Mon AlloCiné
    Le Tombeau hindou
    note moyenne
    3,6
    169 notes dont 29 critiques
    21% (6 critiques)
    24% (7 critiques)
    28% (8 critiques)
    24% (7 critiques)
    3% (1 critique)
    0% (0 critique)
    Votre avis sur Le Tombeau hindou ?

    29 critiques spectateurs

    Benoit R
    Benoit R

    Suivre son activité 346 abonnés Lire ses 5 435 critiques

    2,0
    Publiée le 9 mars 2011
    Après Le Tigre du Bengale (1958), Fritz Lang signe ici la suite avec Le Tombeau hindou (1958), tous deux étant les remakes éponymes des oeuvres de Richard Eichberg, réalisées en 1938. Cette suite conclu ce fabuleux voyage en Inde, véritable diptyque de 220 minutes (plus de 3h), qui démarrait mollement avec une première partie à travers laquelle le réalisateur prenait le temps de nous faire découvrir les nombreux personnages, l'Inde et ses coutumes. Une fois les bases clairement définies, le second volet nous apparaît bien plus passionnant, avec une mise en scène soutenue et ses nombreuses péripéties. On est véritablement devant un film d'aventures, avec la fuite des deux personnages principaux, la course-poursuite dans les tunnels, l'effondrement des murs inondant les galeries souterraines, les lépreux qui s'échappent de leur prison, bref, on en a vraiment pour notre argent. Mais le film n'en reste pas moins désuet et cela est loin de passer inaperçu.
    soniadidierkmurgia
    soniadidierkmurgia

    Suivre son activité 202 abonnés Lire ses 2 108 critiques

    4,0
    Publiée le 25 juin 2015
    Comme beaucoup d'autres réalisateurs vétérans de l'âge d'or d'Hollywood (Siodmak, Wilder, Mann), Fritz Lang a du s'exiler vers l'Europe pour pouvoir continuer à tourner au détour des années 1960. C'est de retour chez lui en Allemagne pour ce que les historiens du cinéma nomment sa "seconde période allemande" que Lang se voie proposer par Arthur Brauner l'idée de faire quelques remakes de ses plus célèbres films. Mais Lang qui avait fait en 1956 un voyage en Inde avec en tête l'idée de réaliser un film sur le Taj Mahal, propose en hommage à son ex-femme Thea von Harbou de reprendre le diptyque qui avait été tiré de son livre en 1921 par Joe May (Fritz Lang s'était fait voler la réalisation) puis repris toujours en diptyque en 1937 par Richard Eichberg. Doté de moyens importants (4 millions de marks) le film tourné en studios à Berlin et pour les extérieurs en Inde, échappe assez radicalement à l'univers habituel de Lang, laissant entrevoir chez le réalisateur, père de l'expressionnisme, âgé de 70 ans un goût pour le kitsch qu'on ne lui connaissait guère. Toute l'expérience emmagasinée à Hollywood est ici en partie restituée, notamment l'esprit des serials, construction purement hollywoodienne. Cette longue saga de plus de trois heures cumulant tous les clichés du film d'aventures exotiques et à la construction narrative très prévisible sans parler des décors en carton-pâte dignes des péplums de Cineccita ou du jeu des acteurs assez monocorde (y compris la sublime Debra Paget) ne peut apprécier si l'on ne parvient pas à laisser ressurgir son âme d'enfant. Derrière ce décorum assez pesant teinté d'un érotisme torride symbolisé par la parfaite plastique de Debra Paget exposée lors de deux scènes de danse lascive très suggestives on peut distinguer quelques-unes des thématiques chères à Lang comme l'obsession du pouvoir ou l'oppression des masses (les lépreux enfermés dans les souterrains). Observé au microscope les deux films cachent mal leurs grossiers défauts mais toute la magie de Lang réside dans sa capacité tels les grands peintres à donner sa cohérence à son œuvre au fur et à mesure que l'œil se place à bonne distance. Le film a bien sûr été diversement apprécié à sa sortie, notamment en Allemagne où l'on attendait certainement autre chose du créateur de "Métropolis" pour son retour sur ses terres. Le film a été beaucoup mieux accueilli en France, les jeunes turcs de la Nouvelle Vague vouant une admiration sans borne à Lang. Par la suite, le film a rejoint les classiques du réalisateur et a fait des émules chez des réalisateurs comme Spielberg dont on ne peut s'empêcher de penser qu'il avait en tête "Le tigre du Bengale" quand il s'attaqua aux "Aventuriers de l'Arche perdue" (1981). Idem pour George Romero et sa "Nuit des morts-vivants" (1968). Quant à la fameuse danse de Salma Hayek dans "Une nuit en enfer" de Robert Rodriguez (1995) difficile de ne pas y voir une similitude troublante avec celle de Debra Paget.
    donalesio
    donalesio

