Notez des films
Mon AlloCiné
    La Rivière rouge
    note moyenne
    4,0
    394 notes dont 66 critiques
    répartition des 66 critiques par note
    14 critiques
    25 critiques
    14 critiques
    8 critiques
    4 critiques
    1 critique
    Votre avis sur La Rivière rouge ?

    66 critiques spectateurs

    landofshit0
    landofshit0

    Suivre son activité 169 abonnés Lire ses 1 745 critiques

    3,5
    Publiée le 21 novembre 2013
    Il est une chose sure c'est que la rivière rouge reste l'un des classiques du genre. Les personnages sont les précurseur des usa avec rien ils peuvent bâtir un empire, dommage qu'ils soient parfois un poil caricaturaux dans certaines scènes. Le rapport père fils adoptif est bien exploité,mais les comportements de chacun ne sont pas toujours en adéquation avec leur personnage,le final en est le plus bel exemple. Il en reste un film avec un fond et un belle touche d'humour franchement agréable à regarder.
    gimliamideselfes
    gimliamideselfes

    Suivre son activité 1474 abonnés Lire ses 3 662 critiques

    3,5
    Publiée le 23 août 2011
    Ford, n'est pas le seul à avoir fait des bons films avec Wayne, il y a aussi Hawks, Rio Bravo bien sûr, El Dorado, mais aussi Red River. Alors je préfère les deux premiers que j'ai cité à celui ci, qui bien qu'il ne soit pas mauvais, possède une fin assez pathétique, tombant dans la facilité (là où par exemple dans la prisonnière du désert c'était magnifique)… Alors le reste du film ? j'ai pas été très convaincu non plus, certes c'est bon, mais juste bon je dirai, j'en attendais beaucoup plus, alors certes à l'époque ça devait être quelque chose de voir toutes ces vaches conduites par monts et vallées, mais je reprocherai au scénario peut-être un peu trop de facilités, la rivalité de Matt avec Cherry est trop vite passée sous silence, Cherry ne servant pas à grand chose, et la relation entre Wayne et son protégé n'est pas aussi profonde qu'on aurait pu le souhaiter. Alors la seconde partie du film aurait pu être plus oppressante je pense avec cette ombre et cette menace qui plane sur eux, mais finalement c'est pas super bien exploité je dirai. Après je suis peut-être un peu méchant, sans doute parce que j'en attendais beaucoup, mais ça reste un bon film, qui se suis sans déplaisir aucun pendant plus de deux heures, mais ça aurait pu être bien mieux je pense.
    Frédéric Le Mouël
    Frédéric Le Mouël

    Suivre son activité 15 abonnés Lire ses 264 critiques

    4,5
    Publiée le 21 janvier 2014
    Merveilleux western. Tant sa dimension épique (réalisme de la représentation du convoyage de bétail à travers les USA) que dans sa dimension humaine (dureté des relations entre les différents protagonistes qui mettent chacun leur vie et leurs rêves en jeu). John Wayne est étonnant en cow-boy rude et impitoyable, mais aimant. Son duo avec Montgomery Clift est particulièrement émouvant. Seul bémol : la scène finale, en termes d'intensité, n'est pas au niveau du reste du film.
    Plume231
    Plume231

    Suivre son activité 1437 abonnés Lire ses 4 640 critiques

    4,0
    Publiée le 13 décembre 2010
    Il est difficile de croire que c'est le premier western du père Hawks. On m'aurait dit qu'il avait un peu comme John Ford une bonne cinquantaine de films du genre derrière lui, je l'aurais beaucoup plus facilement cru. Car il a parfaitement su transposer son univers dans le genre. Ce qui veut dire que malgré l'aspect fort dramatique de certaines scènes, c'est la légèreté qui règne. Côté action, les scènes avec le bétail sont réalisées avec une efficacité qu'il est impossible à prendre en défaut. Seule réserve : quelques petits temps morts au milieu du film malgré la présence de la scène la plus importante : "Les Révoltés du Bounty" sauce western avec un supplément de relation père et fils. Mais le rythme reçoit un sérieux coup de fouet avec l'apparition du personnage de femme de caractère typiquement hawksien de la très charmante Joanne Dru, capable de prendre une flèche le plus naturellement du monde. Je défie quiconque de ne pas en tomber amoureux rien qu'avec cette scène. Autrement, superbe idée d'avoir opposer deux personnalités aussi différentes que les excellents John Wayne et Montgomery Clift qui donne un atout inestimable au film. Et d'ailleurs le réalisateur ne se gêne pas pour notre plus grand plaisir à jouer à fond sur cette opposition. Une dernière chose à ne surtout pas oublier : le superbe thème musical de Dimitri Tiomkin. Impossible de ne pas reconnaître ce film comme un important du genre.
    bobmorane63
    bobmorane63

