Mon AlloCiné
    J'irai où tu iras
    Note moyenne
    3,2
    23 titres de presse
    • Ouest France
    • 20 Minutes
    • BIBA
    • Closer
    • Elle
    • Femme Actuelle
    • L'Express
    • Marie Claire
    • Voici
    • Bande à part
    • La Voix du Nord
    • Le Dauphiné Libéré
    • Le Parisien
    • Les Fiches du Cinéma
    • Les Inrockuptibles
    • Première
    • Télé 7 Jours
    • Télé Loisirs
    • La Croix
    • Le Journal du Dimanche
    • Le Nouvel Observateur
    • Sud Ouest
    • Le Monde

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    23 critiques presse

    Ouest France

    par Thierry Chèze

    Piquante mais jamais moqueuse, émouvante mais jamais larmoyante, cette comédie s'appuie sur la complicité savoureuse du duo pour faire mouche.

    20 Minutes

    par Caroline Vié

    Géraldine Nakache en chanteuse qui se rêve choriste pour Céline Dion et Leïla Bekhti en thérapeute introvertie font une force de leur amitié complice.

    La critique complète est disponible sur le site 20 Minutes

    BIBA

    par Lili Yubari

    Une histoire d’amour émouvante entre deux «sœurs», dans le film et dans la vie, où on entend aussi du France Gall (scène déjà culte) !

    Closer

    par La Rédaction

    Malgré une introduction un peu brouillonne, on finit par vibrer pour cette histoire (...).

    Elle

    par Ophélie Daguin

    Un film qui saura à coup sûr vous faire rire comme pleurer. Foncez !

    La critique complète est disponible sur le site Elle

    Femme Actuelle

    par Amélie Cordonnier

    Touchant et drôle, ou est-ce l’inverse ? Géraldine Nakache réussit à faire du bon divertissement, avec des sujets profonds.

    L'Express

    par Christophe Carrière

    "J'irais où tu iras" est une jolie réussite, avec un rythme impeccable où le rire le dispute aux larmes, yoyo émotionnel propre aux relations humaines bien racontées.

    Marie Claire

    par Morgane Giuliani

    Sympathique, cocasse et émouvant, mais un peu trop prévisible.

    La critique complète est disponible sur le site Marie Claire

    Voici

    par Lola Sciamma

    Un joli film sur la place qu'on décide de prendre dans la vie.

    Bande à part

    par Anne-Claire Cieutat

    Sous le vernis d’une comédie dramatique familiale, frémit une vraie sensibilité et se murmurent des vœux avec une pudeur qui attise le regard et l’écoute.

    La critique complète est disponible sur le site Bande à part

    La Voix du Nord

    par Christophe Caron

    Une comédie douce-amère un peu éparpillée mais riche en émotions et toujours respectueuse de sa vocation populaire.

    La critique complète est disponible sur le site La Voix du Nord

    Le Dauphiné Libéré

    par Jean Serroy

    Une comédie pleine de bons sentiments sur les déchirures familiales, que ses deux interprètes, par leur complicité, sauvent du pathos émotionnel, sans toutefois retrouver ce qui faisait la fraîcheur de “Tout ce qui brille”.

    Le Parisien

    par Catherine Balle

    Un film touchant.

    La critique complète est disponible sur le site Le Parisien

    Les Fiches du Cinéma

    par Clément Deleschaud

    Un road-movie sur fond de cicatrices familiales + deux actrices iconiques + un Patrick Timsit très (très) gentil + des gags (drôles) et du sérieux (compassé) + des tartelettes au citron - une ambition cinématographique = le sympathique et indolore "J’irai où tu iras".

    La critique complète est disponible sur le site Les Fiches du Cinéma

    Les Inrockuptibles

    par Théo Ribeton

    Le rire est parfois limite en trop (…) et surtout il couve une vraie mélancolie : celle des dingos eux-mêmes, toujours un peu des âmes perdues, enfants-adultes douloureusement inquiets, et celle des deux sœurs, dont la mésentente outrepasse les codes du buddy movie.

    La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles

    Première

    par Thierry Chèze

    J’irai où tu iras raconte cet affrontement entre deux forts tempéraments où l’extériorisation de non-dits sera l’occasion d’arriver enfin à se dire "je t’aime". Géraldine Nakache y parvient avec une autodérision toujours bien sentie et un humour jamais moqueur.

    La critique complète est disponible sur le site Première

    Télé 7 Jours

    par Julien Barcilon

    La complicité féconde [de Géraldine Nakache] avec sa soeur d'adoption, Leïla Bekhti, fait largement pencher la balance en faveur de ce pétillant mélo familial, aussi convenu soit-il.

    Télé Loisirs

    par Claire Picard

    Cette chronique d'une réconciliation annoncée fonctionne grâce à une galerie de personnages drôles et attachants, et à quelques situations bien senties.

    La Croix

    par Corinne Renou-Nativel

    Pour son troisième film, Géraldine Nakache donne toujours la réplique à Leïla Bekhti, mais enlise sa comédie dans des archétypes trop figés.

    La critique complète est disponible sur le site La Croix

    Le Journal du Dimanche

    par Barbara Théate

    Les deux copines-actrices tiennent bien l’abattage de leur duo antinomique, Patrick Timsit est attachant en papa poule, mais on regrette que le cœur de l’histoire ne soit finalement pas approfondi.

    Le Nouvel Observateur

    par Nicolas Schaller

    Avec Patrick Timsit en papa poule et veuf, atteint d’un cancer qu’il tente de cacher à ses filles, la comédie se veut douce-amère. Disons qu’il faut aimer très fort son papounet, être nostalgique de la « Star Ac » et fan hard-core de la diva québécoise pour y voir autre chose qu’une mièvrerie aux ficelles épaisses.

    La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

    Sud Ouest

    par Sophie Avon

    Sur le thème rebattu d’une famille qui s’aime mais qui ne sait plus se le dire, Géraldine Nakache poursuit sa trajectoire de réalisatrice. Elle ne manque pas d’habileté mais passe à côté de son film faute de ravitailler un genre qu’elle se contente de saturer de gags médiocres.

    La critique complète est disponible sur le site Sud Ouest

    Le Monde

    par Véronique Cauhapé

    La petite chronique familiale s’insinue dans le récit, sans prendre le pas sur la comédie. Les larmes succèdent à la gaieté, la frénésie à l’introspection rapide. Le mariage aurait eu des chances de fonctionner. Encore aurait-il fallu un scénario moins approximatif et attendu, une réalisation moins brouillonne et relâchée (...).

    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top