    Suivre son activité 15 abonnés Lire ses 397 critiques

    4,5
    Publiée le 17 octobre 2013
    Cette seconde partie du "Tigre du Bengale" se veut plus dynamique, du coup on accroche beaucoup plus au film. La scène dite de la "danse du cobra" est un grand moment de mise en scène, même si le cobra fait très faux, mais c'est compensé par la sensualité de Debra Paget. Un très beau film d'aventure rempli de charme et d'exotisme!
     Kurosawa
    Kurosawa

    Suivre son activité 215 abonnés Lire ses 354 critiques

    4,0
    Publiée le 17 septembre 2015
    Suite directe du "Tigre du Bengale", "Le Tombeau hindou" lève le voile sur une histoire qui conjugue lutte pour le pouvoir et rivalité amoureuse. Personnages emprisonnés, courses-poursuites dans les souterrains ou encore cachette dans une grotte sont au programme de ce très bon film d'aventure, dont les codes sont parfaitement maîtrisés par un cinéaste qui use là d'une mise en scène loin d'être impressionnante mais toujours en mesure de donner une grande lisibilité à l'action. Les rebondissements sont formidablement pensés et le suspense fonctionne à merveille, tant sur l'ensemble du film que sur des scènes précises, comme ce moment assez génial de la danse face au serpent. Encore plus enthousiasmant que le premier film du diptyque, "Le Tombeau hindou" est une belle réussite aux défauts mineurs.
    spider1990
    spider1990

    Suivre son activité 643 abonnés Lire ses 1 564 critiques

    3,5
    Publiée le 24 mai 2013
    Je n'ai pas vu la 1re partie (Le Tigre du Bengale), mais le résumé était très facile à comprendre : Lang initiait ses fans dans la culture hindoue et dans le choc des cultures avec l'amour interdit et maintenant c'est la révolte du Maharadjaj contre le jeune couple. Lang est irréprochable pour l'exploitation des décors somptueux et millimétrés pour que les spectateurs voyagent sans se bouger le popotin. Mais je suis un grand fan de Lang et cette expérience m'a permis de voir un univers différent de ce qu'il a l'habitude de faire (Metropolis, Mabuse, M le maudit,..) et je trouve que le film manque d'une puissance scénaristique pour qu'on savoure pleinement son travail et qu'on le garde précieusement dans les archives durant les siècles à venir. Comme dans la plupart des films qui se passent à l’étranger on utilise des acteurs de son pays en les maquillant ou en nous leurrant avec le technicolor, mais la langue allemande enfreint la règle: cela reste qu'une formalité pour faciliter les tâches de l'équipe technique et au final les acteurs sortent vainqueurs avec quelques égratignures comme certains ont eu du mal à s'implanter dans cet univers . Avec du recul on comprend mieux les raisons de cette grande aventure comme il utilise les codes du cinéma indien : plus de 3h, la coutume hindoue (vestimentaire, croyance), la danse (comme la tentative de Seetha de séduire un cobra royal pour sauver sa peau). Pour finir cela reste un voyage aux mille et une couleurs au pays de Bolywood !
    m-claudine1
    m-claudine1