    Suivre son activité 85 abonnés Lire ses 1 437 critiques

    4,0
    Publiée le 15 septembre 2011
    Un trés bon Western signé Howard Hawks dont c'est la première collaboration avec John Wayne dont on connait la suite avec le cultissime "Rio bravo" !!! Un film qui vieillit bien avec le temps, une bonne histoire de rivalité entre un chef d'expedition de troupeaux de vaches à l'allure et au ton trés sévère pret à tout dans son ambition et son objectif et un jeune cowboy qu'il a adopté plus humain avec les cavaliers et les eleveurs. La mutinerie, si on peux appeler cela, mène à la haine pour John Wayne dans un role à contre emploi loin du cowboy cool à la bonne vanne qu'il a mené durant sa carrière. En face, le jeune Montgomery Clift est excellent en jeune premier teigneux et c'est toujours un plaisir de revoir Walter Brennan, Stampy dans "Rio bravo" avec toujours de l'humour. Certaines scènes spectaculaires sont réussis comme celle ou le troupeaux cavale de panique aprés un bruit qui les a effrayé d'un cowboy gourmand de cuisine. Pourquoi je ne mets pas le maximum d'étoiles? La fin m'a déçu, je m'attendais à quelque chose de plus dramatique mais on en 1948, loin du Western spaghetti mais bon. A découvrir.
    Akamaru
    Akamaru

    Suivre son activité 1336 abonnés Lire ses 4 339 critiques

    2,0
    Publiée le 30 septembre 2011
    "La rivière rouge"(1948),western classique parmi les classiques,est le premier de Howard Hawks,qu'il a même produit.C'est aussi le film qui confirma le talent d'acteur de John Wayne,après sa révélation dans "La chevauchée fantastique".Il est ici tyrannique, mégalomaniaque et tête brûlée en convoyeur de bétail.Sa relation avec le névrotique Montgomery Clift,tourne en échange père/fils adoptif assez développé,mais en panne d'intensité.Hawks semble s'inspirer de John Ford en s'attardant sur les paysages du Middle-West et en développant les interactions dans la bande(recrutée chez...Ford).Cependant,ce western met trop de temps à se mettre en route et il pâtit d'un final qui réhabilite bêtement la figure autoritaire.On a peine à entrer dans cette histoire mêlant un convoyage difficile et une trahison familiale.Le noir et blanc très pur et le thème musical de Tiomkin sont autant de preuves du soin apporté à l'emballage.Wayne fait froid dans le dos et Clift utilise sa sensibilité à des fins viriles.Malgré ses défauts grossissants avec la prise des années,c'est un western à voir,car il annonça la glorieuse décennie à venir pour le genre.
    Benjamin A
    Benjamin A

