Mon Allociné
Le Parrain, 2e partie
Séances Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques Presse Photos VOD
Blu-Ray, DVD Musique Secrets de tournage Box Office Récompenses Films similaires News
note moyenne
4,5 18260 notes dont 602 critiques
66% 396 critiques 21% 127 critiques 6% 36 critiques 4% 25 critiques 1% 9 critiques 1% 8 critiques

602 critiques spectateurs

Trier par
Critiques les plus récentes
  • Critiques les plus utiles
  • Par les membres ayant fait le plus de critiques
  • Par les membres ayant le plus d'abonnés
JulienAllard

Suivre son activité 14 abonnés Lire ses 187 critiques

5,0Chef-d'oeuvre • Publiée le 02/12/2015

Le Parrain 2 ou comment faire une suite plus magistrale à un film déjà magistral ? Et c'est ce que réussit Coppola en 1974, année où il réalisa également Conversation Secrète, palme d'Or à Cannes. Cette suite nous montre en parallèle la jeunesse de Vito Corleone, incarné par Robert de Niro et le parcours de son fils, Michael joué par Al Pacino, le nouveau parrain dans les années 1950. Comme dit plus haut, c'est magistral et magnifiquement bien joué !

Maître Kurosawa

Suivre son activité 62 abonnés Lire ses 715 critiques

4,5Excellent • Publiée le 21/11/2015

« Le Parrain, 2e partie » prolonge la collaboration entre Francis Ford Coppola et Mario Puzo, qui écrivent un scénario original à la narration complexe, faite de va-et-vient entre passé et présent. Le film est donc porté par une ambition romanesque considérable, qui tend à la fois à montrer l’ascension de Vito (De Niro bouleversant) et l’enclenchement de la chute de Michael. D’un côté, comment un jeune garçon timide, qui voit sa mère assassinée sous ses yeux, immigrera à New York et s’élèvera en se mesurant au terrible don Fanucci ; de l’autre, Michael se voit directement menacé par la justice et vit l’éclatement total de sa famille. Ainsi, Coppola raconte l’histoire de deux trajectoires opposées, celles d’un père et d’un fils aux conceptions du pouvoir bien différentes, du mafieux qui règne grâce au pizzo à l’homme d’affaires qui tente de faire rentrer sa famille dans la légalité. « Le Parrain, 2e partie » est une fresque gigantesque, s’étalant sur plus d’un demi-siècle, politique et intime, qui raconte avec une puissance hors de commun la divergence de deux points de vue et qui fait paradoxalement converger les deux figures dominantes. Entre l’ambition de Vito, qui regarde vers le futur, et la solitude de Michael, qui se tourne vers son passé dans une dernière scène profondément mélancolique, le père et le fils sont à la fois réunis dans la maison mais jamais dans le même plan, une idée de mise en scène géniale qui permet de raconter en même temps une union passée et le début d’une fracture. Un grand film, à l’allure d’une tragédie.

Betaman 56

Suivre son activité 21 abonnés Lire ses 123 critiques

3,5Bien • Publiée le 25/10/2015

Au vue des critiques élogieuses, je me devais de visionner le fameuse trilogie The Godfather. Après un très bon premier opus qui mettait en scène une guerre de familles. Francis Ford Coppola revient avec un deuxième volet encore plus long mais que je trouve beaucoup moins complet. Bon déjà, une chose, Marlon Brando me manque. Même si De Niro est génial en jeune Vito Corleone, il ne vaut pas le mythique Brando au charisme inégalable. Bon ça c'est le plus gros défaut à mon goût. Je pensais le revoir dans un des flash back mais non. Bon après, la mise en scène est toujours aussi parfaite. Par contre, le scénario est moins bien. Trop de lenteur, trop de vide. Il y a beaucoup de passages dispensable. C'est triste à dire mais je me suis ennuyé à certains passages. A vrai dire, je n'ai pas pris un réel plaisir à visionner ce film. Il est peut être trop sombre. Alors qu'auparavant, Al Pacino incarnait un personnage attachant qui sombrait dans la folie, cette fois-ci, le personnage n'a aucune évolution, il n'est plus du tout attachant. Certes Pacino l'incarne à merveille mais le personnage est tellement sadique tellement méchant, il nous met tellement mal à l'aise, qu'on ne prend plus aucun plaisir à le suivre dans ses péripéties. Du coup, je me suis plus intéressé à la partie avec Vito (en même temps, c'est mon personnage préféré). Mais la partie avec Vito est plus courte. Il faut dire, il y a moins de choses à exploiter. Et puis là, on voit la famille soudé, dans la partie avec Michael, il méprise sa famille, il ne fait confiance à personne, y a des morts partout. Je veux dire, j'ai de nombreuses fois été déçu en voyant des personnages que j'adorais mourir pour rien. Autant, les morts dans le premier faisaient avancer l’histoire, mais là, même pas, du coup, ça fait juste mal. Car, bon, je critique Michael, mais les autres personnages sont eux très attachants. Quant aux nombres de scènes qui m'ont réellement marqué, c'est peu. Je veux dire, je dirais pas que le premier film est une suite de scène culte comme Orange Mécanique, mais y a quand même plein de scènes qu'on connait tous. Alors que dans le deuxième film, il n'y a que trois, quatre scènes qui m'ont vraiment marqué.Spoiler: les meurtres commis par Vito, la mort de Fredo (j'étais triste) et la révélation de Kay. Et puis, j'ai trouvé la fin assez vide. Enfin, à la fin du premier, y avait cette scène de malade où on avait trop envie de voir la suite Mais là, y a rien, ça met juste fin aux problèmes de Michael sans donner envie de voir la suite. Mais bon, je vais pas m'arrêter là, je vais quand même voir la suite. La critique prend une tournure assez négative mais je donne quand même une note assez potable (enfin, peut-être pas pour les fans) car la mise en scène est toujours aussi parfaite et les acteurs sont énormes. Donc si vous êtes pas d'accord, je comprend car la vraie raison pour laquelle je ne suis pas fan des Godfather s'est simplement pas destiné à au public dont je fais partie. Même si je tente de garder un avis assez objectif afin de voir le bon côté du film. The Godfather reste une bon film, même si je trouve qu'il ne mérite pas le succès immense qu'il mérite 3.5/5 Voilà qui est dit!

