est avant tout d’être découvert.

    La critique complète est disponible sur le site Les Fiches du Cinéma

    Marianne

    par Olivier de Bruyn

    Incarné avec charme et délicatesse par l’excellent Vincent Lacoste, un film audacieux qui s’impose comme l’une des belles surprises du moment du côté du cinéma français.

    La critique complète est disponible sur le site Marianne

    Positif

    par Denitza Bantcheva

    Ce premier long métrage combine efficacement le loufoque, le comique et le dramatique.

    Voici

    par Lola Sciamma

    Vincent Lacoste nous régale encore une fois à traîner sa nonchalance dans cette comédie existentielle qui a le grand mérite de parler de la dépression des jeunes adultes, tout en questionnant la masculinité, avec un humour déculpabilisant.

    aVoir-aLire.com

    par Laurent Cambon

    Une comédie sincère et tendre qui relate le destin maladroit et d’un jeune parisien, comédien de surcroît. Les quelques maladresses du récit s’estompent au profit d’un portrait intègre et attachant.

    La critique complète est disponible sur le site aVoir-aLire.com

    Bande à part

    par Olivier Bombarda

    "Mes jours de gloire" d'Antoine de Bary met à l'honneur Vincent Lacoste dans les errances d'un jeune adulte parfaitement taillées à sa mesure. Un film qui dresse, en creux, le portrait amoureux de son comédien.

    La critique complète est disponible sur le site Bande à part

    Dernières Nouvelles d'Alsace

    par Nathalie Chifflet

    Si grandir c’est vieillir, si vieillir c’est un jour mourir, alors il est heureux que Vincent Lacoste ne lâche pas l’enfance et continue au cinéma son voyage imaginaire qui se joue du temps.

    Le Dauphiné Libéré

    par Nathalie Chifflet

    Si grandir c’est vieillir, si vieillir c’est un jour mourir, alors il est heureux que Vincent Lacoste ne lâche pas l’enfance et continue au cinéma son voyage imaginaire qui se joue du temps.

    Les Inrockuptibles

    par Théo Ribeton

    "Mes jours de gloire" ne fouine pas tellement du côté de l’étude méta au profit d’un programme plus insouciant : la chronique d’une errance, d’une espèce d’insubordination d’enfant gâté, mélange d’absentéisme, de séduction, de malice, et que le film serait peut-être la meilleure façon de vivre.

    La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles

    Libération

    par Marcos Uzal

    Sans jamais cesser d’être charmant, le film surprend donc rarement.

    La critique complète est disponible sur le site Libération

    Première

    par Christophe Narbonne

    Vu sous ce faux angle autobiographique, Mes jours de gloire dénote une mélancolie tenace traversée d’éclairs comiques, lacostiens en diable : le héros qui prétexte un incendie aux pompiers pour pouvoir rentrer chez lui gratos (il a oublié ses clefs) ou qui se met à être tactile avec ses potes pour prouver à sa mère psy qu’il n’est pas un gay refoulé...

    La critique complète est disponible sur le site Première

    Sud Ouest

    par Sophie Avon

    On s’amuse pourtant, grâce à un scénario écrit sur mesure pour Vincent Lacoste dont le jeune réalisateur, Antoine de Baly, est un ami proche.

    Télé 2 semaines

    par C.P.

    Sous des faux airs de comédie et avec une légèreté de ton salutaire, le réalisateur aborde le thème de la dépression.

    Cahiers du Cinéma

    par Joachim Lepastier

    Le film arrive bien en retard, en se recroquevillant sur un fond « à la Apatow » éventé depuis plus de dix ans (amitié masculine et chronique d’un dépucelage tardif presque vécu comme une maladie honteuse).

    Critikat.com

    par Thomas Grignon

    Antoine de Bary dresse le portrait assez amusant, à défaut d’être réellement convaincant, d’un jeune homme en crise vis-à-vis de sa masculinité.

    La critique complète est disponible sur le site Critikat.com

    La Croix

    par Corinne Renou-Nativel

    Porté par Vincent Lacoste dans un registre qu’il a déjà interprété, ce premier film sur les difficultés d’un adolescent attardé ne parvient pas à surprendre.

    La critique complète est disponible sur le site La Croix

    La Voix du Nord

    par Christophe Caron

    Le message est mince, mais le film d’Antoine de Bary nous amuse. Jusqu’à ce qu’on comprenne que tout ça est très sérieux. Et là, on ne marche plus.

    La critique complète est disponible sur le site La Voix du Nord

    Le Journal du Dimanche

    par Barbara Théate

    Encore une chronique sur l’immaturité et le sentiment d’insécurité d’une jeunesse angoissée à l’idée de se frotter à la dure réalité, qui joue la carte de l’insouciance décalée et des rebondissements absurdes sans vraiment amuser.

    Le Monde

    par Véronique Cauhapé

    A la dernière demi-heure du film, cet empêchement fait basculer Mes jours de gloire dans quelque chose de plus profond que l’on n’avait pas senti venir. Promptement évacué, ce retournement tend à donner le sentiment que l’on est passé à côté du personnage.

    Le Nouvel Observateur

    par Nicolas Schaller

    La comédie dépressive est d’autant plus difficile à réussir que son caractère flottant, à contretemps, requiert sens du rythme et précision dans l’écriture. Soit tout ce qui manque à ce premier film qui, à trop se reposer sur le flegme d’ado attardé de Vincent Lacoste et sur les problèmes d’érection de son personnage, bande mou.

    La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

    Ouest France

    par Gilles Kerdreux

    Vincent Lacoste faisant du Vincent Lacoste dans la vacuité de l'existence, ce n'est pas suffisant.

    Paris Match

    par Yannick Vely

    On a même l'impression que le récit met trop de temps à trouver son sujet, même si la fausse maladresse de Vincent Lacoste fait souvent mouche.

    La critique complète est disponible sur le site Paris Match

    Télérama

    par Louis Guichard

    Une des trouvailles de l’auteur-réalisateur consiste à traduire cette inaptitude par une impuissance sexuelle tragi-comique. Hélas, parmi d’autres défauts (de rythme et de ton), la bonne idée se retourne contre le film, quand l’érection du jeune homme devient le critère ultime de son regain de forme, sans trop d’attention à sa partenaire d’alors, selon un schéma antédiluvien…

    La critique complète est disponible sur le site Télérama

    L'Humanité

    par Vincent Ostria

    Un tout petit navet très oubliable.

    La critique complète est disponible sur le site L'Humanité
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top