Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
Providence
note moyenne
3,7
122 notes dont 21 critiques
38% (8 critiques)
10% (2 critiques)
19% (4 critiques)
14% (3 critiques)
10% (2 critiques)
10% (2 critiques)
Votre avis sur Providence ?

21 critiques spectateurs

Julien D
Julien D

Suivre son activité 342 abonnés Lire ses 3 454 critiques

3,0
Publiée le 24/10/2013
Pièce maitresse du travail fait par Resnais dans son étude cinématographique du lien flou entre la réalité et l’imaginaire, Providence est un film qui s’amuse à brasser tous les genres, du fantastique au drame psychologique en passant par la comédie, au risque de paraitre quelque peu foutraque, pour illustrer la démarche de création littéraire d’un vieil auteur. La façon qu’a le scénario de laisser constamment le spectateur dans le doute quant à la nature réelle ou fictive de chacune des scènes est un procédé qui, bien qu’il ait été depuis utilisé avec davantage de finesse, était si original à l'époque qu’il remporta l’un des nombreux césars que rafla le film en 1978. C’est peut-être plus la thématique, qui se concrétise dans les dernières minutes, de la volonté qu’a le narrateur de créer une histoire avant de mourir qui va aujourd’hui le plus parler aux cinéphiles désireux de redécouvrir cette œuvre méconnue dont le rythme lent et la narration bizarrement alambiquée rebuteront beaucoup de spectateurs.
Maitre Kurosawa
Maitre Kurosawa

Suivre son activité 200 abonnés Lire ses 1 284 critiques

3,5
Publiée le 01/10/2015
"Providence" raconte l'ultime création d'un vieil écrivain à l'aube de sa mort : il imagine, à partir de rêves et de souvenirs, une histoire où les principaux personnages sont les membres de sa famille. Sur un ton mélancolique, Resnais livre un film à la fois jubilatoire et émouvant où l'intrigue vaudevillesque est soutenue par une forme théâtrale - en effet les personnages changent complètement de décor en quelques pas - et dictée par une voix-off qui vient régulièrement commenter l'action et parfois même la modifier (certains personnages ne savent d'ailleurs même plus comment ils sont arrivés à tel endroit). Le film présente toutefois un intérêt inégal dans le contenu des scènes mais touche par sa créativité et offre quelques répliques subtilement écrites. Imaginer un récit en fantasmant la vie de ses proches, c'est une façon de lier intimement le réel à l'imaginaire, un geste ambitieux parfaitement cohérent avec la vision complexe et singulière que Resnais se fait de l'art et particulièrement du cinéma.
Caine78
Caine78

Suivre son activité 725 abonnés Lire ses 7 283 critiques

3,0
Publiée le 21/11/2013
J'imagine que c'est le type de film qu'on adore ou qu'on déteste. Comme souvent dans ce cas, je me situe au milieu. J'ai beau avoir eu beaucoup de mal à pénétrer dans cet univers unique, lorsque je m'y suis fait le charme a un minimum opéré. C'est qu'en nous proposant une narration révolutionnaire, Alain Resnais nous déconcerte un bon bout de temps, avant de nous séduire pour plusieurs raisons. D'abord, celle extrêmement inventive et gratifiante de nous donner l'impression qu'une œuvre est en train de se construire devant nous. Personnages, dialogues, situations, décors... Le cinéaste n'hésite pas à explorer les infinies possibilités que lui offre un tel concept, si bien qu'on ne sait jamais où « Providence » va nous emmener, sentiment éminemment agréable. Cette sensation d'être littéralement plongé dans la tête d'un écrivain a quelque chose de vivifiant, comme si nous participions activement à ce qui est en train de se construire. Après, cela reste un cinéma très cérébral, au point que j'ai parfois vraiment décroché d'un long-métrage restant très « intellectuel », pouvant presque s'apparenter à de l'élitisme voire à de la prétention. Reste que l'expérience est assez unique en son genre, déconcertante, un peu ennuyeuse parfois, mais aussi stimulante et même assez brillante (quelle virtuosité technique!), hantée par la mort et les camps d'extermination... Difficile d'accès donc, mais enrichissant.
Flavien Poncet
Flavien Poncet

Suivre son activité 143 abonnés Lire ses 1 073 critiques

2,5
Publiée le 24/01/2008
Il y a trois arbres dans «Providence» (Grande-Bretagne, 1976) d’Alain Resnais, celui, touffu et sombre, de la création ; celui, décharné et flétri, de l’imagination atrophiée et celui, fleuri et vert, de la vie. Chacun de ces arbres incarnent une «nappe du temps» comme le dit Deleuze. Ce récurant objet de travail chez Resnais, qu’est l’accointance du réel avec la fiction, donne là le fruit de l’impétueux récit d’un vieil écrivain. A l’aube de ses jours, le romancier réinvente sa vie et la réordonne dans un monde totalitaire fictionnel. Ce film de Resnais, mixe les couches de diégèse, passant de la diégèse première (le réel du film) à l’intra-diégèse (l’univers imaginaire du film). Entre ces deux étapes, ces deux pôles, l’écroulement de la vie chez l’écrivain ébranle et met en tension. C’est ainsi que l’imaginaire de l’homme lui joue des tours, la folie guette. Ce «footballeur» errant échappe à l’écrivain sans que nous ne sachions, in fine, l’enjeu de son apparition. Toutefois, la réussite du film n’est pas tant dans ce jeu du réel avec la fiction (Resnais l’a tellement mieux fait comme dans «La vie est un roman»), c’est surtout cette métamorphose opérée qui donne à la vie sa prédominance sur la fiction. Resnais le sait, la mort est une affaire de réel et non de fiction. L’idée n’est pas explicitée par «Providence» mais elle l’entoure : de la mort seul l’ouvrage survivra. L’ouvrage du romancier est à la fois sa littérature et sa progéniture. Cet ouvrage est réuni en un seul, la progéniture et la littérature malmenée en une nuit dans les délires d’une mort avenante. A la fois que s’allient le réel et la fiction, se confondent, comme souvent chez Resnais, la vie et la mort. Les deux premiers arbres du film, et surtout leur ordre d’apparition, laissent croire à une triste issue. Or le panorama à 360° sur le champ vert d’un printemps nouveau laisse espérer le prolongement de la vie. La mort, dans le réel, est reléguée à sa simple évocation, elle reste en hors-temps.
Folamour2
Folamour2