David M.

Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 246 critiques

5,0Chef-d'oeuvre • Publiée le 20/10/2015

Difficile de faire mieux que le premier ? Et bien non Francis Ford Coppola a sut garder l'intensité du premier sur le second. Le scénario magnifiquement bien retranscrit sur grand écran, une écriture parfaite pour une mise en scène dantesque une nouvelle fois porté par des acteurs haut en couleurs on y vois notamment un Robert De Niro exceptionnelle récompensé par un oscar. Ce deuxième film est extraordinaire récompensé par pas moins de 6 oscars dont celui du meilleur film, il s'inscrit comme l'un des meulleurs film du cinéma. Tout comme le premier ce deuxième film est un pure chef-d'oeuvre !

CH1218

Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 782 critiques

5,0Chef-d'oeuvre • Publiée le 03/10/2015

Une suite tout simplement monumentale, supérieure pour ma part à sa première partie d’un point de vue scénaristique. On suit en parallèle Michael Corleone à la fin des années 50 en charge des affaires familiales ainsi que la jeunesse et l'irrésistible ascension de son père Vito par l’intermédiaire de flashback qui, il est vrai, aurait mérité une attention plus importante. On retrouve la même texture et couleur spécifiques du premier opus dans la mise en scène de Francis Ford Coppola, la même lenteur narrative également mais dominée cette fois-ci par une dimension dramatique beaucoup plus dense, à l’image de la beauté contemplative de la scène finale. Lauréat de 6 Oscar, « Le Parrain, 2ème partie » profite une fois encore d’une solide distribution et permet aussi bien à Al Pacino qu’à Robert De Niro d’asseoir définitivement la puissance et l’intensité de leur jeu.

01clem

Suivre son activité 0 abonné Lire sa critique

5,0Chef-d'oeuvre • Publiée le 11/07/2015

Indéniablement supérieur au premier, Francis Ford Coppola arrive à nous plonger une seconde fois dans cet univers en se détachant complètement du premier opus. Les deux histoire parallèles qui sont la vie actuelle de Micheal Corleone ainsi que les flash-back relatant la vie passé de son père apportent un plus à cette deuxième partie et plonge le spectateur dans 3h30 d'intrigue captivante. Les acteurs sont juste parfait rien à dire. La photographie est quasiment identique à celle du premier : un univers assez pesant, avec des images très contrastés et l'utilisation de couleur très chaude. Excellent film.

Jonathan Mele

Suivre son activité 33 abonnés Lire ses 736 critiques

3,5Bien • Publiée le 20/06/2015

Second round pour Michael Corleone. Plus affuté que jamais, il passe au-delà de l'ombre écrasante du père. Avec des codes bien spécifiques, il trahit toutes les choses qu'il s'était lui même promis dans sa jeunesse. Abandonnant sa femme, étant trahit par le grand frère, l'étaux se resserre dangereusement. Son isolement en devient obligatoire, il ne fait plus confiance en personne. Coppola donne une épaisseur au personnage, une carapace inviolable ou quasiment, mais noué dans un système trop bien rodé qu'il court à sa perte. Devant la justice il s'exprime, vend les vertus qui lui semble être juste, mais qui refroidis son entourage le plus proche. C'est un borné mal compris, un obstiné trop dangereux.

Jack P.