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 49 critiques

    5,0
    Publiée le 20 janvier 2009
    La suite du Tigre du Bengale gagne en intensité, les péripéties se succèdent. Debra Paget nous offre là encore une superbe danse hindoue sous le regard faussement zen des prêtres ( quel tas d'hypocrites ). L'ensemble est tout aussi somptueux que la première partie tourné dans un véritable palais avec des costumes splendides (on voit que ce n'est pas du toc)sauf pour notre pauvre héros Henri qui passe une grande partie du film dans des souterrains ou des oubliettes. Même si on peux sourire à certains passages (notamment celui des lépreux qui semblent plutôt sortir de la Guerre du Feu), je mets le maximum comme note car on ressort de ce film émerveillé.
    anonyme
    Un visiteur
    3,0
    Publiée le 16 avril 2014
    Seconde partie du diptyque de Fritz Lang, débuté avec "Le Tigre du Bengale", "Le Tombeau Hindou" reprend là ou le premier film s'était arrêté. Nos deux tourtereaux que sont Harald Berger et Seetha se retrouvent sauvés par des villageois tandis que le terrible Chandra continue ses recherches dans l'objectif de tuer nos deux héros. Je dois l'admettre, "Le Tombeau Hindou" m'a moins branché que "Le Tigre du Bengale" (alors que je pensais que "Le Tombeau" en question serait mieux). Même si le film demeure plaisant à regarder (toujours ce travail sur la couleur, magnifique!), la réalisation semble moins maîtrisée que pour le premier film. Alors que "Le Tigre du Bengale" proposait un développement minutieux pour ses personnages, "Le Tombeau Hindou" délaisse quelque peu cette finesse pour mettre en avant des scènes plus orientés "actions", mais nettement moins maîtrisés que les moments d'intimité filmés dans "Le Tigre". Ainsi, nous avons droit ici à un montage approximatif quelques fois (certaines coupes dérangent), tandis que certains éléments relèvent plus du comique qu'autre chose (l'exemple des lépreux qui courent à la vitesse de l'éclair pour tuer (mais pourquoi donc font-ils cela?), ainsi que ce serpent en plastique, matant la belle Debra Paget, dont les fils qui l'animent sont ultra visibles (certes, c'est du détail mais ça pique aux yeux!)). De plus, l'épilogue donne l'amer impression d'un bâclage. On passe d'une mutinerie soudaine à la mort des mutins en à peine 3 minutes chrono, sans avoir pleinement développé les causes et les conséquences de l'événement. "Le Tombeau Hindou" donne l'impression d'être beaucoup plus fourre-tout et moins maîtrisé que le "Tigre du Bengale". Toutefois, il en demeure un divertissement un peu kitsch mais plaisant, qui malgré ses défauts se laisse regarder avec intérêt. Juste qu'il est surprenant de voir une oeuvre aussi imparfaite de la part de Fritz Lang, à la base réalisateur méticuleux dans son travail.
    DanielOceanAndCo
    DanielOceanAndCo

    Suivre son activité 344 abonnés Lire ses 2 397 critiques

    4,0
    Publiée le 16 juin 2015
    Impossible de dissocier "Le Tigre du Bengale" et "Le Tombeau hindou" tant ces deux films ne forment qu'une seule et même unité narrative, thématique et visuelle, du coup, cette critique du film de Fritz Lang vaut pour les deux parties. On se retrouve ici projeté en Inde, pays fascinant s'il en est, où l'on suit les aventures d'un architecte allemand, du maharadjah qui l'accueille et de la femme qui se retrouvera au milieu des deux, un triangle amoureux passionnant que Lang agrémente de rebondissements digne des meilleurs films d'aventures et de décors absolument somptueux, somptueuse est également Debra Paget dans le rôle de Seetha, une danseuse religieuse. De plus, Lang s'inspire des grands textes hindous sur certains points mais aussi de l'histoire indienne, le tout qui inspirera plus tard les plus grands metteurs en scène à l'image de Steven Spielberg qui cite le film de Lang dans son "Indiana Jones et le Temple Maudit". Bref, un grand film d'aventures de trois heures et divisé en deux parties, toutes deux égales en qualités!!
    lilybelle91
    lilybelle91

    Suivre son activité 19 abonnés Lire ses 842 critiques

    2,5
    Publiée le 18 janvier 2013
    La suite directe de la saga Germanique débuté avec "le tigre du Bengale"...et heureusement l'action est un peu plus présente dans cette épisode des aventures exotique mis en scène par Fritz Lang !
    ASSRANCETOURIX
    ASSRANCETOURIX

    Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 145 critiques

    5,0
    Publiée le 3 octobre 2010
    Fritz Lang ou le Cinéma tel qu'il doit être ! Chef D'Oeuvre absolu ou Lang Retourne un de ses anciens films muet et noir et blanc pour le porter à la perfection ! Un film Magique, tourné avec l'esthétique du muet dans les couleurs et le son du parlant ! Le vrai cinéma, celui des adolescents quel que soit leur age ! avec le fantasme suprème, Comment le costume de Debra paget tient il ????
    Plume231
    Plume231