Suivre son activité Lire ses 13 critiques

5,0
Publiée le 04/11/2009
Un film brillant, réalisé en 1977, il pose des bases scénaristiques, narratives et visuelles qui ont fait école : mise en abyme des personnages et du narrateur, mélange de réalité et d'imaginaire, étude de caractères, déstabilisation du spectateur, etc... Le décor, créé et filmé à la perfection, immerge dans une ambiance surréaliste : nature inquiétante, architectures mélangées, intérieurs et pièces à géométrie variable. A l'instar d'un Dirk Bogarde, procureur, dandy, impitoyable et blasé, les acteurs sont impeccables, dans des rôles ambigus et ambivalents. Les dialogues sont ciselés entre théâtre et tragédie fantastique. Resnais, déjà au sommet de son art.
Plume231
Plume231

Suivre son activité 543 abonnés Lire ses 4 609 critiques

2,0
Publiée le 13/03/2016
Je vais faire une confession. J'ai beau lui reconnaître une singularité et une audace, le cinéma d'Alain Resnais me sort par les yeux par l'ennui profond qu'il procure chez moi. "Providence" n'est pas une exception. C'est un film singulier, ce serait de mauvaise foi de dire le contraire ; c'est un film audacieux parce que dans les trois premiers quarts on suit les délires d'imagination d'un vieil écrivain au crépuscule de sa vie. Mais le risque avec un tel sujet, c'est que ça finisse par tourner sérieusement en rond ; et c'est le cas... Le faible intérêt de l'ensemble tient surtout sur le casting prestigieux ; mention spéciale à John Gielgud. Mais autrement pour moi le film s'oublie très facilement, comme tous les Resnais que j'ai vus en fait.
brunocinoche
brunocinoche

Suivre son activité 27 abonnés Lire ses 832 critiques

5,0
Publiée le 27/10/2013
Un pur chef d'œuvre, peut-être mon Resnais préféré. Subtil, intelligent, à la fois complexe et fluide, superbement interprété, magnifiquement écrit et filmé de main de maître. Un chef d'œuvre, je vous dis.
loulou451
loulou451

Suivre son activité 57 abonnés Lire ses 1 498 critiques

1,0
Publiée le 11/10/2010
Voyage au bout de l'ennui... Et dire que ce film fut honoré du César... pfffffffffffffffffff........
Bruno François-Boucher
Bruno François-Boucher

Suivre son activité 61 abonnés Lire ses 120 critiques

5,0
Publiée le 24/03/2015
Bati sur le thème de la création littéraire, « Providence » est l’une des œuvres les plus abouties de son auteur. Resnais, ancien monteur, accomplit ici le prodige de raconter en une nuit l’histoire d’un écrivain, joué par John Gielgud, et sans que l’on sache bien quelle est la part de fiction et de réel au fur et à mesure qu’il conçoit le livre dans son esprit. Rarement une œuvre cinématographique ne nous aura aussi profondément introduit à l’intérieur du mécanisme complexe qu’est la pensée.
fuck-les-modérateurs-allociné
fuck-les-modérateurs-allociné

Suivre son activité 79 abonnés Lire ses 3 921 critiques

3,0
Publiée le 11/12/2013
Je ne suis pas fanatique de Resnais mais le choix d'une réalisation et d'un casting so british colle parfaitement au scénario bourré d' humour noir. Dommage que Resnais pousse parfois un peu trop les décalages avec des résultats contre productifs.
VodkaMartini
VodkaMartini

Suivre son activité 28 abonnés Lire ses 500 critiques

5,0
Publiée le 24/06/2005
Le meilleure Resnais et de loin. Les affres de la création, les interactions de l'art et de la vie, l'incommunicabilité, la culpabilité, la tendresse inexprimable, la vieillesse et la maladie, tout cela pour un film très dense donc mais qui ne devient jamais didactique. Gielguld, Bogarde, Warner et Burstyn sont tous impeccables (mention spéciale à ce génie qu'est John Gielguld).
arbuckle62
arbuckle62

Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 22 critiques

4,0
Publiée le 15/01/2005
Un film d'une beauté esthétique et artistique incroyable qui prend le pas sur un film dépourvu finalement de souffle et un peu bancal.
Colombe O
Colombe O

Suivre son activité Lire ses 3 critiques

5,0
Publiée le 01/10/2013
Un chef-d'oeuvre signé par le grand Alain Resnais, je ne comprends pas pourquoi si peu de Français le connaissent !
philmus1
philmus1

Suivre son activité Lire ses 4 critiques

5,0
Publiée le 04/09/2007
le film le plus intelligent qu'il m'ait ete donné de voir;tout y est parfait: du scenario aux dialogues brillantissimes, de la realisation parfaite, des interpretations originales , des decors inouis d'imagination de A Trauner . a voir pour la maestria de Resnais terriblement inspiré!!!!
Drunk-Cat
Drunk-Cat

Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 328 critiques

4,0
Publiée le 12/05/2007
Un resnais aux propos mélancoliques, graves même. l'art et la création sont une fois de plus au coeur de sa réflection.
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top