Suivre son activité 19 abonnés Lire ses 24 critiques

3,5Bien • Publiée le 27/05/2015

Le parrain 2 fait suite à un film qui ne m'avait pas convaincu. Sa réputation, je la comprends d'une certaine manière. Elle n'est cependant pas pour moi justifiée, le film n'ayant selon moi ni un rythme efficace ni une si grande réalisation que ça, les plans sont certes très réussis et travaillés mais c'est tout, Coppola ne se lâchait jamais, il restait constamment dans la retenue et ça ne m'avait pas plu du tout. Il y avait comme une espèce d'overdose de sobriété qui rendait non seulement le métrage long mais a donné un film qui m'a tout le temps laissé indifférent, pas une seule fois je n'ai ressenti vraiment quelque-chose. Et le fait de filmer des scènes remplies de détails pas forcément utiles et qui se rallongent inutilement (c'est en tout cas ainsi que je l'ai perçu) ça n'a pas amélioré ce qui était déjà initié par le style qu'impose Coppola dans son oeuvre. J'étais donc préparé à toute éventualité pour le Parrain 2ème partie. Et j'ai quand même senti un mieux. L'histoire par exemple m'a paru plus intéressante, j'avoue que je ne m'attendais pas à ce début qui était réussi. En fait c'est le personnage de Vito Corleone qui apporte un vrai plus au film (notamment avec l'intro réussie). Je l'ai beaucoup apprécié, pourtant dans le premier volet j'avais pas été intéressé par lui bizarrement (alors que la performance de Marlon Brondo est celle qui a fait le plus parlé d'elle). Mais l'interprétation de De Niro est vraiment brillante, à la fois il a réussi à capter tout le personnage et à la fois il a réussi à faire plus fort! Le Parrain 2 apporte un vrai plus à Vito et c'est pour moi LE point positif du film. La photographie du film fait bien moins "noire" je n'ai donc pas eu cette impression d'overdose de sobriété et d'austérité du premier volet. Pourtant le métrage n'est pas parfait selon moi, encore une fois on a encore pas mal de longueurs, le personnage de Al Pacino qui fait succession à celui de Marlon Brando ne m'a pas tellement interessé malgré des moments au-dessus. On a tout de même une certaine amélioration dans le sens où alors que je n'avais rien ressenti devant le premier parrain, là j'avoue qu'il y a des scènes qui elles m'ont parlés. Notamment le tout début. Mais je ne suis pas non plus un grand fan du film. Il y a un mieux mais il y a toujours une esèce de retenue constante malgré une sobriété et une austérité moins forte que dans le premier opus. Tous les passages ne sont pas passionants et malheureusement le film pêche dans des scènes pas très intéressantes. Cependant, je dois reconnaître que j'ai passé un meilleur moment que devant le premier parrain et que cette suite a réussi à me convaincre. Merci quand même au personnage de Vito Corleone.

Antony.M

Suivre son activité 69 abonnés Lire ses 426 critiques

5,0Chef-d'oeuvre • Publiée le 25/04/2015

Chef D'Oeuvre.Aprés un Premier Episode Monumentale,Francis Ford Coppola réussi a atteindre les sommets avec ce Deuxième Episode qui surpasse a tous les niveaux son illustre prédécesseur et qui est considéré par beaucoup comme l'une des meilleurs suites de films de l'histoire du cinéma. Pour Commencer la Réalisation est encore plus Maîtriser avec une également une BO envoûtante pour accompagner cette Fresque Dense et Ambitieuse de Trois Heures.Ensuite le Scénario est plus Dense et ambitieux tout étant toujours aussi Passionnante avec des Enjeux qui prennent une grosse ampleur avec l'idée brillante de faire de ce film a la fois un Préquel et Une Suite au Premier film dont on suit parallèlement d'un coté le parcours du jeune Vito Corléone qui devient petit a petit un chef mafieux respectueux et de l'autre on suit la suite de l'ascension au pouvoir de son fils Michael Corléone devenu le nouveau parrain de la famille qui est plus Imposant et craint.Ajouter tout ceci une poignée de Séquences devenus Mythiques ainsi que des Répliques Cultissimes.Enfin les Personnages gagnent énormément en épaisseur grâce a une Distribution remarquable a commencer par Al Pacino qui est impressionnant dans la peau de Micheal Corléone tout comme le comédien Robert De Niro qui succède brillamment au regretter Marlon Brando dans le rôle de Vito Corléone pendant sa jeunesse sans oublier Diane Keaton,James Caan,Robert Duvall et John Cazale qui livrent une très belle prestation.Au Final,Le Parrain 2 est une Suite Ambitieuse mais aussi Flamboyant,Violent et Bouleversant qui marque un tournant dans l'histoire du Septième Art en devenant comme son aînée l'un des plus grands films de tous les temps dont le troisième et ultime opus parvient a achever cette magnifique Saga mafieuse devenue une véritable référence en la matière.

Mephiless s.

Suivre son activité 23 abonnés Lire ses 627 critiques

5,0Chef-d'oeuvre • Publiée le 22/04/2015

Après le 1er opus magnifique, celui-ci est beaucoup plus sombre et profond à certains moments, tout en gardant les qualités chères au premier. Tout d'abord, il est impossible de ne pas citer l'incroyable prestation d'Al Pacino, tout aussi bonne dans le 1er. Il joue à merveille le trahi, le pensif, le cruel, l'esseulé... L'excellente idée de Coppola est aussi de parler de l'histoire de son père, interprété par De Niro (qui mérita grandement son Oscar car bon sang ce qu'il est bon), qui est très intéressante et captivante. Cette suite sait garder une écriture très juste et aussi une réalisation aux petits oignons avec de très beaux plans et une musique culte signée Nino Rota. Grandiose, tout simplement!

Les meilleurs films de tous les temps

  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse