Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
Sous le sable
note moyenne
3,0
800 notes dont 93 critiques
24% (22 critiques)
28% (26 critiques)
17% (16 critiques)
19% (18 critiques)
6% (6 critiques)
5% (5 critiques)
Votre avis sur Sous le sable ?

93 critiques spectateurs

Anémone Merl
Anémone Merl

Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 29 critiques

4,0
Publiée le 10/10/2016
"Sous le sable" est un film magnifique, d'une beauté et d'une humanité immenses. Ozon, qui comme d'habitude nous livre une histoire bien ficelée, nous transporte pendant plus d'une heure. Charlotte Rampling est tout simplement d'une beauté et d'un sincérité a couper le souffle.
soniadidierkmurgia
soniadidierkmurgia

Suivre son activité 194 abonnés Lire ses 3 145 critiques

4,0
Publiée le 01/06/2014
Il y a comme ça dans la carrière des actrices des heureuses rencontres. Charlotte Rampling s’offre donc avec François Ozon la possibilité de reprendre une carrière laissée en suspens depuis quelques années. Entourée de Bruno Cremer elle nous brosse le portrait d’une femme qui ne peut se résoudre à accepter le probable suicide de son mari dépressif. Pourquoi ? Sans doute a-t-elle peur de se trouver confrontée à la dure réalité de son couple et de son attitude qui a permis à son époux de sombrer tout doucement à côté d’elle sans qu’elle ne veuille jamais déranger son confort intellectuel. Le rôle est magnifique mais très dur à soutenir. On imagine que Charlotte Rampling a du puiser au tréfonds de son âme et peut-être de ses expériences personnelles pour trouver le ton juste et rendre palpable le désarroi de cette femme qui tout en sombrant s’efforce de rester digne. Les scènes avec celui qui tente de la séduire sont particulièrement pénibles et nous montrent bien que les gens dépressifs n’hésitent souvent pas à faire souffrir autrui estimant égoïstement que rien ne peut égaler leur chagrin. La scène finale sur la plage où l’on voie courir Rampling après une silhouette qui au loin lui fait croire que son mari est toujours vivant est d’un pathétisme renversant tant on sait que cette petite femme qui s’enfuie court vers les abîmes de la folie. Quand les attaches avec la réalité se coupent, le chemin du retour à celle-ci est souvent très aléatoire.
Akamaru
Akamaru

Suivre son activité 528 abonnés Lire ses 4 333 critiques

2,5
Publiée le 13/03/2014
Un drame plutôt sensible et pudique,avec des accents fantastiques par le réputé(exagérément?)François Ozon. "Sous le sable"(2001) parle de la manière impossible de faire son deuil lorsqu'il n'y a pas de corps,ni de réponses aux questions. C'est ce qui arrive à une femme dont le mari de 60 ans disparaît,alors qu'elle se prélasse sur une plage des Landes. Suicide? Enlèvement? Fuite? On ne le saura jamais,Ozon préférant laisser le mystère intact et se concentrer sur les états d'âmes morbides et hallucinatoires et de son héroïne. Charlotte Rampling,de tous les plans,garde son flegme tout du long,mais tout autant sa tristesse et une certaine forme de sécheresse. Comme souvent chez Ozon,l'argument est succinct,le film se développe sous forme d'anecdotes révélatrices d'un comportement. À dire vrai,le fil est ténu entre l'ennui et le génie. Ozon fait des choix de mise en scène quasi fantasmatiques. Le quotidien même,semble ne pas exister. Ce qui nous laisse distant et songeur,tout en offrant son meilleur rôle à Miss Rampling.
Caine78
Caine78

