Notez des films
Mon AlloCiné
    #Jesuislà
    Note moyenne
    3,0
    30 titres de presse
    • Femme Actuelle
    • 20 Minutes
    • BIBA
    • Le Parisien
    • Marianne
    • Ouest France
    • Positif
    • Première
    • Télérama
    • Transfuge
    • Voici
    • Bande à part
    • Closer
    • Culturebox - France Télévisions
    • Dernières Nouvelles d'Alsace
    • Ecran Large
    • Le Journal du Dimanche
    • Le Monde
    • Le Nouvel Observateur
    • Les Fiches du Cinéma
    • L'Express
    • Télé 7 Jours
    • Télé Loisirs
    • aVoir-aLire.com
    • La Croix
    • Sud Ouest
    • Le Figaro
    • Les Inrockuptibles
    • Marie Claire
    • Télérama

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    30 critiques presse

    Femme Actuelle

    par Amélie Cordonnier

    Une fable touchante.

    20 Minutes

    par Caroline Vié

    Alain Chabat sait faire rire mais pas seulement… Il en livre une démonstration éclatante dans #Jesuislà d' Eric Lartigau qui l’avait déjà dirigé dans Prête-moi ta main (2006).

    La critique complète est disponible sur le site 20 Minutes

    BIBA

    par P.J.

    Un film humain, qui rend heureux et donne envie de prendre illico un billet d'avion pour la Corée.

    Le Parisien

    par Catherine Balle

    Le scénario reste un peu suspendu (le spectateur n'obtient pas de réponses à toutes ses questions…), mais Alain Chabat apporte à son personnage tellement de tendresse et de poésie qu'il nous embarque dans ce voyage plein de charme et d'imprévu.

    La critique complète est disponible sur le site Le Parisien

    Marianne

    par Olivier de Bruyn

    Avec un humour grinçant et une sensibilité aigüe, Eric Lartigau met en scène un personnage perdu en terre étrangère, en proie à l’ultra-moderne solitude et à un vacillement identitaire du genre king size.

    La critique complète est disponible sur le site Marianne

    Ouest France

    par Gilles Kerdreux

    Etonnant mais charmant.

    Positif

    par Philippe Rouyer

    Cette errance, émaillée de belles rencontres avec des seconds rôles hauts en couleur, rappelle d'autres films en huis clos dans les aéroports [...] mais la personnalité d'Alain Chabat [...] apporte une réelle douceur à cet ensemble qui transforme les virtualités chimériques d'Internet en réalités aussi concrètes qu'imprévues.

    Première

    par Thierry Cheze

    Un "Lost in Seoul" aussi délicat qu’attachant, porté par un magistral Alain Chabat.

    La critique complète est disponible sur le site Première

    Télérama

    par Guillemette Odicino

    POUR : Mais ce visage de femme, joliment incrusté à l’image par Éric Lartigau comme un nuage dans le ciel, et l’ivresse des cerisiers lui ouvriront la plus souriante des perspectives de retour dans son Sud-Ouest originel : être enfin soi.

    La critique complète est disponible sur le site Télérama

    Transfuge

    par Serge Kaganski

    Le film de Lartigau déjoue les codes de la comédie efficace pour s’aventurer dans des zones plus risquées et incertaines, bien épaulé par le jeu de l’excellent Chabat en mode #JeSuisPaumé.

    Voici

    par A.V.

    Une aventure sentimentale singulière, tendre et drôle.

    Bande à part

    par Chloé Révas

    Éric Lartigau envisage Alain Chabat dans le rôle d’un Don Quichotte des temps modernes, envoûté par le chant des sirènes qu’émettent les réseaux sociaux. #Jesuislà, sous ses airs de fausse comédie romantique, interroge la nouvelle Carte de Tendre régie par le virtuel et revêt des atours de fable métaphysique.

    Closer

    par La Rédaction

    Commence alors une aventure pépère (mémère ?!) dans laquelle Chabat assure heureusement comme un chef (...).

    Culturebox - France Télévisions

    par Jacky Bornet

    "#JeSuisLà" porte bien son titre, en traduisant le désir de Stéphane d'exister aux yeux du monde, tout en dénonçant les illusions et désillusions des réseaux sociaux.

    La critique complète est disponible sur le site Culturebox - France Télévisions

    Dernières Nouvelles d'Alsace

    par Nathalie Chifflet

    Ce qui sauve #Jesuislà de l’ennui ? Le grand Alain Chabat, qu’on pourrait liker sans fin : #drôle, #sympa, #attendrissant : #jesuisfan.

