Mon AlloCiné
L'Amour flou
Note moyenne
3,9
22 titres de presse
  • Le Parisien
  • Ouest France
  • Télé Loisirs
  • 20 Minutes
  • Bande à part
  • BIBA
  • Culturebox - France Télévisions
  • Femme Actuelle
  • Le Dauphiné Libéré
  • Le Nouvel Observateur
  • Les Fiches du Cinéma
  • Les Inrockuptibles
  • Positif
  • Première
  • Sud Ouest
  • Télérama
  • Voici
  • aVoir-aLire.com
  • La Croix
  • La Voix du Nord
  • Le Journal du Dimanche
  • Rolling Stone

Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

22 critiques presse

Le Parisien

par La Rédaction

C’est si tendre, si plein de vie, si plein d’amour, même au bout du rouleau !

La critique complète est disponible sur le site Le Parisien

Ouest France

par Gaël Golhen

Intime, pudique, sincère et drôle.

Télé Loisirs

par Emilie Leoni

Entre fantaisie pure et récit autobiographique, leur recette du "désamour" se veut tout à tour pétillante et poignante, tendre et tranchante.

20 Minutes

par Caroline Vié

L’Amour flou est un film qui fait du bien.

La critique complète est disponible sur le site 20 Minutes

Bande à part

par Isabelle Danel

Bienvenue chez les Bohringer/Rebbot, qui se racontent et font du cinéma. Tout fou.

La critique complète est disponible sur le site Bande à part

BIBA

par Lili Yubari

Une histoire autobiographique drôle et et touchante sur une rupture cinglée, qui pourrait résoudre la crise du logement.

Culturebox - France Télévisions

par Jacky Bornet

Un des meilleurs films du Festival du Film francophone d’Angoulême où il a remporté le Prix du Public. Optimiste à toute épreuve.

La critique complète est disponible sur le site Culturebox - France Télévisions

Femme Actuelle

par Sabrina Nadjar

Coup de coeur pour cette famille joyeusement foutraque, qui apprend à se réinventer après s'être séparée.

Le Dauphiné Libéré

par La Rédaction

Romane et Philippe se séparent. Après 10 ans de vie commune, deux enfants et un chien, ils ne s’aiment plus. Enfin… ils ne sont plus amoureux. Mais ils s’aiment, quand même. Beaucoup. Trop pour se séparer vraiment ? Bref… C’est flou. On aime.

Le Nouvel Observateur

par Xavier Leherpeur

Cette autofiction réfute les conventions du 7e art, ses règles tacites de narration et de production, pour composer, dans l'impulsion et avec une fougue d'écriture, un cinéma débridé, dans lequel on se sent délicieusement bien.

La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

Les Fiches du Cinéma

par Nicolas Marcadé

Romane Bohringer et Philippe Rebbot mettent en scène (dans tous les sens du terme) leur séparation. Ce qui donne une libre improvisation chaotique et enlevée. Une sorte de rupture, chaleureuse, marrante et mélancolique.

La critique complète est disponible sur le site Les Fiches du Cinéma

Les Inrockuptibles

par Emily Barnett

Mise en abîme et autodérision sont au rendez-vous. Tout cela n’est donc pas juste une blague de potes, un délire conjuratoire, mais bien un film écrit, pensé, avec dialogues et personnages, autrement dit, une fiction.

La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles

Positif

par Philippe Rouyer

Derrière son charme léger, l'autoportrait émeut en faisant ressentir que ce tournage était aussi un moyen d'adoucir la réalité difficile d'une séparation.

Première

par Anouk Feral

En filmant leur « vraie » séparation, Romane Bohringer et Philippe Rebbot signent une grande fiction d’amour.

La critique complète est disponible sur le site Première

Sud Ouest

par Sophie Avon

Romane Bohringer et Philippe Rebbot font ainsi de leur échec conjugal (bien réel) une fable pleine de charme, tendre et roborative (qui a reçu le prix du public à Angoulême). La poésie y circule comme dans la vie, pour peu qu’on sache regarder, et ces deux-là, inventifs et gracieux, ont l’œil bien ouvert.

La critique complète est disponible sur le site Sud Ouest

Télérama

par Guillemette Odicino

Plein de tendresse, mais — miracle — sans un poil d’exhibitionnisme, cet Amour flou en profite pour questionner les nouveaux schémas amoureux, date de péremption de maternité et GPA comprises.

La critique complète est disponible sur le site Télérama

Voici

par Adriene Valadier

Des scènes cocasses, des répliques qui fusent, des apparitions de seconds rôles drôlissimes, mais aussi, l'air de rien, un vrai questionnement sur le couple.

aVoir-aLire.com

par Claudine Levanneur

Pour rendre leur séparation moins douloureuse, Romane Bohringer et Philippe Rebbot décident de la partager avec le public. Sans la moindre impudeur et avec une bonne dose de fantaisie.

La critique complète est disponible sur le site aVoir-aLire.com

La Croix

par Corinne Renou-Nativel

Le couple d’acteurs Romane Bohringer et Philippe Rebbot signe un film drôle et bouleversant sur leur séparation en mêlant éléments de leur vie réelle et fiction.

La critique complète est disponible sur le site La Croix

La Voix du Nord

par Lucie Vidal

Autour des « vrais » personnages et de leurs familles gravitent des figures inventées, prétextes à des scènes plus ou moins drôles. Ce qui touche, en revanche, c’est la question que beaucoup peuvent se poser : comment sauver la cellule familiale quand le couple vole en éclats ?

La critique complète est disponible sur le site La Voix du Nord

Le Journal du Dimanche

par Alexis Campion

[...] ce premier film de Romane Bohringer et de son ex ne verse pas dans le documentaire exhibitionniste, mais tire plutôt vers la farce de saynètes théâtrales remuant les travers comiques d’une tribu libre, aisée, mais pas si simple. C’est tout son charme.

Rolling Stone

par Sophie Rosemont

Très ancré dans l’improvisation du réel qui est le leur tout en élaborant des scènes très écrites, l’'Amour flou' fait surtout beaucoup rire.

La critique complète est disponible sur le site Rolling Stone
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top