Mon AlloCiné
    La Rose pourpre du Caire
    note moyenne
    3,9
    1866 notes dont 135 critiques
    26% (35 critiques)
    44% (60 critiques)
    10% (14 critiques)
    16% (22 critiques)
    3% (4 critiques)
    0% (0 critique)
    Votre avis sur La Rose pourpre du Caire ?

    135 critiques spectateurs

    titusdu59
    titusdu59

    Suivre son activité 45 abonnés Lire ses 696 critiques

    4,0
    Publiée le 29 août 2011
    J'ai vraiment pas été déçu pour ma première expérience Allen. J'ai même beaucoup aimé cette "Rose pourpre du Caire". Car elle dispose d'un scénario débordant de bonnes idées, de gags pour la plupart très fins, et d'une insouciance de laquelle elle tire un puissant charme (aussi volontaire qu'elle soit, car il s'agit avant tout d'un hommage au cinéma des années 30!). D'ailleurs, charmant, ce film l'est. Mia Farrow est délicieuse, Jeff Daniels surprend, la musique est superbe, la réalisation de Woody Allen est très sobre, et les décors des années 30 sont absolument magnifiques. Ce sont d'ailleurs ces décors qui m'ont le plus plu dans ce film, dont seule la fin m'a un poil déçu. Véritablement touchant, et intelligent par dessus le marché.
    Marc L
    Marc L

    Suivre son activité 228 abonnés Lire ses 419 critiques

    5,0
    Publiée le 22 janvier 2014
    Mon 1er Woody Allen que j'ai vue et j'ai adoré. C'est une grande histoire magique qui montre à quels point le cinéma nous fait rêver pour s'échapper de la réalité. Je conseils à tous le monde de voir ce film ;)
    Alain D.
    Alain D.

    Suivre son activité 97 abonnés Lire ses 20 critiques

    4,0
    Publiée le 31 juillet 2018
    Avec cette très bonne comédie, écrite et mise en scène par Woody Allen, nous retrouvons les ingrédients usuels du réalisateur Américain : poésie, humour et délicatesse. Son scénario fantastique nous offre une belle incursion romantique dans le cinéma Noir et Blanc des années 30. Même en couleurs, la vie réelle est moins belle ; tel est le sujet de cette fiction mêlant rêves et réalité. Comme toujours la musique est bien présente avec de sublimes insertions de Fred Astaire. Quand, pour notre plus grand plaisir, la pétillante Diane Keaton crève l'écran pour entrer dans le film "La Rose pourpre du Caire", la première muse du cinéaste New-yorkais réalise une superbe performance d'actrice. Elle est superbement secondée par Jeff Daniels, excellent dans son double rôle. À juste titre, ce film a reçu de multiples récompenses : 1er Prix au Festival de Cannes 1985, César, BAFTA Awards et Golden Globes en 1986.
    stebbins
    stebbins

    Suivre son activité 315 abonnés Lire ses 1 746 critiques

    4,0
    Publiée le 8 janvier 2007
    Une idée originale et savoureuse, sur le thème pourtant maintes fois exploité de la fiction rejoignant la réalité. La Rose Pourpre de Caire est le titre d'un film adulé par une femme du nom de Cécilia ( joué une nouvelle fois par Mia Farrow ) qui se retrouve confronté à un évènement surnaturel: alors qu'elle se retrouve pour la cinquième fois au cinéma pour voir son film culte, un personnage quitte littéralement l'écran et vient la rejoindre pour lui annoncer qu'il l'aime. Une idylle se crée entre les deux personnages...Woody Allen ( uniquement derrière la caméra cette fois ci ) signe un film riche qui reprend les codes de la distanciation brechtienne ( le cinéma s'apparente ici presque au théâtre ) et remet en question le réel et sa vérité ( il est une nouvelle fois question de magie ). Jeff Daniels est excellent dans ce double rôle de composition (il joue simultanément l'acteur et son personnage ) et Danny Aïello s'en sort plutôt bien dans son rôle de mari machiste et brutal. Une réalisation soignée,un très bon scénario font de La Rose Pourpre du Caire un film novateur qui inspira certainement d'autres réalisateurs par la suite ( je pense à Pleasantville de Gary Ross ).
    Caine78
    Caine78

    Suivre son activité 788 abonnés Lire ses 5 002 critiques

    5,0
    Publiée le 29 septembre 2006
    Le chef d'oeuvre de Woody Allen. Tout y est beau, poétique, intelligent, brillant... L'élégance est incroyable et on est vraiment étonné par le charme de ce film, très présent. De plus, le scénario est d'une grande délicatesse, original et émouvant. Les personnages sont très bien faits, et l'interprétation impeccable. Magnifique!
    Thomas B.
    Thomas B.