Suivre son activité 727 abonnés Lire ses 7 287 critiques

3,0
Publiée le 15/11/2013
Il y a toujours chez François Ozon une manière de filmer ses personnages, de les aimer, de les comprendre, qui nous touche sincèrement et durablement. « Sous le sable » ne fait pas exception à la règle, cette étrange histoire d'obsession et d'auto-persuasion dégageant quelque chose de fort, voire d'assez dérangeant. C'est d'ailleurs pour cela qu'on s'identifie un minimum à cette femme très particulière, subtil équilibre entre abnégation totale et profonde fragilité. Alors c'est sûr : certains seront plus sensibles que d'autres à ces élucubrations parfois vraiment particulières, si bien qu'on se dit parfois que c'est un peu trop. De plus, ce côté « on idéalise à 500% un homme qui n'a pourtant pas l'air si exceptionnel que cela » a parfois ses limites, même si l'héroïne n'est évidemment pas la première à faire cela. Reste que l'on y croit la plupart du temps, le mérite en revenant aussi à Charlotte Rampling, impérial dans un rôle compliqué et légèrement ambigu. Jolie utilisation enfin des personnages secondaires, présents sans non plus encombrer le récit d'une femme par définition seule... Bref, pas le meilleur Ozon, mais comme toujours chez le cinéaste un regard profond et subtil, faisant de « Sous le sable » une œuvre digne d'intérêt.
NeσLaiη
NeσLaiη

Suivre son activité 165 abonnés Lire ses 4 731 critiques

3,0
Publiée le 11/01/2012
Ozon sort la tête du sable et nous enfonce bien sous le sable à son tour. Une histoire qui tient bien son grain de sable pour sa légère complexité, Charlotte Rampling habité par la disparition de son mari n'arrive pas à refaire surface. Sous le sable contient aussi des passages souvent criard de noirceur, le malaise s'installe assez vite comme le coup de la morgue ou la police aurai retrouver son corps, elle joue avec sa descente aux enfers et se refuse à accepter la mort de son mari. La réalisation est lente et se veut nourrissante de dureté réel.
ClockworkLemon
ClockworkLemon

Suivre son activité 17 abonnés Lire ses 222 critiques

0,5
Publiée le 24/05/2011
François Ozon ou le "cinéaste" de l'inutile, du pseudo-intellectualisme français, prétentieux, sans raisons de l'être. Film long, laid, lassant, "Sous le sable" est un échec monumental du cinéma français qui se veut sérieux. Ça devient surtout très ridicule. Situations et dialogues sans intérêt, Charlotte Rampling est au bout d'un certain temps un peu insupportable... Aucune audace dans la mise en scène, le film ne mène nulle part. Le personnage interprété par Rampling n'est pas intéressant, la folie est mal traduite. Le film ne se résume qu'à de longs et pompeux passages d'hallucinations, de soit disant folie et d'aventures avec un autre homme qui tentent désespérément de combler le vide d'un scénario racoleur, sans réel dénouement. Frustrant, lassant, "Sous le sable" est à oublier... à enterrer en creusant au plus profond de ses souvenirs de cinéphile, les regrettables, les plus honteux.
Maitre Kurosawa
Maitre Kurosawa

Suivre son activité 201 abonnés Lire ses 1 286 critiques

3,5
Publiée le 13/08/2014
Pour son quatrième long-métrage, François Ozon brouille les cartes avec un calme et une adresse impressionnants. La force du film réside dans cette perpétuelle incertitude concernant le mélange entre fantasme et réalité, rendu possible par la confrontation de la preuve à la croyance. Et si l'aspect troublant du film devient plus mécanique et par conséquent plus prévisible dans la seconde partie, Ozon aura en partie réussi son coup en préservant le mystère jusqu'à une dernière séquence riche en interprétations et émotionnellement forte. De grands acteurs et une belle mise en scène (qui aurait gagnée à être encore plus épurée) pour un film parfois fascinant.
chrischambers86
chrischambers86