    Ecran Large

    par Simon Riaux

    Après des débuts poussifs et de gros creux narratifs, "#JeSuisLà" donne les clefs à Alain Chabat, qui peut dès lors nous offrir un festival de touchant cabotinage. Parfaitement dispensable mais pas fondamentalement déplaisant.

    La critique complète est disponible sur le site Ecran Large

    Le Journal du Dimanche

    par Barbara Théate

    Crinière blanche au vent, Alain Chabat apporte tout son charme à cette fable délicate et bien vue sur le temps qui passe et les mirages trompeurs d’une société virtuelle. On aime son errance dans l’aéroport de Séoul, quelque part entre Le terminal et Lost in translation. Moins les retrouvailles convenues et touristiques avec ses fils.

    La critique complète est disponible sur le site Le Journal du Dimanche

    Le Monde

    par Véronique Cauhapé

    Le parti pris a la vertu de laisser Alain Chabat imprimer cette énergie enfantine, touchante, dont il a le don. Le scénario d’Eric Lartigau et de Thomas Bidegain a été écrit pour lui. L’acteur l’honore d’une présence aussi fragile que puissante.

    Le Nouvel Observateur

    par Nicolas Schaller

    Une « mélancomédie » fuyante et légère, une ode chaleureuse au pas de côté, par le réalisateur de « la Famille Bélier ».

    La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

    Les Fiches du Cinéma

    par Marine Quinchon

    Éric Lartigau revient avec une comédie douce-amère sur un cuisinier basque qui grâce à Instagram se passionne pour la Corée. Porté par Alain Chabat, le long métrage se savoure comme une friandise sucrée. C’est charmant mais pas indispensable.

    La critique complète est disponible sur le site Les Fiches du Cinéma

    L'Express

    par Antoine Le Fur

    Le nouveau film d'Eric Lartigau part bien, flotte pendant un bon moment et se plante dans sa dernière partie.

    Télé 7 Jours

    par Isabelle Magnier

    S'il accuse une baisse de régime à mi-parcours, ce joli film, à la fois léger et profond par son questionnement sur l'interférence des réseaux sociaux avec nos vies, séduit par son originalité et son charme dépaysant [...].

    Télé Loisirs

    par Claire Picard

    Alain Chabat [...] porte avec sincérité cette comédie douce-amère sur les mirages des réseaux sociaux.

    aVoir-aLire.com

    par Tristan Isaac

    Comédie numérique portée par un casting efficace et une mise en scène inventive, #JeSuisLà permettra au public familial de passer un moment divertissant, mais s’égare trop pour être pleinement convaincant.

    La critique complète est disponible sur le site aVoir-aLire.com

    La Croix

    par Céline Rouden

    Dans ce film bancal du réalisateur de La famille Bélier, Alain Chabat compose un personnage très touchant de restaurateur en pleine crise de la cinquantaine qui part à Séoul retrouver une femme rencontrée sur les réseaux sociaux.

    La critique complète est disponible sur le site La Croix

    Sud Ouest

    par Sophie Avon

    Alain Chabat fait au mieux. Le script ne lui facilite pas toujours les choses. Quant au Pays basque, il offre un cadre un peu trop touristique pour constituer un tremplin efficace.

    La critique complète est disponible sur le site Sud Ouest

    Le Figaro

    par La Rédaction

    On n’a qu’une envie, exploser son portable à coups de marteau. Cette nouvelle comédie d’Éric Lartigau ne décolle pas.

    La critique complète est disponible sur le site Le Figaro

    Les Inrockuptibles

    par Emily Barnett

    Eric Lartigau sature l’écran d’incrustations Instagram, une manie vraiment pas terrible. [...] Le film tombe dans la caricature pittoresque et les clichés limite racistes, quand il ne tourne pas tout simplement en rond.

    La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles

    Marie Claire

    par E. B.

    Difficile de ne pas aimer un film avec Alain Chabat (...). Pourtant, on peine ici à s’intéresser à cette histoire de touriste au cœur brisé, coincé dans l’aéroport de Séoul, tout comme le film le devient dans son propre dispositif où les clichés culturels pittoresques - parfois racistes - vont bon train.

    Télérama

    par Jacques Morice

    CONTRE : Le film se veut doux, pudique, rêveur. Il est surtout artificiel, invraisemblable et raté.

    La critique complète est disponible sur le site Télérama
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top