    Suivre son activité 420 abonnés Lire ses 1 901 critiques

    4,0
    Publiée le 21 avril 2014
    Ca faisait déjà une vingtaine d'année que Howard Hawks s'était établie à Hollywood lorsqu'il réalise "La Rivière rouge", son premier western (d'ailleurs il était à peu près capable de briller dans tous les genres). Commençant par une voix off qui nous parle de la rivière rouge, il nous emmène ensuite sur les routes entre le Texas et le Missouri pour suivre un convoi d'un troupeau de dis milles bête qu'ils ne peuvent plus vendre chez eux suite à la ruine du sud dû à la guerre de Sécession... Alors bien évidemment, ce n'est pas un simple western que nous livre Hawks, il lui donne une dimension psychologique très bien amené et écrite autour d'un père (dont l'évolution est la plus passionnante à suivre) et son fils adoptif, s'opposant l'un à l'autre et aux méthodes radicalement opposé. C'est d'ailleurs la réussite principale du film, Hawks arrive à rendre les personnages et les relations entre eu, intense et passionnante (on peut aussi parler du personnage féminin, dont le rôle est d'une grande importance malgré le fait qu'elle arrive tardivement dans l'histoire). L'histoire en elle-même est plutôt classique et peu surprenante, mais très bien écrite et le déroulement est plutôt convaincant. D'ailleurs Hawks n'oublie pas les touches d'humours. La mise en scène de Hawks est assez belle, et si les personnages sont aussi bien réussi, c'est aussi grâce aux interprètes et à la direction d'acteurs de Hawks. John Wayne est parfait dans un rôle qu'il connait à merveille mais dont on ne se lasse pas, il donne une profondeur à son personnage et le rend humain, loin de l'archétype du cow boy Américain. Montgomery Clift étonne déjà pour son premier rôle, il est déjà impeccable et enfin Joanne Dru et les autres acteurs sont tout aussi bien. Un western humain, à la fois léger et complexe basé sur le choc de génération, mais non dénué de charmes et d'humour, très bien réalisé et interprété.
    Yoloyouraz
    Yoloyouraz

    Suivre son activité 23 abonnés Lire ses 566 critiques

    1,0
    Publiée le 10 juillet 2008
    D'une étonnante faiblesse, passant d'un point d'arrêt à un autre sans prendre assez de temps pour approfondir la relation père-fils ni assez de soin pour rendre l'aventure épique, l'oeuvre d'H.Hawks peine à marquer les esprits.
    shmifmuf
    shmifmuf

    Suivre son activité 101 abonnés Lire ses 1 761 critiques

    5,0
    Publiée le 4 février 2014
    J'ai failli ne mettre que la note de 4,5/5 à ce pur chef-d'oeuvre à cause de sa fin. Mais pouvait-on décemment tuer le personnage interprété par John Wayne sans choquer de façon brutale le public de l'époque et plus grave risquer un échec commercial du film. C'est Howard Hawks qui est au commande de ce western qui aux mains d'un autre aurait été une simple aventure épique au sein de paysages splendides. Mais avec le réalisateur de "Scarface", c'est avant tout un affrontement psychologique entre deux personnages qui nous est proposé. John Wayne et Montgomery Clift s'affrontent d'égal à égal (chose stupéfiante quand on sait qu'il s'agit du premier rôle de Monty). La réalisation de Hawks évite le piège du pathos et développe sobrement et avec maestria cette épopée tragique.
    pierrre s.
    pierrre s.

    Suivre son activité 79 abonnés Lire ses 2 462 critiques

    3,5
    Publiée le 21 janvier 2014
    Ce chef-d'œuvre du western a tout de même bien vieillit. Reste une bonne réalisation, un John Wayne en forme et une très belle fin.
    Zbrah
    Zbrah

    Suivre son activité 28 abonnés Lire ses 365 critiques

    4,0
    Publiée le 21 mars 2014
    Sans être une spécialiste de Western et de films des années 40/50, j'ai beaucoup apprécié la Rivière rouge. Loin des clichés habituels liés au rôle du héros, John Wayne interprète un personnage fort de convictions, fort de caractère. La relation qu'il noue avec le jeune Matt est intéressante de par l'opposition de leurs personnalités. J'ai été vraiment prise dans cette histoire malgré le petit temps d'adaptation nécessaire pour se replonger dans des films de cette époque.
    vinetodelveccio
    vinetodelveccio

    Suivre son activité 33 abonnés Lire ses 801 critiques

    4,0
    Publiée le 27 janvier 2014
    Un film épique qui respire les grands espaces et fait revivre un pan entier de l'histoire des Etats-Unis pour notre plus grand plaisir. Hawks réalise ici le modèle du western : John Wayne, des indiens, de grands espaces, le Texas... tout est là. Mais le cinéaste y ajoute une histoire superbe qu'il agrémente de péripéties très enthousiasmantes; mises en scène avec énergie et visiblement avec beaucoup de moyens, d'ailleurs très bien exploités. John Wayne est excellent et Montgomery Clift est exceptionnel en cowboy déchiré et tourmenté.
    TTNOUGAT
    TTNOUGAT