    Suivre son activité 566 abonnés Lire ses 4 143 critiques

    2,0
    Publiée le 9 janvier 2013
    Deuxième volet du diptyque de l'ami Fritz après "Le Tigre du Bengale" (que j'ai vu depuis un petit moment déjà mais heureusement une introduction remet en mémoire les péripéties du précédent film !!!) avec les mêmes ingrédients : kitsch absolu dans la mise en scène, acteur principal aussi charismatique qu'un chewing-gum collé sous une chaussure, doublage de la mignonne Debra Paget naze, montage parfois approximatif, etc... Mais quelques scènes intéressantes comme Debra Paget, vraiment vêtue du minimum du minimum pour notre plus grand plaisir, dansant sensuellement devant un cobra en plastique, ou encore la confrontation avec les lépreux faisant fortement penser à des zombies style Romero avant l'heure. Un album d'images exotiques pas désagréable à feuilleter mais aussitôt oublié une fois refermé.
    nekourouh
    nekourouh

    Suivre son activité 48 abonnés Lire ses 686 critiques

    3,5
    Publiée le 11 avril 2012
    Epopée de Fritz Lang de grande qualité : Lang restera un des maîtres absolus du film d'aventures!
    Wingnut7
    Wingnut7

    Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 275 critiques

    4,5
    Publiée le 9 janvier 2013
    Je suis tombé dessus par hasard sur France 3, je n'ai pas vu le début des histoires des tourtereaux de ce film, d'où le manque de compréhension que j'avais de cette relation. Par contre, mon étonnement face à un film qui en a inspiré plusieurs. Dont Spielberg à coup sûr. Ce film transpire l'aventure que nous retrouverons dans les Indiana Jones (le destin? Inde-->Indiana le chien de Lucas qui portait ce nom.) Mais Spielberg donnera affirmera les codes. Le film, parfois théâtrale dans la mise en scène, peint plusieurs portrait pour donner du liant et un final cohérent et fort. La femme est le vrai héros dans ce film. La sublime et beauté froide (je la découvrais) D.Paget. Des yeux magnifiques. Et la blonde S.Bethmann. Elles prennent les responsabilités, elles manigances tout en donnant l'illusion que c'est le personnage masculin qui décide. Facile aussi, avec P.Hubschmid qui possède le charisme d'une pastèque atrophiée. La chemise ouverte ne l'aidant pas plus (e toi Indy?). F.Lang offre aussi quelques scènes voire plans jouissifs quand on pense à l'époque par ses mouvements de caméra et cette caméra épaule sur 2-3 plans à la fin lors du combat. Une leçon tout simplement. De l'art, de la réflexion, des péripéties, des personnages forts, des expérimentations techniques et de l'aventure. Une véritable bouffé d'air frais.
    AMCHI
    AMCHI

    Suivre son activité 215 abonnés Lire ses 4 835 critiques

    2,5
    Publiée le 29 mai 2007
    Cette suite du Tigre du Bengale laisse plus de place à l'action mais il est regrettable que Fritz Lang perd trop de temps avec les personnages de la soeur et du beau-frère du héros. Pour les reste les décors et les paysages sont toujours somptueux et la scène avec les lépreux (ils ont un air de ressemblances avec les futurs morts-vivants de Romero) fait frissonner. Quant à Debra Paget elle nous offre une danse encore plus sensuelle que celle du 1er film.
    tomPSGcinema
    tomPSGcinema

    Suivre son activité 129 abonnés Lire ses 2 420 critiques

    3,5
    Publiée le 8 janvier 2013
    Bien qu’inférieur au "Tigre du Bengale", cette suite intitulée "le Tombeau Hindou" n’en demeure pas moins recommandable pour tous ceux qui apprécient les films d’aventures. Visuellement, c’est vraiment très beau et la mise en scène de Fritz Lang est toujours autant inspirée. On notera d’ailleurs la présence de quelques séquences fortement intéressantes, notamment celles concernant les lépreux ou encore la plus belle séquences du film qui concerne la danse de Seetha devant le serpent. Du très bon divertissement que cette avant dernière œuvre de Fritz Lang.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top