Mon AlloCiné
Le Parrain, 2e partie
Bandes-annonces
Casting
Critiques spectateurs
Critiques presse
Photos
VOD
Blu-Ray, DVD
Musique
Secrets de tournage
Box Office
Récompenses
Films similaires
News
note moyenne
4,4
19284 notes dont 613 critiques
65% (399 critiques)
22% (133 critiques)
6% (38 critiques)
4% (27 critiques)
1% (9 critiques)
1% (7 critiques)

613 critiques spectateurs

Docteur Jivago

Suivre son activité 258 abonnés Lire ses 1 762 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 03/03/2014

Suite à l'immense succès du Parrain, Francis Ford Coppola met d'abord en scène Conversation secrète avant de se lancer dans la suite de la saga sur la famille Corleone (ce qui lui permettra de faire coup double en 1974/1975, obtenant d'abord la palme d'or pour le premier, puis 6 oscars dont meilleur film et réalisateur pour le second quelques mois plus tard). Garde tes amis près de toi et tes ennemis plus près encore C'est encore vérifié dans cette seconde partie du Parrain où Coppola met à nouveau la barre très haute, livrant un somptueux opéra sanglant tout en sachant s'éloigner du premier opus pour continuer à approfondir les personnages et thématiques. Ici, c'est à la fois une suite et un retour en arrière, Le parrain du Nouvel Hollywood décrit deux générations, tandis que Michael (Al Pacino, toujours grandiose) poursuit son ascension dans le pouvoir et sa déchéance dans la solitude, la trahison et la cruauté. Il s’intéresse aussi à l'histoire de son père (De Niro, fabuleux dans un style très proche de Brando), né à Corleone au début du siècle, où une vendetta sanglante fit de lui un orphelin et un émigrant pour Ellis Island, puis on va suivre son ascension et sa prise de pouvoir sans remord. D'ailleurs, dès cette première séquence au début du siècle en Sicile, puis l'arrivée sur le nouveau continent, le ton est donné et Coppola livre déjà un modèle du genre. Il alterne entre les deux époques et c'est là l'une des principales réussites de ce volet, tant il arrive à en capter chacune des spécificités et les différences entre l'Amérique du début du siècle et celui des années 1950. La construction du récit (toujours un bijou d'écriture) est remarquable, il passe d'une époque à l'autre avec aisance tandis qu'il continue de dresser de fascinants portraits de personnages, tant Michael Corleone, d'une froideur extrême et dont la violente et l'implacable ascension le renfermera sur lui-même et sa solitude, que son père, jeune immigrant qui se fera peu à peu une place importante à New York. La violence est toujours au coeur du récit, que ce soit dans les personnages où la façon dont Coppola montre qu'elle a suivi partout cette famille, de la Sicile jusqu'aux USA. Ici, c'est à nouveau la violence qui permet de régler les problèmes, une violence physique mais aussi morale, notamment autour du personnage de Pacino et de ses rapports avec ses frères, soeurs et sa femme. Coppola met en avant comment Vito Corleone a construit son empire autour de sa famille tandis que Michael l'a détruit peu à peu et c'est là que la tragédie prend acte, dans la rupture et la coupure des liens familiaux plus que dans le monde du crime, de la corruption et de la violence. C'est d'ailleurs là que le film est aussi remarquable, il fait ressortir toute la tragédie et l'émotion des liens entre Michael et Kay (campé par une, comme toujours, formidable Diane Keaton). Les traditions, les bals, les réunions de famille, la descendance, tout cela est encore mis en avant par Coppola, où l'honneur et la famille sont au centre du récit. L'immersion au coeur du crime organisé est toujours totalement prenante tant ce second volet dégage une immense puissance. Chaque plan, chaque dialogue, tout le travail sur les lumières (remarquable, notamment dans les différences entre les deux époques), tout semble si parfait, si millimétré et se rapprocher de la perfection. Chaque seconde est riche en émotion et profondeur tandis que Coppola met en place une atmosphère aussi fascinante que tragique et même mélancolique, dont il en fait ressortir toute la complexité, l'émotion et la force. Les acteurs sont toujours, à ce point, formidables (en plus de ceux déjà cités, Robert Duvall est, lui aussi comme d'habitude, excellent), tandis que la belle bande-originale ainsi que la parfaite reconstitution, ne font que favoriser l'immersion. Coppola, et Puzo débordent d'idées et rendent plusieurs scènes marquantes, à l'image du souvenir de famille, des premiers pas de Vito Corleone dans le crime ou les plans sur un Pacino de plus en plus puissant et seul. Avec les deux premiers opus du Parrain, Coppola livre deux actes d'une tragédie qui ne font qu'un, deux actes où il en fait ressortir toute la complexité, l'émotion et la puissance, tout en dressant d'implacables tableaux de personnages dans un milieu gangréné par la violence. Un bijou.

