Mon AlloCiné
    Deux moi
    Note moyenne
    3,7
    31 titres de presse
    • BIBA
    • 20 Minutes
    • Bande à part
    • Closer
    • CNews
    • Dernières Nouvelles d'Alsace
    • Ecran Large
    • Elle
    • Femme Actuelle
    • La Voix du Nord
    • Le Dauphiné Libéré
    • Les Fiches du Cinéma
    • L'Humanité
    • Marie Claire
    • Ouest France
    • Positif
    • Sud Ouest
    • Télé 7 Jours
    • Télé Loisirs
    • Télérama
    • Voici
    • Culturebox - France Télévisions
    • La Croix
    • Le Figaro
    • Le Journal du Dimanche
    • Le Nouvel Observateur
    • Le Parisien
    • L'Express
    • Libération
    • Première
    • Le Monde

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    31 critiques presse

    BIBA

    par Lili Yubari

    Klapisch dresse un portrait drôle, émouvant et percutant de l'ultra-moderne solitude urbaine et du célibat connecté à l'ère des réseaux sociaux en racontant non pas une histoire d'amour, mais une préhistoire d'amour - toutes les galères par lesquelles on passe avant de tomber amoureux.

    20 Minutes

    par Caroline Vié

    Un conte moderne pétillant.

    Bande à part

    par Anne-Claire Cieutat

    On se promène un peu le vague à l’âme, mais avec le sourire aussi, dans cette variation contemporaine et éloignée de "The Shop Around the Corner" de Lubitsch, et après un prologue un brin long à la détente, on se laisse cueillir par l’humanité de tous les personnages de cette histoire, dont le centre névralgique est une épicerie de quartier, qui ressemble à un rêve ou une utopie réaliste. Celle que semble soumettre à nos yeux Cédric Klapisch, comme on fredonnerait tout bas un chant d’espérance.

    La critique complète est disponible sur le site Bande à part

    Closer

    par La Rédaction

    Une belle chronique douce-amère.

    CNews

    par La rédaction

    S’intéressant davantage à l’avant-rencontre plutôt qu’au couple, le réalisateur de "L’auberge espagnole" dépeint un portrait tendre et drôle d’une jeunesse connectée mais peu douée en matière de rapports humains dans le Paris d’aujourd’hui.

    Dernières Nouvelles d'Alsace

    par Nathalie Chifflet

    Chacun cherche l’amour, sur les réseaux sociaux, sur les sites de rencontre. Mais l’amour est bien plus réel : il habite juste dans l’immeuble d’à côté. Cédric Klapisch réinvente le romantisme au coin de la rue et ça a un charme fou, irrésistible.

    La critique complète est disponible sur le site Dernières Nouvelles d'Alsace

    Ecran Large

    par Geoffrey Crété

    Derrière ses airs de comédie romantique, "Deux moi" est presque une anti-comédie romantique : un film d'une infinie tendresse et humanité, qui raconte comment il faut d'abord s'aimer avant de peut-être pouvoir aimer autrui. C'est un peu niais sur le papier mais à l'écran, c'est beau, entraînant et d'un charme fou.

    La critique complète est disponible sur le site Ecran Large

    Elle

    par Ophélie Daguin

    Un film juste, bourré de sincérité, comme le réalisateur sait si bien le faire.

    La critique complète est disponible sur le site Elle

    Femme Actuelle

    par Sabrina Nadjar

    Klapisch réussit un film très séduisant en refusant toutes les évidences du genre.

    La Voix du Nord

    par Christophe Caron

    Jeunes, beaux, urbains, actifs mais en plein spleen... Ana Girardot et François Civil incarnent une génération auscultée par Cédric Klapisch avec toujours autant d’acuité.

    La critique complète est disponible sur le site La Voix du Nord

    Le Dauphiné Libéré

    par Jean Serroy

    En reprenant le schéma le plus conventionnel qui soit de la comédie sentimentale, Cédric Klapisch trouve un moyen totalement original de le renouveler.

    Les Fiches du Cinéma

    par Isabelle Danel

    Une fable d’aujourd’hui, façon Chacun cherche son chat, renouvelée par la sensibilité de Cédric Klapisch et la présence de François Civil et Ana Girardot.

    La critique complète est disponible sur le site Les Fiches du Cinéma

    L'Humanité

    par Martinot-Lagarde

    Avec une grande fluidité, le film réussit à mêler un jeu d’émotions qui fait passer du rire aux larmes. On en sort avec le sourire et plein d’espoir, finalement rassuré de ce que la vie pourra nous offrir.

