Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
Working Woman
Note moyenne
3,7
16 titres de presse
  • aVoir-aLire.com
  • BIBA
  • Le Dauphiné Libéré
  • Le Figaro
  • Le Journal du Dimanche
  • Les Fiches du Cinéma
  • L'Express
  • Paris Match
  • Positif
  • Télérama
  • Le Monde
  • Le Nouvel Observateur
  • Le Parisien
  • Les Inrockuptibles
  • Première
  • Sud Ouest

Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

16 critiques presse

aVoir-aLire.com

par Mathilde Bujoli

Un film social sensible, qui dénonce avec une justesse magnifique le harcèlement sexuel au travail.

La critique complète est disponible sur le site aVoir-aLire.com

BIBA

par Lili Yubari

Ce drame oppressant sur le harcèlement sexuel au travail [...] nous fait sentir à chaque minute le souffle prédateur sur la nuque de l'héroïne.

Le Dauphiné Libéré

par Jean Serroy

Un portrait sensible.

Le Figaro

par La Rédaction

Si Working Woman est un film engagé, inspiré d’événements vécus, le film dépasse les partis pris du «sujet de société» pour s’immerger dans une expérience trouble et périlleuse avec une finesse d’analyse remarquablement servie par le talent des comédiens.

La critique complète est disponible sur le site Le Figaro

Le Journal du Dimanche

par Baptiste Thion

Une confusion mêlée d’inquiétude que donne à ressentir la mise en scène de ce drame porté par deux acteurs inspirés et où plane une perpétuelle tension.

Les Fiches du Cinéma

par Nathalie Zimra

Suspense psychologique éprouvant, cette œuvre manifeste de réelles qualités de cinéma.

La critique complète est disponible sur le site Les Fiches du Cinéma

L'Express

par Christophe Carrière

Depuis son premier long-métrage sur le viol, "Invisible" (2011), avec Ronit Elkabetz, la réalisatrice israélienne Michal Aviad a gagné en finesse et, par conséquent, en force.

Paris Match

par Karelle Fitoussi

Un admirable cas d’école qui décrit en finesse les zones grises dans lesquelles prospère la prédation ordinaire.

La critique complète est disponible sur le site Paris Match

Positif

par Philippe Niel

Dès son titre, "Working Woman" s’empare avec efficacité d’une problématique proche du mouvement #MeToo.

Télérama

par Mathilde Blottière

Tournées en peu de plans, les scènes s’étirent assez pour faire affleurer le malaise, ce moment de bascule où la lourdeur confine à l’insistance.

La critique complète est disponible sur le site Télérama

Le Monde

par Jacques Mandelbaum

Centré sur le couple, filmé en longs plansséquences, le long métrage laisse en jachère, par la force des choses, les autres personnages (...). Working Woman établit en revanche une liaison plus subtile entre le libéralisme prédateur qui vend à l’encan le littoral du pays à de riches étrangers et l’outrage à la libre disposition de leur corps dont sont victimes les femmes.

Le Nouvel Observateur

par Nicolas Schaller

A tous ceux qui pensent que les femmes victimes d’un supérieur trop tactile n’ont qu’à changer de job au lieu de se plaindre, ce drame israélien répond avec mesure et justesse. C’est sa force et sa limite de film à thème correctement écrit, bien joué, filmé à la bonne distance. #Metoo mais pas mirobolant.

La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

Le Parisien

par Catherine Balle

Un film très juste et d’une actualité brûlante.

La critique complète est disponible sur le site Le Parisien

Les Inrockuptibles

par Marilou Duponchel

Un peu didactique dans son exécution, "Working Woman" est tout de même porté par l’impérieuse volonté de rendre visible par petites touches, si infimes soient-elles, un mécanisme invisible de violence.

La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles

Première

par Thierry Chèze

Une histoire banale pour un film qui ne l’est pas. D’abord parce que sa réalisatrice décrit au scalpel le jeu initié par ce prédateur soufflant le chaud et le froid pour brouiller les pistes, et l’incapacité de sa victime à réagir (...). Ensuite, et surtout, parce qu’elle ne se borne pas à rester dans les clous d’un simple film-manifeste en se désintéressant de toute question formelle.

La critique complète est disponible sur le site Première

Sud Ouest

par Sophie Avon

Un film subtil sur le harcèlement.

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top