    Suivre son activité 271 abonnés Lire ses 2 522 critiques

    4,0
    Publiée le 19 avril 2013
    Bien sur c’est un beau western mais à le revoir des défauts de montage et de découpage de plans apparaissent surtout dans sa version longue. Ce n’est ni une épopée comme cela aurait du l’être (l’ouverture de la piste Chisum) ni une vraie histoire d’amitié et encore moins d’amour. Dunson n’est pas crédible tellement il est excessif dans un tel contexte (nous ne sommes pas sur un bateau), de plus le final est d’une malhonnêteté intellectuelle affligeante: Dunson a une tête de tueur lorsqu’il traverse le champ des vaches et tout fini en comédie avec une intervention grotesque de l’ex prostituée. Cette scène est d’ailleurs révélatrice de Hawks dont les films comiques sont ce qu’il a fait de mieux ,il y est beaucoup plus à l’aise . Aussi le mettre sur le même plan que John Ford est une erreur que le temps réparera un jour, sauf s’il n’existe plus aucun public pour analyser les films du passé. La beauté de ce film réside dans son classicisme exemplaire pour un film noir et blanc avec ses nombreuses scènes de nuit ou de clair obscur. Mais, c’est quand même bien dommage de s’être privé de la couleur et du cinémascope car les 9000 vaches en noir et blanc qui composent sans doute le plus grand troupeau vu dans un film auraient été bien plus présentes sous leurs robes marron et blanc. On aurait même pu sentir leur odeur.
    tomPSGcinema
    tomPSGcinema

    Suivre son activité 307 abonnés Lire ses 3 252 critiques

    4,5
    Publiée le 20 juillet 2010
    " La Rivière Rouge " qui est l'un des premier western tourné par Howard Hawks est une totale réussite et nous propose un casting aussi prestigieux que réussi. Montgomery Clift pour un de ses premier grand rôle sur grand écran, nous délivre une interprétation époustouflante, pleine de maitrise et arrive même à quelque peu voler la vedette au mythique John Wayne, pourtant excellent dans le rôle de Dunson. A leurs côtés, nous retrouvons notamment la délicieuse Joanne Dru ( qui tournera plus tard " La Charge Héroique " et "Le Convoi des Braves " sous la direction de John Ford ) qui est malheureusement peu présente dans ce western, même si son personnage se révèlera toutefois assez important à la toute fin du film, et aussi le toujours excellent Walter Brennan ( le futur Stumpy de " Rio Bravo ) dans le rôle du chnoque de service. Mais ce western est aussi et avant tout un joli clin d'oeil d'Howard Hawks à John Ford. En effet, l'ambiance de tout le film, notamment en ce qui concerne les magnifiques paysages sont totalement fordien dans le style. Il y a d'ailleurs certaines séquences comme celle de la bataille contre les Indiens, que n'aurait sans doute pas renier le réalisateur de " La Chevauchée Fantastique ". Ajouter à cela un scénario intelligent de Borden Chase et de Charles Schnee qui est en quelques sorte une version des " Révoltés du Bounty " sous forme de western , une partition musicale légendaire de Dimitri Tiomkin et une superbe photographie en noir et blanc de Russell Harlan et vous obtenez un des plus beaux chef-d'oeuvre que le cinéma américain ait pu nous offrir durant cette époque. Un classique à découvrir d'urgence pour les fans du genre.
    Le cinéphile
    Le cinéphile

    Suivre son activité 182 abonnés Lire ses 2 134 critiques

    3,0
    Publiée le 21 janvier 2014
    Beaucoup disent qu'il s'agit la de la quintessence du western, orchestré par un réalisateur que l'on ne présente plus! Moi je dirai juste que le film a pris un sacré coup de vieux et que même en essayant de me replacer dans le contexte comme j'ai réussit a le faire avec ses autres films je n'ai pas réussi a adorer le film, dommage, car la technique est remarquable et la fin sympathique!
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top