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 42 critiques

    5,0
    Publiée le 23 août 2013
    La Rose Pourpre du Caire est un film impossible à résumer, magique et ancré dans la réalité, enchanteur et violent. Le cinéma comme échappatoire aux duretés d'une situation économique insurmontable, il fallait y songer. L'ambiance du tout est délicieusement vieillotte, avec un casting impeccable et une musique parfaitement calée sur les émotions qu'elle suscite. Véritable mise en abyme, du spectateur qui devient spectateur de la spectatrice qui devient actrice du film de sa propre vie et du film qu'elle affectionne (complexe n'est-il pas !). Qui n'a jamais rêvé de traverser l'écran pour se retrouver projeté dans la salle qu'il fréquente assidûment ? L'un des meilleurs films de Woody Allen, vibrant hommage au cinéma et aux cinéphiles ! 4,5/5
    mr. edward
    mr. edward

    Suivre son activité 128 abonnés Lire ses 491 critiques

    4,5
    Publiée le 5 avril 2014
    Absurde et intelligent à la fois, La Rose Pourpre du Caire est un petit bijou cinématographique, signé Woody Allen (qu'il cite comme son film favori), et ayant de nombreuses récompenses (BAFTA du meilleur film et du meilleur scénario, César du meilleur film étranger).
    christelle2a
    christelle2a

    Suivre son activité 35 abonnés Lire ses 186 critiques

    4,5
    Publiée le 5 mai 2015
    "Heaven, I'm in heaven..." La Rose Pourpre du Caire démarre sur la superbe chanson "Cheek to cheek" chantée par Fred Astaire dans Top Hat, pour s'arrêter devant la devanture d'un cinéma qui diffuse ... "La Rose Pourpre du Caire". Le titre du film de Woody Allen est donc le titre d'un film fictif, en noir et blanc, que l'héroïne, formidablement jouée par Mia Farrow, va voir plusieurs fois afin d'oublier les soucis et tracas de sa vie. Elle s'éprend d'un des acteurs principaux jusqu'à ce que celui-ci sorte de l'écran et débute une histoire d'amour avec cette dernière. Au-delà des problèmes de couples et de société d'après-guerre, ce film est avant tout un hommage au cinéma et surtout à l'amour que Woody Allen lui porte. - Spoiler : La Rose Pourpre du Caire finit comme il a commencé, sur la musique de Fred Astaire mais cette fois ce n'est plus seulement la bande son que nous entendons, mais le passage chanté et dansé avec Ginger Rogers que nous voyons -
    ml-menke
    ml-menke

    Suivre son activité 23 abonnés Lire ses 531 critiques

    4,0
    Publiée le 11 mars 2012
    Ah ! la légèreté de ce film c'est comme une bouffée d'air frais au printemps. On s'attache à cette femme un peu niaise qui veut croire en l'amour. Mais la réalité est une dure pilule à avaler mais une rêveuse le restera pour toujours qu'importe les souffrances. Woody Allen fait de la poésie en faisant une confrontation avec la réalité bel exploit.
    scorsesejunior54
    scorsesejunior54

    Suivre son activité 110 abonnés Lire ses 694 critiques

    2,5
    Publiée le 19 mai 2009
    Petite fantaisie permise au grand Woody Allen durant les années 80, à une époque où son cinéma commençait gentiment mais sûrement à s'essouffler. Pour remédier à cela, on garde les mêmes décors (l'indétrônable cité New-Yorkaise) et la même muse (Mia Farrow) mais on change de contenu. Exit les tourments psychologiques de notre petit myope adoré, place au fantasme que le cinéma peut procurer et à la notion de bonheur chez une femme depuis longtemps mariée mais délaissée et à la recherche du prince charmant. Partant d'une idée vieille comme l'invention des frères Lumière (et si les personnages à l'écran prenaient vie et venaient s'immiscer dans notre existence ?), Allen signe une fable gentillette et amusante, rendant dans un premier temps hommage à tous ces vieux films de la crise (celle de la Grande Dépression, évidemment) qui ont alimenté son imaginaire plus jeune. Il ne cesse effectivement de souligner le charme d'une époque révolue, prenant le parti d'évoquer le sujet avec une nostalgie sentimentale touchante bien qu'un brin mielleuse parfois, s'attardant avec un plaisir béat sur les détails qui ont forgé la réputation de l'usine à rêves si dominante. Ensuite, son projet vire vers la franche comédie, avec un homme n'ayant aucune conscience des réalités du monde (forcément, il débarque de nulle part), ce qui donne lieu à plusieurs scènes cocasses certes attendues mais néanmoins plaisantes. Enfin, W.A. conclut son récit de façon un peu décevante, très calme, très sage, de façon à ce que tout rentre définitivement dans l'ordre et que la boucle soit bouclée... Tout cela n'était-il donc qu'un rêve ? La mise en scène est un peu terne, sans éclairs de génie, monotone, ne parvenant pas à capter les émotions, comme prisonnière d'un ton auquel elle n'aurait pas su s'adapter (sans changement par rapport à d'autres films pourtant radicalement différents) et l'interprétation a de quoi nous laisser sur notre faim. Un opus Allenien moyen, distrayant sans être transcendant.
    Attila de Blois
    Attila de Blois