Florentin B.

Suivre son activité 12 abonnés Lire ses 307 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 16/02/2014

Aussi puissant que le premier opus , une splendide histoire de famille mafieuse dans une réalisation magistrale .....le casting est merveilleux : Al Pacino , qui a pris la releve de l empire familial est formidable , Robert DeNiro qui interprété Don Vito jeune est fabuleux ....un vrai génie ! Il na pas volé son oscar ! James Caan , Talia Suite et Robert Duvall , déjà présents dans le premier opus sont très bons....Lee Strasberg est étonnant ! Vraiment extraordinaire ... Oscar du meilleur film 1974 ! Deuxième film grandiose de l' impressionnante saga !

Mehdi Bettayeb (@dawasta)

Suivre son activité 25 abonnés Lire ses 606 critiques

3,5Bien
Publiée le 14/02/2014

Cette deuxième partie est à la fois une suite et un préquel du premier. Une deuxième partie colossale, qui dure plus de 3h, dans laquelle se croisent les deux géants Pacino et De Niro. Le film est moins violent mais plus sombre et plus psychologique que le premier. (Bien)

Alexandre M.

Suivre son activité 0 abonné Lire ses 38 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 11/02/2014

La trilogie, à voir, à revoir, à entendre, c'est un chef d'oeuvre, indémodable, et qui se regarde dans son ensemble.

Polterbrick

Suivre son activité 10 abonnés Lire ses 79 critiques

4,0Très bien
Publiée le 21/01/2014

Je vois que beaucoup de personnes le trouve meilleur que le premier opus, personnellement je trouve cette suite légèrement en deça de la première partie. La réalisation y est toujours magistrale avec un Coppola a top de sa forme, un scénario très bien ficelé et complexe (parfois même trop, au point de perdre le spectateur) et nous livre une histoire bien plus sombre que le précédent film. Michael se veut un Don bien moins attachant que son défunt père pour qui les liens familiaux primaient sur tout, ce qui n’est pas le cas pour ce jeune Parrain Spoiler: qui n’hésite pas à faire exécuté son propre frère. Le film nous présente, en parallèle du début de la fin pour Michael, l’ascension de Vito à la tête de la mafia sicilienne. Et c’est là que le bât blesse ! ! ! Ces séquences mettant en scène Robert DeNiro (qui réussi le pari de succéder haut la main à Marlon Brando) auraient mériter selon moi d’être davantage approfondis. En effet elles ne font pas le poids face à l’histoire de Michael et casse même le rythme de celle ci à plusieurs reprise. Outre ces quelques longueurs Le Parrain 2e partie reste un excellant film une excellente suite (chose rare dans le cinéma), porté par une distribution toujours aussi magistrale, et qui mérite amplement ses six Oscars.

Sébastien P.

Suivre son activité 0 abonné Lire ses 8 critiques

4,0Très bien
Publiée le 15/01/2014

Très bonne deuxième partie grâce à Robert et Robert notamment (De Niro et Duvall). Al Pacino je le trouve quand même très mauvais dans ce rôle, cela peut vous paraître absurde mais je le trouve franchement hors du coup.... Pour le reste c'est un excellent film évidemment à voir avec malheureusement deux trois longueurs dont je me serai bien passé.

Empereur Palpoutine

Suivre son activité 47 abonnés Lire ses 194 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 06/01/2014

Aussi bon que le premier, ce qui est très rare dans une trilogie, le Parrain 2 bénéficie d’une réalisation sans faille. Les décors et les costumes sont monstrueusement beaux, les acteurs sont terriblement bons, et l’histoire s’enchaine sans cesse. Elle retrace l’enfance de Don Corleone, jusqu’à son ascension fulgurante dans la Cosa Nostra Américaine. Le retournement de situation final fait froid dans le dos, et laisse le spectateur scotché sur son siège. Un chef d’œuvre.

lhomme-grenouille

Suivre son activité 724 abonnés Lire ses 2 870 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 03/01/2014

Concernant le débat qui consiste à savoir si cette suite est meilleure que l’originale, je n’oserais m’aventurer. Disons seulement que, la force de cette seconde partie, c’est surtout qu’elle parvient à s’appuyer sur les forces du premier opus pour les explorer encore davantage. Alors du coup, d’un côté je pourrais certes considérer que cette suite surpasse l’original parce qu’elle va plus loin. D’un autre côté, j’avoue qu’il est bien difficile de dissocier cette seconde partie de la première, tant les deux films se complètent parfaitement. En somme, si j’y réfléchis bien, ce film est juste ce que toutes les suites devraient être. Si j’ajoute à cela le niveau qualitatif auquel cette suite devait s’élever, vous comprendrez alors surement pourquoi tout le monde s’extasie sur cette suite, et moi aussi…

http://lhommegrenouille.over-blog.com

Anthony Le Troadec

Suivre son activité 26 abonnés Lire ses 71 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 19/12/2013

Chef D’œuvre je croit que aucun film de Gangster ou de Mafia ne pourra dépasser la Trilogie "Le Parrain". Classique à l'ancienne. J'ai trouver quelque scène bizarre et beaucoup de Longueur. Mais bon c'est à l'ancienne. Donc rien n'a rajouter. Les Américains son les Rois du cinéma c'est clair et net.