Suivre son activité 1034 abonnés Lire ses 10 110 critiques

3,5
Publiée le 26/04/2014
Jean (Bruno Cremer) et Marie (Charlotte Rampling) partent comme chaque ètè au bord de la mer, près de Lit-et-Mixe dans les Landes! Un matin, Jean va se baigner mais ne revient pas! Commence alors pour Marie le temps des incertitudes! Et pourtant face à cette situation d'angoisse qui est l'inconnu, elle arrive à se crèer un bonheur par rapport à cette situation! Elle se rèinvente un monde intèrieur qui la sauve de la souffrance qui est la disparition sans explication! Beau drame intimiste illuminè par la radieuse Charlotte Rampling, tout en douleur contenue, sous la camèra à fleur de peau de François Ozon qui signait là son cinquième long-mètrage! Sensible, pudique, bouleversant, tout se met en place dans "Sous le sable" : un couple au bord de la mer! La mari disparait : noyè ? cachè ? La femme attend [...] Difficile sur le coup de ne pas penser à Monica Vitti dans "L'avventura" de Michelangelo Antonioni! Une actrice accomplie qui n'a jamais peur de se mettre en danger, un jeune cinèaste un rien provocateur...Rampling-Ozon, une belle rencontre autour d'un scènario inspirè d'une histoire vècue dans l'enfance du rèalisateur! L'inspiration pour un personnage comme Marie dans ce film vient de la vie uniquement! ça ne vient pas du jeu, on ne peut pas faire avec! il faut reconnaître ses èmotions en soi donc de son propre vècu! Le spectateur est sous le charme de Rampling! On l'aime pour les moments où elle est effectivement très belle et les moments où elle est plus dèmunie et dèfaite! Ses aspects sont essentielles pour la comprèhension du personnage principal et aussi pour son attachement...
Shephard69
Shephard69

Suivre son activité 68 abonnés Lire ses 1 881 critiques

4,0
Publiée le 21/03/2013
Un film solide, aux personnages d'une grande finesse psychologique et porté par une Charlotte Rampling une nouvelle fois épatante. Très sobre, sans fioritures.
WallyFunk
WallyFunk

Suivre son activité 12 abonnés Lire ses 552 critiques

3,0
Publiée le 30/08/2012
sous le sable reste un tres bon film dramatique, ou on l'assiste tout simplement a la descente aux enfers d'une femme ( charlotte rampling) , qui perd son mari ( bruno cremer) a la suite d'un sejour au bord de la mer, si le film possede quelque longeurs, le jeux de charlotte est tout simplement excellent car a elle seule elle focalise tout le sujet sur ses epaules!!! neanmoins quelques scene de sex donc attention!!! sinon le point fort du film reste sans doute la mise en scene d'une realite parfaite et qu'au final le secret est bien garder car on cherche toujours la verité!! est il mort ou parti ?!!! telle est finalement la question!!
fuck-les-modérateurs-allociné
fuck-les-modérateurs-allociné

Suivre son activité 79 abonnés Lire ses 3 921 critiques

2,0
Publiée le 01/12/2011
Une bonne performance pour Rampling par contre j'aurai aimé voir un peu plus Crémer. Le film est bien installé, un peu à l'ancienne, en revanche la situation est trop vite cernable et la suite n'apporte pas de développements. On s'ennuie donc un peu.
cyriladdict
cyriladdict

Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 175 critiques

2,5
Publiée le 15/12/2007
Intrigue terriblement touchante, le scénario est un peu moins bien mené...
Dimbra
Dimbra

Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 309 critiques

2,5
Publiée le 14/11/2006
Ozon a des idées scéniques intéressantes dans sa représentation de la psychose, mais sa timidité formelle empêche l'œuvre de décoller. Charlotte Rampling, elle, apporte presque tout ce que le film a de plus beau. Fluidité, intensité, véracité. Elle montre qu'elle est une grande actrice.
Jonathan M
Jonathan M

Suivre son activité 52 abonnés Lire ses 1 233 critiques

1,0
Publiée le 26/12/2012
l'idée de départ du film n'est pas vilaine. mais on tourne en rond très vite. la clé du film est révéler en 20min, déjà qu'on s'amuser guère avant, on se fait chier après. remarque, amuser n'est peut-être pas le mot pour décrire ce drame. le duo Rampling-Cremer ne fonctionne pas. bref, c'est pas terrible. voir médiocre.
belo28
belo28

Suivre son activité 38 abonnés Lire ses 1 106 critiques

3,5
Publiée le 11/08/2011
Un drame poignant, au scénario bien construit et reposant sur une actrice au top de sa forme et des plus convaincantes. Il est dommage que la réalisation soit trop sage, trop classique!
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top