    Suivre son activité 123 abonnés Lire ses 1 628 critiques

    2,5
    Publiée le 2 décembre 2012
    Le scénario de "La Rose pourpre du Caire" manque de mordant et s'essouffle rapidement. Cela a pour résultat une légère lassitude tout au long du film ormi un bon début et une bonne fin. Woody Allen fait du surplace avec des dialogues qui oscillent entre le trés bon et le moins bon de même que des acteurs qui ne convainquent pas tout à fait. C'est moyen.
    Akamaru
    Akamaru

    Suivre son activité 559 abonnés Lire ses 4 294 critiques

    3,0
    Publiée le 21 juillet 2010
    Un Woody Allen poétique,au parfum d'infinité."La Rose pourpre du Caïre"(sacré titre!)distille la magie d'un cinéma révolu,et de l'époque de la Grande Dépression,difficile mais vibrante.Par un procédé scénaristique astucieux(les personnages à l'intérieur de l'écran peuvent aller dans la vie réelle et vice-versa),Allen conte une histoire d'amour universelle.Une femme naïve et rêveuse tombe amoureuse d'un aventurier colonial de fiction,avant de rencontrer l'acteur qui l'incarne.La charmante Cecilia va devoir choisir l'élu de son coeur...La fin est d'une tristesse infiniment touchante.Allen crie haut et fort son amour pour le cinéma d'antan(aussi au jazz),l'évasion qu'il permettait.Il oppose idylisme et beauté de la fiction,à la cruauté de la réalité.2 mondes bien distincts effectivement.Un tour de force,qui doit tout à Mia Farrow ,d'une beauté incandescente,et à Jeff Daniels dans un double rôle.Une oeuvre qui parait anodine,qui possède avant tout beaucoup de coeur.
    Béatrice G.
    Béatrice G.

    Suivre son activité 45 abonnés Lire ses 457 critiques

    3,0
    Publiée le 4 avril 2014
    Jolie comédie fantaisiste et décalée comme Woody Allen sait les faire. C'est frais, original, mignon et surprenant avec cette fin spoiler: étonnament amère qui donne au film une toute autre envergure. Ca manque un peu de rythme par moment mais sur 1h20 ça passe. Un vrai délice.
    cinono1
    cinono1

    Suivre son activité 92 abonnés Lire ses 980 critiques

    5,0
    Publiée le 9 avril 2013
    Le cinéma réenchanteur de vie ! Sur une idée géniale (l'écran passerelle vers le rêve), Woody Allen s'amuse à opposer la vie et ses vicissitudes et coups bas face au monde du rêve du 7e art, le tout se déroulant pendant les années 30, "l'age d'or" du cinéma. Mia Farrow y promène sa frêle silhouette et doit choisir entre le candide Tom Baxter, la vie besogneuse auprès d'un mari aux abonnés absents (génialement interpreté par Danny Aiello) sans parler de l'acteur Jil Sheppers venu récuperer son double. Un film touchant, astucieux, fin et magique. C'est ce qu'on doit appeler mettre de l'art dans sa vie.
    RENGER
    RENGER

    Suivre son activité 358 abonnés Lire ses 5 436 critiques

    4,0
    Publiée le 27 juin 2008
    Avec La Rose pourpre du Caire (1985), Woody Allen réalise ici ce que l’on appelle « un film dans un film ». Aux Etats-Unis, en pleine crise des années 30, Cecilia se bat pour mener un semblant de vie correcte. Entre son mari qui ne fait rien de la journée à part se saouler et elle qui trime au travail, son seul et unique moment de répit, de réconfort et d’échappatoire est quand elle franchit les portes du cinéma de sa ville. Celui-ci joue d’ailleurs en se moment le film La Rose pourpre du Caire, elle est tombée sous le charme du film et s’y rend chaque jour le revoir avec toujours autant de plaisir ! Les séances se suivent et se ressemblent jusqu’au jour où celle-ci est interrompue par l’un des acteur qui s’échappe de l’image pour aller rejoindre Cecilia. Woody Allen séduit tout de suite avec cette comédie qui sans temps mort, nous entraîne dans deux univers différents, le film et le second (celui qui est projeté). Délirant, drôle et touchant, le film mérite le coup d’œil ne serait que par son duo : Mia Farrow & Jeff Daniels, un tandem auquel on n’aurait jamais songé !
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top