Boris Vassiliev

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 18 critiques

4,5Excellent
Publiée le 05/12/2013

Dans la lignée du 1er, voire même encore plus savoureux, de par la présence ô combien délicieuse de Robert de Niro. La "descente aux enfers" de la conscience de Michael Corleone est remarquablement illustrée, grâce au talent d'Al Pacino. On se retrouve plongé, non sans plaisir, dans le vieux New York du début de siècle. Ce film est beau, grand, romanesque... on en redemande !

Marceau G.

Suivre son activité 239 abonnés Lire ses 349 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 28/11/2013

Un deuxième opus inférieur au premier mais qui reste toutefois excellent. Le Parrain 2 est plus lent, plus long mais reste très intéressant. Cette suite magnifique est porté comme dans le premier opus par un casting "5 étoiles". En tête cette fois-ci Al Pacino qui continue son ascension en tant que nouveau "parrain", Robert De Niro (excellent dans le rôle de Vito Corleone jeune), et toujours Robert Duvall (magnifique), Diane Keaton, Talia Shire, Richard Castellano...etc La musique sublime de Nino Rota est toujours aussi belle et entrainante ce qui magnifie le tout et en fait un inestimable "chef d'oeuvre"!!!

MC4815162342

Suivre son activité 215 abonnés Lire ses 1 486 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 11/11/2013

Encore une fois faire une critique sur un tel monument c'est très dur, donc je vais essayer de ne pas me répéter (par rapport à ma critique du premier volet), donc nous avons ici une suite parfaite, je ne sais pas quoi dire de plus, il est tout aussi... voir même plus stupéfiant que le premier, 3h20 de pur cinéma filmé avec amour et talent, joué avec précision et talent encore une fois et visionné avec plaisir et passion. Dans ce second volet le casting ne change pas beaucoup mais quelques têtes apparaisses et d'autres disparaisses, je pense évidement au départ plus qu’évidement du grand Marlon Brando et à l'arriver du jeune et déjà fabuleux Robert De Niro juste incroyable dans le rôle du jeune Vito Corleone. Al Pacino lui se renforce de film en film, si il été déjà exceptionnel dans le premier volet il est encore plus dans celui ci car là c'est vraiment lui qui porte le film, il y est bluffant tout comme ses collègues qui l'accompagnes tout le long de cette aventure construite en 2 parties si je puis dire, une partie montrant la puissance et l’apothéose du nouveau parrain (Michael Corleone) et une autre montrant les débuts difficiles de l'ancien Don (Vito Corleone), 2 parties aussi passionnantes l'une que l'autre porté par des acteurs maintenant légendaires. Des décors encore plus fantastique, l’Italie, New York et Miami sont représentés d'une manière ahurissante, des lieux criants de vérité, des costumes, maquillages, véhicules et j'en passe toujours aussi crédible, une bande son qui ne déroge pas à la règle du précédent puisqu'elle est toujours aussi spectaculaire, et le plus important un scénario toujours aussi palpitant, travaillé avec soin et magnifiquement mis en scène. Un deuxième chef d'oeuvre signé par l’immense Francis Ford Coppola !!!

Primera P.

Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 75 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 07/11/2013

On ne peut une suite aussi forte que celle de ce film , authentique , Coppola prouve qu'il peut améliorer le chef-d'oeuvre ultime en un bien plus , figure déja comme un de ces films légendaire et mythique , aussi meilleur et dramatique que le premier . Vous n'avez pas vu le Parrain , si vous n'avez pas vu le Parrain 2eme partie .

zztchio

Suivre son activité 25 abonnés Lire ses 199 critiques

4,5Excellent
Publiée le 04/11/2013

sanglant et tyrannique, la vie du Parrain de la mafia sur le grand écran avec bonheur.... des interprétations somptueuses pour un scénario aux petits oignons....

yohanaltec

Suivre son activité 27 abonnés Lire ses 674 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 21/10/2013

Aussi bien ficelé que le premier épisode, un scénario toujours aussi bluffant épaulés par deux acteurs de génies : Al Pacino et Robert de Niro. Un chef d'oeuvre et l'une des meilleures suites de l'histoire du cinéma.

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top