Mon AlloCiné
    Et puis nous danserons
    Note moyenne
    3,4
    12 titres de presse
    • aVoir-aLire.com
    • Le Figaro
    • Le Journal du Dimanche
    • Les Fiches du Cinéma
    • Les Inrockuptibles
    • Libération
    • Télérama
    • Culturebox - France Télévisions
    • Le Monde
    • Le Nouvel Observateur
    • Culturopoing.com
    • Première

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    12 critiques presse

    aVoir-aLire.com

    par Fabrice Prieur

    Un groupe de jeunes danseurs et danseuses dans la Géorgie d’aujourd’hui dans un film original et attachant à découvrir à l’approche de l’hiver.

    La critique complète est disponible sur le site aVoir-aLire.com

    Le Figaro

    par Ariane Bavelier

    Original, le film de Levan Akin évoque la danse géorgienne avec délicatesse.

    La critique complète est disponible sur le site Le Figaro

    Le Journal du Dimanche

    par Alexis Campion

    Bien documenté sur la danse traditionnelle du pays – très physique et spectaculaire –, le scénario est également riche en personnages secondaires, accrocheurs et révélateurs d’un milieu singulier où le nationalisme est vivace.

    Les Fiches du Cinéma

    par Marine Quinchon

    Si le scénario est très classique, la mise en scène des séquences de danse et d’amour emporte le morceau.

    La critique complète est disponible sur le site Les Fiches du Cinéma

    Les Inrockuptibles

    par Emily Barnett

    Par la danse, habituel vecteur de liberté, s’exerce un système de contraintes ; par la danse s’exprimera l’affirmation de la singularité de Merad (le formidable acteur débutant Levan Gelbakhiani), tout à la fois humaine, artistique et sentimentale. La "vraie" danse en est différée, promesse d’un titre, pari sur l’avenir, mais ce premier long métrage constitue un bon échauffement, tout en légèreté, plein d’élans sincères et courageux.

    La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles

    Libération

    par Ève Beauvallet

    [...] un élégant film d’apprentissage sur des ados en pic d’hormones [...].

    La critique complète est disponible sur le site Libération

    Télérama

    par Louis Guichard

    Tourné, pour ces raisons mêmes, dans des conditions difficiles par un fils de Géorgiens exilé en Suède, Et puis nous danserons brille d’abord par le récit, tout en exaltation juvénile, d’un premier amour. Puis bouleverse par l’évocation d’une impasse personnelle et politique, avec la révolte et la fuite à l’horizon. Une magnifique révélation.

    La critique complète est disponible sur le site Télérama

    Culturebox - France Télévisions

    par Jean-François Lixon

    Tout en nuances, "Et puis nous danserons" a le mérite de ne pas juger. Jamais provocateur, le film ne simplifie jamais non plus les enjeux. Utile.

    La critique complète est disponible sur le site Culturebox - France Télévisions

    Le Monde

    par Véronique Cauhapé

    Enraciné dans la banalité du quotidien et le carcan moral des anciens, Et puis nous danserons dessine le portrait rapproché d'une jeunesse impatiente de se libérer. A voir.

    Le Nouvel Observateur

    par Xavier Leherpeur

    Une fois admis que le film s’en tiendra à son côté pittoresque et au soutien qu’il apporte à la communauté gay de Géorgie – dont la reconnaissance est encore loin d’être acquise –, il est permis de savourer cette fiction un peu convenue mais émouvante, grâce à la beauté des chorégraphies viriles et aux deux garçons énamourés.

    La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

    Culturopoing.com

    par Sophie Yavari

    Cette romance adolescente sans surprises, un peu convenue est l’occasion pour le réalisateur de faire le portrait de la jeunesse géorgienne, à l'asphyxie, cadenassée par une société conservatrice et intolérante .

    La critique complète est disponible sur le site Culturopoing.com

    Première

    par Thierry Chèze

    Il y a quelque chose d’assez inattaquable dans ce film découvert à la Quinzaine des réalisateurs (...). Et pourtant, Et puis nous danserons ne convainc pas entièrement.

    La critique complète est disponible sur le site Première
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top