    La critique complète est disponible sur le site L'Humanité

    Marie Claire

    par Vincent Cocquebert

    Une fable urbaine émouvante qui, derrière une certaine légèreté, résonne comme un plaidoyer à l'heure des sentiments sous algorithmes.

    Ouest France

    par Christophe Narbonne

    Klapisch renoue ici avec une règle imparable de la comédie romantique : le retardement de la rencontre entre deux amoureux.

    Positif

    par Yannick Lemarié

    La simplicité apparente de certaines oeuvres n'entache en rien la profondeur de leur propos et la qualité de leur traitement. Cette remarque vaut pour "Deux Moi", la dernière réalisation de Cédric Kaplisch [...].

    Sud Ouest

    par Sophie Avon

    Si le film a quelques joliesses en trop, il parvient cependant à tenir la note d’une comédie efficace, fine, où les comédiens font merveille, à commencer par François Berléand dans le rôle du thérapeute de Rémy.

    La critique complète est disponible sur le site Sud Ouest

    Télé 7 Jours

    par Isabelle Magnier

    Résolument optimiste, "Deux moi" nous rend tout simplement heureux.

    Télé Loisirs

    par Emilie Leoni

    Portrait décalé d’une génération blasée, "Deux moi" est surtout un joli conte urbain qui veut (encore) croire en l’humain, porté avec humour et une infinie délicatesse par François Civil et Ana Girardot.

    Télérama

    par Guillemette Odicino

    Mais si cette romance moderne nous touche, c’est en rappelant que la vie, naturellement, sans application ni géolocalisation, peut encore rassembler les êtres.

    La critique complète est disponible sur le site Télérama

    Voici

    par Lola Sciamma

    Une vraie réussite.

    Culturebox - France Télévisions

    par Jacky Bornet

    Comme souvent chez Klapisch, il ne se passe pas grand-chose, et pourtant tout retient l’attention. C’est l’art de raconter des histoires que détient l’auteur-réalisateur (comme Truffaut). Il aurait pu faire des coupes pour dynamiser le récit, faute de relance, mais il s’en tire bien.

    La critique complète est disponible sur le site Culturebox - France Télévisions

    La Croix

    par Corinne Renou-Nativel

    Après Ce qui nous lie, Cédric Klapisch revient à Paris avec une fable urbaine poétique, où il dessine les vies parallèles de deux célibataires en mal d’amour.

    La critique complète est disponible sur le site La Croix

    Le Figaro

    par La Rédaction

    Les façades jouent un rôle important dans ce marivaudage en parallèle, qui est drôle, modeste, léger.

    La critique complète est disponible sur le site Le Figaro

    Le Journal du Dimanche

    par Barbara Théate

    Une chronique douce-amère qui réussit à dire beaucoup en parlant de petits riens.

    Le Nouvel Observateur

    par Nicolas Schaller

    Toujours à l’affût de l’air du temps, Cédric Klapisch signe son film le plus atone. Son cinéma n’a jamais cessé d’évoluer sur le fil entre vérités et lieux communs, entre observations poétiques et raccourcis publicitaires, entre l’infra-ordinaire et le pas-grand-chose. (...) Heureusement, il y a les comédiens (...).

    La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

    Le Parisien

    par La Rédaction

    Très mélancoliques, toutes ces scènes autour de la Gare du Nord méritent à elles seules de voir le film, et rappellent les meilleurs moments de « Chacun cherche son chat ».

    La critique complète est disponible sur le site Le Parisien

    L'Express

    par Christophe Carrière

    C'est agréable à regarder, car Klapisch filme et raconte les détails du quotidien avec brio, mais on est loin de la jubilation et des émotions que provoquaient certains de ses films, comme "Riens du tout", "L'Auberge espagnole" ou "Les Poupées russes".

    Libération

    par Luc Chessel

    [...] le film est plus subtil que son propos, moins bête que son contenu, mieux fait que son discours.

    La critique complète est disponible sur le site Libération

    Première

    par Christophe Narbonne

    Des clichés, diront sans doute certains. Et le film d’assumer sans complexe une forme de candeur et d’abstraction formelle (gros travail sur la profondeur de champ et l’ambiance sonore) qui rapproche ce récit à deux voix du conte urbain auquel Ana Girardot apporte sa délicatesse et François Civil, son humour décalé.

    La critique complète est disponible sur le site Première

    Le Monde

    par Murielle Joudet

    Cédric Klapisch tente de dépeindre les trentenaires d’aujourd’hui, mais reste en surface.

    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top